MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE  (SUITE 5)

 

les « hérétiques non-sceptiques »

Un autre courant de scientifiques à propos  des changements climatiques

 

En guise de vœux de l’année pour 2007, Le NEW YORK TIME du 1 janvier tente de faire le point sur le  problème écologique. On relève en particulier une tendance émergente face aux diverses opinions dans le débat récent : une mobilisation de savants qui se situent entre les deux pôles extrêmes des opinions courantes. : contre l’alarmisme systématique, la multiplication  des peurs d’une part et la négation du problème  ou la minimisation du rôle de l’homme en tant que cause du réchauffement de la planète. . Les ouragans de 2005 avaient excité les imaginations du public et des médias (malgré les prudences des spécialistes)   et 2006 a refroidi les ardeurs catastrophistes et reporté l’imminence  du danger.  On ne peut nier les risques, disent-ils, c’est stupide, prétendre fixer  un quelconque degré à des probabilités  est également stupide.

 

Même le défi pour la population se serait déplacé. Quand la maison est déjà en flamme, il est plus important d'avoir de bonnes  assurances, des «gicleurs » fonctionnels et de multiplier les efforts pour faire face aux conséquences : « appropriate response is more akin to buying fire insurance and installing sprinklers and new wiring in an old, irreplaceable house (the home planet) than to fighting a fire already raging.”

 

Pour marquer leur relative dissidence du courant principal, certains on dénommé les savants qui partagent ces points de vue ou mieux cette attitude des   « hérétiques  non sceptiques »

 

L’urgence n’est pas de cultiver l’alarmisme médiatique qui risque de produire plutôt un effet d’impuissance. On se veut avant tout pratique et l’urgence porte pour eux sur la réduction de la vulnérabilité aux extrêmes climatiques, tout en tendant progressivement à user de sources d’énergie non polluantes.  

 

Et Gus, comme ton prof s’amusait, il y a deux mois, on insiste pour marquer que  les solutions vont au-delà de changer ses ampoules pour des fluorescents ou  d’acheter des voitures hybrides….. Mesures qui  n’ont d'effet pratique que sur la bonne conscience de la population.

 

L’impact des dangers baigne toujours dans une substantielle incertitude mais la prudence  invite à développer des attitudes pour faire face au pire.

 

“Climate change is not a problem waiting for a solution (least of all a solution delivered and packaged by science), but a powerful idea that will transform the way we develop.”

 

 

Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique.

suite : Alarmisme Professionnel : nature, techniques, dangers,  coûts, etc.

 

 mémoires d’outre tombe  A,  B,  c,  d,  e,

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)