LA « CHASSE AU PAPE » S’organise

 

 

 

 

2006-09-17

Tentative de rapprochement  avortée au 14ième siècle.

 Et au 21ième siècle.

Le pape a eu le malheur de citer l’empereur Manuel II Paléologue  qui avait tenté  un dialogue avec un  savant  persan sur le christianisme et l’Islam.  A un moment donné, dans le septième  dialogue,  l’empereur cite le Coran où Mahomet  invite à répandre la foi par l’épée.  Pratique que l’Empereur trouve inappropriée et contraire à la raison.  Et une originalité  de l’Islam.

Associer théoriquement ou historiquement  violence et l’Islam est aujourd’hui un crime de lèse-islam. A défaut de ressusciter Manuel Paléologue pour qu’il s’excuse, Benoit XVI  encaisse les coups. Heureusement  des musulmans, voyant son embarras,  s’empressent  de fournir la preuve par neuf que  l’Empereur et certains historiens avaient raison : pour protester et ironiquement pour confirmer  les dires de l’empereur, cité par le Pape,  on assassine quelques chrétiens et  lance des bombes contre des églises chrétiennes  et même des imams, qui ne se reconnaissent pas pour violents pour deux sous,  ont proposé une modeste « chasse au pape ». ***

On doit tout de même préciser qu’il n’est pas question de cocktail Molotov dans le Coran.

La conférence du pape portait sur les rapports entre raison et foi religieuse et sur quelques divergences entre les deux religions. De citations en citations, le pape cite Khoury qui cite un islamologue,  R. Arnaldez, qui cite Ibn Hasn, théologien  musulman, qui  émet (enfin) cette opinion audacieuse : Allah n’est même pas lié par sa propre parole et rien ne lui fait obligation de nous révéler la vérité. Si tel était son vouloir, l’homme devrait même se livrer à l’idolâtrie…  C’est concevoir  plutôt crûment les rapport entre la raison et la foi religieuse…. et la manière de penser  la transcendance et ta toute-puissance   de la divinité. On peut noter cependant que certains théologiens chrétiens ont flirté avec ces mêmes idées.

 

 

*** Comme la preuve ne semble pas convaincante, certains en rajoutent :

« Nous ne vous réservons que l’épée en réponse à votre arrogance »

        Organisation Ansar al_sunna, spécialisée dans les prises d’otages.

 

En Indonésie, un groupe radical, le Front des défenseurs de l’islam a appelé à la crucifixion (pacifique évidemment) du pape et proclame que  « le prophète est sublime, le pape est petit et vil ».

Et vlan dans les dents.

 

20 sept 2006. Time magazine s’en mêle. Un columnist, Jeff Israely, remarque que Benoit XVI  n’est pas encore passé maître dans la diplomatie requise par son nouveau poste. Mais son intelligence (« razor-sharp ») est  le meilleur service qu’il peut rendre à son Église et même  au monde.  « Quand il a appliqué sa puissance intellectuelle au problème des relations interreligieuses dans son discours de la semaine dernière, Benoit  a modifié les termes du débat qui a  été dominé par le passé par  des «  feel-good truisms »*** ou par des complexes  de  victimisation ou par des confrontations haineuses.  Il cherche plutôt à déterminer ce qui lui parait être la principale différence  entre la conception chrétienne de Dieu qui est intrinsèquement lié à la raison (Le concept grec de Logos)  et la conception de l’Islam où  Dieu transcende tout  ( même la raison).

… Si Benoit peut acquérir un peu de la finesse  politique de son prédécesseur, sa  solide pensée de théologien peut  aider l’Occident dans le difficile dialogue  avec les Frères islamiques, dialogue qui inclut une claire définition des différences tout comme une recherche d’un fondement commun dont on a tellement besoin. »Time 25 sept. 2006, p.28

*** Traduction libre de « feel-good » : « sucette pour la conscience »

 

Pour faire avancer sur place l’oecuménisme il est facile de verser dans la rectitude politique et de proclamer haut et fort que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Autre manière optionnelle, se regarder dans les yeux, se mesurer  et mettre sur  table ses  divergences  sans se sauter dessus ou s’entretuer. Effort louable.  Pour avancer, rien de mieux que de prendre conscience de la distance à parcourir.

 

« Je regrette les regrets du pape! »

Abdelwahab Meddeb, spécialiste de l’islam

 

 

 

Oct. 06. Encore la preuve par neuf..

 

Une fatwa,  donc un appel au meurtre, a  été lancé par un Imam contre un modeste professeur de philosophie qui a prétendu ingénument que la violence était au cœur du Coran et de l’Islam. Il se  permet  imprudemment,  pour appuyer son opinion, de citer l’Encyclopedia Universalis qui est dans tous les foyers qui se respectent en France :

 

 « Muhammad révéla à Médine des qualités insoupçonnées de dirigeant politique et de chef militaire … Il recourut à la guerre privée, institution courante en Arabie… Muhammad envoya bientôt des petits groupes de ses partisans attaquer les caravanes mekkoises, punissant ainsi des incrédules compatriotes et du même coup acquérant un riche butin….Muhammad profita de ce succès pour éliminer de Médine, en la faisant massacrer, la dernière tribu juive qui y restait, les Qurayza, qu’il accusait d’un comportement suspect….

Ses penchants érotiques, longtemps contenus, devaient lui faire contracter concurremment une dizaine de mariages »

 

Gus, penses-tu que tous les propriétaires de l’Encyclopédia Universalis sont en danger de mort et devraient demander la protection de la police ?

 

 

 

  

1. Accueil.

2. Tactiques.  Asymétrie des moyens

compensée par l’asymétrie des principes

3. Cause : Histoire : le wahhabisme et  Ben Laden.

4. Cause : le ressentiment, la fascination de l’Occident

5. Cause : Immigration et auto-défense identitaire.

6. Témoignage d’un terroriste… Les psychiatres

et les sociologues s’en mêlent

7. Hourras et Houris

8. Coran : interprétation et versets  controversés      

9. Rushdie : ne pas céder à la peur.

10 . La bêtise comme soutien technique et accélérant

   11. Les  caricatures sataniques