Profbof.com

(thèmes ou chapîres)

(Bestbof)Capsules  (pages. extraits)

Pensées en Vrac

Brèves réflexions

 

Pour nous rejoindre

Qui suis-je ?

Dambisa Moyo

De bono à moyo.  Pauvre Afrique.

 Du  show rock au constat scientifique. De la compassion étrangère à la corruption locale..… entre des exercices de promotion personnelle et la rigueur des faits.

Autres sites

 

A propos de

l’être humain

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

(12 traits SPÉCIFIQUES)

 

 EVOLUTION

(hasard et finalité)

 

LIBERTÉ

( ILLUSION ou réalité?)

 

CRÉATIVITÉ    

 (nature et pRATIQUE)   

 

SEXUALITÉ (SPÉCIFICITÉ HUMAINE ET PRATIQUE)

 

AGRESSIVITÉ (SOURCES ET CONTRÔLE)

 

TRAVAIL (Nature, ÉVOLUTION  historique)

 

TOLÉRANCE  TEST .(Jusqu’où?) +

 

Relativisme éthique

 

 

quête du bonheur

 

Petite histoire

des mentalités

 

MENTALITÉ PRIMITIVE

(MYTHE, MAGIE, ETC.)

 

 L’APPORT GREC

CONCEPTS  ET PRINCIPES NOUVEAUX,

 

Monde CHRÉTIEN

(moyen age)

suite  (à droite)

 

 

 

Ajouts fréquents

 

  LA PEUR DE LA SEMAINE

Pensées en Vrac

 

 

 

 

L’image de Bono et de la promotion  compassionnelle est mal en point…  Autrefois les auditeurs étaient invités à donner pour l’Afrique, aujourd’hui, une petite nuance dans le message, les auditeurs, les mêmes sans doute,  se doivent de faire  pression auprès de leur gouvernement pour qu’ils augmentent leur aide pour le  relèvement  de l’Afrique…

Le gouvernement irlandais le prend mal.  Depuis qu’il a supprimé certaines exemptions d’impôt pour les artistes, Bono a transféré ses avoirs en terre étrangère, pas en Afrique cependant,  pour conserver ses précieux acquis. ..  à  prêcher la vertu…  Autant de perdu pour le gouvernement de son pays qui a de la difficulté à rassembler, en période de crise,  les sommes qu’il devrait consacrer à  l’Afrique…  Bono s’en lave les mains.   Comme  bien des « preachers »,  qui ont été des rock stars de la TV, l’ont appris ou démontré : la prédication de la vertu… est facile, la pratique  plus difficile.

 

En comparaison, il est étonnant et cruel de lire les œuvres et le message de Dambisa Moyo, jeune économiste de Zambie, diplômée des meilleurs universités d’Occident,  qui est à la tête  de l’ Economic Research and Strategy for Sub-Saharan Africa  et qui est l’auteur de Dead Aid.(2009). Elle s’en prend à Geldof et à Bono. Sa thèse est on ne peut plus explicite. La corruption  des gouvernements africains et les conséquences qui s’en suivent résultent directement  de l’aide de gouvernement à gouvernement  et permet de comprendre, pour une bonne part,  les retards de l’Afrique. Elle développe son point et argumente en économiste. Un gouvernement qui recherche des  investissements privés pour son pays  aura à en répondre en raison du marché;   si l’argent lui arrive  de ses commettants, il devra en répondre face à son peuple. Mais à qui doit-il rendre compte des dons qui viennent des  gouvernements étrangers, qui perdent leur droit de regard  pour respecter l’autonomie et la dignité du pays aidé.  On peut comprendre que certains deviennent soupçonneux. Les dons permettent d’entretenir une pléthore de fonctionnaires  qui, créatures du gouvernement,  se servent sans gène, abondamment,  avant de constater quelque réalisation avec cet argent…  qui le plus souvent est rendu en Suisse… en prévision  des mauvais jours s’il y a révolte du peuple et si on est condamné à l’exil. Il faut parer au pire. Les bonnes volontés des pays étrangers ont ainsi débauché la classe politique de l’Afrique. De toutes façons, comment comprendre que  les billions  versés à l’Afrique sub-saharienne depuis la décolonisation semblent  n’avoir pratiquement rien donné. Sinon une bonne conscience pour les pays donateurs.  Des critiques ont salué l’analyse  de la jeune économiste et réclame un peu moins de Bono et un peu plus de Moyo pour l’Afrique.

Seulement  les démarches pour démarrer  une petite entreprise  sont  une espèce de course à obstacles pour permettre â la classe dirigeante… de se faire valoir.. à tous points de vues.   Pour prendre un pays qui n’est pas en guerre, (la Guinée-Bissau), il y a 17 étapes à franchir qui sont autant d’obstacles; ça peut prendre 230 jours et coûter 250% du revenu annuel per capita. Au Canada, par exemple, il suffit d’une seule  démarche, avec résultat en 5 jours à un coût de 0.5% du revenu per capita.

Dambisa  Moyo pourrait se prendre pour  Molière  « Voilà pourquoi votre Afrique est malade. » et pourquoi Bono ne place pas sa fortune en Afrique…

Depuis la décolonisation, 1000 milliards de dollars ont été versés sur l’Afrique subsaharienne.  Entre temps, la pauvreté est passée de 11% à 66%. En 1960, le Kenya était plus riche que la Corée du Sud…Et aujourd’hui… 

 

« L’aspect le plus déprimant de ce fiasco, c’est que les donneurs, les décideurs, les gouvernements, les intellectuels, les économistes et les spécialistes du développement savent, au fond de leur cœur, que l’aide ne fonctionne pas. On a même dit « que tout le monde sait que c’est de la m…. mais ça fait vendre des T-shirts »  Dambisa Moyo.

 

5 mai 09. 5 jours après avoir écrit le texte précédent, une nouvelle qui nous parvient de France…

En France, on s’apprête à mettre en accusation trois chefs d’état africains pour recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de biens sociaux, abus de confiance,etc. On veut connaître les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par Denis Sassou Nguesso (Congo), Omar Bongo Ondimba (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée Equatoriale) ainsi que leurs entourages. Sont concernés  les 39 propriétés et 70 comptes bancaires détenus en France par le Gabonais Omar Bongo et ses proches, les 24 propriétés et 112 comptes bancaires du président du Congo-Brazzaville Denis Sassou-Nguesso, les limousines achetées à Paris pour plus de 4 millions d'euros par le Guinéen Teodoro Obiang et ses proches.

Et combien d’autres pays, fournisseurs de pétrole,  tiennent la France,  et sans doute bien d’autres pays,  par les couilles… Heureusement que la rectitude politique couvre d’un voile pudique et d’un silence entendu cet usage local des fonds publiques.

 

Autres sites

 

problèmes d’aujourd’hui

 

islam, islamisme, mahomet et le coran.

 

 Alarmisme et catastrophisme

 

La quête identitaire.

(fACTEURS, ÉVOLUTION)

 

gauche / droite

pOLITIQUE, ÉCONOMIQUE.

 

eINSTEIN EN IMAGES.

 

société de consommation

vALEUR ET DANGERS

 

Mondialisation

 

le terrorisme

HISTOIRE ET TECHNIQUES.

 

 

 Écologie et catastrophisme

 

 

Petite histoire

des mentalités

(suite)

 

Monde moderne 

(16ième siècle)

 

LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

 LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

 19IÈME siècle (Scientisme)

 Le 20E siècle

 

 Le 21e siècle

 

        BRICOLAGE et jardinage

          GÉNÉALOGIE