Bof se porte à la défense du patrimoine culturel

 

                     

 

Gus,  ton prof se porte à la  défense du patrimoine culturel de l’humanité en déperdition et fait l’éloge de  la diversité.

 

Des cultures sont en voie de s’éteindre. L’occidentalisation  qui s’étend partout  menace des cultures primitives que l’Unesco et les ethnologues voudraient bien conserver comme dans un musée, comme des momies vivantes,   pour faire connaître aux futures générations tout ce dont a été capable l’humanité.

 

Une culture  primitive qui s’éteint victime de contamination avec le monde moderne, c’est un peu de notre capital d’invention qui s’éteint au grand désespoir des spécialistes. On a parfois de la difficulté, malgré tous les efforts de ces derniers,  à éliminer toutes les formes de contact interculturel qui sont autant d’arrêts  de mort. Les murs que l’on veut bien dresser sont parfois des passoires comme certaines frontières.  Des fillettes qui étaient pratiquement  nues et bien dans leur peau demandent maintenant à s’habiller pour mettre mieux en évidence  leur nombril dans une fenêtre ouverte sur le ventre, histoire d’imiter Brithney Spears qu’elles avaient vue dans une revue qu’un ethnologue, tout occupé à les admirer,  avait imprudemment laissée traîner.

 

 

 

Si on n’y prend garde  Les pertes risquent  d’être  énormes  pour notre patrimoine collectif :

 

1) Par manque de missionnaires à bouffer, des cultures qui pratiquaient l’anthropophagie  sont en voie de disparition, si ce n’est déjà  fait. Les spécialistes sont divisés sur la manière de diversifier leur menu pour garder cette spécificité culturelle : on a pensé à envoyer des fonctionnaires mais ils se butent â une forte  résistance syndicale et à des privilèges acquis.

Des représentants des ONG auraient fait l’affaire mais on les a apeurés avec des OGM.

 

2) La virginité ayant perdu beaucoup de crédit  depuis  quelques générations,   on assiste à la disparition de cultures anciennes qui pratiquaient l’immolation rituelle de jeunes vierges pour s’assurer que le soleil se lèverait bien à chaque jour. Les ethnologues leur conseillent de pratiquer plutôt l’immolation de brebis, mais ils ont peur que le soleil perde de son ardeur et  retarde le  réchauffement de la planète. 

 

C’est sans doute à ce retour espéré de l’immolation rituelle de jeunes vierges  que pensaient les bien-pensants quand ils sont  tombés à bras raccourcis sur Benoit XVI  qui a osé dénoncer  « l'utopie de redonner vie aux religions précolombiennes, »  …et osé prétendre que ce « ne serait pas un progrès mais une régression".   Un canal de TV pourrait   être consacré 24 hres sur 24 à l’immolation rituelle quitte à ce qu’il soit payant pour dédommager les parents,  comme pour les attentats-suicides.  Les dieux aztèques valent bien Allah.

 

3) Avec la baisse alarmante du  prix des  kalachnikovs,  les tribus de coupeurs de têtes sont  en voie de disparition. Certaines, convaincues par l’Unesco  de l’importance de sauver les richesses patrimoniales de l’humanité, ont consenti, moyennant rétribution, à régresser au bon vieux temps de la machette. Les jeunes cependant protestent : on peut tuer tout autant, mais c’est beaucoup plus fatiguant.

 

4) Avec  l’expansion de l’industrie des produits de beauté et de  maquillage (Dior et Cie), on est en train de détruire ces  oeuvres d’art  que sont les peintures corporelles, faites avec des produits naturels, que certaines cultures pratiquaient pour chasser les mauvais esprits qui peuvent se loger on ne sait où.  Des sculptures originales du corps, allant des parties génitales au cuir chevelu, risquent d’être également perdues. On pense même à isoler   ces cultures particulières chacune sur  une île inhabitée du Pacifique pour éviter les emprunts  culturels et les contaminations de styles et où seuls quelques spécialistes dûment mandatés par l’Unesco pourraient y faire  des reportages pour  Geographic  Magazine. Les musées, pour l’information des jeunes générations,  s’empressent de momifier certains spécimens  pour montrer tout ce que l’on pouvait faire avec de  simples produits naturels, sans artifices chimiques,  procédés qui sont à la portée de tous, trous dans les joues ou les narines pour faire passer gracieusement un os décoratif, poids pour allonger les lobes d’oreille, coquillage pour balconiser la lèvre inférieure, autant d’inventions  qui sont une expression du génie créatif de l’homme  qui transforme son   corps en œuvre d’art. 

