MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE  (SUITE 4)

 

L’onu recycle  « les désastres naturels »

 

Certains ont remarqué que, depuis un an,  l’Onu  omet souvent le mot « naturel » dans plusieurs organismes qui autrefois s’occupaient des rencontres scientifiques sur les  désastres dit autrefois naturels…  Serait-ce pour insinuer que la cause est ailleurs et qu’éventuellement on pourrait exiger des dédommagements! Ce qui est plus délicat et plus difficile quand il s’agit de la nature…

 

 

ON S’ARRACHE STÉPHANE

 

(18/01/06) Gus, petite  nouvelle entre les branches : Stéphane Guilbaud, de Greenpeace Québec, aurait quitté subrepticement son domicile à Radio Canada  pour aller réconforter les populations de  la Bavière,  de la Pologne, de Moscou et du Nord-Est asiatique qui connaissent ces jours-ci  des records absolus  de basse température et pour aider à déneiger  ces pauvres japonais qui ont peine à respirer  ensevelis sous les quelques mètres de neige qui leur sont tombés dessus,  des records historiques.   Il veut, parait-il, les exhorter à la patience et le réchauffement climatique les rejoindra bien un jour comme tout le monde… en ce bas monde ou en l’autre.  Et si ça  ne marche pas, consolation suprême, qu’ils sachent  que basse température ou haute température, refroidissement ou réchauffement, dans la candeur prophétique de Greenpeace, c'est la même choseTout est relatif.

 

« Hommes de peu de foi;  pardon, de peu de mémoire »

Deux jours de pluie sur Montréal en janvier  et  l’apocalypse moderne annoncée depuis 20 ans est en train de s’accomplir... Heureusement que certains (Pierre Gingras) vont aux sources et viennent rafraîchir nos mémoires sélectives : depuis les trente dernières années, on a toujours connu en janvier au moins cinq jours avec des température de 5 degrés ou plus; depuis cinquante ans, de décembre à la fin de février,  Montréal a toujours connu de 20 à 25  jours   de température au dessus du point de congélation.

Les asthmatiques vont râler leur dernier souffle pour honorer le Protocole de Montréal.

On avait soustrait aux rigueurs du Protocole de Montréal quelques usages de CFC que l’on considérait comme essentiels. C’était le cas des petites bonbonnes en vente libre dont se servent les asthmatiques  pour les soulager en cas de crise.  On songe à l’interdire. Un substitut  sans CFC ne serait pas sur le marché avant 2010  et beaucoup plus cher.. Pour la FDA  le million de personnes qui aux USA  utilisent ces bonbonnes  seraient des menaces pour la santé publique, pour la couche d’ozone, pour tous les cancers, les cataractes et autres malheurs qui sont les bazookas des alarmistes professionnels. C’est 4/1000 de ce que l’on produisait autrefois… Mais pour les puristes.. c’est trop.. On ne sait jamais… On ne joue pas avec le principe de précaution…   Bien des autorités scientifiques doutent des fondements de ce fameux Protocole de Montréal,, du moins du niveau de danger invoqué,  mais tous sont  unanimes pour y voir une victoire majeure du mouvement écologique  qui ne souffre pas d’ombre ou d’entache ou  d'exception… Le  gagnant emporte tous les marbres. Et puis  il y a peut être trop d’asthmatiques… Le problème est peut-être là. Et ils se servent d’automobiles en plus.

L’anniversaire de l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto

 a donné lieu à peu de démonstrations, surtout à peu de  liesses. Les pays du Nord-Est  asiatique  qui connaissent  des records de basse température  n’avaient pas l’humeur à la célébration occupés qu’ils étaient à trouver des sources de réchauffement, en attendant celui de la planète, pour ne pas périr de froid.   Les pays européens ne pavoisent pas non plus, ils  regardent les chiffres, les statistiques   et pour la plupart  sont assurés d’être dans l’impossibilité d’atteindre l’objectif de moins 5.2 % par rapport à 1990.  Actuellement  l’Agence Environnemental  Européenne prévoit plutôt pour 2010 une hausse de 7 pour cent par rapport  à 1990 pour l’ensemble  des 15 nations, soit au total un déficit de 12 % par rapport  à l’objectif convenu dans le Protocole… Le Nouvel Évangile selon Blair fait son chemin : «  Aucune nation est assez stupide pour saborder son économie ».  C’est pire encore pour  les pays  qui ont connu des économies performantes ces derniers temps, qui ont récupéré leur retard séculaire, la péninsule ibérique, l’Irlande qui  devraient  réduire leur dépense énergétique de plus d’un tiers pour  réaliser l’objectif national.. Il y a seulement  de bonnes guerres classiques  ou des crash style 1929 qui peuvent produire de tels exploits..  Certainement pas des politiciens qui doivent se  faire réélire et parlent encore des deux cotés de la bouche, un coté réservé hypocritement à la célébration du mythe Kyoto la main sur le cœur. Cet échec est admis par tous  les spécialistes qui savent lire et compter à part quelques alarmistes professionnels qui veulent maintenir la pression  ou quelques fonctionnaires dont c'est la raison de vivre et de leur salaire.

Le seul suspense qui demeure :

Est-ce qu’on ira jusqu’au bout de Kyoto et est-ce que les nations fautives achèteront des nations moins ou sous performantes  des « droits de polluer » ou paieront leurs amendes  de gaieté de cœur en vue de créer  un nouveau plan Marshal  pour les improductifs qui pourront enfin avoir à leur tour le droit et le privilège  de polluer la planète.  Il est beau en effet, du moins moralement,  de pouvoir se ruiner ou s’appauvrir pour se faire pardonner d’avoir su créer de la richesse, mais encore faut-il être capable de payer pour les produits de la Chine qui nous inondent  et  qui n’est  pas liée aux mêmes limitations au plan écologique, politique et social.

