Encore d’autres MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE (suite)

 

Gus, ton Prof peut dire comme d’autres avant lui : Je suis venu, j’ai vu et j’ai survécu.

 

LA PEUR PROGRAMMÉE.

Ton Prof a tremblé en  voyant les courbes apocalyptiques du Rapport de Rome. Et ne pouvant s’imaginer pouvoir se rendre en santé à l’an  2000, il a surmonté  en de brefs moments des tentations de suicide. Il a célébré le passage à l’an deux mille, tout étonné et  dans un énorme soupir de soulagement tout en prenant une bonne bouffée d’air pur (a même fait un plein d’essence pour tirer la langue à ceux qui l’avaient terrorisé dans sa jeunesse).  Il  attend de pied moins ferme évidemment l’an trois milles

**************************************************************

 

Suite….

Bof s’est même fait visionnaire à l’occasion : Gus un problème que tu devrais être en mesure  de résoudre : calcule l’énergie qui se dépense dans les pays riches pour se départir des graisses excédentaires et qui font peser une menace écologique sur la santé du peuple.  Si on  mettait toutes ces victimes de leur appétit  et de la publicité sur des vélos d’exercice qui actionneraient des dynamos. On  pourrait ainsi éclairer un village? un quartier ? une ville?...      Mais depuis que Bof a fait discrètement cette suggestion qui, semble-t-il, n’est pas tombée en hauts lieux dans l’oreille de sourds, les lobbies capitalistes  et scientifiques veillent au grain et on nous informe maintenant qu’un modeste  embonpoint est salutaire pour la santé, augmente l’espérance de vie  et est préférable à ce poids santé  inventé par des anorexiques en mal de publicité.

Cependant, Bof hésite à mousser trop son idée. Des politiciens astucieux pourraient donner des crédits d’impôt  aux fast-food qui, parait-il, seraient les meilleurs fournisseurs  de cette nouvelle forme d’énergie, la graisse excédentaire, qu’on réussirait maintenant à maîtriser et à exploiter en la faisant fondre en attendant la fusion nucléaire. Ces centrales nouveau genre pourraient s’appeler Fat Utility Power  ou Grease Power, ou tout simplement Graisse-Québec.

 

 

***************************

Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique.

 

 

Extrait de ÉCOLOGIE ET CATASTROPHISME

 

 

 

Accueil 

Mémoires d’outre tombe

Titres de noblesse écologique et chemin de Damas

Brigades de choc et nouveaux croisés

Alarmisme systématique : nature-dangers-pratique

Statistiques et bikini

(courbes apocalyptiques --  faim dans le monde --  disparition des espèces --  surpopulation --

déclin des forêts -- El Nino – déchets -- température et réchauffement)

Statistiques et bikini (2)

(pluies acides -- poumons de la terre --  victimes de la pollution – Seveso --

jouets en PVC – dioxines -- hivers d’antan --  Tchernobyl -- énergie éolienne)

Statistiques et bikini (3)

(Effet de serre -- Onu : IPCC – arctique -- couche d’Ozone -- certitudes et incertitudes -- modèles informatiques --  températures passées – facteurs à considérer)

Greenpeace ou les déboires de la vertu.