LOVELOCK, un des pères de l’écologie moderne,

s’éclate….pour ses 90 ans.

 

PAR LE PROF BOF.

 

 

Le créateur de l’hypothèse gaia, (la terre a des mécanismes d’autorégulation) et un des  premiers à dénoncer les cfc  revient sur certaines de ses thèses et juge sévèrement les pratiques écologiques  actuelles… tout en proposant une solution originale.

 

Pensez-vous que l’humanité a le temps de prévenir la catastrophe comme on a réussi avec les cfc ?

 

Pour une bonne part,  le  “green stuff” actuel  est pratiquement  une gigantesque arnaque.  Le marché du carbone, avec ses énormes subsides gouvernementaux, sert à  financer l’industrie et répond à ce qu’elle veut.  Ça ne fait pas une maudite (a damn) différence  pour le changement climatique mais ça va faire faire bien de l’argent à  bien du monde et  repousser le  problème.  

 

Je ne suis pas contre les énergies renouvelables mais gaspiller  la campagne anglaise avec des  fermes d’éoliennes me rend fou. C’est absolument inutile et ça occupe 2500 kilomètres carrés pour produire un gigawatt d’énergie, c’est beaucoup de terrain.

 

Que pensez vous de créer des puits de carbone ?

 

C’est dangereux et une perte de temps. Ça va pendre tellement de temps et d’énergie que ça ne sera pas fait.

 

Et le nucléaire?

 

C’est une manière pour le Royaume uni de résoudre ses problèmes d’énergie, mais ce n’est pas  une solution globale pour les changements climatiques. Il est trop tard pour des mesures de réduction des émissions

 

Sommes nous alors condamnés?

 

Une manière de se sauver, ce serait en enterrant massivement le carbone. Ce qui veut dire que les fermiers retournent tous les rebus agricoles – qui contiennent  le carbone que les plantes ont séquestré durant l’été­-- et produisent un charbon non biodégradable et l’enterrent dans le sol. C’est la manière pour retirer de grandes quantités de carbone du système et de baisser rapidement le niveau de co2.

 

C’est suffisant?

 

Oui, la biosphère produit 530 gigatonnes de carbone par année.. Nous, on en produit seulement 30 gigatonnes.  99% du carbone qui est fixé par les plantes est relâché dans l’atmosphère à l’intérieur d’une ou deux années par le travail des bactéries, des nématodes et des vers.. . Ce que nous pouvons  faire est de tromper ces consommateurs en obligeant les fermiers à brûler les restes de leurs récoltes à un faible taux d’oxygène pour en faire du charbon et d’ensevelir ce dernier  dans le sol.  Un peu de co2 serait produit mais la plus grande quantité serait  convertie en charbon.  C’est la seule solution que j’entrevois mais je doute qu’on le fasse.

 

Pensez-vous  que nous allons survivre?

 

Je suis un pessimiste optimiste.  Je crois qu’on a tort d’assumer que nous allons survivre à 2 degrés de réchauffement. Il y a trop de monde sur la planète actuellement. A 4 degrés,  on ne pourrait survivre avec même un dixième de la population actuelle. On ne trouvera pas assez de nourriture à moins de la produire synthétiquement.

Je ne crois pas que les humains vont réagir assez rapidement. Kyoto date de 11 ans. Virtuellement rien n’a été fait sinon des rencontres et des  palabres à l’infini.

 

 

voir aussi.

L’ALARMISME A AUSSI SES TRAÎTRES, SANS DOUTE PAYÉS PAR LES PÉTROLIÈRES

 

Le protocole de Kyoto ou le  radeau de la Méduse.

 

Alliance des alarmistes et du Big Business

 

 Ce dont les journaux n’ont pas parlé.