Le Canada, aux dernières nouvelles, capitule…Il renonce à l’hypocrisie de mise dans les média. Il ne paiera pas les dizaines  et dizaines de milliards  de dollars (même canadiens) pour  avoir été performant surtout depuis  1990. Plus haut, Bof a tenté, peut-être en vain, de faire comprendre  ce que cela signifiait réduire  de 30%  la consommation d’énergie… dans l’état actuel des sciences et des inventions technologiques qui traînent un peu, malgré les efforts en ce sens.   Si la réduction se produisait dans le même secteur (transport), ce serait éliminer tout ce qui est transport au Canada : avions, bateaux, camions,  voitures, autobus… même le métro là ou l’électricité est générée par l’énergie fossile.

« Si le Canada était un coureur de marathon, il se présenterait au départ avec trente kilos en trop, des chaussures dépareillées, des lacets pas attachés, un sac de briques sur le dos, mais en clamant sa détermination à compéter le parcours. Bonne chance. » Villeneuve.  p. 254

 

Réchauffement, changement, RELOCALISATION.

Gus, tu remarqueras que le terme de réchauffement  tend à disparaître chez  bien des scientifiques qui préfèrent le  terme de changement qui risque d’être moins compromettent surtout si on se fie aux prédictions les plus apocalyptiques  … Surtout qu’on vient de franchir le cap des prédictions qu’on faisait il y a quinze ans… et on est toujours là  pour frémir et s’angoisser.

Justement l’Est du Canada vient de connaître les mois de Janvier-Février les plus chauds de son histoire…  au grand plaisir de Bof qui n’est pas un artiste de la pelle et qui préfère la lecture au coin du feu.  Justement il vient de lire que l’Est de l’Europe, l’Asie et le Japon connaissaient des records de basse température. En Ukraine et  en  Pologne  les victimes de ces vagues de froid  se comptent par milliers et marquent  de nouveaux records dont on aimerait bien se passer.  En Russie, des régions établissent également des records comme si on était encore aux Olympiques : --47C (Kamchatka,), --52C (province Magadam) . En Grèce, pays de soleil s’il en fut, des régions se couvrent de glace : dans le Nord -- 25C, etc.

  Bof se demande s’il ne serait pas plus juste de parler, au lieu de changement,  de relocalisation des températures. Ce serait peut-être une question de justice. Chacun son tour pour connaître des climats californiens ou  sibériens.

Les mathématiques et le catastrophisme. Chiffres et Halloween.

Le Washington Post prévient ses lecteurs que la fonte des glaces de l’Antarctique (36 milles3 de glace par année depuis trois ans) va faire monter le niveau des océans de 0.4 millimètre par année, soit un pouce et demi par siècle. Gus, si tu as à t’acheter un bateau,  prévois le coup, fais-en  hausser les bords d’un ou deux  pouces… au cas où tu vivrais vieux. 

La revue Science nous prévient dans la même veine que les glaces du Groenland  fondent plus rapidement que prévu.   Il perdrait 224 km3 par année. La fonte totale ferait monter le niveau des océans de 23 pieds parait-il.  Gus, protège ton cœur,  sors ta calculatrice avant de commencer à frémir. Il reste 1 200 000 km de glace. A ce rythme, la fonte va s’étendre sur 5 400 ans et les océans vont s’élever de .05 pouce par année. A l’avenir,   apporte-toi une mesure quand tu iras à la mer, histoire de te conduire en futur scientifique  qui aime bien observer, vérifier et mesurer les phénomènes.

CATASTROPHISME, PANDÉMIE, grippe aviaire ET PAPIER HYGIÉNIQUE.

Conseil d’un biologiste : Si la perspective d’une pandémie de grippe aviaire vous angoisse à ce point, commencez au moins par changer  votre papier hygiénique WHITE SWAN  par du papier CASCADE.

 

Gus, une publicité que tu ne verras pas.

CLIMATE SCIENTIST BLAMES
SEASONALLY NORMAL TEMPERATURES
ON HUMAN ACTIVITY

LACK OF TEMPERATURE EXTREMES THIS YEAR EVOKES
"GRAVE CONCERN FOR FUTURE OF MANKIND"

"A healthy planet would show more natural variation than we have been seeing,"

said Dr. Ernest Doomonger.

 

TEMPÉRATURE PRÉINDUSTRIELLE  et réchauffement climatique..

 

Gus, un grave problème: quel était le taux  de co2 en 1750 à l’aube  de la révolution industrielle. Certains sont affirmatifs, comme s’ils étaient sur place avec leurs instruments : 280 parties par million. Ni plus ni moins.

Deux manières pour arriver à ce chiffre… ou au moins à prétendre dire ce qu’il en était il y a plus de deux siècles : par une analyse des glaces ou en comparant avec des mesures directes faites à partir du 19ième  siècle. Les mesures faites à partir de l’analyse des glaces semblent encore moins fiables que les mesures directes. Pourtant ces dernières  peuvent varier entre 160 ppm jusqu’à 700 ppm, même avec des exceptions de 2,450  qu’on n’ose rapporter pour raison de rectitude politique et de fidélité au courant médiatique en vogue. On prétend alors que ce sont  les conditions climatiques actuelles qui ont  altéré  les conditions anciennes. On (Jawarowski)  prétend même que la simple opération d’extraire des carottes dans la glace affecte et modifie le coefficient  de  présence  de CO2.  Ce serait une des raisons qui expliquerait le faible taux de  co2.  Les données seraient de fait plus près des mesures opérées directement au début du 19ième siècle, soit une moyenne de 335 ppm. Conséquence importante : si le chiffre est exact, les changements climatiques au vingtième siècle ne peuvent être attribués  principalement à l’activité humaine comme certains l’affirment dogmatiquement.   La température a augmenté d’un degré au vingtième siècle. La moitié de ce degré a été réalisé dans la première moitié du siècle alors que l’activité humaine était beaucoup moins considérable que dans la deuxième moitié.  On a assisté même à un refroidissement entre 1940 et 1970, qui était,  croyait-on, un prélude  à une ère glaciaire  malgré une augmentation du  co2, tenu habituellement responsable du réchauffement.  Et le reste du siècle, en retard, a repris en vitesse le réchauffement prévisible; ce  qui a pu créer l’illusion d’une accélération alarmante.  Gus, c’est à partir de ces données, fort aléatoires et incertaines ou provisoires, que le catastrophisme contemporain s’est construit.