 

Des cultures qui pratiquent l’esclavage ou  la clitoridectomie ou la lapidation pour adultère ou la coupe des mains pour vol depuis des siècles  et qui risquent de disparaître sous les pressions de certains bien-pensants devraient être cultivées, encouragées et entretenues dans chacune leur île et former un archipel  qu’on pourrait  appeler les îles du patrimoine qui seraient, on le devine, un séjour paradisiaque pour les ethnologues et une visite obligatoire pour leurs  étudiants … qui ne risqueraient plus  de voir leur discipline leur glisser sous les pieds.  Une façon comme une autre  d'arrêter des ans l’irréparable outrage !

 

5) Les effets de la mondialisation sont terribles pour certains pans de notre richesse patrimoniale. Des populations qui avaient réussi  à survivre et à se multiplier avec deux ou trois nourritures  de base,  sans gras trans, quelques outils de pierre, quelques crayons de couleur, sont condamnées à  disparaître  avec  la venue des Rona, des Burger King  emportant avec eux leur secret de survie et de bonheur douillet dans leurs cavernes si bien tapissées de fresques monumentales qui feraient l’orgueil de n’importe quel salon bourgeois.

.

« Quoi faire ? »  avait déjà dit Lénine prophétiquement.

 

 

(15/01/06)

La pensée sanglotante….

Gus,  peux-tu au moins dans ta tête résoudre le paradoxe suivant…

Une confrontation entre le cœur et le cerveau…

Un bon spécimen de la pensée larmoyante… au contact de la réalité.

 Prends-toi un mouchoir au cas…

 

 

« Aider les immigrés, c’est d’abord les respecter tels qu’ils sont, tels qu’ils se veulent dans leur identité nationale, leur spécificité culturelle, leurs enracinements spirituels et religieux »

 

Le père M. Lelong.

 

 Études Mai. 1986 p. 586

 

 

 

« Existe-t-il une culture où l’on inflige aux délinquants des châtiments corporels, où la femme stérile est répudiée et la femme adultère punie de mort, où le témoignage d’une homme vaut celui de deux femmes, où une sœur n’obtient que la moitié des droits de succession dévolus à son frère, où l’on pratique l’excision, où  les mariage mixtes sont interdits et la polygamie autorisée?

 

 L’amour du prochain commande expressément le respect de ces coutumes. Le serf doit pouvoir bénéficier du knout ***; ce serait mutiler son être, attenter à sa dignité d’homme, bref faire preuve de racisme que de l’en priver.

 

 Dans notre monde déserté par la transcendance l’identité culturelle cautionne les traditions barbares que Dieu n’est plus en mesure de justifier. Indéfendable quand  il invoque le ciel, le fanatisme est incritiquable lorsqu’il se prévaut de son ancienneté et de sa différence. Dieu est mort mais le Volksgeist est fort. »

 

Finkielkraut, La défaite de la pensée, p. 129

 

 

***Gus, au cas où ce ne serait pas assez clair : dans cette perspective, la charité chrétienne exigerait que l’on respecte (et encourage ?)  l’excision et les meurtres  d’honneur là où ces pratiques font partie de la culture d’un peuple. Si c'est ça, la charité et le respect d'autrui, certains seront tentés de dire : « Au  diable, la charité! »  Du moins les petites filles … qui en payent le prix…

Oh vertu!  quand tu nous tiens.

