SI ON AVAIT DONC ÉCOUTÉ Bof !

 

 

 

 

En rêve ou en cauchemar, Bof s’est pris pour le créateur… et a eu peur de ne pas se réveiller…

Qu’on se le dise…

 

L’être humain, pourtant bien équipé  sexuellement par la nature héritée de ses ancêtres, doit maintenant se servir de sa tête, en plus de ses précieux organes. Organes, pulsions, attractions et

réflexions doivent aménager tant bien que mal et tenter de s’harmoniser, ce sera une difficulté permanente pour l’espèce humaine et bien des  individus s’en  seraient fort bien dispensé. Plusieurs préféreraient « sauter à tous vents » comme La Rousse « semait à tout vent », affranchir leurs envies  de toutes formes d’inhibition ou d’interdits, qu’ils viennent de la religion, des mythes anciens, de la réflexion, du respect de l’autre  ou du simple bon sens. Il est vrai que l'instinct n’est pas spontanément accordé à la raison. L’agressivité des individus, ou des peuples, n’est pas nécessairement accordée au Code local ou aux prescriptions de l’ONU. La sexualité, la quête du plaisir suit sa propre loi : la satisfaction immédiate si possible.

 Ah, si Monsieur Nature ou Madame Sur-Nature avaient consulté Bof avant de nous organiser de cette façon, celui-ci y serait allé de quelques recommandations… sans charger quoi que ce soit. L’aménagement entre instinct et réflexion aurait été plus facile …si …si  …si…et à la portée de toutes les bourses intellectuelles et…

 

1) Si  l’éveil de la sexualité avait été plus tardif, au moins attendre que les acteurs d’un accouplement soient en mesure de prendre en charge les conséquences de leur acte. Au lieu de se pratiquer, dans le vide, de se morfondre de désir pendant une dizaine d’années alors que le truc est plutôt facile …ils auraient pu se consacrer sérieusement à la préparation de leur avenir, au moins apprendre l’accord des participes passés avec « être » … quant à l’accord des participes passés avec « avoir », c’aurait pu attendre qu’ils soient rendus à l’Université.

 

2) Dans le cas d’un engagement solennel, dans un sursaut de passion amoureuse, que les choses auraient été simplifiées si l’instinct  restreignait automatiquement  sa visée, son champ de désir, s’il se « focussait » spontanément et  ne portait plus  que sur l’heureuse élue et vice versa évidemment. Fini « the seventh year itch », finies les courses effrénées pour les aventures d’un soir,  les excuses pour rentrer tard : panne automatique du désir si on s’avisait de regarder de coté.  Ce serait, Gus, la nouvelle loi de Bof.

 

 

3) Et si l’instinct était orienté au pair, à l’horizontale quant à l’âge, on ne verrait plus de pédophiles  s’exciter sur des enfants.

 Ah ! Et si toutes les perversions sexuelles provoquaient un éclat de rire qui génèrerait une conflagration dans la concupiscence.

 

4) Et si on assistait à une panne du désir, l’organe pantelant, chaque fois qu'une forme de violence quelconque, soit-elle verbale, intervient. On démantèlerait ainsi la moitié des groupes de pression. On presserait ailleurs… sans doute.

 

5) Dans le « Meilleur des mondes »  de Bof (Gus, ton prof se prend pour Huxley maintenant) l’intensité  de la pulsion sexuelle aurait été

 

proportionnelle au sens des responsabilité. Ainsi tous ceux qui se prennent pour Larousse et ne rêvent  que de semer « à tout vent » seraient en panne de désir..  Gus, tu vois le coureur de jupons assis à une terrasse regardant, désir éteint,  les jolies filles passer et impatient que son sens des responsabilités lève comme prélude à d'autres ascensions.

 

Et Bof, s’il eut fallu que ses plans de blancs (pour être politiquement correct) aient été mis en acte,  fait d’avance amende honorable auprès des avocats (moins  de divorces), des policiers, des juges  (moins  de crimes sexuels ou si peu),  des proprios de boutiques (halte à la séduction universelle et du tape à l’œil juvénile), à la presse à scandales (pas de ministres ni vedettes pris les culottes baissées)  et Bof ne pourrait évidemment dédommager la  Thaïlande pour sa nouvelle balance touristique déficitaire. L’assurance chômage pour tout le monde. Paix de l’âme. D’autres penseront : quelle  ennuie ! Et la voisine qui est pourtant  toujours si belle qu’il faudra bien se résigner à admirer comme un Raphaël ou un Van Gogh. Ce qui n’est tout de même pas si mal … et si bon pour l’âme.

 

Gus, toi aussi, si tu as des idées pour recréer le monde, ne te gêne pas. C’est facile et tu ne  seras pas le premier. Règle tes problèmes à la racine.

 

    (Depuis qu’il écrivait ces lignes, Bof s’est trouvé un secondeur à défaut d’un disciple :

« Ce serait l’un des plus grands triomphes de l’humanité si l’on parvenait à élever l’acte responsable de la procréation au rang d’action volontaire et intentionnelle. »

Sigmund Freud )

 

 

Comme on n’a pas consulté Bof, la sexualité pour être humaine, et non seulement animale, doit donc obéir à certains critères. Au delà du dur et du mou, du court ou du long,  de l’humide ou du sec, du prêt ou du pas-prêt, il y a un bon usage et un mauvais usage. On peut, il est vrai, faire tout de travers mais …on risque d’avoir mauvaise conscience (pour ceux ou celles qui en sont équipés) et de semer bien des dégâts autour de soi. Il n’est pas question de faire ici  l’inventaire de toutes les prescriptions ayant été formulées. Toutes les cultures ont les leurs et ce n'est pas le lieu ici d’en faire la somme. C’est un chemin fort miné, et Bof, comme certains soldats, est mal équipé pour passer sur les mines. Il importe cependant d’en noter trois que l’on trouve partout,  qui font partie du patrimoine ou du matrimoine de  l’humanité  et qui sont les plus fondamentales. (voir la suite)

 

 

 

 

 

 

Les grands moments.

 

TOMBER EN AMOUR.

Un vulgaire problème de gravité et de pelure de banane.

 

RESTER EN AMOUR.

Un  problème mature d’un homme et d’une femme…

 

 

La séparation : le plus difficile : le partage de la vaisselle en visant juste..

 

Estrait de L’A.B.C.D. DE LA SEXUALITÉ..

 

 

 

A.   En tant que mammifère..Héritage animal

B.   « Et le sexe se fit homme et femme »

      1. Effort de compréhension

      2. Encadrement éthique

  1. Responsabilité du mâle
  2. Inceste et exogamie.

c.   Pudeur

      3. Créativité au service de la sexualité

C.  En tant qu’être d’une culture donnée

D.  En tant que sexualité d’un individu précis