 

LES FEMMES VIENNENT DE  VENUS,  LES HOMMES SONT SUR MARS.

 

Mars, selon la Nasa, se réchauffe  et la calotte glaciaire y  rétrécit depuis six ans. Greenpeace soupçonne que des SUV  doivent se cacher quelque part pour expliquer ces variations. D’autres émettent plus sérieusement   l’hypothèse que au moins 30 % des phénomènes semblables sur notre planète s’expliqueraient par des variations de l’activité solaire … comme pour Mars.

 

Quand la vertu vous tient par les couilles.

 

La famille KENNEDY  dont le zèle écologique est bien connu s’oppose énergiquement à la construction d’une ferme d’éoliennes près de  l’île de Nantuchet.  Parce que, explique consciencieusement  Robert Kennedy Junior, avocat du Natural Rezsources Defense Counsel,  les éoliennes gâteraient  le panorama des 16 sites historiques de l’île …entre autres…  la célèbre résidence de la famille Kennedy.

 

Gus, un autre cas de réchauffement  imprévu…

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image001.jpgChangement

accéléré dans le désert du Nevada  en moins de 12 heures…

 

 

L’apocalypse   revisitée.

 

 « Six années de sécheresse en Afrique;   Inondations catastrophiques  au Japon;    Récoltes http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image003.jpgminables au  Canada et en Russie; Moyenne de température    déréglée; Changement dramatique dans les calottes polaires… . Populations animales menacées d’extinction; Les plus grands scientifiques nous annoncent une  catastrophe globale imminente. Notre planète mise en péril par les rejets de l’homme dans l’atmosphère. »

Gus, tout ceci tiré de Time Magazine,

Non pas du récent numéro.  « Be Worried. Be very worried » du 2 avril 2006.

Non. Gus, de Time magazine du 24 Juin 1974 où la communauté scientifique était presque unanime à annoncer une entrée dramatique dans une nouvelle ère glaciaire.

 

CARBONE  ET LES NOUVEAUX SPONGETOWEL

Les savants seraient divisés si on en croit New Scientist sur la manière de comptabiliser les émissions de carbone. Couramment on additionne les émissions et on divise par tête.  Et on peut identifier les bons et les pas bons, les montrer du doigt, les ostraciser. On prétend maintenant  qu’il serait  beaucoup plus équitable de comptabiliser les émissions  de carbone et les capacités d’absorption de chaque nation.  De cette dernière façon,  les USA cède la première place comme  pollueur au Bangladesh.  Les USA produisent à peine plus de carbone que leur capacité d'en absorber alors que le Japon, qui produit la moitié des USA  a sept fois moins de capacité d'en absorber et met d’autant la planète en danger…  si on veut  faire peur au monde. Gus, si la vérité  se répandait, tu vois la vague de hara-kiris.  Gus, tu vois la tête de ceux pour qui Kyoto n’est qu’un prétexte pour  diaboliser les USA,  masquer mille hypocrisies, arrêter toute forme de progrès, de se donner un diplôme de belle âme et de se coiffer du bonnet de la  rectitude politique tout en se mettant la tête dans le sable.

Canada aux prises avec les phoques et Brigitte Bardot.

Le Canada a presque réussi à contrôler la pêche de ses ressortissants  et à faire respecter les quotas fixés pour garder un peu de poissons pour les  générations futures pour qu’ils sachent au moins ce que ça goutte..  Même les Portugais ont pris peur, à ce qu’il semble et   respectent  les http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image004.jpginjonctions du Canada.  Le seul problème, pour le moment, c'est la population des phoques qui ne veulent  rien savoir, qui semblent se foutre de la tête des fonctionnaires qui s’obstinent  à les convaincre de  respecter  leur quota de pêche ou de consommation. La communication est difficile. Les mises en demeure, les menaces, rien ne semble fonctionner. Il y aurait, ont-ils conclu,   un problème de barrière inter-spécifique.   Où fixer les billets d’infraction?  On a pensé à  envoyer des agents de la GRC déguisés en Hommes grenouilles, pour mettre des pancartes au fond des océans,  leur offrir Brigitte Bardot en échange…Rien à faire, les agents ont été cernés et menacés… On n’ose pas plus s’approcher maintenant d’un troupeau de phoques que d'une réserve de Mohacks.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image006.jpgUn peu de  politique fiction.

Gus, tu as entendu parler des malheurs qui frappent le Darfour de ce temps-ci. Imagine pour un moment que la cause de cette catastrophe humanitaire soit   Exxon, ou IBM ou …Peux-tu imaginer un instant le  tsunami d’indignation politiquement correct qui soulèverait  les populations de la planète, les manifestations de rue, les incendies de sièges sociaux, les éditoriaux enflammés,  les appels au boycottage et à la casse, etc..?

 Ainsi va le monde… Pourtant …

 

LE PRINTEMPT Ramène le soleil.

