Un témoignage inattendu.

 « S’il existait un virus de la stupidité »

Un député définit sur YouTube la principale industrie de Gaza

 

 

 

Photo: APDepuis que la situation politique et économique se soit terriblement gâtée à Gaza après  que les Israéliens eurent  quitté le territoire en 2005,  Ghazi Hamad, porte-parole du cabinet palestinien du Hamas, s’est vivement élevé  contre la tentation trop facile de n’accuser qu’Israël.  

 

 

 A leur départ,..

 

« Nous rêvions  de transformer la région en zone de prospérité, mais nous sommes tous victimes du virus de la stupidité***. Nous avons perdu  le nord et ne savons pas comment nous diriger. (…) Ça suffit avec la démagogie, le chaos, les armes, les bandits, les règlements de comptes, conclut-il. De grâce, laissez Gaza respirer, laissez-la vivre.»

 

 Gus, un ans plus tard (15/06/07) Gaza ne semble pas avoir compris l’exhortation et s’est plutôt appliqué à faire la démonstration par neuf que le virus de la stupidité y était toujours virulent.

 

***Après le retrait (par la force) des 7000  colons juifs de la bande  de Gaza en 2005, les 3000 acres de terre, cultivés et irrigés,  qu’ils occupaient sont en 2008 retournées en friche.  Serres et vergés sont à l’abandon. « Qui oserait  travailler sur ces terres   contaminées par la présence des Juifs »

 

2008.  Un député du Hamas définit la principale industrie de Gaza…

 

VOIR Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=g0wJXf2nt4Y&eurl

 

La langue est l’arabe, la traduction anglaise. Bof donne ici la traduction française de cette brève mais éloquente  confession de foi.

 

“Les ennemis d’Allah ne savent pas que le peuple palestinien a développé ses propres méthodes quant à la mort et à la quête de la mort. Pour  le peuple palestinien, la mort est devenue une industrie, à laquelle les femmes excellent et tous les gens de ce pays. Les vieillards y excellent aussi, les mujahidin aussi  et les enfants.

 

C’est pourquoi ils ont formé des boucliers humains avec les femmes , les enfants, les vieillards et les mujahidin pour affronter la machine de guerre sioniste.

 

C’est comme s’ils disaient à l’ennemi sioniste «  Nous désirons la mort, comme vous vous désirez la vie »

 

 FATHI HAMMAD, 29 fév. 2008  Un député du Hamas,