MÉMOIRES D’Outre TOMBE (suite B)

 

 

 Sodome et Gomorre

Les catastrophistes prétendent nous refaire le vieux coup biblique…

Une petite différence cependant, l’ancienne  Sodome disparaissait sous le feu du ciel, parait-akarnusne,il,  à cause des péchés contre-nature qui s’y perpétraient…

 

flaming-earthNotre Sodome moderne expiera ses péchés contre la nature…

Une petite subtilité à quelques millénaires de distance.

Une délicatesse de notre prophète moderne, Our Lord Gore, un choix :  ou bien expier par le feu de la planète ou par le déluge, la planète submergée sous les  océans en attendant un Noé quelconque, commandité par Greenpeace.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image003.jpg

14/9/09.. Calculs savants…

Une prime de mille dollars  pour la casse des vieilles voitures énergivores doit aider à sauver la planète.

Ombre au tableau :  la nouvelle voiture économique acquise  doit rouler au moins cinq ans  pour compenser l’énergie  dépensée pour la fabrication d’une voiture.

 

LA BEAUTÉ DES CHIFFRES.

Bof est tout émerveillé de la toute-puissance des mathématiques quand on s’en sert avec passion: une heure de motoneige polluerait autant que l’usage d’une voiture pendant un an.  Quelle paix pour la conscience de celui, qui comme Bof, n’est jamais monté sur ces engins diaboliques! En sens inverse, on évalue, selon Kyoto, à $100 000  le coût  pour prévenir une augmentation de température de un milliardième de degré.  Un prix d'amis de $100 trillions pour théoriquement abaisser la température de un degré.       

Vaches, Champagne et tuyau d’échappement.

 

La vertueuse et politiquement correcte Californie cherche  avec  un esprit  de Grand Inquisiteur face à l’hérésie. ..     les  causes du smog dont la Vallée de Saint Joachim est affligée et qui lui mérite  la réputation d’entretenir le pire smog des USA.. Déjà on évalue que chaque  vache ou http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image004.jpgtout ruminant  est aussi responsable du smog qu’une voiture pendant une année. Les trois millions de vaches de la Valley San Joachim…      sont sommées d'arrêter de péter ou de roter sous peine  d’élimination ou les propriétaires   devront les garnir d’un catalyseur  pour éliminer le méthane. Gus,  il y a un an que Bof  recommandait de mettre des couches aux vaches avant que le méthane affecte la couche d'Ozone. Depuis cette recommandation, on ne parle plus du trou de la couche d’ozone et même des spécialistes sont à sa recherche.  Le problème s’est déplacé semble-t-il de la  verticale  à l’horizontale. Mais  les inquisiteurs ont trouvé des causes beaucoup plus fines et délicates  que les vaches qui sont de véritables usines à méthane à ciel ouvert, du moins en  Californie.  Les  asthmatiques et ceux qui sont déjà à bout de souffle pourront se réjouir car on vient de mettre à jour un autre responsable  du smog local : les 110 « wineries » de la Valley émettent 788 tonnes de gazes « à smog » par année et Dieu sait qu’il y aurait mieux à faire avec ces vapeurs et ces bouquets  des vins de Gallo et Cie. ….. On nous avait habitué â l’idée que l’homme était de trop mais si on ne peut plus célébrer sa disparition avec une bonne bouteille de Champagne, que vaut la vie … même sans le  smog ?

Prise avec les mêmes problèmes, la Nouvelle Zélande a pensé à imposer une « flatulence tax » pour les animaux de ferme.  Certains s’y  sont objecté au nom de l’équité interspcéfique : si le droit de péter est reconnu dans la Chartre des droits de l’homme, comment  sans arrogance réserver  ces privilèges  à notre espèce qui le mérite si peu... Le gouvernement a reculé devant l’opposition additionnelle des agriculteurs.

 

LA LOI DU LOUP.

 

Des savants (Jared Diamond) en sont rendus   à  justifier les fausses alarmes à répétition comme salutaires, utiles, nécessaires.… Bof se rappelle de ce que sa mère disait de ceux qui criaient au loup trop souvent.  Qu’il est malheureux  que certains en soient venus à voir derrière ceux qui se proclament écologistes des têtes de Talibans moyenâgeux prêts à leur couper le zizi ou le sifflet.  A chacun ses peurs tout de même.  A multiplier les peurs, on finira sans doute par avoir raison un jour. Mais personne n’écoutera plus depuis belles lurettes !

 

Défroquer, c'est pas beau ça.

 

 C’est à décourager les meilleures volontés quand les directeurs de Greenpeace défroquent à tour de rôle et vont offrir leurs services  de relations publiques, en quoi ils sont passés maîtres,  aux compagnies les plus renommées pour les dangers qu’elles pourraient faire subir à la planète (du moins c’est ce qu’ils disaient il n’y a pas si longtemps)

 

MANIPULATION ÉHONTÉE.

 

Se demande qui à Statistiques Canada manipule les chiffres de l’espérance de vie en constante augmentation tant pour un sexe que pour l’autre (au moins on comprendrait pour le sexe fort qui accuse un certain retard) sans tenir compte des dangers courants qui menacent l’espèce ?  À qui profite cette escroquerie ?  À quelle compagnie ? À quel syndicat ou corporation? À quel parti? À quel éditeur?   Bof est découragé quand il entend une personne apparemment en bonne santé de quarante ans se plaindre sur l’impossibilité de se nourrir « santé » avec tous les trucs modernes.  Il en a encore  au moins pour quarante cinq ans  à entendre ses (ou ces)  jérémiades, surtout si elle est une personnalité publique ayant accès aux media. (Et depuis elle est devenue Gouverneur général d’un grand pays)

 

Déféquer, d’accord mais pas  au prix de L’environnement et de nos FORÊTs. (7/08)

 

Les premières disputes  de couple et parfois les dernières avant le divorce ont pour objet la manière de poser  le rouleau de papier hygiénique. 

 

Doit-il se dérouler en longeant le mur ou par-dessus ? Drame existentiel s’il en fut.

 

Mais un chercheur  vient de trouver  la solution écologique qui devrait s’imposer à tous les esprits Scan0001et à tous les couples qui ont un souci de l’environnement et de nos forêts…

Une étude approfondie  arrive à la conclusion que  la disposition « par-dessus » épargne à chaque usage au moins une section de papier. La coupe par-dessous gaspille donc une ou deux  sections par usage… Et ce papier, si doux, si blanc, est, malgré les apparences, le dernier avatar d’un arbre qui fut un jour l’honneur de nos forêts qui sont toujours menacées de mille façons. Heureusement,  la science vient d'en mettre une à jour.