Gus, non seulement dans la nature mais aussi dans l’actualité écologique et médiatique. Des climatologistes,   au récent  (2006) Congrès de l’ AAS mettent en rapport  l’évolution de notre climat et http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image007.jpgl’évolution du soleil qui est loin  d’être l’étoile sage et tranquille que l’on croit.   Ses  sautes d’humeur  nous affectent, sont causes pour une  bonne part des changements climatiques actuels et les mêmes spécialistes prévoient pour bientôt  un nouvel age glaciaire comme on aimait le faire dans les années 80 et qu’on a évité de justesse.  Le soleil atteint actuellement son activité maximale depuis 300 ans. Cette cause devrait être privilégiée sur les gaz à effet de serre vu que la moitié du réchauffement du siècle dernier (1 degré) s’est produit avant l940, bien avant  qu’on pense à tout mettre au compte du CO2 qui n’en peut plus, le pôvre. Dix-sept des 19  « bouffées de chaleur »  de la planète qu’on peut identifier au cours des 10 derniers millénaires coïncident avec les sommets connus d'activité solaire.    Gus, on n’a plus les printemps qu’on avait !  Ne range pas trop vite ou trop loin ton linge d’hiver. On ne sait jamais.

 

Effusions épistolaires..

Tendresses partagées en quête d’horreurs…

 

Lettrre d’une famille américaine aux sénateurs canadiens à propos  de l’ouverture de la chasse aux bébés phoque.

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image009.gif« Nous avons été horrifiés d'apprendre que le Canada compte poursuivre le massacre annuel de bébés phoques innocents. Tant que votre pays, que nous admirons par ailleurs, n’aura pas renoncé à cette barbarie, nous refuserons de venir passer des vacances au Canada »

Ann, Pam, Nancy et Dale Mc Lelland.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image011.jpgRéponse d’une sénatrice aux McLelland

 

« Pour ma part, ce que je trouve « horrifiant » dans votre pays, c’est le massacre quotidien d’Irakiens innocents, l’exécution de détenus principalement noirs, les ventes massive d’armes à feu aux citoyens américains, la déstabilisation du monde entier par la politique étrangère agressive des États-unis, entre autres. »

 

Céline Hervieux-Payette, sénatrice…

 

 

     

MARIANNE S’EN PREND À  bébé BARDOT.

 

la  revue Marianne se porte à la défense des Inuits auxquels on a fait une réputation de monstres sanguinaires, après les avoir  affreusement  ridiculisés sous le nom d’« esquimaux ». Bof apprécie marianne.jpg (85250 bytes)la subtilité de la défense. On joue la carte de la rectitude politique. Il va de soi que parler des pauvres Inuits, de leur valeureuse tradition millénaire et de leur entêtement à survivre,   n’invite pas les Stars du jour à la protestation  ostentatoire sur le banc de glace  alors que l’affaire est « dans le sac » s’il s’agit d’affreux Madelinots et, pire, de Newfies, si bien connus au Québec pour …. (on ne s’en souvient plus trop). Gus, tu vois Brigitte Bardeau, morve au nez,  aller becquoter  un Inuit  nez à nez…

Marianne dénonce fort à propos la ruse d’appeler les petits du phoque des « bébés » (le nom a été breveté)  et de soulever  de la sorte  les émotions de tous  les individus qui ont un cœur de mère.   Brigitte Bardot a même cru un temps réclamer des droits d'auteur sur l’appellation  qu'elle a répandue sur la planète en sus  des vues sur son anatomie en Cinémascope. Et Dieu créa  B.B. et les bébés furent.   Tu vois, Gus, si ta mère t’annonçait au menu de Pâques des bébés-agneaux,,, à moins que ce soit un bébé-porcelet…  ou des bébés-poussins; MacDonald  faire la publicité de ses bébés cuits à point. Je te vois déjà en train de manger  tout en ravalant tes larmes et maudire intérieurement ces monstrueux meurtriers  que l’on cache à la population tant on  a honte qu’ils s’en prennent impunément à des bébés.  C’est nous faire le coup de la publicité  trans-spécifique !

 

Pourtant des espèces sont autrement plus menacées  que le phoque qui  ratisse tout ce qui reste de poissons au fond des océans. Pas un écolo pour verser  un pleur sur la disparition du mulet, du cheval pour bientôt,  des massacres de millions de poulets, de volailles, de volatiles, de vaches qui n’auraient pas, parait-il, passé leur test d’intelligence, et tous ces massacres   pour sauver l’homo sapiens-sapiens,… qui prend peur devant de tout petit, petit, microbe, peut-être même des bébé-microbes.  Et ces Inuits qui ne pensent qu’à survivre.

 

Et on oublie, pour la circonstance, pour le quart d’heure d’indignation,  que les bottes ou fourrures synthétiques de remplacement  sont faites à partir de pétrole…

 

Gus, nous sommes tous morts

On s’apprête à célébrer aujourd’hui pour la trente septième fois le Jour de la Terre.  Dès la première année, en 1970, un biologiste, George Wald, prédisait que notre civilisation  serait finie dans 15 ou 30 ans. Gus, regarde bien par la fenêtre pour voir si nous ne sommes pas les seuls survivants, victimes de mirage.  Un ouvrage célèbre de l’époque, prédisait également pour le tournant du siècle que  des famines entraîneraient dans la mort des millions de personnes.

