Du kirpan à la confirmation..

Pourquoi se compliquer la vie…

quand il est si simple de la simplifier.

 

 

 

 

 

 

occasion de scandale au Canada.

 Selon la Cour suprême, un jeune Sikh peut apporter   à l’école  le couteau (bien ficelé cependant) qui est  le symbole qu’il est bien un soldat de son Dieu.

 

 Simplification.

D’autres ont résolu différemment le même problème : à la Confirmation (le pendant du couteau), l’évêque donne une « claque sur la gueule » (un soufflet pour les âmes sensibles) à l’enfant en lui disant :

 « Fais un homme de toi, mon fils »

 

Déjà les tribunaux sont alertés; s’agit-il  de  pédophilie de masse, de la misogynie,  ou un cas de déclaration à la  DPJ.

 

 

Autre cas de simplification

 

Gus, il y a une dizaine d’années un dévot arrêta une partie de la circulation sur une autoroute de Los Angeles pour sortir son petit tapis, s’enligner sur la Mecque et  faire sa prière rituelle à l’heure prescrite par Allah.

 

D’autres religions ont réglé le problème plus élégamment en promulguant que Dieu est partout, même à la Mecque, à l’écoute 24 hres sur 24,  et que la prière est omnidirectionnelle de sorte que le dévot n’a pas à chercher le Nord comme pour invoquer le Père Noël. Ainsi Dieu est à l’écoute « de l’enfant qui s’endort en faisant sa prière », dans son lit évidemment.

 

Le dévot de Los Angeles aurait suggéré aux autorités locales, appuyé par de bonnes âmes et le clergé local, qu’on installe des bains de pieds le long des autoroutes,  comme il y a bien des appareils téléphoniques. La prière, les pieds propres, redouble d’efficacité  et Allah seul sait comment on peut être dans le besoin.

 

On a abandonné le projet parce que d’autres, jaloux et mécontents, exigeaient des bénitiers à tous les kilomètres.

 

 

 

 

 

Gus, si tu veux te compliquer la vie, tu peux apprendre à faire pipi  selon la méthode enseignée  (ET sans doute pratiquée) par l’ayatollah khomeiny.

 

Gus, Entre autres, tu y apprendras, que pour être un juste, tu dois entrer sur le bon pied  (gauche) et sortir également sur le bon pied  (droit) de la salle de toilette;  à partir d’où, tu suivras les consignes : tu tiendras ton pénis avec le pouce et l’index de la main gauche, et tu devras  le « swinguer » (trois fois) pour l’égoutter  et recouvrir le gland. De plus, l’opération doit se  faire perpendiculairement  à l’orientation vers la Mecque. (Gus, interdiction   de satisfaire ses besoins physiologiques  fesses ou  face à la Mecque. Gus, dans les universités occidentales où la rectitude politique est de mise, les toilettes sont déjà orientées de façon à ne pas se tromper. Un problème de moins.)

 

 (Attention à ne pas tricher  ou t’égarer en réorientant subrepticement ton  pénis. Gus, si tu perds le Nord, compte sur les Gardiens de la Révolution pour te reboussoler). Si tu as à te laver l’anus, ça ne se fait qu’avec la main gauche… Gus, pitié pour ton Prof qui est droitier.

 

   Et pourtant ce pourrait être si simple si on se fie aux pratiques millénaires. Cependant Gus, si jamais tu te maries, fais bien attention à deux choses si tu ne veux pas entamer asses tôt  des procédures de divorce :

 

1. Apprend à viser juste… Pratique-toi sur une cible pendant tes fiançailles.

2. et surtout, surtout,  n’oublie jamais de rabaisser la lunette des toilettes. C’est suicidaire …. pour un mariage.

 

 

Gus, si tu veux en connaître davantage à propos du petit catéchisme de Khomeyni  traduit en francais, voir