Une nouvelle traite des noirs qui pille l’Afrique….

Un point de vue  qu’on n’a pas entendu  à la Commission  Bouchard- Taylor

 

 

 

  Les deux pillages de l’Afrique…

 

La première période. 17 et 18ième  siècles. (traite atlantique)

 

 Les  chefs locaux africains vendent  de la main d’oeuvre, des paires de bras, dont ils ont à en revendre, à des négriers  qui les empilent et enchaînent dans des bateaux  pour les  revendre à tout exploitant qui cherche de la main d’œuvre à bon marché.

 

La deuxième période… 20 et 21ième siècles.. Drainage des cerveaux

On attire par tous les moyens pour venir en Occident les compétences professionnelles de l’Afrique qui est le continent qui en manque le plus.   On vide le continent de ses élites, créant une hémorragie. Cette nouvelle forme de « traite des Noirs » aurait de plus graves conséquences pour l’Afrique que celle des 17 et 18ième siècles et un  plus grand avantage pour les   pays  qui pratiquent  le drainage des cerveaux.  Elle vise les diplômés, justement une matière déjà rare, le tout fait en bonne conscience, hypocritement,   au nom de l’anti-ségrégation   et d’une rectitude politique auto flagellatoire  en souvenance, pour certains pays,  des périodes de colonisation. 

 

GUS, DEUX mouvements en sens contraires….

 

Le premier  opère par la force brutale, le commerce, vente et achat d’êtres humains en vue de bénéfice à court ou à long terme,  le travail forcé, etc.

 

Le deuxième, plus subtil ou plus sournois, opère par la séduction et l’attraction. L’Afrique est siphonnée ou s’expatrie allègrement.  Le belle vie, le mirage,  les belles promesses en place de la force brutale.  Gus, l’attraction est  d’autant plus forte qu'elle est souvent doublée d’une volonté de fuir des conditions sociales, politiques et économiques  répulsives.

 

La Séduction  du mode de vie de l’Occident fait  en sorte qu’un diplôme universitaire est  un tremplin pour sortir de son propre pays, fait d’une compétence  localement utile un candidat privilégié à l’émigration.  Une heure de pratique médicale aux USA  équivaut parfois au  salaire d’un mois en certains pays pour le même travail. 

 

Ceux qui  n’ont que leur bras, leur force de travail à offrir, sont refoulés tant bien que mal aux frontières, à Gibraltar, aux Acores, aux USA, au Canada…  qui n’en ont plus besoin comme au 18ième  siècle…

Les  « esclavagistes » nouveau genre ou les spécialistes du « braconnage » se spécialisent… Certains « vendent » ainsi des informaticiens, des médecins  ou des ingénieurs, d’autres des sportifs. Quant au commerce des enfants africains adoptables ou celui des concubines-épouses, pour célibataires esseulés, il n’est pas seulement pratiqué  par des trafiquants de chair humaine, mais aussi par des organisations dites « charitables ».

 

Gus,  prise de conscience de certains faits, ou mieux de certains chiffres,  sur la nouvelle traite, avant de voir un texte qui aurait pu être soumis  aux grands prêtres de la Commission  Bouchard-Taylor.

 

L’Afrique en chiffres.

L’explosion démographique :

en 1960 on comptait environ 275 millions d’Africains, 910 millions en 2005. Les Nations unies prévoient pour 2050  une population entre 2 et 3 milliards dont 90% au sud du Sahara

 

L’Afrique,,qui se suffisait en  produits agricoles et en exportait en 1960,  en importait 45 millions de tonnes en 1995 : aujourd’hui une trentaine de ces pays connaissent une crise alimentaire permanente et une dizaine sont au bord de la famine. C’est vrai que la population a doublé entre temps.

 

Le revenu des cinq pays de l’Afrique du Nord (que certains appellent l’Afrique blanche) est supérieur à  celui des cinquante pays de l’Afrique subsaharienne.

