Sauvons Gaza!!!

Un chef du Hamas prétend qu’il existe en politique

un “virus de la stupidité

 

Un témoignage inattendu.

 

Photo: APDepuis que la situation politique et économique se soit terriblement gâtée à Gaza après  que les Israéliens eurent  quitté le territoire en 2005,  Ghazi Hamad, porte-parole du cabinet palestinien du Hamas, s’est vivement élevé  contre la tentation trop facile de n’accuser qu’Israël.  

 

 

 A leur départ,..

 

« nous rêvions  de transformer la région en zone de prospérité, mais nous sommes tous victimes du virus de la stupidité. Nous avons perdu  le nord et ne savons pas comment nous diriger. (…) Ça suffit avec la démagogie, le chaos, les armes, les bandits, les règlements de comptes, conclut-il. De grâce, laissez Gaza respirer, laissez-la vivre. »

 

 Gus, un ans plus tard (15/06/07) Gaza ne semble pas avoir compris l’exhortation et s’est plutôt appliqué à faire la démonstration par neuf que le virus de la stupidité y était toujours virulent.

 

Gus, entre nous, Bof a eu vent que l’Unesco, à la demande de Ghazi Hamad lui-même,  compterait  inclure  Gaza parmi  les sites du patrimoine mondial à titre de monument exemplaire à la bêtise politique.

 

Dans un premier temps on permettrait à tous ceux qui  ne sont pas d'accord de quitter la région, quitte à fournir de l’aide aux opposants qui ont été retardés par des balles dans les genoux.

 

Dans un second temps, on pourrait faire de Gaza une zone touristique où différentes attractions seraient à l’honneur.

 

Parade de mode des différentes styles de vêtements féminins : Burka, nirkab, hijab, tchador, voile, différents styles et manière de le porter. etc. dans toutes les teintes de noir admissibles et les tissus les plus luxueux.  Plus sexé : comment faire valoir son charme par sa démarche et ses mains?   … Clou du spectacle,  le plus beau mannequin  arrive sur scène avec un voile blanc à la Benazir   Butho  qui laisse entrevoir sa luxuriante chevelure… L’assistance est invitée  à la huer.

 

Un concours d’éloquence entre des imans venus de partout.  Le grand prix est une gracieuseté de l’Arabie Saoudite. L’assistance est priée par ses applaudissements de désigner le gagnant des trois étapes : celui qui par son éloquence aura fait le plus peur à Israël ;  invoquer les châtiments les plus abominables  pour ses alliés ; rallier le plus de monde à une démonstration.

 

Séance d’endoctrinement  auprès des jeunes enfants qui récitent en cadence  en se branlant le Saint Coran et qui s’appliquent à crier « Mort aux infidèles, A bas les Juifs, À bas Sir Rushman Rushdie, etc ».  Pour la pratique, ils n’ont que des fusils de bois  ou en plastique (made in China) à brandir à bout de bras.

 

Camp d’entraînement pour les apprentis kamikaze. Les critères du  choix du futur martyr et images de la gloire posthume qui l’attend. Témoignages des parents qui regorgent de fierté.  Les divers types d’attentats –suicides sont mimés. Les   préparations exigées pour chaque situation.     Les prières initiales et le rituel de départ. Bandage des parties sensibles. En fond de scène,  une vue panoramiques des 72 vierges qui les attendent impatiemment.  Sur scène, on peut voir ci et là des numéros… Ce sont les numéros des autobus qu’on a réussi  à faire sauter par le passé.   Certains pensent plutôt que ce sont  le nombre des victimes des différents exploits. . Peu importe.  Les grands jours de fête, un candidat s’exécute réellement pour rendre hommage à ses prédécesseurs martyrs. À la grande joie et admiration de l’assistance toute émue du spectacle.

 

 

Pour le soir, spectacle féérique.  En guise de feu d’artifices, un  contingent de soldats masqués déferlent sur la place publique et déchargent dans les airs leur Kalachnikov jusqu’à épuisement du stock de balles fourni par l’Arabie Saoudite pour la journée.  Note d’humour :  pour terminer,  un pigeon mort tombe du ciel à défaut de colombe.

 

 

                                   Extrait de :. La bêtise comme soutien technique et accélérant

des guerres et du terrorisme

 

Retour à l’ INDEX