L’autopsie d’une épidémie.

L’épidémie d’autisme

.

 

 

Genèse ….

(inspiré de UNSTRANGE MINDS par Richard Grinker)

 

Avant 1990, les statistiques relevaient 4.7 cas par 10 000 enfants américains… et maintenant ce serait 60 par 10 000,. soit près de 12 fois plus… De quoi réellement s’inquiéter… Du moins les chiffres ont un petit air d’HAlloween.

 

Et si au fond l’épidémie était avant tout  un problème linguistique et de logistique sociale

 

L’impérialisme des mots. Étendre  la portée….

 

Le  Manual of mental disorders, la bible des maladies mentales, a changé les critères pour identifier l’autisme de façon à y inclure plus d’enfants ayant des troubles mentaux ou des difficultés d’apprentissage. Des symptômes de conditions moins dangereuses, qui pouvaient s’y apparenter,  ont été intégrés à la  définition de l’autisme. Ce qui a  augmenté de 50 à 75 % les cas d'autisme… seulement à partir d’une définition plus englobante.

 

LES RECENSEMENTS. Les statistiques et l’inventaire…

 

Les écoles doivent  reporter les cas d'élèves   qui requièrent des services spéciaux. L’autisme a été ajouté à la  liste des déclarations obligatoires en 1991. Le nombre a explosé en dix ans. De 22, 445 qui recevaient des services pour l’autisme en 1995, on en compte 140, 254 en 2004.  Fait étonnant : d'autres maladies qui ont été ajoutées  à la liste de déclaration  obligatoire ont connu la même explosion…. statistique… et, peut-on imaginer, la même explosion de subventions.. Surtout que les institutions recevaient pour la plupart une assistance financière pour les cas d’autisme.

 

À l’aide.. au secours.  les « coming out »…

 

L’aide étant  disponible, plusieurs parents déclarent plus volontiers maintenant leur enfant autistique, ce qu'ils  ne faisaient pas il y a trente ans alors que les psychiatres culpabilisaient les mères d’enfants autistiques en les considérant responsables par leur comportement des troubles de leur enfant.  Et les médecins sont plus disposés maintenant à déclarer un enfant autistique,  histoire qu’il reçoive les soins  dont il a besoin.

« Je vais appeler un enfant un zèbre si ça peut lui permettre de recevoir les services dont il a besoin » déclarait un médecin.

 

EN QUÊTE DE LA MANNE.

 

Dans certains états des Etats-Unis, les parents peuvent recevoir de l’aide pour les enfants autistiques, alors qu’un diagnostique de retard mental n’assure pas cet aide ou  du moins pas au même niveau.   Dans 47 états, l’aide pour les retards mentaux a diminué alors que l’aide pour les enfants autistiques augmentait d’autant ou presque. Fait étonnant, dans 44 états la diminution des diagnostiques de retards mentaux a été plus forte  que l’augmentation des cas d’autisme.

 

Et parler d’épidémie donne un espoir au chercheur. Si seulement on pouvait trouver la cause de cette efflorescence?

 

Et espoir plus ou moins sain, (procès en cours.) Si la cause de la pseudo épidémie était la vaccination des enfants !!!… Quel pactole à se partager des compagnies responsables… dont les coffres, on le sait, sont bien garnis et ont, de plus, de bonnes assurances.  De quoi donner un petit coup de pouce  à l’épidémie, Bof pourrait parier

 

Retour à l’ INDEX