 

Une recherche fort utile pour l’environnement pour ceux qui en ont souci et également pour les conseillers matrimoniaux qui auront désormais un argument  décisif pour déterminer le bon usage et la bonne installation du fameux papier…

 

Mignon comme tout.

Gus, il n’y a pas que Brigitte Bardot à être sensible à l’effet mignon. (le phoque bébé est « cute »; adulte, il est à peine bon pour faire de bonnes bottes chaudes ou  bouffer le poisson avant l’arrivée des pêcheurs, même des Portugais). La chasse est reprise : les chasseurs ont tiré 30$ millions de l’opération,  les organisations écologiques et animalistes qui protestent  sur les banquises ont renfloué leurs coffres de 33 $ millions. Excellente chasse pour les uns et les autres. Ensemble, ils entonnent l’hymne : SO, SO, SO, solidarité.

LE CHOIX DE CREVER  A SON GOÛT.

Bof trouve que les maladies dont on parle le plus ne jouent pas franc jeu. Autrefois, dans un souci de « fair play » elles s’attaquaient à des personnes dans la force de l’âge : maintenant elles s’en prennent  un peu lâchement à des personnes qui sont en perte de leurs moyens, qui n’en peuvent plus de vivre, qui ne comptent presque plus dans les statistiques, même dans celles du Ministère du Revenu… Pas beau ça !  de plus ce n’est pas juste pour les vieilles personnes : elles n’ont plus la possibilité de choisir  leur manière de crever. Le choix est de plus en plus limité : de vieillesse, Alzheimer, cœur ou cancer. Ah, la belle variété d'autrefois où la liberté de choisir était respectée… surtout « avant que Pasteur invente les microbes ». Mort pour avoir vécu…

« Arrive en ville, pépé! Enlève le foin de tes bottes! »

 

Bof s’est fait rabrouer encore une fois. Voulant se mettre au goût du jour, il a osé préconiser «le développement durable ». On le mit vite à sa place et  à son heure. Le « développement durable »,  c’était pour 2004,  en 2005  on en est au « développement soutenable. »

Gus, ton prof a alors compris que le « développement soutenable » figurait maintenant  au Panthéon des valeurs intouchables entre « l’amour maternelle et la tartre aux pommes ».

 

« Les haricots aux Africains ».

 

 Terrorisé, Bof  s’est enfin  converti aux aliments bio. Il a poussé le zèle jusqu’à  vérifier  le certificat  d'authenticité et la provenance des haricots qu’il comptait  ajouter à son menu.  Comme le paquet  provenait du Kenya, il crut en plus, pour soulager sa conscience toujours mal en point, faire d’une pierre deux coups.  Mal lui en prit. La caissière  l’apostropha, le traita d'inconscient, de vulgaire pollueur. Il  n’avait pas comptabilisé la pollution engendrée par les  Km-hres  de transport des haricots qui était bien pire que la pollution des quelques engrais utilisés ici. Mine basse, la conscience dégoulinante,  Bof se consola : de toutes façons, c’est ce qu’il avait toujours pensé : « Les haricots aux Africains ».

 

Le sort de COLUMBIA  FIXÉ à Montréal???  BOF PENSE À DÉMÉNAGER

 La NASA  aux prises avec les écolos et avec  le Protocole de Montréal de 1997.

 La Nasa connaît échec par-dessus  échec depuis quelques années. Après Challenger, Columbia,  c’est Discovery qui connaît les mêmes difficultés qu’on a du réparer « sur le bord du chemin ». Les débris qui se détachent du réservoir d’essence de la fusée  endommagent la surface de protection de la  nahttp://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image006.gifvette spatiale. Comment il se fait que la colle ne tient plus d’un coté comme de l’autre. 85 missions sans problèmes où la mousse isolante savait se tenir ou tenir en place  et tout à coup rien ne va plus.  Des gens de la NASA osent parler. Pour se plier aux exigences nouvelles fixées  par  l’Agence de Protection Environnementale   les ingénieurs durent abandonner le fréon qui servait dans la confection de la mousse originelle. La nouvelle mousse « environmentally  friendly » « politically correct » comme aiment  à dire les Américains,  adhérait moins bien et avait tendance à s’égrainer aux températures extrêmes.: "The risk of a piece of debris falling off and causing significant damage to the shuttle's thermal protection system was 10 times greater with the new material than the old material." Hannes Hacker, ex-controleur de vol au Centre de Houston.

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image007.jpgDe même l’explosion du Challenger est due à la déficience d’un joint (O-ring) entre les sections de la fusée.  Pour cette fois-ci, on avait mis une nouvelle pâte calfeutrante pour  protéger  le joint, une nouvelle pâte « politiquement correct » et « copine de http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image008.jpgl’environnement » pour remplacer l’ancienne pâte superbement efficace mais qui, par malheur,  contenait de l’amiante… Gus, tu vois les 7 astronautes mourir  d’amiantose  un jour… s’ils étaient revenus sur terre avec l’ancienne pâte isolante. Tu vois les poursuites,  les médias se déchaîner, la panique  se généraliser  quelque part au milieu du 21ième siècle.

La compagnie (Fuller O'Brien Paint Company) qui faisait anciennement le  calfeutrant à base d’amiante avait cessé d’en produire de peur de poursuite…Et la Nasa a du recourir à d’autres produits  … qui  ne risquaient pas éventuellement (dans un autre monde sans doute) de causer l’amiantose. Au moins, un risque que n’auront pas couru les 7 victimes. Dès 1985 un mémo de Richard Cook avait prévenu des problèmes de joints. « Candidates (for the problem)  include the use of a new type of putty." Six months later the Challenger blew up, killing its crew, as hot exhaust gases burned through the brittle asbestos-free O-ring putty.

 L’air force a connu les mêmes problèmes : deux échecs après avoir connu 50 réussites en ligne avec ses fusées Titan. Les deux après avoir utilisé les nouveaux  calfeutrants sans amiante    mais écologiquement correct.  (Voir. Investor's Business Daily Issues & Insights Friday, August 5, 2005)

 

LA BARBE DES OGM.

 

Un problème hante l’esprit de Bof. Et si ce n’était pas conforme au principe de précaution de tenir compte du principe de précaution ???  Il assiste impuissant au dérapage des bonnes intentions. Au lieu de la sagesse traditionnelle qui considérait  la prudence http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image010.jpgcomme une vertu, on assiste à un mariage  contre nature entre  des craintes maladives ou légitimes et des intérêts égoïstes qui se portent, pas moins, au salut de la planète et des générations futures à l’abri de toutes concurrences.

