HÉROS POUR CHAQUE GÉNÉRATION.

 

Par le prof bof

                         

troisième tiers du siècle

l’ère du vedettariat

 

Gus, plus près de nous, en cette fin du vingtième siècle les statues des leaders en qui les peuples avaient mis leur confiance ont été déboulonnées et les quelques unes qui restent (Corée du Nord, Cuba)  figurent plutôt au  musée de lhistoire pour illustrer comment ça se passait il y a à peine une génération.

Des préoccupations nouvelles, des héros nouveau genre sont apparus répondant sans doute à des préoccupations nouvelles ou peut-être à l’absence de préoccupations d’ordre plus englobant.

Comment devenir riches et célèbres ? Comment figurer dans tous les journaux, comment aller chercher des salaires  hors de  proportion  avec les services rendus?

 

Ce qui compte, ce n’est pas d’être, mais d’être vu. Gus, nous sommes à l’ère du Vedettariat.

 

On avait prédit que chacun connaîtrait un jour son quart d’heure de célébrité.

 

 Pour certains, Gus, ce quart d’heure semble tarder.  « Peut-être que nous ne sommes pas assez beaux, moi en tous cas, que nous avons hésité  à commettre des crimes crapuleux pour passer à la télévision (et écrire un best-seller  à la sortie de prison), peut-être que nous ne sommes pas assez effrontés pour chanter avec nos filets de voix, que je devrais cesser d’être ton gérant ou ton mentor, etc.!! » Mille raisons qui retardent  notre quart d’heure de publicité qui nous permettrait de « se sentir du monde » en cette fin de siècle.

 

Cependant pour des milliers d’autres l’heure est venu d’occuper les ondes, les écrans, les stades, les premières pages des Tabloïds, des revues niveau people, d’ÊTRE vus tout simplement, de se sentir exister, d’être quelqu’un. Ces  VEDETTes  sont les héros chéris par la population, on en fait facilement des milliardaires et on s’en félicite même si

 

Le culte des reliques.

 

Une  « chique de gomme » ayant été pétrie originairement par la divine bouche de  B. Spears vient d’être achetée pour $20 000.00  par un amateur de chewing-gum ou de …..

 

Un artiste a vendu comme œuvre d’art ($75 000.) ses excréments dans une boite de conserve. Gus, penses-tu que l’analyse du code génétique peut ici être d’un certain secours pour  garantir au moins l’authenticité du chef d’œuvre.

 

Penses-tu que Wrigley’s et Ex-lax devraient  subventionner des chaires d’appoint dans nos Écoles des Beaux Arts.

soi-même on est pauvre comme la gale, on se déplace pour les voir, les entendre,  les acclamer. On est prêt à tout donner comme gage d’affection, même ses petites culottes.

Comme la nature, toujours équitable, a distribué une moitié des quotients intellectuels en dessous de la moyenne, il y a un public pour quiconque, il suffit de s’adapter au niveau mental  de la clientèle éventuelle  et il y a sans doute par le haut ou par le bas des secteurs de marché encore inexploités.

 

Le culte de la célébrité remplace le culte des saints d’autrefois : des lieux de naissance de telle ou telle vedette célèbre développent, nouveaux Lourdes, une industrie du Pèlerinage.  De retour de ces nouveaux Compostelle, les fidèles  arborent  fièrement les « souvenirs »  de pacotille que l’on a acheté à grands frais;  on se laisse  même toucher  au cas où des « ondes positives » se dégageraient  de ces pèlerins nouveau genre. Au moins un placard quelconque sur la bagnole témoigne de la foi, de la fidélité et de l’aventure spirituelle  du pèlerin.

 

L’hagiographie fonctionne à plein régime : on raconte qu’une des vedettes les plus adulées de ce dernier tiers de siècle à failli battre un record : le premier homme à se noyer dans un bol de soupe… si sa servante, à deux reprises,   ne lui avait pas relevé la tête tombée sous l’effet des drogues ou des médicaments.

