LE MYSTÈRE DE LA SÉDUCTION.

 

Si la peau d’un mâle est attrayante (habituellement) pour la femelle, est-ce en raison de sa rudesse, de sa rugosité? Si c’était le cas, pourquoi ne pas tenter de s'exciter sur du papier sablé? Et comment la joue de la jolie jeune fille, qui apparaît douce comme la soie, provoque des qualités de plaisir que la soie, si soyeuse par définition,  ne provoque pas…Comment un système d’attraction, un système de pôles, avec négatif et positif,  a-t-il bien pu s’insérer entre deux épidermes! Et ça fait tourner la tête, chantait Edith Piaf.  Et que dire, Gus,  du mystère du nez retroussé de ta nouvelle copine qui a le don de te faire faiblir (une manière de parler) …Sans parler de son sourire si engageant qui te fait tomber dans les pommes! Gus admire et suis à la trace les explications de ton prof de biologie. Lui aussi se butera, je crois bien, à certains sauts existentiels  mystérieux,  quand il tentera de marquer les étapes à partir de la commissure spéciale des lèvres (son sourire si engageant) … jusqu’au tas de pommes sur lequel tu t’apprêtes à tomber… Admirons à défaut de comprendre… Et pour la plupart d’entre nous, c’est grâce à ces commissures des lèvres, si particulières, ces sourires si irrésistibles,  que nous devons d’exister aujourd’hui. Pas tous malheureusement!

 

« PULCHRIOR » La beauté physique  de chaque sexe est particulièrement remarquable aux âges de la reproduction, certains spécifient même, au temps de la reproductibilité.  Plus tard la beauté change d’octave ou de registre. Mais l’être humain n’a jamais pu s’en satisfaire… Il a cru pouvoir faire mieux…Que de tatouages, que de maquillages, de lacérations, de réfections, de régimes, de contractions, d’injections! Que d’inventions pour se rendre appétissant ou jouer avec la nature : de l’étirement des lèvres ou du cou, du rétrécissement des pieds aux garnitures d’os ou de métal (précieux si possible) et aux virtuosités des chirurgies modernes! Qu’est-ce que  l’être humain, du  plus primitif au plus sophistiqué, n’a t-il pas tenté pour augmenter son pouvoir de séduction… comme si la nature n’y avait pas pourvu suffisamment. C’est vrai que la nature a aussi inventé la concurrence et la compétition.  Pourtant le geai bleu, fier sans doute de ses couleurs, se contente d’offrir une graine de tournesol à l’éventuelle partenaire; la simplicité naturelle… à défaut d’être la simplicité volontaire.

 

…….

L’être humain, a-t-on déjà vu,  partage la peur et l’agressivité avec l’animal. Sa créativité a greffé sur ces pulsions naturelles toute l’industrie des armes, de la massue à la bombe atomique, de la police à l’ONU, etc. tout ça au-delà des griffes, des dents, des sabots,… et de la course qui semblaient pourtant  suffisants pour nos frères animaux.

 

De façon semblable, l’être humain partage avec le monde animal la pulsion sexuelle. Sa créativité a  tenté de mille manières d’embellir ce qui n’était peut–être pas si mal au départ et a inventé l’industrie de la beauté. C’est ce qui se produit quand l’instinct s’acoquine avec  l’intelligence créatrice dans un de ses aspects les plus banals.

 

L’homme, cet animal capable de se reformater et de se reconfigurer.

 

 

 

A PROPOS DE LA SEXUALITÉ AUJOURD’HUI. 

 

La schizophrénie sociale qui prévaut aujourd’hui en matière de sexualité.

 « La libération à peu près générale du sexe montré (érotisme, pornographie, etc.) coïncide avec une répression accrue—ou un refoulement --- du sexe pratiqué.

 On célèbre ici les stratégies de séduction, mais on criminalise là bas le « harcèlement »,   on s’insurge contre la censure, mais on judiciarise tout ce qui touche aux mœurs; on érotise la société (via la publicité`ou les médias) mais on réprouve la prostitution, même volontaire, etc. La liberté d’expression l’emporte sur la liberté d’action, l’immatériel relègue le matériel, tant et si bien que nos sociétés deviennent de facto plus répressive tout en se grisant de rhétoriques libertines. Jamais, c’est un fait, les affaires de mœurs n’avaient occupé une telle place dans l’activité—dans le « rôle » comme on dit – de nos cours de justice : jusqu’à quatre-vingt pour cent de leur activité » p. 227

JEAN CLAUDE GUILLEBAUD. LE GOUT DE L’AVENIR.SEUIL 2003

 

Extrait de  LA SEXUALITÉ

 

A.   En tant que mammifère..Héritage animal

B.   « Et le sexe se fit homme et femme »

     1. Effort de compréhension

     2. Encadrement éthique

 Responsabilité du mâle

 Inceste et exogamie

 Pudeur

      3. Créativité au service de la sexualité

 Reformatage et reconfiguration

 Amour, Délice et Grandes orgues

 Exploration et exploitation

C.  En tant qu’être d’une culture donnée

         2. La séduction du relativisme                 

   

D .En tant que sexualité d’un individu                    particulier

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

 

Pour nous rejoindre

 

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)