Aujourd’hui, en ce jour de la terre, on se questionne plutôt sur la stratégie des peurs  que les alarmistes professionnels ont pratiquée jusqu’ici. Le mouvement environnemental en est rendu à se demander si l’investissement dans la peur rapporte équitablement. Il serait, à ce qu’il semble, de moins en moins rentable. Les gens n’ont qu'un « set » de nerfs après tout.  On en est rendu à promettre une néantisation définitive par un astéroïde dans quelques  centaines d'années pour les plus nerveux, dans les prochains millénaires pour les  alarmistes moins pressés et qui misent sur le long terme  pour avoir raison. On compte bien sur des photos (qu’on a pas encore) d’un ours blanc en train de se noyer. Restera à convaincre le citoyen d’être coupable en  allumant  les lumières  de son domicile ou en se chauffant en hiver. Les gens haussent les épaules. Des enquêtes révèlent que la population américaine, qui malgré les apparences, a été la première victime et le terrain d’essai de toutes les peurs qui ont fait le tour de la planète,  place l’environnement au treizième rang des 21 problèmes qui l’obsèdent le plus. Pire, de dix problèmes environnementaux, le réchauffement climatique se classe neuvième, bien  après la salubrité des eaux,  les déchets toxiques et la récupération (tous assez bien contrôlés pour le moment).  La plupart, les plus âgés surtout, ont survécu déjà à nombre de catastrophes dûment annoncées…qui ont fait long feu. Ils se sont vus morts, affamés, empoisonnés maintes et maintes fois, ils ont vu  le monde disparaître quinquénalement. Bof a fait ici l’histoire pathétique des peurs qu’ont du subir ces populations qui n’en peuvent plus d’avoir peur.  Greenpeace  se recycle, certains dirigeants passent à  Monsanto, les fondateurs du mouvement renient leurs rejetons,  d’autres parlent des deux cotés de la bouche, annoncent d’un même souffle le chaud et le froid pour assurer leurs arrières,  les zodiacs font maintenant leur spectacle  en Asie pour faire rigoler les foules.

Pourtant l’environnement est quelque chose de sérieux. C’est comme la tarte aux pommes  ou comme une bonne mère pour tout le monde… Il est difficile d'être contre. A coté des alarmistes professionnels,  d'autres ont travaillé et travaillent toujours. Des lacs qui étaient considérés comme morts en 1970 sont aujourd’hui redevenus des zones de pêche (vg. le lac Érié)  le taux d’extinction des espèces animales aux USA décline depuis 1930,  seulement 7 ont disparu depuis 1973 et d’autres mutations renouvellent le stock d'espèces. On nous présente une nouvelle rose à chaque exposition horticole. On manque de personnalités pour les dédicacer.  Depuis 1970  la population américaine a doublé et…  le nombre des arbres a augmenté. On nous prédisait des famines universelles… Des poissons, pas plus courageux que d'autres, remontent la Tamise ou la Hudson River aux applaudissements de la foule médusée. L’agriculture de presque tous les pays connaît des problèmes de surabondance, de compétition et on en est rendu à  subventionner les exportations…  pour éliminer les concurrents.  Malheureusement il n’y a pas de technique pour régler les problèmes politiques qui provoquent encore des famines ici et là. La nature est généreuse mais des hommes sont bêtes..  Ça en prend pour consoler un peu les alarmistes d’il y a trente ans  qui se sont mis le doigt dans l’oeil. Les alarmes…  perdent de leur poids quand on sent derrière elles un agenda caché soit idéologique, pathologique ou politique.

Gus, dans cinq ans, tu auras à revivre, au Jour de la terre, les prophéties des années 80. Tu devrais te retrouver évaporé ou congelé dans un bloc de glace.  Ne t’agite pas trop.  Ne vend pas tout de suite ton chasse neige  ou ton climatiseur…  Gus se fait prophète : il y aura une prochaine ère glaciaire… un jour.

Next Great Deluge

Forecast by Science.

Melting Polar Ice Caps to Raise the

Level of Seas and Flood the Continents.

 

Rien d’étonnant dans cette manchette du NYT, sinon que c’est une reproduction dans le no du 23/04/06 d’un article qui a paru dans le No du 15 mai 1932.

On y retrouve comme aujourd’hui une brochette de savants de l’époque. On nous prévient que les neiges ou les glaces éternelles ne sont que des produits de l’imagination poétique. La couche de glace  des pôles a déjà recouvert un cinquième de la zone terrestre. Après 700 000 ans cette couche s’est réduite de moitié et mesure 6 000 000 de m2. Le Groenland à lui seul a une épaisseur de glace de 9 000 pieds. La terre se réchauffe constamment. Si les deux calottes  fondaient totalement les opinions divergent quant à l’augmentation du niveau des océans, de 50 à 150 pieds. Rien d’étonnant dans  cette hausse de niveau car on précise que l’on trouve des fossiles marins au sommet des Rocheuses ou des Andes.

On n’est pas nerveux cependant. Le déluge est prévu dans 30 ou 40 000 ans. Pour faire journalistique on suit à la trace les poissons  qui circulent dans Buckingham Palace et Westminster Abbey ( Gus, les architectes de ces monuments  seraient les premiers épatés et flattés de la longévité de leurs constructions)

 

QUAND LE TEMPS SE PAYE LA TÊTE DES  POLITICIENS

 

En 1977, un sommet de l’ONU s’était fixé comme objectif de généraliser l’accès à l’eau  et aux soins primaires pour 1990.  Le temps ne voulant pas collaborer, l’objectif à été remis à 2015,

À un sommet de l’ONU en 1990,  on se donne comme objectif  de généraliser sur la planète  l’accès à l’éducation primaire pour l’an 2000.  On a du fixer un nouvel objectif pour 2015.

 

Pourquoi 2015 ? Les politiciens actuels ne seront plus là pour assumer la responsabilité de l’échec.

Certains en sont venus à soupçonner les planificateurs de mauvaise foi puisque la réussite de leur plan aurait l’inconvénient de les mettre au  chômage.  Sauve qui peut ! 