Bof se méfie un peu de ces talibans idéologiques qui en sont à mesurer la barbe des OGM ou qui  réagissent devant toute forme de progrès comme si leurs femmes se promenaient nues sur la rue principale. Qu’en serait-il de la panoplie pharmaceutique si on avait  toujours depuis deux siècles été paralysé par une prudence maladive et irrationnelle ? Il resterait sans doute quelques remèdes dont l’innocuité et l’inefficacité ont  été  depuis longtemps démontrées et l’effet placebo. Des remèdes de l’heureux temps où l’espérance de vie était de quarante ans…, où  on n’avait pas besoin de divorces pour rompre les alliances malheureuses, où la vie s’en chargeait miséricordieusement.

Gus, comment paries-tu ?

Quand l’appât du gain,  le portefeuille viennent au secours des opinions ou tout au moins  manifestent le degré de conviction de celui qui les défend avec ardeur. Réflexes  de taverne ou de cours d’école : combien  gages-tu ?  Combien es-tu prêt à mettre sur la table pour soutenir ton opinion… Gus, ce n’est pas une preuve en soi  mais c'est plus révélateur de la force de tes convictions, de ton adhésion à une opinion  que le concours à celui qui crie le plus fort, ou défonce la table à coups de poings sinon à  coups de gueule  ou même en vient aux coups sur la gueule.  Attitude qui révèle plutôt l’irascibilité et la fragilité de l’Ego du  « penseur ».   Un pari célèbre  entre scientifiques est celui entre Ehrlich et Simon  à propos des prédictions malthusiennes que le premier formulait quant à l’épuisement de certaines matières premiers avant la fin du précèdent siècle. Le prophète de malheur  a perdu son pari et une petite partie de la fortune  accumulée avec son livre catastrophiste mais au moins il a montré qu’il croyait à ses idées… et l’autre  a prouvé avec bénéfices qu’il avait raison de ne pas sombrer à la panique.  Maintenant certains (here) ouvrent des paris pour l’augmentation des températures. Gus, tu es jeune et peut-être que la fortune t’attend au temps de ta maturité. Si tu es vraiment pessimiste et si tu crois avoir raison,  tu peux faire du cent pour un si tu penses  que la moyenne des températures  de la période 2028-32 excèdera  de 2 C  la température de la période 1998-2002. Évidemment si tu paries pour un modeste degré, tu devras te contenter de 50 pour un. Pessimismes de la planète, unissez-vous, vous n’avez rien à perdre sinon votre portefeuille. 

 

LE HOCKEY PROMU SYMBOLE SCIENTIFIQUE.

 On n’a plus de hockey professionnel, lock-out des joueurs; mais le bâton de hockey n’a jamais été si populaire mondialement.  Depuis quatre ans, tout le mouvement écologique dans sa branche alarmiste  repose sur la « hockey stick » théorie. La température  de la dernière décennie du précédent sièhttp://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image013.jpgcle se serait tout à coup  réchauffée de sorte que les graphiques pour l’ensemble du siècle ont l’air de bâton de hockey avec la palette occupant les années 90. L’écologie moderne ne semble plus tenir qu’à un bâton de hockey…Il appartient à  deux  Canadiens de dénouer la crise écologique sinon la grève : parait-il que le modèle mathématique employé a l’aptitude étrange de générer des graphiques en forme de bâton de hockey… même avec des chiffres pris au hasard (c'est ce qu’on appelle l’effet Monte Carlo)  Et Michael Mann, l’auteur du fameux graphique, dont les recherches sont financées par le public,  refuse de révéler les codes informatiques qui ont produit le résultat que l’on connaît à partir de l’analyse de 70 facteurs.. Ainsi pour les passionnés d’écologie, l’hiver fut moins long, malgré la grève des joueurs de hockey. Et les institutrices, qui consolaient les enfants de la « grande noirceur »  du hockey en les faisant méditer sur  le fameux graphique  devront trouver  autre chose…  autant que possible quelque chose qui terrorise. L’effet est plus long.  Les savants, eux, se consolent : quant à jouer au hockey, autant jouer avec un hockey qui n’est pas cassé. On a plus de chances de compter.

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image015.gifPauvre hockey !

le lock-out perdure et pire le   “hockey stick” qui tenait à bout de palette le  catastrophisme  actuel est pratiquement cassé, et  déshonneur suprême,  remplacé par  un vulgaire schéma en forme de baignoire et qui donne vie à la « bathtub » théorie. La Chambre des représentants des USA exigent  que les auteurs du fameux « hockey stick » révèlent leurs  codes et ne se cachent plus derrière le secret de la recherche scientifique. De plus certains, voyant plus loin,  ajoutent au http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image016.jpgprécédent modèle  les deux siècles de climat plus tempéré qu’a connus le Moyen Age avant  les deux  siècles de la « petite ère glaciale ». Ainsi est née la « bathtub » théorie.  Cause moyenâgeuse du réchauffement climatique : sans doute les bûchers de l’Inquisition et les flatulences des vaches et de  la population. Manque de retenue. De fait  le modèle « bathtub » figurait dans le deuxième rapport de l’ONU mais dans le troisième on a laissé tomber la moitié de la baignoire ( et le baigneur alors!  ) pour arriver au bâton du hockey qui est beaucoup plus inquiétant s’il est manié par un  bouncer de glace

Gus, on ne rie pas avec les symboles, on ne s’amuse pas avec la svastika, la croix, la faucille et encore moins le marteau. Des activistes avaient projeté une grande démonstration où tous les participants tiendraient à bout de bras un hockey, promu symbole du catastrophisme écologique.  Pragmatiques, on comptait également profiter de la chute des prix  causée par le  lock-out  de la LNH,  Mais le malheur frappe encore le hockey. : il vient de perdre toute sa richesse et sa valeur symbolique. Il aura au moins connu son quart d’heure de gloire.  On attend maintenant la chute des prix des baignoires et on prévoit combiner la prochaine manifestation avec un concours d’hommes forts qui  pourront promener par les rues le nouveau symbole de l’écologie passée et à venir.

Réflexion d’un vieux climatologue,  que ses émules et les animateurs de radio devraient retenir.  «Un véritable record serait un mois sans record »

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image018.jpgUN ARBRE DE GASPÉSIE APPELÉ À COMPARAÎTRE.

