Profbof.com

Capsules (Bestbof)

Qui suis-je ?

 

Pour nous rejoindre

 

 

Des féministes de pointe défendent l’excision

comme un défi au colonialisme et à l’impérialisme de l’Occident

 

A propos de

l’être humain

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

(12 traits SPÉCIFIQUES)

 

 EVOLUTION

(hasard et finalité)

 

LIBERTÉ

( ILLUSION ou réalité?)

 

CRÉATIVITÉ    

 (nature et pRATIQUE)   

 

SEXUALITÉ (SPÉCIFICITÉ HUMAINE ET PRATIQUE)

 

AGRESSIVITÉ (SOURCES ET CONTRÔLE)

 

TRAVAIL (Nature, ÉVOLUTION  historique)

 

TOLÉRANCE  TEST .(Jusqu’où?) +

 

Relativisme éthique

 

 

quête du bonheur

 

 

Petite histoire

des mentalités

 

MENTALITÉ PRIMITIVE

(MYTHE, MAGIE, ETC.)

 

 L’APPORT GREC

CONCEPTS  ET PRINCIPES NOUVEAUX,

 

Monde CHRÉTIEN

(moyen age)

 

Monde moderne 

(16ième siècle)

Gus, le relativisme n’a pas fini de faire des siennes… Pur produit de l’Occident, il serait impossible de juger une pratique objectivement au-delà de la culture dans laquelle elle s’insère…Une fois admis ce principe, les conséquences ne font que découler de source.   Et les idées ne sont plus que de vulgaires tartres à la crème… que l’on peut se lancer et relancer jusqu’à lassitude.

A propos de la pratique de l’excision, s’il fallait sen remettre aux faits, les statistiques font frémir, d’un frémissement évidemment  occidental, colonial,

...Les chiffres sont pourtant éloquents : en Angleterre, pour demeurer en Occident,  il y aurait 65 000 femmes excisées. Opération produite dans la majorité  des cas avant leur arrivée au pays. Malgré les interdictions,  on soupçonne que 7 000 fillettes du pays sont susceptibles d’être victimes  de mutilations génitales… Les cultures sont les cultures, que peut-on en redire ?

En Angleterre,  on propose des opérations qui répareraient les excisions pour celles qui le voudraient… Il n’est jamais trop tard… pour s’occidentaliser… Mais il semble bien que ce soit une course contre la montre. 

Un professeur d’études féministes à l’Université Florida Atlantic, Dr Njambi, originaire du Kenya, ne voit dans l’interdiction de l’excision qu’une vision occidentale de ce qu’est un corps normal. Défendre l’excision est une mission d’avant-garde des féministes africaines.

L’impérialisme des féministes occidentales est  remis en cause au sein de l’Américain Anthropological  Association par les « féministes multiculturalistes nouvelle vague » qui se portent à la défense de l’excision. Une pratique  que l’on attribuait à l’ignorance se voit sublimée dans des « ismes » universitaires.

Tous les arguments sont bons. On commence même par donner l’exemple.  Des anthropologues africaines sont elles-mêmes excisées ;  des américaines, adultes,  seraient retournées en Afrique pour subir l’opération, histoire de renouer avec leurs racines, de plonger dans le vécu ancestral. Elles y voient des avantages esthétiques… et on sait que les occidentaux ne se gênent  pas dans l’usage du bistouri  pour  la recherche de la beauté… Elles y voient  surtout un rite initiatique  important pour les femmes, un rite  qui fait partie de leur  patrimoine culturel.  Elles ne voient pas pourquoi elles  seraient obligées de se plier aux canons  occidentaux de la séduction et de la sexualité féminine.

Les effets positifs compensent les  effets négatifs. C’est mieux que de se voir victime  du colonialisme et de l’occidentalisation, pire encore si le modèle vient des USA.

C’est une autre cause à inscrire sous  la bannière du post-post féminisme. L’excision,  avec ses lettres de noblesses ou son camouflage MGF (mutillation génitale féminine) permettrait de s’intégrer à la communauté, de se sentir bien chez soi,  de se marier, tout en sauvant l’honneur de la famille. Elle permet d’éviter la discrimination,   d’être méprisée comme impure et inapte au mariage.