Gus, si ce n’est pas encore assez clair, relis les textes de Ayaan Hirsi Ali plus haut..

 

Tomson Highway.  Un traître à sa nation. Une perte  pour le patrimoine mondial ?

 

Interrogé sur les fameux pensionnats religieux où il a passé son enfance, il répond à la journaliste qui s’attendait aux récriminations habituelles et en jouissait  à l’avance :

 

« Arrêtez-moi ces histoires d’abus! Je ne suis pas une victime, je suis un diplômé de l`école  privée, comme les fils de la reine. C’est à l’école privée que j’ai appris à lire, à écrire et à parler anglais… »

 

Mais n’a-t-il pas été arraché à sa famille ?

 

«Quand je suis monté dans l’hydravion, le message émotionnel de mon père était : le monde est en train de changer mon fils. Va à l’école, étudie, sois heureux, aventureux et reviens nous avec tout ce que tu auras appris! 

 

Déracinement ?

 

 « Mais quel déracinement? Chaque été,  je revenais  passer deux mois avec ma famille au Nunavut. Tous les jours, je partais en canot avec mon père pour pêcher pendant 14 heures. En connaissez-vous beaucoup des petits garçons qui passent 14 heures par jour avec leur père pendant deux mois ? Toute ma vie a été un miracle… »

…(La Presse. 19/9/09)

 

Tomson Highway est devenu un des principaux dramaturges du Canada

                      

 

 

    

 

   

ACCUEIL : primitif et moderne

 

1. Anthropomorphisme et anthropocentrisme

 

2. La connaissance du primitif :

A)    Recours à la causalité psychique

 

B)    Recours à l’explication mythique

 

3. L’action chez le primitif

 

4. Le prof Bof se porte à la défense du patrimoine.

 

5. résumé progressif

 

 

 

Gus, un beau numéro dans le cirque philosophique.

 

On connaît le cas de l’étudiant paresseux  qui aime bien dire, pour se donner raison ou se dispenser de réfléchir,  que tout se vaut, que tout est égal…

 

On connaît le cas du pilier de bar ou de bistro  pour qui  la vérité est  celle qui est professée le plus bruyamment  avec force éclats de voix…  ou encore la vérité de  (la Cour Suprême) celui ou de ceux qui ont le dernier mot et ont le pouvoir de faire taire les autres.  

 

On connaît également le cas de la belle âme, ouverte à tous vents, mais qui aime bien mettre ses propres opinions à  l’abri des contestations éventuelles en prenant comme précaution de proclamer  que toutes les opinions sont également respectables.

 

Et la pensée sanglante et dégoulounante  d’humilité  qui en principe n’ose s’affirmer ou dire quoi que ce soit  de peur d’écho contraire venant d’au delà des Pyrénées.

 

Plus amusant, le prof universitaire,  qui,  les yeux injectés de sang, les poings levés, fulmine et proclame du haut de sa chaire que tout est relatif, que la vérité n’existe pas ou est impossible. (A part cette dernière vérité, pour laquelle il est prêt à mourir et qui lui a valu son poste, convaincu que c'est la seule vérité dont on puisse être certain et qui mérite un salaire.)

 

Certains, plus lucides, se rendent compte qu’ils sont en train de se mordre la queue (il faut le faire, Gus)  et tiennent à préciser: il n’y a qu’une vérité  vraie, qu’une vérité absolue, c'est que toute vérité est relative et impossible … Une petite  dose d’absolu ou de vérité vraie ne fait de tort à personne : c’est un parapluie pour sauver leur relativisme…

 

L’intelligence, une belle pute…

 

Entre nous, Gus, l’intelligence, pour certains, est une vieille pute qui ne sait faire qu’une chose, qui n’est capable que d’une certitude : à savoir   qu'elle est  «  une belle merde », encore pire en québécois, « elle ne vaut pas d’la marde »

Ou plus élégamment,   c'est le cas de l’homme fort dont la force ne sert qu’à  casser ses propres bras

 

Suite et fin :

5. résumé progressif

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)