Bof et Gus fêtent Noël chacun à leur  manière.

 

 

--Hé, Bof, comment s’est passé ton Noël ?

Fort bien Gus, une belle célébration. 10 personnes : Trois générations, trois continents et trois pays représentés,  trois religions, trois trilingues, trois bilingues, et les autres parlant deux langues… en même temps…  Bof parla peu, officiant au service, aidant madame Boffe qui parla pour deux. Et une dinde de trentre-trois livres  (incluant la rotissoire)  comme attraction au centre de la table.

Tout débuta par quelques Vin fou. (le champagne des fous ou des sages ou des pauvres !!! au choix ) On invita même  pour donner  la note, sinon le ton ,  le trio lyrique de l’heure, trois créatures virtuelles, trois pays (Domingo, Villazon et  Anna Netrebko)  qui, verre à la main , entonnèrent le  Libiamo  (Buvons) de Verdi,. Tout le monde  obéit sur le champ avec  plaisir à l’injonction  du Trio… mais personne ne dépassa  un taux d’alcoolémie de .03  … pour ne pas décourager la ministre en charge des bonnes mœurs.

 

--Dis donc Bof, tout marche par trois chez toi… tu que tu es encore marqué par ce que tu as écrit  sur la trinité.

 

--Passons. Gus, je récupère… et toi comment se passa ton Noël ?.

 

---Ben. J’ai présenté Fatima à ma famille. Elle portait son voile de luxe à la Benazir  Bhutto. Ma vieille tante qui se relevait à peine de ses bigoudis,  lui fit presque une crise de jalousie.  Mon oncle, voyant  ses yeux et  son sourire, ravala bien malgré lui les quelque crottes d’amendement qui lui restaient sur le cœur.

Fatima, voyant la crèche, me  taquina gentiment. Votre Dieu qui  a créé des milliards d’étoiles n’est même pas capable de se trouver un cinq étoiles  quand il décide de devenir citoyen du monde, de son monde…

 

Pour une fois,  j’ai été capable de lui répondre. Fatima, lui dis-je, avec un regard amusé, notre Dieu au moins est partout… On n’a pas besoin d’un GPS pour le trouver et bien diriger notre prière…  Tu as  donné comme cadeau à un de tes oncles un GPS de prières qui indique, où que l’on soit, la direction de la Mecque. On n’arrête pas le progrès…  Remarque, comme dirait mon prof, que le truc doit être  très utile pour obéir aux injonctions de Khomeiny qui prescrit de toujours faire pipi perpendiculairement  à la direction de la Mecque.  Jamais « face ou fesses » à la Mecque. C’est un sacrilège.  Fatima…, tu vois la scène, ton « mon oncle » faisant son pipi avec un GPS d’une main   … et tenant … le volant  de la main libre.

 

Bof, Fatima est revenu sur la trinité que j’ai essayé de lul expliquer comme tu me l’avais dit. Comment un peut être trois sans cesser d’être un. Elle dit que ses neurones ne pigent pas. Elle me regarde avec un sourire condescendant où  se devine la pitié devant ces relents de polythéisme et la conscience de la supériorité morale de son monothéisme rigoureux…qui parait-il ne pose pas de problème, du moins ne devient pas une histoire de famille.  Elle me relance  avec l’incarnation,  un Dieu qui se fait homme, et qui n’est pas capable  de se payer un cinq étoiles  pour naître.  (Bof, tu te doutes qu'elle connaît bien son Desjardins) Moi, j’ai déjà  eu un ongle incarné… c’est tout ce que ça me dit l’incarnation…Aide-moi à ne pas avoir l’air trop fou… Elle, elle a l’air si intelligente…

 

---Gus, entre nous, Bof va essayer aujourd’hui (et n’en demande pas plus, c’est congé)  de  simplement  fixer des balises qui peuvent nous permettre d'avancer un tout petit peu.  

Mon cher Gus, on est encore aux prises avec  les mystères de l’absolu. Il est toujours difficile avec nos notions, avec notre petit I.Q ,(malgré nos prétentions)  de comprendre ce que peut être  l’Absolu, l’absolu de l’Être, qui est tout à la fois l’absolu de la connaissance et de l’amour…

Gus, pour déblayer le terrain,  on est tous confrontés à un ultime objet  de pensée.

 

 « Pourquoi y a –t-il quelque chose plutôt que rien ? »

 C’’est la question essentielle que les grands esprits se sont posée, de Leibniz  à Bof en passant par Heidegger (Gus, trouve l’erreur)

Ou bien tout vient du Néant, ou tout vient  de l’Etre …qui conséquemment a toujours existé. 

Ou tout  a surgi de rien, (ou version  adoucie : du moins au plus) ou  de plus à un peu moins.

 

Si quelqu’un pense que l’être, une parcelle d’être,  puisse jaillir  du néant, il est chanceux,… il n’a plus à s’étonner de quoi que ce soit : qu’un éléphant  (une grosse parcelle  en effet) apparaisse sur le balcon comme dit le chansonnier, il n’y a rien là. L’éléphant a  surgi du néant, d’un néant d’éléphant, à moins qu’un malin, et ils sont nombreux,  disent que c’est le balcon qui a fait l’éléphant…  Puissant balcon… qui explique tout…   pour certains…

 

Mais revenons  à notre problème…

Une phrase mystérieuse revient du fond des ages à la pensée de ton Prof…

 Et Verbum caro factum est.  (Gus, c’est du latin. Bof veut montrer qu’il a des lettres.)