 Seul témoin, par ses anneaux,  de la température  au début  du 15ième siècle en Amérique du Nord,  il tient  à bout de bras (ou de branches)  la théorie du bâton de hockey échafaudée  par Man et compagnie, sanctionnée par l’IPCC, l’Onu et toute l’élite alarmiste.  (qui fabrique et détermine les consensus). Comme si  la température était le seul facteur de la croissance d’un arbre! Les dendrochronologistes (Gus, dendro quoi??? Ceux qui lisent la température à une époque donnée à partir  des anneaux d’un arbre) se refusent à conclure  quoi que ce soit à partir d’un seul arbre. Mais quand on veut, on peut. C’est comme si tout l’alarmisme contemporain dépendait de cet arbre…Il n’a qu’à se tenir debout.  Sinon on ne pourrait plus prétendre que le vingtième siècle a été la période la plus chaude. Et on reviendrait à la  théorie de la baignoire.    Amusant : les grands spécialistes des graphiques « en forme de hockey » avec la palette relevée évidemment, sont les prospecteurs miniers et les  courtiers en Bourse qui veulent prédire  une augmentation des profits de la prochaine année  pour une compagnie… Il suffit de choisir, prioriser  ou éliminer certains facteurs, et up! le hockey relève la tête, n’a plus l’air d’un vulgaire manche à balai ou d’un grossier bâton de base-ball..… Et les  acheteurs se précipitent… devant les promesses de profit…si bien illustré dans le prospectus en couleurs. Aujourd’hui ce sont les gouvernements qui se précipitent devant les promesses de malheurs pour enrégimenter les électeurs autour de leur sauveur éventuel…

 

The 300-room palace in Lilongwe has gained new notoriety as the possible abode of ghosts. It is also viewed as a monument to wretched excess.Les esprits s’en mêlent.

Bof est découragé, la pollution  prend une allure verticale et métaphysique. Le Président Mutharika doit se réfugier à Bruxelles aux Quartiers généraux de l’Union européenne,  le temps que des spécialistes  dépolluent son nouveau palais de 300 chambres  envahi  par des esprits.

Consolation ailleurs : un Musée de sciences prévient les visiteurs, leur demande d’être généreux, leurs « feces » seront recyclés et serviront à l’éclairage de l’édifice.

 

LE SOLEIL SE LÈVE À L’EST. Importance de regarder dans la bonne direction.

Gus, des alarmistes professionnels, voyant la saison des souscriptions approchée,

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image022.jpgont pensé à construire des estrades le long du glacier  de la Péninsule antarctique, pour assister, la mort dans l’âme, à la fonte du glacier et s’exalter à chaque détachement  de  iceberg.  On  a fait attention à construire les estrades d’un seul coté parce que le reste de l’Antarctique, la plus grande partie, derrière les estrades,  se refroidit  de plus en plus et les glaces s’amplifient. (Nature 415: 517-20) Même à l’Ouest du continent, renversant la tendance des 6000 dernières années, la glace augmenterait de 27 gigatonnes par année.  Et la saison de la glaciation de l’océan  dure 21 jours de plus qu’en 1979.

 

 

DES PONTS DE TROP.

 

Bof  trouve que les écolos manquent d’audace et de courage.  Ils livrent une opposition acharnée à la construction d’un pont sur la rive Nord de Montréal, pont qui relierait deux routes déjà  existantes sous prétexte  que l’addition d’un pont augmenterait la  pollution de la ville en en http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image024.jpgfacilitant l’accès.  Pourtant avec un peu d’imagination, à moindre frais,  un peu de courage, un simple souci d’équité, on pourrait plutôt recommander pour un résultat instantané, comme le café,  la fermeture d’un des cinq ponts de la rive Sud. Pour encore plus d’équité, on  pourrait procéder à une rotation hebdomadaire dans les fermetures. Et si les autorités politiques ne comprennent pas, on pourrait inviter les supporters à venir terminer leur nuit en se couchant sur le pont à partir de cinq heures le matin, un peu avant que la circulation soit  immobilisée de toutes façons.

 

Gus, Une catastrophe n’attend pas l’autre. 

 

En attendant la catastrophe appréhendée que le Canada devienne une nouvelle Californie avant la fin du vingt et unième siècle, les alarmistes préparent gentiment la population pour éviter un choc trop brutal : un désastre en mode mineur mais désastre quand même : le vernis à ongle contient des phthalates (Gus, essaie de prononcer comme il faut) qui auraient, menace-t-on,  tendance à  rapetisser le pénis chez les rats… Selon les media,  les femmes en âge de procréer devraient absolument, en raison du principe de précaution,   éviter de porter du vernis à ongles pour ne pas courir le risque d'avoir des petits mâles handicapés,  nains de la chose. 

Enfin Gus ! un mystère est peut-être élucidé. Comment il se fait que la plupart des  pays riches n’atteignent plus le taux de reproduction pour remplacer leur population et sont condamnés à l’extinction à plus ou moins long terme? Ne serait-ce pas justement qu’étant riches, les mâles ont pu, depuis l’arrivée de la société de consommation, se montrer généreux et  procurer, surtout à la Saint-Valentin ,  du vernis à ongles à leurs femmes. Voilà pourquoi votre fille est malade. Que voulez vous-tu qu’ils fissent avec un tel organe…

 

CHRISTIAN DIOR, PIRE QUE McDONALD.

 

Autrefois on disait volontiers : « A tout péché miséricorde » qu’on a remplacé par « À tout malheur  un coupable qui doit payer ». Les Cours de Justice se préparent à être prises d'assaut et la gent juridique fourbit ses armes et se frotte les mains. Gus, tu vois les procès entre Christian Dior  et quelques mères éplorées, qui ont crus à leur promesse de beauté et de séduction , et qui se retrouvent avec un enfant écourté du pénis. Tu vois les deux partis avec leur batterie d'avocats faisant défiler devant les jurés  des populations de spécimens pour en mesurer le pénis, pour établir des moyennes, pour en arriver à un verdict  de culpabilité, pour fixer évidemment les dédommagements. Les talibans mesuraient bien les barbes, pourquoi les  Nouveaux Talibans (un croisement de Savonarole, de Kinsey  et de Cruella)   ne mesureraient-ils  pas les pénis ?…(au fait, Gus, un  pénis ça vaut combien au pouce?? Au repos évidemment…)

 

 Un malheur n’attend pas l’autre : déjà on nous avait prévenu que les testicules se vidaient à cause de la pollution.. pas nocturne celle-là, diurne ou de bureau.

