Et « l’esprit » vint à un premier hominidé

Un esprit sain descendit, surgit, s’épanouit

au cœur de l’animalité.

 

par le prof Bof.

 

 

Mon cher Gus, si on laissait courir un peu notre imagination sans s’essouffler, on pourrait se représenter la scène suivante :

dans la nuit ou à l’aube des temps on verrait une bande d’Australopithèques avancés faire un cercle autour d’un de leur camarade qui venait de recevoir une noix de coco qui lui a fracassé le crâne.  Grand mal lui fit. Tout à coup on entend un Australo…dire ou signifier on ne sait trop comment (Bof n’y était pas, avions-nous dit) : « Jos  n’est pas mort, il est autour de nous, il nous entend, parlons lui, il peut encore nous aider ». C’était la première Oraison funèbre, une primeur,  plus éloquente que n’importe quelle autre dans sa simplicité.

 

L’ « esprit » était ainsi venu à un hominidé quelconque et, sans grand risque sinon de se tromper, on pourrait affirmer que  le premier homme était né : l’homme se percevait comme un être spirituel. Quelque chose d’important venait de se produire;  cette « bête saugrenue », comme on a déjà dit,  ne s’identifiait plus simplement à son corps, à l’ensemble des neurones abrité par sa calotte crânienne encore fuyante mais se considérait comme quelque chose d’un peu spécial qui prenait ses distances face à la réalité et à la pesanteur  de son corps  et se considérait, prétentieusement pensent certains,  comme « esprit » et « corps »…La révolution spécifique se répandit et, dans toutes les cultures,  l’être humain se considère, surtout si l’on regarde les pratiques,  comme dédoublé, comme étant corps et esprit et ce n’est le plus souvent qu’à son corps défendant qu’il parvient à  nier ce petit « plus être » qui s’impose mais qui est tellement difficile à cerner et surtout à montrer du doigt ou encore à dénicher avec un  microscope. « Une aubaine : DU DEUX DANS UN » pensent les philosophes qui se chargent du marketing  de la nouvelle espèce.

 

L’histoire nous dit que ces premiers hominidés, emplis d’un respect nouveau par cette découverte, firent des funérailles à celui qui venait de se faire fracasser le crâne. A défaut d’eau bénite, on disposa des pierres de façon bien particulière autour de la dépouille. On ajouta même des noix de coco en guise de souvenir ou de nourriture éventuelle. L’histoire a gardé la mémoire de ces premiers  rites  funéraires…si éloquents, si émouvants et qui marquent les premiers pas de l’homme dans l’humanité.

 

 

 

                                                                                                          

 

Accueil. Index. Présentation

 

 

1. L'ourson

et sa patte de lapin

 

2. Le Roi-Lion

et sa galerie d'ancêtres

3. Le Loup

 qui questionne la lune

4. De Pluto

à Pluton

 

5. La libellule qui se prend pour Diogène

 

6. L'empire des sens et décolonisation

7. Lupus I

"Je pense, donc...hi,hi"

8. Le chien

 qui tire de la patte

 

9. Une volaille

 en quête d'absolu

 

10. La schizo... comme maladie structurelle

11. L’ESPRIT SAIN

vint à un hominidé

 

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1. eINSTEIN EN IMAGES.

2. société de consommation

3. Mondialisation

4. quête du bonheur

5. le terrorisme

 

6. Écologie et catastrophisme

 

7. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

 

 

Pour nous rejoindre