Bof  célèbre  à sa manière le jour de la terre

 

 

 

 

 

 

Bof est pris de pitié pour nos forets quand il reçoit chaque samedi  à sa porte un sac de journaux pour l’informer des spéciaux  de la semaine  chez les marchands de la région. Information gratuite et bénévole si l’on veut mais comment  peut-on dans ce monde d'aujourd’hui prendre une demie page couleur pour nous informer que la Iceberg est à 1$  chez Metropolis ; si encore on poussait  la délicatesse et le souci d’information  jusqu’à  nous informer la semaine suivante qu'elle est revenue, la pauvre, à son prix régulier de 2$.  Se promet qu’à l’avenir, au Jour de la Terre, il  mettra sa notoriété à contribution, alertera les autorités compétentes  de ce scandale hebdomadaire quitte à prendre un livreur en otage ou à se coucher sur son chemin et  exigera qu’à l’avenir   les informations sur la Iceberg  se réduisent à une ligne, en 12 points, Times New Roman, et à l’encre noire. 

Gus, admire le courage de ton Prof : il vient de liguer contre lui, solidarité oblige,   les puissantes papetières, leurs  syndicats  encore plus puissants, l’industrie de l’alimentation et de la laitue et les idylles locales en mal de réélection.

Retour à l’ INDEX