 

  Gus, si cette tragique histoire t’intéresse tu peux lire un article universitaire  fort sérieux (http://www.stats.org/record.jsp?type=news&ID=506  )  sur l’art de tromper n’imporrte qui À propos de n’importe quoi  à partir  d'interprétations  farfelues des statistiques, sur le lobby et le racket de la peur en somme qui alimente  certains  journaux et leur clientèle de névrosés et des journalistes en mal de copie.   (S’il existe un racket de la protection, il doit bien y avoir un racket de la peur quelque part).

 

 

MAUDIT VERNIS À ONGLE.

 

 Les soupers intimes de Bof et de Madame Boffe  qui inauguraient officiellement les week-end sont perturbés et ont  perdu tout leur charme  depuis qu’un hâbleur dégustateur professionnel nous a convaincu à la radio d’État  qu’un bon vin blanc peut prendre le goût du vernis à ongle  de la voisine de table si sa température (celle du vin évidemment)  monte de deux degrés. Bof ne tarit pas d'admiration devant une telle profondeur de nez dans l’analyse des goûts et des odeurs. Moins éberlué cependant que  l’animatrice  pâmée devant une telle prise de conscience qui  lui a coupé le souffle. Toujours est-il  que maintenant  Madame Boffe  doit pour nos soupers intimes  renoncer à « se faire les ongles » (on passe à la table deux heures plus tôt)  ou  accepter qu’on élimine  les bougies qui donnent tant de cachet à nos tête-à-tête, qu’on  les remplace  par un fluorescent  de pupitre qui ne risque pas  de gâter les précieux vins avec lesquels on compte inaugurer les festivités du   week-end.

 

 

Bof  est au bord du désespoir,  usé d’être traîné d’un précipice à l’autre, comme  un vulgaire condamné à mort qui, au moins par ses crimes, a bien mérité le supplice de voir toujours http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image026.jpgsa sentence reportée. Il  est de plus en plus  convaincu  que l’homme est essentiellement un pollueur, un malheur invétéré sur notre planète.  Et il est tenté de s’allier avec les extrémistes et de demander la mort de l’homme, la fin de ses œuvres et de ses pompes. Et déjà il entend les gazouillis  qui partout sur la planète redevenue bleue salueront le Grand départ ou le Bon débarras sur un air de Beau dommage.  Autrefois il y avait au moins l’enfer qui servait de dépotoir pour les mauvais spécimens de l’espèce.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image027.gifso..so..so..

 

Bof est au bord des larmes et du désespoir. Kyoto est à peine implanté que  résonne de tous cotés et d’une voix unanime l’hymne de la solidarité : « Pas moé ! pas moé ! pas moé ! les autres !  les autres ! les autres ! Et pipi, Hourra ! Viva Kyoto, Viva la solidaridad ! Viva la Conceptionne, Viva la Pollutionne ! »

 

Enfin une bonne nouvelle 

 

Au moins un pays s’est rapproché  de l’objectif assigné par Kyoto au lieu de s’en éloigner encore davantage. C’est l’Allemagne : les raisons de son succès  écologique  indiquent le chemin à suivre : 1) Taux exceptionnellement élevé de pollution en 1990 en raison des  vieilles usines de l’Est héritées du communisme  mais qui, par leur pollution,  avaient permis d'alléger l’objectif (année 1990) fixé par Kyoto 2) Élimination de ces usines polluantes  qui de toutes façons n’étaient  pas rentables mais opération qui permet de se rapprocher de l’objectif de Kyoto. Et 3)  une économie fort mal en point  qui ne réussit plus à prendre son essor (11.6% de chômage, taux de croissance moyen pour les dix dernières années de 1.4 % qui est peu exigeant au plan énergétique). Ce qui permet idéalement d’atteindre l’objectif fixé par Kyoto. Sainte Germanie, merci pour le bon exemple, priez pour nous…qui n’avons pas hérité de ces bonnes vieilles usines dont on avait pas prévu qu’elles permettraient, deuxième vocation,  de réaliser le beau rêve de Kyoto  du moins pour un pays…parmi les 160 autres.

 

Les CONSEILLER du Prince (Blair)

 

 Certains(Steve Rayner),  déjà convaincus de l’échec de Kyoto, préconisent d’autres stratégies. On serait en train de combattre une nouvelle guerre avec les stratégies qui ont fait leurs preuves à la précédente, soit le problème des aérosols avec le http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image029.jpgProtocole de Montréal.  Même si l’objectif courant de Kyoto était atteint (rares sont ceux qui y croient en dehors des cris de ralliements politiques ou alarmistes), il  devrait être suivi d’une trentaine d’autres efforts semblables, En calculant des phases de 5 ou 7 ans pour chaque nouveau Kyoto, on en aurait pour près de deux siècles avant de stabiliser les gaz  anthropogénérés.. Désormais, mieux que sur la coopération,  on miserait plutôt  sur la compétition entre les différents pays pour la découverte de nouvelles techniques en raison des avantages commerciaux et concurrentiels qui en découleraient.  Les économies qui sauront se  renouveler structurellement  auront des avantages incontestables, tout comme les économies qui ont du se reconstituer à neuf à partir de années d’après guerre (39-45) (Allemagne et Japon). Depuis 1980, dams les pays avancés les investissements dans la Recherche et le Développement ont diminué de 40%...

 

 

UN PETIT CONSENSUS, S’IL VOUS PLAÎT.

 

Gus, ton Prof ne sait où donner de la tête dans la guerre des consensus qui se jouent au dessus de sa tête et le jeu des  grandes revues qui s’attribuent le rôle d’arbitre de la vérité scientifique. S’il y a quelque chose qui ne semble pas faire consensus, c’est  le pseudo consensus   des savants sur  les causes humaines du réchauffement  climatique.   Le Dr Naomi Oreskes, de l’ University of California  aurait  analysé  un millier d’ouvrages publiés depuis 1990 par des scientifiques  sur  l’influence de l’homme dans l’évolution climatique. Elle arrive à la conclusion que 75% des articles cautionnent explicitement ou implicitement l’idée d’un consensus scientifique sur la question. Le travail du Dr Oreskes est devenu  un ouvrage de référence.  D'autres scientifiques sont intrigués. Le Dr  Benny Peiser, au courant de bien des voix dissidentes,  refait le même travail, analyse le même millier de documents pour arriver au résultat   que seulement un tiers endossent l’idée d’un consensus et que un pour cent seulement le fait explicitement. Dans la même ligne de pensée,  le Prof Dennis Bray, du National Research Centre de Geesthacht (Allemagne) arrive de son coté à la conclusion que moins de  10% des climatologues croient que les changements climatiques actuels sont causés principalement par l’activité de l’homme.  Dr Chris Landsea, spécialiste en ouragans, démissionne du célèbre IPCC, en raison de l’agenda préconçu incompatible avec une attitude authentiquement scientifique. De grandes revues scientifiques refusent de publier  toute forme de contestation du consensus scientifique. Ce qui est la manière la plus simple et la plus facile de l’établir.