 Bob Geldof, organisateur des célèbres concerts pour l’Afrique, ne perd pas courage:

"Something must be done; anything must be done, whether it works or not."

                       

Qu’on sauve nos forets

ne serait-ce que pour fournir des  instruments de travail à ceux  dont la vocation et la spécialité est de mettre des bâtons dans les roues de tout projet pour faire avancer la société… et fournir du travail.. à ceux qui n’en ont pas, du petit bois pour attiser le zèle de mobilisation pour promouvoir l’immobilisme salvateur…

 

LES OURS BLANCS FONT UNE PATTE D’HONNEUR À GREENPEACE.

 

Les ours polaires  comme victimes  éventuelles du réchauffement climatiques sont  une des armes  les  plus touchantes et efficaces pour faire pleurer toutes les Margots du primaire à l’universitaire.  Les ours polaires ne semblent pas d’accord  et, humour de pachyderme, refusent http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image017.jpgde jouer leur rôle dans le scénario mis en place où ils devaient chanter « Un Canadien errant banni de ses foyers… ». Le World Wildlife Fund  observe sur place l’évolution des populations  dans les 14 zones  d’habitation de l’espèce…  pour un post-mortem éventuel.   Dans son rapport récent, la population est stable dans 10 régions,  en diminution dans deux régions et en croissance dans deux régions. Peut-être est-ce juste pour rire des écolos qui envahissent le Grand Nord pour assister, la larme à l’oeil et la camera au poing,  à la noyade du dernier des ours blancs, les deux régions en progression, contrairement aux pronostics alarmistes,   sont les régions où la température a tendance à augmenter  et, ultime blague,  les deux régions en décroissance sont celles où la température s’est refroidie.  C’est vrai cependant que les mathématiques ne font pas le poids face à la  lente majesté des énormes pachydermes…

 

Discrimination positive dans la lutte pour sauver les espèces.

 

Bof n’est pas prêt à laisser sa peau pour sauver les maringoins… qui pourtant sont si beaux quand on les http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image019.jpgregarde sous la loupe…  et dont Hollywood s’inspire pour terroriser les adolescents et les adolescentes dans ses histoires de peur.  Mais Gus, ton prof serait prêt à se battre  bec et ongles contre ceux qui recherchent  des bêtes au profil viril pour faire de la poudre avec leur corne ou leurs testicules espérant que leur  consommation  soit un « energiser »  sexuel et les fasse bander pour entretenir  leur harem ou suivre l’agenda de leur carnet d'adresses. Ils ne pourraient pas prendre du Viagra  comme tous les vieux cons. Ou regarder des films pornos et laisser tranquilles les rhinos.    (Gus, admire la rime)

Gus, penses-tu que si on castrait  tous ces angoissés de la chose, la récolte pourrait faire le poids pour consoler les rhinos….?

 

Gus, deux HISTOIRES de pipi-caca   Rien n’échappe au catastrophisme  pour qui y tient…

 

Un petit futé fait étalage de son frais savoir dans un cocktail.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image020.gif« Des études ont montré à travers différentes analyses qu’après une heure de cocktail dans une soirée moyenne on avait relevé des traces de quarante-trois urines différentes sur ces graines  (dans le plateau de service)  Quand quelqu’un sort des toilettes, qui nous dit qu’il s’est lavé les mains ? »

 

Après quelques autres observations de  la même nature… commentaire d’un observateur :

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image021.gif«    Ce presque jeune homme illustrait parfaitement les ravages de la vulgarisation scientifique, l’empire de la technologie sur les cerveaux de demain, la sourde influence des rumeurs. Il était le principe de précaution fait homme. On n’aurait pu mieux incarner la fin du risque et la mort de l’audace. Tristesse de songer qu’il mobilisait tant de matière grise dans la maîtrise des aléas alors qu’on aurait tant voulu pouvoir compter sur eux pour donner un peu de poésie à la vie.  Ouvrait-on la fenêtre  qu'il servirait séance tenante un couplet sur le réchauffement de la calotte glaciaire. Présenterait-on des cuisses de poulet à la provençale, il refuserait poliment  au motif  qu’on ne digère pas les agonies. Proposerait-on des sorbets prématurément décongelés qu’il invoquerait aussitôt le respect de la chaîne du froid….. »

 

Gus ceci est extrait d’un roman (PIERRE assoulineÉtat limite, p. 51.) mais en observant bien autour de toi  tu pourrais trouver les originaux qui inspirent le romancier, évidemment pas seulement parmi les gens de ton âge.

.

Mais le cas suivant, est  de la belle science, de l’authentique  recherche,  du travail de bénédictin…

 

Le mystère des boules à mites carcinogènes dans les urinoirs publics  enfin  élucidé

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image023.jpgUne étude de Ding Xue a montré comment la naphthalene et le para-dichiorobenze, constituants des  petits cubes de désinfectant et  déodorant qu’on retrouve  au fond des urinoirs publics,  peuvent être des causes de cancer pour  qui a l’audace d'y exposer ses précieux organes. Il était grand temps que l’humanité prenne rétrospectivement et douloureusement conscience de la catastrophe qui lui pend au bout du nez   depuis plus d’un siècle  que ces produits sont d’un usage courant. L’étude faite à l’Université du Colorado  a confronté des vers à   un régime de boules à mites (à volonté). Les vers n’ont pas aimé et ont développé des cancers  au bout de deux semaines.… Les psychiatres sont à court d’explication…

Gus, ne te crois pas obligé dans une place publique de marcher  les genoux serrés, les joues gonflées, l’air inquiet et pressée. . L’EPA  (Environmental Protection Agency) a pensé à toi et à tous les névrosés qui n’osent plus sortir de chez eux au cas ou des envies incongrues … les obligeraient à  fréquenter ces engeances cancérigènes que sont devenues les toilettes publiques.