Et la religion dans tout ça. ?

 Les autorités sont divisées. Dernièrement le grand Mufti du Caire  appuyait le Haut commissaire politique aux affaires religieuses : « L’excision est totalement interdite par l’islam en raison de ses effets physiques et psychologiques néfastes » Mais d’autres autorités sont plus indulgentes et l’un des théologiens les plus influents du monde arabe (Yousuf Al-Qaradawi)  a toutefois émis une fatwa favorable à l’excision : « Celui qui pense que l’excision peut avoir des effets positifs sur ses filles devrait la pratiquer et personnellement, je soutiens cette pratique que je juge nécessaire dans le monde moderne. L’excision améliore la santé de la femme et ses relations conjugales. Mais si quiconque choisit de ne pas la faire, il ne commet aucun péché. » Le théologien s’en remet finalement  au conseil du Prophète, de  "ne pas dépasser  la limite", c’est-à-dire, ne pas enlever la totalité du clitoris. »  Gus,  un petit  scrupule, un sauve qui peut pour la fillette à la dernière minute.  A moins qu’il faille interpréter les conseils du Prophètes dans le sens de ne se limiter qu’à la clitoridectomie…Ce qui est,  malgré les apparences, un assez gros morceau…

Dans les pays d’Afrique, deux millions de fillettes par année seraient « enculturées » (Gus, un beau mot, ça fait moins mal) à leur propre nation ou ethnie  et feraient ainsi un pied de nez aux séductions de l’Occident.

Et les observateurs de l’évolution de la pensée moderne s’attendent pour bientôt à  une remise au goût du jour, par une nouvelle avant-garde, de l’esclavage, de la mise au bûché  des veuves, du sacrifice des vierges pour que le soleil se lève, etc….

Gus, une petite page de l’histoire, plutôt un entrefilet, qui nous donne une petite leçon de multiculturalisme.

(Gus, Bof l’a déjà cité quelque part mais il ne le retrouve plus… Perdu quelque part dans les 600 pages… mais j’y vais de mémoire quant à l’essentiel)

                 Au 19ième siècle, le Vice-roi des Indes, le digne représentant de la reine d’Angleterre,  voulait proscrire la pratique de brûler  la veuve sur le bûcher avec son mari défunt.

On protesta au nom des traditions et des coutumes ancestrales…

        « Nous aussi, dit-il,  nous avons une vieille coutume. Nous pendons ceux qui tuent les femmes innocentes par le feu… Élevez  vos bûchés selon votre coutume.  Nous,  nous érigerons à coté, selon nos coutumes, des potences pour pendre ceux qui forceront les veuves à monter s

ur le bûché »

Gus, une vraie leçon de multiculturalisme.

 

 ULTIME JUSTIFICATION DE L’EXCISION.

 

Selon un téléprédicateur égyptien fort prisé. Il proclame du  haut de sa chaire que l’excision  est une « honoration de la femme » et qu’elle est assimilable à « une chirurgie esthétique ». On peut y voir également une précaution hygiénique comme la  circoncision chez les mâles, pratique multimillénaire

(récents)

 

islam, islamisme, mahomet et le coran.

 

 Alarmisme et catastrophisme

 

 

La quête identitaire.

(fACTEURS, ÉVOLUTION)

 

 

gauche / droite

pOLITIQUE, ÉCONOMIQUE.

 

eINSTEIN EN IMAGES.

 

société de consommation

vALEUR ET DANGERS

 

Mondialisation

 

le terrorisme

HISTOIRE ET TECHNIQUES.

 

 

 Écologie et catastrophisme

 

 

 LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

 

 SUITE.

Petite histoire

des mentalités

 

 

 LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

 

 19IÈME siècle (Scientisme)

 

 Le 20E siècle

 

 

 Le 21e siècle

 

 

Juillet 2013