 

Le PNB de toute l ’Afrique, Afrique du Nord incluse, et l’Afrique du sud exclue, est l’équivalent  de celui de l’Espagne, soit à peu près 1% de l’économie mondiale.

 

La part de l’Afrique dans la production mondiale est passée de 2%`1%

 

 

 

En 2004, les cadres constituaient 40% des migrants.

 

Aujourd’hui ce sont chaque année  environ 20 000 africains qualifiés qui quittent l’Afrique.

 

 A titre d’exemples :

 

 

Il y a plus de médecins béninois exerçant en France qu’au Bénin… selon Sarkozy.

 

Au Ghana, le  pays se vide de ses infirmières…En 1999, elles furent 150 à partir… en 2000, leur nombre atteignit 400 et en 2002 c'était plus de  500…Or dans ce pays l’on ne forme que 250 infirmières chaque année.

 

La CEE abrite entre 70 000 et 100 000 « déserteurs » africains (médecins, avocats, infirmières, etc).  En Afrique,  il y avait, en 2000, 96 000 médecins pour environ 700 000 000 d’habitants…UN POUR 7000.  La même année en France, il  y avait 205 000 médecins pour 62 millions (soit à peu près UN par 300 personnes)

 

Et l’exode…Et en  2000,  23 494 médecins africains exerçaient en France, 15 258 en Grande Bretagne et 12 813 aux États-unis. (Center for global développement.) Soit plus de 50 000 seulement en ces trois pays…

 

Gus, changeant de continent, l’Inde, à elle seule, a exporté 55 000 médecins dont 40 000 aux USA. De fait, l’Inde est le premier exportateur de médecins au monde; les Philippines arrivent en deuxième position avec 18 000 docteurs exportés, surtout aux USA; au moins 20 pays, dont neuf d'Afrique subsaharienne, exportent plus de 10% de leurs médecins vers des pays plus riches.

 

Quatre médecins haïtiens sur cinq pratiquent à l’étranger.

 

Un spécialiste du British Columbia Centre arrive à la conclusion que le Royaume Uni  a économisé 126 millions de $ ( coût de la formation) grâce au seul recrutement ghanéen entre 1998 et 2002. Quatre  personnes qualifiées sur 5 quittent le pays.

 

(Gus, penses-tu que les Médecins sans frontières font le poids  et que l’on puisse parler d’échange équitable ?)

 

Gus, ton prof vient de lire  dans un ouvrage français paru récemment (2006) ce  paragraphe accusateur qui aurait mérité d’être  entendu par les membres de la Commission Bouchard-Taylor….   Où on entendait surtout que les professionnels immigrants étaient  condamnés à faire du taxi… Un autre son de cloche….Ou l’autre coté de la médaille… Ou l’autre versant du problème….qu’on est porté à négliger… Ou vue de l’autre coté de la lorgnette…

 

 « En France, les lois d'accueil interdisent de traiter les migrants économiques indispensables  à leurs pays d’origine comme des déserteurs. Au Québec, l’obsession linguistique  est telle que pour résister à l’environnement de la langue anglaise, les autorités  encouragent l’immigration de diplômés africains francophones. Littéralement « achetés » sur le continent où ils sont recrutés au moyen d'annonces publicitaires faites dans les grands médias africains, ils sont ensuite transportés  dans la « Belle province »  où, par hédonisme, les femmes indigènes ont choisi de ne plus enfanter. Ils y constituent alors des bataillons de supplétifs linguistiques francophones permettant de contenir l’envahisseur anglo-saxon. C’est avec cette nouvelle « traite des Noirs » ou des Nord-africains que sont artificiellement  gonflées les statistiques  locales. Fièrement dressée sur ses arpents de neige, la francophonie québécoise peut ainsi entonner grâce à cette nouvelle « Force noire »… un insolite « cocorico »  identitaire qui ressemble fort à un suicide. »

 

Bernard Lugan Pour en finir avec la colonisation. 2006

 ED. Du Rocher.. p. 364.

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF >>>

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)