ILS SONT FOUS CES AMÉRICAINS avec  leur…

 

 

 

Mon cher Augustin,  pour toi qui  à force de  regarder les informations de ce temps-ci (Virginia Tech)  n’en dort plus  et a une peur bleue que les moeurs américaines, avec leur culture des armes à feu, nous contaminent un jour  et qu'on en soit réduit  à s’armer pour aller à l’université ou au collège ou, tout au moins, à porter une veste pare-balles.

 

 A toi  qui trembles simplement à l’idée de franchir la frontière qui nous sépare de nos curieux et dangereux voisins…

 

Gus,  tu es un chanceux, toi qui  as fait des mathématiques, tu  peux y trouver, à défaut de psychologue disponible,  une  planche de salut; au moins ça peut t’aider à dormir sans trop de cauchemar. Toi,  qui es capable de calculer une proportion, à la différence de la plupart des journalistes et de l’immense majorité des intervenants dans les  tribunes radiophoniques qui sont  davantage portés sur la hargne idéologique ou politique et baignent dans une stupide  auto-satisfaction et glorification du moi collectif.  Ces gens là s’ils avaient un peu de géographie compareraient brutalement  la Chine et Tuvalu…quant au nombre de crimes.

 

Gus, ton prof t’a préparé les données (tu n’as qu’à vérifier dans Wikipedia qui a un magnifique tableau de toutes les tueries de masse dans le monde)

 

Depuis les années 80, où le phénomène a pris de l’ampleur, au moins médiatiquement, combien de victimes dans les milieux  post secondaires, collégiales et universitaires,   de ces tueries de masse par armes à feu?

 

Les chiffres sont clairs. L’addition est facile.  Le total aux USA, est de 50 victimes.

Le total, chez nous,  au Québec est  de 19. (14+4+1)

 

Comparons maintenant ces victimes avec les populations pour évaluer proportionnellement le danger de fréquenter une institution de haut savoir aux USA et  au Québec.

 

 Gus, le problème devient difficile. Attention…

 

Aux USA  la population vient d’atteindre les 300 000 000.

 

Et au Québec un peu plus de 6 000 000.

 

Gus, c’est le temps de faire tes preuves, de montrer que tu es intelligent, que tu es apte aux mathématiques supérieures.

 

Calcule mon Gus. 

 

Aux États-Unis, dans ces temps difficiles, terribles,  il y a eu, penses-tu,  1 victime par 6 000 000 d’habitants.

 

Bof l’a fait facile au cas où il y aurait encore des journalistes collés au plafond sous le coup de l’indignation.

Gus, un outsider,

Et maintenant, en deuxième place, entre le Québec bon premier et les USA en troisième, la Finlande avec 1.4 victimes de tuerie par million d’habitants  dans les collèges et universités. Nov. 2007

Arrêtez, le podium est plein

 

Au Québec, il  y a eu  19 victimes par 6 000 000.

 

La conclusion s’impose mathématiquement. Les chiffres n’ont pas d’émotion, de parti pris. Selon les chiffres,  tes brillants calculs sont éloquents : un étudiant  de niveau post secondaire a 19 fois plus de chances  d’être victime  d’une tuerie de masse par armes à feu en fréquentant une institution  locale. 

 

 Mets ta calculatrice de coté et en chœur entonnons notre hymne national en attente : « Mon pays ne ce n’est pas un pays, c’est … c’est quoi au juste? 

 

On pourra  honnêtement  montrer du doigt  ou se flatter l’ego collectif  quand les Américains se seront payés  19 Lépine, et en prime, 50 Lortie qui auraient attaqué autant de  parlements…  évidemment avec des armes à feu..

 

Gus,  pour se consoler… ou se désoler..

Regarder ailleurs….

 

Depuis l’invasion de l’Irak en 2003, 280 universitaires ont été tués, 296 membres du personnel éducatif ont été assassinés en 2005, et, seulement en janvier 2007, une centaine d’étudiants tués.

 

Et quand on pense que c’est un sport en Afghanistan de détruire les écoles aussitôt qu'on  a fini de les construire.

Gus, n’aie pas trop peur. Ne cours pas t’acheter une veste pare-balles. La police veille au grain.  Le lendemain  de Virginia Tech, la police de Montréal arrêtait deux enfants qui jouaient à la  guerre près d’une école avec des fusils de bois… Et une semaine plus tard un gamin de 14 ans tuait un collègue  d’un coup de poing dans une école secondaire… pour nous rappeler qu’il y a en circulation  sur la planète 12 milliards d’exemplaires de ces appendices  qui sont  l’arme la plus dangereuse qui soit et qui est responsable de la grande majorité des crimes…

 

Et la Cerise sur le Sunday (ou le dimanche) : en plus, Montréal  détient le premier rang mondial pour le nombre de tueries (3)  et le troisième rang quant à la plus meurtrière (14 victimes).

 

 Gus, aurais-tu par hasard le goût de déménager dans la capitale nationale … ou de te terrer en Gaspésie… derrière le Rocher percé… (Ouf, attention au trou!)

 

Consolons-nous.  Ah, quand même!  si ces maudits américains n’avaient pas été là pour nous donner le mauvais exemple! 

 

J’oubliais : Bof entend des voix presque d’outre-tombe: Et si c’était la faute à OTTAWA !!!

 

Parlant d’Ottawa, Gus, si tu veux t’amuser à ton tour; fais le même exercice (à partir de Wikipedia), pour les écoles secondaires ou encore  pour  le niveau primaire. Compare  (et tiens compte des proportions)  les tueries de masse aux usa et au Canada dans les milieux scolaires… Tu auras  peut-être des surprises.. Bof ne peut pas tout faire.  Laisse tomber les CPE,  ça n’existe pas aux États-unis. C’est  probablement un cran d’arrêt à leur rage meurtrière! 

 

Comme quoi aucun pays n’a le monopole de la bêtise, de la folie…

 

Gus,  tes mathématiques te terrorisent… encore un effort.  Les dangers qui te guettent ou te menacent le plus ne sont  pas les balles  d’un tireur fou…peu importe le lieu,  sa nationalité ou ses origines…

 

Pour les gens de ton âge, les statistiques sont formelles, du moins ici :   l’être le plus dangereux,  la plus grande cause de mortalité,  à fréquenter avec une extrême prudence,  au risque de sa vie parfois, c’est toi-même.

 

Le suicide est la première cause de mortalité  pour les gens de ton âge…

 

Donc prudence avec toi-même… tiens-toi à distance de toi-même… tu es un infréquentable… Si tu es d’un naturel un peu craintif  … baisse les yeux devant un miroir pour ne pas t’intimider…

 

Ne t’écoute pas trop.  Et comme plusieurs des suicides se font avec une corde, devrait-on pour faire tendance élaborer un discours savant sur la  culture de la corde à linge   ou des lacets de bottine qui serait  entrée dans nos meurs locales.

 

La deuxième cause de mortalité pour les gens de ton age, c'est la négligence,  négligence à vivre  ou manque de savoir vivre,   ne pas mettre sa ceinture de sécurité en voiture.

 

Troisième cause ou menace qui pèse sur tes jeunes années… Les drogues, l’alcool.  Méfie-toi des petits vendeurs de drogues… Il ne tue pas mais casse les jambes… Ton prof ne veut pas te voir  arriver au cours en marchette.