Des expériences sur les vers ne seraient pas concluantes … surtout qu’on ne peut extrapoler entres des espèces aussi éloignées que le ver et l’homme.  Pourtant avec les vers une expérience dure deus semaines, avec des rats cela prendrait deux ans.

Gus tu vois l’économie pour un catastrophiste professionnel.

Pour le prix d’une expérience avec les rats, tu peux (calcule) en faire cinquante avec des vers, cinquante catastrophes qui nous pendent au bout du nez    Autant de strophes pour un nouveau Nostradamus.

 Et presque dans la même veine…

 

Fondamentalisme chrétien et  catastrophe appréhendée.

Gus, tu sais qu'en bon chrétien, si  tu reçois une gifle, tu dois tendre l’autre joue;  d’accord surtout si tu n’as pas de prothèse, mais si on te donne un coup de pied au cul, dois-tu religieusement  présenter l’autre coté   pour être à la hauteur de tes convictions.

Gus, petit salopard, tu pollues la planète avec ton iPod et tu mets inconsciemment ta vie en danger et, pire,  celle des autres.

 

Une députée, Lori Saldana, du Mouvement Californians Against Waste,  propose une loi à la législature californienne  pour interdire les iPods, tant que les manufacturiers n’auront pas   éliminé toute trace de plomb, de cadmium, de chrome, de mercure et autres produits chimiques. «Cette bouillabaisse  de substances toxiques dans les iPods peut endommager les reins, les systèmes nerveux et reproducteur (Gus ,ta copine le sait que tu as un iPod ?), et certains métaux contiennent des carcinogènes. » Enfin, si tu t’en sers, tu pourras comprendre ce que Nietzsche voulait dire quand il parlait de « vivre dangereusement » ou Kierkegaard quand il prônait  l’angoisse pour « vivre avec  crainte et tremblement ». Et ton curé d’ajouter : Les voies du Seigneurs sont impénétrables

 

 

Facétie d’un climatologue.(David Phillips)

Quel pays a enregistré la plus haute température ? Cuba, le Venezuela, le Canada, le Liban, ou le Bengladesh?  Et la réponse est : le Canada, le 5 juillet 1937, 45C,  en Saskatchewan et l’année précédente l’Alberta a connu une vague de chaleur pendant 15 jours qui atteignit des sommets de 44.4 C. Mince consolation : et si le réchauffement de la planète était derrière nous… au moins au Canada !  Pour le reste on verra bien ! ou ils verront.

Mince consolation ? Les records mondiaux de  température enregistrés :  58C à Al’ Aziziyahm en Libye en … 1922…

Aux USA, dans la Vallée de la Mort (qui n’a pas attendu GreenPeace pour se manifester) : 57C en juillet 1913.

 

L’obésité généralisée comme catastrophe appréhendée.

 

Gus, sans doute qu’un jour ce sera ton tour … apprends à attendre  ton mal en patience…http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image025.gif

Les recherches scientifiques récentes ne cessent de trouver  de nouvelles causes de ce phénomène. Une maigre consolation cependant : c’est quand même mieux que la famine… qui fut souvent le lot de l’humanité ou qui sévit  encore aujourd’hui dans  certains coins du globe à moins qu’un pessimiste  de profession vienne nous convaincre du contraire.

 

On  croit malheureusement  avoir tout dit quand on affirme qu’il faut manger moins et faire plus d’exercice…http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image026.gifhttp://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image027.jpg

On n’a pas tort mais ce serait errer de s’imaginer  que ce sont les seules causes de ce nouveau phénomène.

Des chercheurs de plusieurs universités à travers le monde  ont dressé une liste  d’autres causes, au moins potentielles, de la crise d’obésité actuelle. Certaines peuvent paraître étranges mais tout le monde s’étonne d’engraisser alors ….  Quoi de neuf ???

 

1. le manque de sommeil.

Depuis les derniers cinquante ans, le temps au lit est passé de 9 heures à 7 heures.  Le manque de sommeil diminue le niveau de leptine, une protéine qui régularise les graisses du corps  et augmente les protéines qui stimulent  la faim. 

 

2. La pollution chimique

Certains produits chimiques entrent dans la chaîne alimentaire et interfèrent avec le rôle des hormones. La concentration  de « polybrominates biphenyl ether » a doublé tous les 5 ans  depuis 1972 dans le lait maternel. 

 

3 L’air climatisé. Le confort de nos maisons.

Au Royaume Uni, la température moyenne est passée de 13C à 18 C. depuis 1970. Dans le sud des USA  le taux de  climatisation est passé de 37 à 70 pour cent.  Le corps n’a plus à dépenser de l’énergie pour se maintenir à une température  convenable.

 

4. Moins de fumeurs.

Tous ceux qui ont arrêté de fumer savent que la nicotine est un suppresseur d’appétit ou peut tenir lieu de dessert.  Sauver leur ligne, c’est l’ultime raison que les adolescentes trouvent pour fumer.  Des savants estiment que pendant 1978 et 1990 l’arrêt de fumer est responsable d’un quart de l’augmentation de poids chez les hommes et à peu près d’un sixième chez les femmes. Gus,  de ceci ton prof peut témoigner.

 

 

5. Le vieillissement de la population.

Curieusement bedaine rime mieux avec trentaine qu’avec vingtaine.   Une partie de l’épidémie galopante de l’obésité serait due au changement dans la  démographie : les gens ont la mauvaise habitude de grossir, de prendre de l’embonpoint avec l’âge … Et on est de plus  en plus âgé,  et  plus nombreux à être âgés.  « Voila pourquoi votre fille a l’air d’un grosse torche » dirait Molière.

