Radio-Canada

célebre en grande le quarantenaire de…..

 

 

 

 

LA MAGIE DES ZÉROS.

 

L’humanité  entre en liesse  ou en panique quand elle arrive à l’an 1000 ou à l’an 2000. Les différentes sociétés célèbrent les 100 ans de ci ou de ça. Les couples qui ont relevé le défi de survivre à  50 ans de vie commune, tout un défi par le temps qui court, célèbrent leurs noces d’or, un  demi siècle… Rien pour quarante ans…, rien pour les 4 dixièmes de siècle.

 

 

Ce n’est pas un chiffre rond qui   mérite d’être célébré… Excepté à Radio Canada (radio et télévision) où on célèbre en grande pompe, pratiquement une quarantaine de programmes ou interventions, pour célébrer les quarante ans des évènements flq-Cross-Laporte-mesures-de-guerre.  Tous les journalistes sont mis à contribution et se doivent de faire leur programme  sur le quarantième à célébrer. Quelle veine à exploiter ! Tous les survivants, ou leurs descendants, historiens, romanciers, hommes de théâtre, grand public sont conviés à la tâche. Le présent refoule le passé. On refait ou ajoute au martyrologue. Chambardement dans les victimes, les coupables et les héros. Les piédestaux sont pris d’assaut,  les héros  sont renvoyés au silence ou au compostage. Vérité captive. Les événements deviennent  propriétés privées des partis politiques,  des journaux et des postes de radio ou de télévision.

 

 

Et pour le cinquantenaire ? Sans doute les mêmes programmes seront repris avec en plus les témoins des témoins. les petits fils, etc. Seulement à  ajouter une dizaine de programmes au lot bien conservé pour arriver à cinquante.  Et on gardera les complots pour le  centenaire.  A moins que certains ressuscitent; on a les thaumaturges qu’il faut ! Ça ferait de «beaux programmes. »

 

En attendant : Heureux quarantenaire