Encore d’autres MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE (suite)

 

Gus, ton Prof peut dire comme d’autres avant lui : Je suis venu, j’ai vu et j’ai survécu.

 

LA PEUR PROGRAMMÉE.

Ton Prof a tremblé en  voyant les courbes apocalyptiques du Rapport de Rome. Et ne pouvant s’imaginer pouvoir se rendre en santé à l’an  2000, il a surmonté  en de brefs moments des tentations de suicide. Il a célébré le passage à l’an deux mille, tout étonné et  dans un énorme soupir de soulagement tout en prenant une bonne bouffée d’air pur (a même fait un plein d’essence pour tirer la langue à ceux qui l’avaient terrorisé dans sa jeunesse).  Il  attend de pied moins ferme évidemment l’an trois milles

**************************************************************

 

Suite….

 

On a propose à Bof, histoire d’utiliser à bon escient sa réputation (ou pour s’en débarrasser), de se compromettre et de se promener en dessous des pylônes d'Hydro Québec avec des pancartes proclamant haut et fort  que les enfants vivant près des pylônes auraient  70% plus de chances (!) qu’un autre d'être victimes de leucémie.  Même un dessin éloquent montrait un pylône  qui sautait dans les airs sous l’effet d’une action  audacieuse et  salvatrice. Ne voulant pas être dupe et le vulgaire jouet  d'amateurs de sensations fortes, il poussa son enquête,  avant de sonner l’alarme à coup de pancartes et d’engager  sa réputation dans une cause qui paraissait  pourtant si légitime. Remontant au source, il apprit  que le pourcentage  de 70 % (ou mieux 66%) était exact et  en noir sur blanc dans le  British Medical Journal mais il désenchanta quand il y apprit  que les victimes ou pseudo victimes représentaient   0.05%  du groupe investigué par opposition à 0.03% du  groupe de contrôle. Deux cas de plus sur 10 000  personnes exposées.   Et Bof qui se voyait la Jeanne d'Arc d’une génération !!!   Une  différence tellement insignifiante qu'elle n’a aucune valeur scientifique et peut s’expliquer de mille autres façons, et surtout par les préjugés (plus ou moins conscients)  des enquêteurs, leur volonté  de résultat, par la justification de leur travail ou de leurs subventions. … Gus, ça  se voit fort souvent…. Bof s’apprête à ranger sa pancarte dans la boite de récupération où elle sera plus utile.

 

De grands experts l’ont convaincu que la pollution était un sous-produit du capitalisme. Depuis, il déchire systématiquement les pages de livres ou de revues qui font des allusions mensongères à  la situation environnementale dans l’ex-Union  soviétique. Au panier les articles sur le Lac Baïkal, sur Tchernobyl, sur Tcheliabinsk et sur d’autres villes entourées de barbelés pour en interdire l’accès en raison de taux de radioactivité dépassant celle dégagée à Tchernobyl.  Que de mensonges.. ! Bof garde malgré toutes  les couvertures des livres…

 

Les comptes sont pollués.

 Bof est maintenant  catastrophé. Les experts auront eu enfin raison de sa résilience. Lui qui payait presque joyeusement ses comptes à l’Hydro Québec convaincu qu’il était qu’en levant le commutateur ou branchant son grille-pain,  il  ne collaborait pas ainsi à la pollution de la planète  et investissait dans l’avenir de ses enfants!  Les experts, toujours les fameux experts,  se sont ravisés et lui  apprennent maintenant  que l’hydro-électricité, en raison du méthane dégagé par les bassins créés par  les barrages, amplifie trois fois plus l’effet de serre qu’une quantité égale d’électricité produite par l’énergie fossile. Et lui qui s’était promené pour dire NON à une centrale au gaz naturel! Sachant ce qu’il sait maintenant, il préfèrerait s’être vu au Moyen Age dans une procession de pénitents à se lacérer la peau et le moral.

Bof condamné à raser les murs. Et à payer ses factures d’électricité la mort dans l’âme. Et si encore on ne menaçait pas d’interdire le chauffage au bois! Les Talibans sont à nos portes.

 

***************************

Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique.

 

 

Extrait de ÉCOLOGIE ET CATASTROPHISME

 

 

 

Accueil 

Mémoires d’outre tombe

Titres de noblesse écologique et chemin de Damas

Brigades de choc et nouveaux croisés

Alarmisme systématique : nature-dangers-pratique

Statistiques et bikini

(courbes apocalyptiques --  faim dans le monde --  disparition des espèces --  surpopulation --

déclin des forêts -- El Nino – déchets -- température et réchauffement)

Statistiques et bikini (2)

(pluies acides -- poumons de la terre --  victimes de la pollution – Seveso --

jouets en PVC – dioxines -- hivers d’antan --  Tchernobyl -- énergie éolienne)

Statistiques et bikini (3)

(Effet de serre -- Onu : IPCC – arctique -- couche d’Ozone -- certitudes et incertitudes -- modèles informatiques --  températures passées – facteurs à considérer)

Greenpeace ou les déboires de la vertu.