  En Amérique et au Royaume  Uni où l’obésité  augmente le plus, le pourcentage de la population entre 35 et 44 ans a augmenté de 43 pour cent.

 

6. La consommation  de médicaments..

Depuis une trentaine d’année, on assiste à une  augmentation significative de la consommation d’antidépresseurs, d’antidiabétiques, d’antihypertension, d’anti-n’importe quoi, etc. On croit que cette augmentation aurait un rapport avec  les gains de poids en chamboulant le système hormonal.   Entre autres, une étude prétend que la prise des contraceptifs  oraux  augmente le poids de 11 livres en moyenne,  Gus, bénis le ciel, tu l’as échappé bel

 

 7. L’âge de la mère à la naissance.

 Il semblerait que le risque d’obésité augmente  avec l’age de la mère.  Pour un enfant de neuf ans, les probabilités d’être obèse  augmentent  de 14% pour chaque période de 5 ans de l’âge de la mère. Plus la mère est âgée, moins l’enfant aurait  les protéines nécessaires pour régulariser les gras.

 

8. Et on peut ajouter évidemment les gènes sur lesquels on ne peut pas grand chose.

Depuis la découverte d’un premier gène relatif à l’obésité en 1994,  une cinquantaine d’autres ont été découverts qui interfèrent  avec la manière de métaboliser et de conserver l’énergie.

Et pire, certains chercheurs  insinuent que les partenaires de gènes semblables auraient tendance à  s’unir et ….  À se multiplier..

 

Ceci dit, Gus, bonne chance avec ton poids … comme catastrophe appréhendée…

 

Et surtout n’oublie pas les causes sociales, qui s’ajoutent â ces facteurs depuis une vingtaine d’années… La multiplication des chaînes de Télévision… qui font que tu trouveras toujours quelque chose pour t’intéresser  si tu cherches longtemps…  et tu pourras être diplômé comme patate de sofa. http://www.profbof.com/alarmisme/memoiresd_fichiers/image028.gifCelui qui n’aime que le poker  peut trouver des canaux qui ne présentent que ça pendant 24 heures… Plus d’exercices…

Et les jeux vidéo… comme phénomène nouveau que n’ont pas connu les générations qui ont su garder, du moins pour certains individus, leur sveltesse.

Et Internet…qui empêche bien du monde de se livrer à des exercices physiques plus exigeants. Ce n’est pas tout d’avoir un index musclé.

Et la pratique des sports qui devient de plus en plus commercialisée et réservée à une minorité.  Location d’aréna,  frais d’appartenance à un club, moniteur diplomé, équipement professionnel pour enfants d’école… pour les assurances… ou pour épater les voisins… etc. Manque de copains pour faire équipe pour jouer même au ping-pong. Plus de ruelles, où des ribambelles d'enfants s’amusaient pieds nus à jouer aux cow-boys… du soir au matin quand il n’y avait pas de classes au lieu de faire des paw paw devant leur écran.

Diminution des travaux exigeant un effort physique… Et les spécialistes qui s’offrent pour  faire ceux qui restent à ta place…  pour te laisser faire de la graisse en paix.

 

Gus, Bof te donne un truc infaillible  si tu veux garder ta ligne. Ne modifie en aucune façon  ton budget pour la bouffe et ne mange que du  bio. Et  n’oublie pas d’en parler. Tu seras doublement séducteur auprès de certaines belles âmes.

 

Et Gus, n’oublie pas  de mettre un peu d’intelligence et de courage  dans ta vie.

Si un jour tu as un problème de poids,  tu pourras reprendre tes cours sur l’art de vivre: Volonté 101; « Ne pas acheter de « chips » à l’épicerie ». Volonté 201 «Ne pas ouvrir de sac de chips à la maison » Volonté 301.  « Ne pas prendre une première croustille et te tenir loin du plat»  Volonté 401 : « Ne pas vider le plat qui est devant toi »

Gus, ton prof a déjà entendu  de la part d’un politicien : « La volonté, c’est être capable de manger une arachide »

Gus, y as-tu pensé? si tu te débarrassais de  ta brosse à dents électrique, l’effort physique supplémentaire à fournir te ferait perdre une mini calorie, et  avec encore plus de chance et un peu de temps, tu pourrais perdre  une ou deux dents,  et tu serais encore plus près de deux ou trois grammes de ton poids santé qui te préoccupe tant.

 

 

 Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique. Bof a toujours pensé qu’on n’avait pas à anticiper  l’apocalypse pour éviter tout gaspillage, pour recycler tout ce qui peut l’être (il se propose de donner son corps à la science si on en veut bien),  pour éviter de polluer  inutilement (Gus, ton prof s’obstine cependant  à respirer…   la mort dans l’âme) et surtout éviter de  polluer pour des fins ostentatoires ou pour mousser des profits. 

 

SUITE : MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE  « E »

 

mémoires d’outre tombe  ABcd,  e,  F, G

 

 

150 tragédies vécues par l’auteur au gré de l’actualité.

Prudence et humour comme  bouées de sauvetage

survivre comme ultime argument… contre la panique

Et

Alarmisme Professionnel : nature, techniques, dangers,  coûts, etc.

Et

 

Kyoto comme mythe et Kyoto comme réalité

Kyoto pour les nuls ou pour ceux qui font semblant de l’être

 

 Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique. Bof a toujours pensé qu’on n’avait pas à anticiper  l’apocalypse pour éviter tout gaspillage, pour recycler tout ce qui peut l’être (il se propose de donner son corps à la science si on en veut bien),  pour éviter de polluer  inutilement (Gus, ton prof s’obstine cependant  à respirer…   la mort dans l’âme) et surtout éviter de  polluer pour des fins ostentatoires ou pour mousser des profits. 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)