 

Et certains, (Bray et von Storch, 2003) ont fait enquête pour connaître auprès des spécialistes (plus de 500 ont répondu) le degré de certitude qu’ils attachaient  à la proposition  que « l’activité humaine était la principale cause des changements climatiques »,  entendu que 1 signifie  une forte conviction et 7  un profond désaccord  avec la proposition;  la moyenne fut de 3.62, le degré de conviction médian 3.00 : 

1 tout à fait d’accord 50 (9.4% des réponses)

2   134 (25.3%)

3   112 (21.1% )

4   75 (14.2%)

5   45 (8.5%)

6   60 (10.8%)

7 en total désaccord 54 (9.7%)

 

Kyoto : relâchement  et courage

 

Les Japonais donnent l’exemple : les hommes d’affaires et les bureaucrates  poussent l’héroïsme jusqu’à laisser tomber veston et cravate pour alléger les demandes des systèmes de  climatisation.  Gus, chapeau bas ! Il faut le faire! Le gouvernement anglais invite ses fonctionnaires à pratiquer courageusement les mêmes dérogations. Les autres pays, plus traditionnels, renoncent à Kyoto ou déjà avouent, quatre mois plus tard, qu’ils se sont encore plus éloignés de l’objectif au lieu de s’en approcher. Les fonctionnaires avaient depuis longtemps fourni leur effort en travaillant  en T-shirt.  La fin du monde à nos portes, quoi!

 

LOUISIANA STORY

 

Bof est catastrophé. Un Malheur n’attend pas l’autre. Ils pourraient au moins se mettre en rang et attendre leur tour. Et on nous annonce que ce n’est que «  le début d’un temps nouveau. » Et Bof ne peut souffrir les sourires narquois que les écolos alarmistes cachent de peines et de misères de ce temps-ci …  comme le  Juste contemplant  une reconstitution de l’enfer.  Heureusement le ciel, toujours miséricordieux,  a mis sur son chemin un savant, spécialiste des Océans (Tad Murty),  qui lui donne une fois de plus le courage d'affronter l’avenir, quitte à éviter d'écouter les lignes ouvertes où le bon peuple s’exprime dans toute sa sagesse, ses certitudes et ses prémonitions. Il aurait aimé que quelqu’un en appelle à Nostradamus… Mais ce dernier est déjà incarné en des milliers d'exemplaires.

Les malheurs du passé heureusement peuvent être utiles pour nous calmer les nerfs dans le présent : un orage particulièrement violent détruit trois légions romaines en Allemagne en l’année  51, un exploit produit  sans l’aide des gaz à effet de serre. Des hivers, politiquement incorrects,   sont venus à point et à bout des armées de Napoléon et d'Hitler. Des sécheresses répétées ont affamé l’Irlande. Et chaque année Bof  a écouté avec compassion les plaintes et les inquiétudes renouvelées des cultivateurs. Et on apprend que tout est normal : le International Journal of http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image030.jpgNatural Hazards (JNH) (en Hollande), qui recensent toutes les catastrophes mondiales, est un baume pour l’intelligence et  le  système nerveux. Dans le passé, on encaissait les coups comme on pouvait, on ne perdait pas son temps à les anticiper des décades sinon des siècles à venir et jouer à qui réussirait le mieux à terroriser sinon à tétaniser la population (à part l’Apocalypse évidemment).

En concédant que l’augmentation de la population et les modifications  apportées aux  rivages des océans peuvent avoir de l’influence, le directeur de la revue maintient que  des 2 000 documents pertinents qu’il a examinés depuis 18 ans, documents fondés sur des observations concrètes, aucun n’établit un rapport entre le réchauffement climatique et   les désastres courants. Les ayant pratiqués pendant 40 ans, il ne croit plus aux modèles informatiques : la moindre variation dans un des paramètres permet de prédire   un réchauffement climatique ou un retour à l’ère glaciale. Au goût de l’expérimentateur  ou du commanditaire.

De tous  les désastres causés par des ouragans recensés sur la planète, le dernier qui constitue un  record remonte à 1979. Les deux foyers générateurs des pires ouragans sont le Golf du Bengale et le Golf du Mexique.  Depuis 1995, il y a eu une augmentation dans le Golf du Mexique mais aucun nouveau record n’a été  établi. On a deux siècles d’information sur les ouragans du Golf de Bengale : il y a eu deux  fois plus d’ouragans au 19ième siècle qu'au 20ième .

Et des digues ou des  barrages ont cédé bien avant qu’il soit  question des gaz a effet de serre. Et si l’on construit les villes au sous-sol, alors … « tout est la faute à El Nino »  dirait Plume Latraverse.

 

Gus, pour se consoler en  relativisant nos grands malheurs : depuis 1851, il y a eu 18 ouragans de force 4 comme Katrina., et 4 plus dévastatrice, de force 5.

 

Autre petite statistique qui peut te remonter le moral, mon cher Augustin. Aux USA, dans la première décennie du 20ième  siècle on compte en moyenne 850 victimes par année à cause des ouragans. Dans la dernière décennie du même siècle,  la moyenne annuelle est de 25 victimes malgré une hausse spectaculaire de la population.  La technologie qui s’est développée entre les deux extrêmes explique la différence : les possibilités  de prévisions et d’information moderne,  les modes de construction et surtout les  possibilités de se déplacer facilement loin des zones de danger.

 

Bof  a  entendu un beau proverbe arabe comme « notre goutte qui fait déborder le vase » : « C’est la paille qui brise le dos du chameau »

 

Et à l’échelle de la planète

Gus, pour t’éviter de paniquer quand tu regardes les nouvelles de ce temps-ci.  On a facilement l’impression, à courte vue  ou à courte mémoire,  que nous nous enfonçons dans un ère de désastres qui se bousculent les uns les autres pour occuper les ondes au Télé journal. Voici des statistiques de la somme des malheurs qui ont frappé  la planète depuis un siècle : températures extrêmes, famines, sécheresses, inondations, glissements de terrains, ouragans, tsunamis, tornades, etc….

