Encore d’autres MÉMOIRES D’OUTRE TOMBE (suite)

 

Gus, ton Prof peut dire comme d’autres avant lui : Je suis venu, j’ai vu et j’ai survécu.

 

LA PEUR PROGRAMMÉE.

Ton Prof a tremblé en  voyant les courbes apocalyptiques du Rapport de Rome. Et ne pouvant s’imaginer pouvoir se rendre en santé à l’an  2000, il a surmonté  en de brefs moments des tentations de suicide. Il a célébré le passage à l’an deux mille, tout étonné et  dans un énorme soupir de soulagement tout en prenant une bonne bouffée d’air pur (a même fait un plein d’essence pour tirer la langue à ceux qui l’avaient terrorisé dans sa jeunesse).  Il  attend de pied moins ferme évidemment l’an trois milles

**************************************************************

 

Suite….

Bof est pris de pitié pour nos forets quand il reçoit chaque samedi  à sa porte un sac de journaux pour l’informer des spéciaux  de la semaine  chez les marchands de la région. Information gratuite et bénévole si l’on veut mais comment  peut-on dans ce monde d'aujourd’hui prendre une demie page couleur pour nous informer que la Iceberg est à 1$  chez Metropolis ; si encore on poussait  la délicatesse et le souci d’information  jusqu’à  nous informer la semaine suivante qu'elle est revenue, la pauvre, à son prix régulier de 2$.  Se promet qu’à l’avenir, au Jour de la Terre, il  mettra sa notoriété à contribution, alertera les autorités compétentes  de ce scandale hebdomadaire quitte à prendre un livreur en otage ou à se coucher sur son chemin et  exigera qu’à l’avenir   les informations sur la Iceberg  se réduisent à une ligne, en 12 points, Times New Roman, et à l’encre noire.  Gus, admire le courage de ton Prof : il vient de liguer contre lui, solidarité oblige,   les puissantes papetières, leurs  syndicats  encore plus puissants, l’industrie de l’alimentation et de la laitue et les idylles locales en mal de réélection.

 

Bof tente en vain de manifester quelque esprit depuis qu’il a renoncé à séduire l’autre sexe avec la puissance de sa voiture, sa poitrine épilée et sa carte Visa-Or.  Par détresse, il compte lancer une campagne pour sensibiliser  l’autre sexe… à ces nouvelles valeurs : se faire valoir par ce que l’on est et non par ce que l’on a. (Gus, entre nous, un grave problème : les nichons de ta copine et ton joli petit nez retroussé est-ce de l’avoir ou de l’être? Gus, sois quand même compréhensif   si quelqu’un est chauve, gros,  sent mauvais, a de vilains tatous délavés et tente de se faire valoir par la force d’accélération de son moteur. C’est peut-être sa dernière chance!)

 

De grands experts l’ont convaincu que la pollution était un sous-produit du capitalisme. Depuis, il déchire systématiquement les pages de livres ou de revues qui font des allusions mensongères à  la situation environnementale dans l’ex-Union  soviétique. Au panier les articles sur le Lac Baïkal, sur Tchernobyl, sur Tcheliabinsk et sur d’autres villes entourées de barbelés pour en interdire l’accès en raison de taux de radioactivité dépassant celle dégagée à Tchernobyl.  Que de mensonges.. !

 

 

***************************

Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique.

 

 

Extrait de ÉCOLOGIE ET CATASTROPHISME

 

 

 

Accueil 

Mémoires d’outre tombe

Titres de noblesse écologique et chemin de Damas

Brigades de choc et nouveaux croisés

Alarmisme systématique : nature-dangers-pratique

Statistiques et bikini

(courbes apocalyptiques --  faim dans le monde --  disparition des espèces --  surpopulation --

déclin des forêts -- El Nino – déchets -- température et réchauffement)

Statistiques et bikini (2)

(pluies acides -- poumons de la terre --  victimes de la pollution – Seveso --

jouets en PVC – dioxines -- hivers d’antan --  Tchernobyl -- énergie éolienne)

Statistiques et bikini (3)

(Effet de serre -- Onu : IPCC – arctique -- couche d’Ozone -- certitudes et incertitudes -- modèles informatiques --  températures passées – facteurs à considérer)

Greenpeace ou les déboires de la vertu.