On n’a plus les bombes qu’on avait…

 

 

Gus, un  malheur n’attend pas l’autre : UNE NOUVELLE BOMBE ÉCLATE EN AFGHANISTAN comme s’il n’y en avait pas eu assez. Miss Afghanistan  est élue MISS MONDE. Le peuple est atterré devant   le scandale. On s’apprête à lui interdire  le retour en Afghanistan, après un séjour prolongé aux USA, sous  peine de subir la justice des Mollahs en attendant celle d’Allah; une telle exhibition est scandaleuse et il faut  prévenir toute contamination par ce produit  des  civilisations décadentes.....  Les Américains par contre, de peur que la bombe ne leur éclate à domicile,   songe à la larguer en burka et en parachute dans un village lointain de son pays où seul  son éventuel mari  saura, un jour, qu’elle fut belle autrefois  et feindra d’ignorer qu’elle fut Miss Monde de peur de passer pour un collaborateur. Ce sera leur petit secret d’alcôve.

Gus, tu vois où on s’en irait si toutes nos bombes atomiques se muaient tout à  coup, comme eau en vin,  en bombes incendiaires de ce nouveau genre. Quel feu d’artifices !