EN BLEU : MORTALITÉS EN MILLIERS

EN ROUGE : Taux de mortalité par millions.

image032

Quelques considérations à propos des ouragans (que Bof emprunte à un spécialiste) :

 

1. Il y a un fort consensus que la terre se réchauffe  depuis la fin de ce qu’on appelle «  le petit âge glaciaire » (1780-1820)

 

2. Selon les tendances d’un chacun, on pourra voir depuis la fin du 19ième siècle un réchauffement ou une période de récupération.

 

3. Les statistiques à propos des ouragans  nous montrent que la terre émerge d’une période anormalement tranquille quant à la fréquence des ouragans.

 

4. Depuis la peur récente du refroidissement terrestre qui s’est terminée en 1975 (Gus, The day after tomorrow), la tendance au réchauffement a été plutôt associée à  une réduction de la fréquence des ouragans.

 

5. La température globale semble depuis les trois dernières décades être plus élevée  qu’elle était la dernière fois que la Louisiane et le Texas furent frappés par des ouragans majeurs dans la même année.

 

SAVOIR S’éteindre EN DOUCEUR SUR LA POINTE DES PIEDS.

Après la méthode du calendrier, la pilule, l’avortement, la sodomie, le condom, les maux de tête, l’aspirine, le 9 à 5,  les fausses couches, l’épuisement psychologique, Acapulco, le SUV, les p’tits monstres, les basquets, les logos,  ETC., un chercheur de Yale vient de trouver la véritable cause de l’infertilité courante des femmes et la baisse  souvent déplorée et déplorable  de la natalité qui menace les nations d’Occident d’extinction, vacuum vite comblé heureusement par l’immigration qui s’excite à l’idée de prendre la place. La grande coupable est le Methoxychlor (MXC), un pesticide inventé pour remplacer le DDT de triste mémoire pour certains.  Enfin, une fois le vilain, le coupable découvert, l’Occident peut commencer  à espérer  survivre et faire quelques plans d'avenir… peut-être aller chercher un enfant en Chine pour compenser l’infertilité causée par le MXC.

 

AMBIGUITÉ DES MOTS.

 

Un prof de Harvard s’en prend à la capacité des mots pour rendre  toutes les subtilités des recherches  scientifiques. En particulier, elle montre que l’expression  « Global Warming » peut induire en erreur et  entraîner des débats superflus; parler de « changement climatique global » serait beaucoup plus approprié et exact dans les circonstances et dans l’état des recherches.

SOMMET AU SERVICE DE LA VIE.

 

Le Amphibian conservation summit, tenu en sept 2005, sonne l’alarme et évalue à un demi milliard US$ l’effort à faire pour sauver les espèces d'amphibiens menacées.  Elles seraient les plus en danger :  presque une espèce sur trois est au bord de l’extinction, alors qu'il n’en est  que de une sur huit  pour les oiseaux;  seulement une espèce sur quatre parmi les mammifères est menacée du même sort. Bof est tout inquiet : l’humanité fait-elle partie  du premier quart ou du trois quarts privilégié des mammifères qui jouit des promesses de l’immortalité.

Le pauvre Darwin, doit se retourner dans sa tombe,  lui qui voyait dans la lutte pour la survie et le  triomphe du meilleur et du plus adapté  le ressort secret de l’évolution positive  et du progrès de la vie. L’évolution serait-elle en train de rétrograder ? Décidément l’homme est de trop.

 

Pour  sauver les batraciens en péril, on ne demande rien de moins que la construction d’un arche de Noé pour sauver les espèces menacées.  On ignore évidemment la valeur mythique et sélective du déluge qui a détruit tous les « méchants » et les « pas bons », l’envers de l’enfer quoi!  pour entamer de nouveaux départs.

 

GRENOUILLES, ATHLÉTISME, ÉCOLOGIE  ET LITTÉRATURE.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresb_files/image033.jpg Une combinaison gagnante. Un juge fédéral  aux  US exige du gouvernement que l’on fasse des études pour savoir si les  66 pesticides courants en agriculture ne constitueraient pas un danger  pour  la grenouille aux pattes rouges, grande vedette d’un conte de Mark Twain : "The Celebrated Jumping Frog of Calaveras County."

Le plaisir de se laver de nouveau sans risquer sa vie

Gus, ton Prof  ose enfin se laver de nouveau et avec des savons efficaces.  Peut-être t’en es-tu aperçu ? Depuis un an il n’osait toucher à des savons bactéricides car des études étaient   parues depuis quelques années disant que ces savons, à cause du triclosan qu’ils contenaient,  pouvaient causer des super germes  (comme superman)   qui seraient résistants aux antibiotiques et qui pouvaient venir à bout de la résilience de ton Prof.. Bof vient de gagner quelques années  de survie médiatique grâce aux chercheurs de trois universités prestigieuses qui ont uni leurs efforts pour suivre pendant un an  224 foyers qui utilisaient  ou n’utilisaient pas des savons antibactériologiques. Les microbes sont terrorisés de nouveau : aucun danger pour l’espèce humaine, dit le rapport qui vient de sortir, dans l’utilisation des savons bactéricides

 

LES PLANCHES DE SALUT FOUENT LE CAMP..

 

Bof qui a toujours été prudent avait mis grande confiance dans  le renouvellement de sa diète  au gré de l’évolution  des tendances-santé. Il ne prend pas de risques avec sa prostate, encore moins avec son  colon. Et Madame Bof  en fait autant avec ses seins. Bof va jusqu’à se dévouer pour l’auscultation mensuelle. Comme ces cancers sont  par leur nombre des luxes des  pays riches (ou leur punition), des chercheurs ont trouvé que le taux  de ces cancers était en corrélation avec le PNB  des nations ou avec le  nombre de poteaux téléphoniques  ou avec le  taux de taxation ou avec le nombre de voitures ou de repas quotidiens ou de la fréquentations de Mac Donald, tout ce qui fait la différence entre un pays riche ou un pays pauvre.  ­..