 

Politiciens, leaders de peuple,  magnats de l’entreprise,  philosophes évidemment, peuvent aller se recoucher;  s’ils ne sont pas vus, s’ils n’ont pas un bon gérant pour faire passer leur image, ils n’existent pas pour le siècle. La plupart des gens sont incapables de nommer plus de trois chefs d’état, un  savant, un ou deux  directeur d’entreprise; ils sont en mesure cependant  de  nommer au moins une centaine de « vedettes » quand ce n’est pas quelques milliers pour ceux qui lisent les « bons journaux ». Autrefois les fous du roi ne pouvaient entrer dans le temple, aujourd’hui les clowns, les comiques à la petite semaine, divertisseurs de service ou de fin de soirée occupent le temple et les autres doivent payer leur tribut  pour y avoir accès.

 

 La pire épreuve pour certains, est de ne plus être vus, d’être condamnés à être tout simplement. 

« Que l’on dise n’importe quoi, mais que l’on parle de moi, en fourrure ou à poil, qu’on m’arrache à l’enfer de l’anonymat».

 

Vedette, salaire, mérite  et technique

 

 

Mon cher Gus, es-tu étonné, scandalisé  ou frustré par certains salaires exorbitants qui semblent bien sans proportion avec les services rendus.

Une jolie frimousse à la mode  qui réussit à faire ses trois films annuels  peut gagner en ce laps de temps en  salaire plus que l’ensemble des présidents des USA depuis la création  du pays. Moins que Mobutu cependant.. Les malins diront que certains ne valaient pas cher. Passons.

 

On peut dire à la décharge de certaines de ces  anomalies  que  cela se fait habituellement dans un régime de liberté, sans torsion de bras et sans extorsion (beaucoup de marketing cependant).  LE GRAND COUPABLE, s’il en faut un, est l’électronique qui multiplie à l’infini dans le temps et

dans l’espace une performance quelconque et  qui confère à un gringalet ou à une gringalette une voix de stentor,  la fait entendre par  la planète entière et couvrir le brouhaha des supermarchés ou s’imposer dans tous les salons. Il reste malgré tout  étonnant qu’un amuseur public au joli minois (ou nombril) ou un sportif capable de mettre un ballon dans un panier en s’étirant un peu ait des milliers de fois la rémunération des modestes artisans qui sont les causes éloignées et nécessaires de leur fortune invraisemblable: ceux, le plus souvent anonymes, qui ont inventé l’électricité, le micro, l’amplificateur, les systèmes de reproduction, le disque, la radio, la télévision, le cinéma, l’Internet;  certains sont peut-être même morts dans l’indigence.

 

Si tu veux, Gus, retomber dans la réalité, au moins dans la réalité d’il y a un siècle, imagine le salaire d’un chanteur dont les revenus ne proviendraient que des amateurs qui l’auront connu par le bouche à oreille et qui auront pris la peine de se déplacer pour aller le voir dans une salle où on peut l’entendre à portée de voix, sans aucun support électronique. Multiplie la performance 300 fois par année si tu veux (déduis les frais) et tu auras approximativement la valeur d’un artiste populaire en 1900 …    si les salles sont pleines.

 

Tu peux tout de suite condamner au bien-être social ou à une tournée bénévole dans les hospices ceux dont le filet de voix atteignait  à peine la 12ième rangée.

 

 

Accueil., Situation

1.Effondrement des mythes de soutien

2. Conséquences de cet effondrement

3.Les spectres remplacent les mythes

   Les spectres …  (SUITE B)

   Les spectres …  (SUITE C)

4. Désarroi et individualisme

5. Héros pour chaque génération

6. Tableau RÉCAPITULATIF

7. Appendice. Texte de Rostand

 

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. gauche / droite

1b. eINSTEIN EN IMAGES.

2. société de consommation

3. Mondialisation

4. quête du bonheur

5. le terrorisme

 

6. Écologie et catastrophisme

 

7. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre

 

 

 

image001.gif