Soyons modeste.    Et le verbe s’est fait chair

 

Sous une allure un peu mystérieuse  (Gus, c’est pas tiré du Montréal matin), le  processus ou  cette quasi équation est omni présente dans nos vies, dans nos observations  quotidiennes…En ce bas monde c'est encore peut être ce qu’on peut trouver de plus beau, c’est ce qui s’offre  de mieux à notre connaissance de tous les jours…

 

Reprenons.

Et la pensée s’est  faite matière… L’idée est devenue chose.  L’idée, la pensée a informé la matière.  L’Idée s’est incarnée

Gus, ton prof t’a déjà dit que la matière était bête comme ses pieds, qu'elle ne savait que tourner en rond comme une folle, pas capable de mettre un pied devant l’autre, Elle tente de s’accrocher à tout ce qui passe et de faire Boum quand l’occasion s’y prête. …ou même une Surboum..  Pas glorieux comme destin.

Bof a consacré un site à l’invention et à la création…  Ce pourrait quasiment être un hymne  à ce qu’il y a de plus beau dans l’homme et un commentaire un peu banal de « Et Verbum caro factum est » Et l’intelligence descendit dans la matière…

 

Prends dans les œuvres de l’homme ce que tu trouves de meilleur,  de plus valable, de plus beau ou de plus utile, que ce soit une cathédrale gothique, les musiques  que tu aimes le plus,  les tableaux  qui te donnent un peu de ce qu’on peut appeler le plaisir esthétique,  regarde  les inventions techniques que tu trouves les plus astucieuses, relit  les poèmes qui te font frissonner,  réfléchis sur  les institutions qui  permettent  à quelques millions d’êtres humains de vivre en paix, regarde le moindre vivant, le maringouin si tu veux ou ton chien, etc…dans toutes ces manifestations tu trouveras une idée qui s’est infiltrée, qui s’est comme emparé  de la matière, une idée une qui a donné un sens à une multiplicité,  Partout tu trouveras une idée qui s’est incarnée dans de la vulgaire matière… le disparate, le non-sens qui tout à coup prend un sens.  

 

Un seau de peinture, c’est insignifiant, même un peu sot (facile, hein?) mais quand c’est un Van Gogh, une idée ou la pensée de Van Gogh qui s’incarne dans quelques seaux  de peinture, on a un chef d'œuvre, des chef d’œuvres.  Et le verbe s’est fait peinture… Et les foules ne cessent de s’allonger, comme des Rois Mages, aux portes des musées.

 

Mozart.  Le verbe, l’idée, le principe d’ordre s’est imposé à quelques notes qui étaient d’une royale insignifiance quand elles demeuraient  chacune dans leur coin.  La pensée s’y incarna, fit de la multiplicité  une mélodie,  Et la musique fut.

 

Et la moto dont tu rêves?  Rêves-tu de caoutchouc,  de métal,  ou de tout ce que les ingénieurs ont mis d’intelligence  dans ce tas de matière ? Et le verbe, la pensée s’incarna et devint moto.

 

Partout dans toutes les manifestations  qui donnent à l’homme le plaisir de vivre, mieux la sensation de vivre, tu trouveras la pensée d’un homme, les idées  d’une intelligence qui se sont incarnées, qui sont descendues dans  la pierre, le marbre, les mots,  les métaux pour s’y incarner. Pour  les hausser… au niveau de l’intelligence créatrice  de l’inventeur,  de leur créateur…

 

Un effort de plus  maintenant : prend conscience de  toute la nature,  de son évolution et comment à chaque invention d’organe, une intelligibilité, une idée supérieure s’y manifeste, comme pour se faire un chemin, mille fois plus compliqué que dans les exemples précédents .…Comment peut bien être cette intelligence  qui s’incarne dans le réel, dans notre  réel,  pour s’y exprimer et s’y manifester…   et qui donne tellement de plaisir à nos pauvres intelligences qui s’appliquent  à redécouvrir  cette intelligibilité   dans les moindres parcelles de matière…

 

Einstein… n’avait pas peur de se mesurer à cette première facette  de l’incarnation, de la mise en forme de la matière  par l’idée, quand il affirmait : ce qui est inintelligible, c’est que l’univers soit intelligible.  Et il se posait hardiment en face du mystère de l’intelligibilité du monde.

 

Si l’univers était pour celui qui sait le regarder une immense symphonie,  quel pourrait bien être le Beethoven… de cette symphonie.

Gus, je t’ai mis souvent face au trois options les plus radicales concernant les origines……

De rien, du néant pur    à quelque chose…

Du moins,  du moindre être au plus être,,,  de la débilité à  l’intelligence…

De l’ Étre en soi, de l’être par soi , du plus au moins,  à toi  pi moi… qui sommes  deux t.i-cul métaphysiques qui sont absolument incapables de rendre raison ou d’assurer ou garantir leur existence…même pas pour  le party du Nouvel an.

 

Gus, si ta copine est un peu baveuse, tu pourras lui parler de la plus dramatique illustration, au sens le plus  propre, de l’incarnation, de l’expression  Et le verbe s’est fait chair.   Bof a déjà parlé  de ce petit bout de film (10 minutes) fait par un certain Théo Van Gogh, arrière petit neveu du précédent. Et qui lui a valu d’être assasiné dans la rue par un fanatique.

  On trouve gravés dans la chair d’une  jeune mariée qui se dénude progressivement différents textes du Coran relatifs aux femmes.

« Et Verbum Caro Factum Est. »

Gus,  avoue. On est rendu un peu plus loin qu’au stade des ongles incarnés…

Gus, tous ces exemples  sont  des types d’incarnation en mode mineur.

 

 Peut-être qu’un jour, sous le coup de l’inspiration, Bof entreprendra de te parler de l’incarnation en mode majeur.

 

 

 

Extraits de : CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF >>>

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)