 Les dernières recherches étaient  pourtant encourageantes  et de  grands spécialistes avaient acquis une réputation mondiale en identifiant   chacun un coupable, un aliment maudit ou un sauveur  éventuel qui expliquait  l’anomalie géographique. Les poissons,  les brocolis, les fibres,  les fruits ,  les tomates, les anti-oxydants, le sélénium, le thé vert, les vitamines C et E, la béta-carotène, les choux fleurs, les choux de Bruxelles, évidemment éviter les gras, trans ou pas, les viandes, les sucres, les féculents, etc. (en somme  tout ce qui a fait l’objet d’un article  dans la revue Prenez bien soin de vous et servait à en augmenter le tirage au grand plaisir des actionnaires),  toutes ces  diètes miracles ou ces planches de salut devaient nous épargner  la maladie  fatale, une des dernières qui restent avant de simplement mourir de vieillesse ou d’épuisement à vivre ou d’oubli de vivre ou la pire de toutes, de la peur de vivre.…Les peurs, fondées ou pas, s’estompaient selon la fidélité, la confiance   et l’ardeur à suivre les diètes du jour. . … Des autorités fort compétentes viennent (NYT 27/09/05)    de tirer  le tapis sous les pieds de ceux qui avaient trouvé la diète  miracle. Toutes ces  planches de salut, ces théories  ne seraient que des hypothèses… dont aucune n’a été confirmée statistiquement  par   des expériences rigoureuses, à l’aveugle,  sur des grands nombres  avec des groupes de contrôle.  Une mince consolation cependant, ces diètes ne seraient pas  dommageables. Les avis  ou les conseils ou les diètes venaient cependant d’Institutions bien réputées et bien intentionnées.  «  Les messages sont presque aussi violents  que ceux qui touchent au tabac, mais  le grand public ignore totalement  que la force de l’évidence ne fait pas le poids avec la force des messages » Dr Barnett Kramer, directeur à l’Office of disease prevention at the National Institute Health. Pour sa part, le Dr Arthur Schetzkin, directeur de la branche  d’épidémiologie au National Cancer Institut explique  que les gens veulent des réponses, même si elles ne sont pas définitives.  Peut-être que dans une dizaine d'années la science pourra mesurer à leur juste valeur ce qui n’est aujourd’hui  que des  hypothèses que nos méthodes actuelles n’ont pas réussi à confirmer.

 

Foglia se porte sans doute à la défense des enfants quand il dit. « C’est pas vrai qu’il y a de la vitamine A dans le brocoli; dans le brocoli, il y a du brocoli, point. C’est pour ça que c’est dégueulasse. »

 

 

Justice immanente.

 

Comme la peste à la fin du Moyen-âge, une nouvelle maladie menace les peuples qui mangent trois repas par jour: l’obésité. Les statisticiens y vont  de leurs prédictions,  les services  publics ou les régimes d’assurances sont aux aboies, les avocats s’apprêtent à  poursuivre agriculteurs,  épiciers et restaurateurs,  des victimes  se font amputer une partie de l’estomac, d'autres se font coudre les lèvres,  ligoter à leur fauteuil, etc.. On s’attend à voir chuter (en chute libre) les indices d'espérance de  vie. Répondant à l’appel au secours et aux obligations de  la solidarité mondiale, le Niger, le Soudan, l’Érythrée pilent sur leur honneur, se mobilisent et s’offrent pour consommer un des trois repas  quotidiens pour alléger  l’effort d’ingestion et de  digestion   des pauvres occidentaux menacés  par l’obésité galopante ou mieux, protubérante.

 

Montreal CasinoGUERRE DE CHIFFRE.

Gus, on peut supposer qu’il y a proportionnellement aux États-unis autant de suicides par année causés par les jeux de hasard qu’au Québec (30). On arrive donc à un chiffre (x 50) de 1500 suicides par année; ce qui est plus que les soldats  américains morts  en Irak ..  au champs d’honneur (!). Penses-tu que le Président Bush s’est dérangé pour assister au moins une fois aux   funérailles d’une de ces victimes?  A quand une Journée du Souvenir avec macarons, discours, banderoles noirs aux casinos et hymnes appropriés ?

 

Vélo, couilles et impuissance.  Alarmisme au guidon.

 

Les selles de vélo, malgré tous les efforts des ergonomistes, peuvent compromettre l’avenir de la nation, déjà fort mal en point et qui n’en demandait pas tant.

Les spécialistes évaluent à 5% les cyclistes qui souffrent de difficulté érectile; même beaucoup plus, pense-t-on,   car on présume que plusieurs n’aiment pas, honneur oblige,  mêler piste cyclable et chambre à coucher. Un urologiste de Boston, le Dr. Irwin Goldstein, qui a sonné l’alarme,  n’a pas peur d’affirmer qu’il « n’y a que deux sortes de cyclistes males (inégalité des sexes) : ceux qui sont impuissants et ceux qui vont le devenir. » Les selles modernes   en demanderaient  trop au périnée malheureusement situé entre les couilles et l’anus (on ne choisit pas sa destinée). On songerait à remplacer les selles actuelles par de petits fauteuils  (avec  bras pour cyclistes du dimanche) qui exigeraient des fesses un petit effort supplémentaire pour soulager le malheureux périnée en train de s’écraser sous le poids du cycliste inconscient et inconséquent. Le gouvernement exigerait bientôt que l’on mette sur toute nouvelle bicyclette  des avis du danger encouru par l’usager trop naïf avec photos appropriées comme pour les paquets de tabac et un rappel de l’importance de l’avenir de la nation et de la prochaine génération.

 

Enfin ! une peur qui ne fait pas peur à ton prof, mon cher Gus. Pour deux raisons : il ne fait plus de vélo, puis ……

 

 Bof a toujours pensé qu’on n’avait pas à anticiper l’apocalypse pour éviter tout gaspillage, pour recycler tout ce qui peut l’être (il se propose de donner son corps à la science),  pour éviter de polluer  inutilement (Gus, ton prof s’obstine  à respirer…   la mort dans l’âme cependant) et surtout de polluer pour des fins ostentatoires ou pour mousser des profits. 

 

A suivre  : MÉMOIRES D'OUTRE TOMBE (suite  C)

 

mémoires d’outre tombe  ABcd,  e,  F, G

 

 

150 tragédies vécues par l’auteur au gré de l’actualité.

Prudence et humour comme  bouées de sauvetage

survivre comme ultime argument… contre la panique

Et

Alarmisme Professionnel : nature, techniques, dangers,  coûts, etc.

Et

 

Kyoto comme mythe et Kyoto comme réalité

Kyoto pour les nuls ou pour ceux qui font semblant de l’être

 

 Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique. Bof a toujours pensé qu’on n’avait pas à anticiper  l’apocalypse pour éviter tout gaspillage, pour recycler tout ce qui peut l’être (il se propose de donner son corps à la science si on en veut bien),  pour éviter de polluer  inutilement (Gus, ton prof s’obstine cependant  à respirer…   la mort dans l’âme) et surtout éviter de  polluer pour des fins ostentatoires ou pour mousser des profits. 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

 

 

l y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)