Profbof.com

(thèmes ou chapîtres)

(Bestbof) Capsules  (pages. extraits)

Pensées en Vrac

Brèves réflexions

 

Pour nous rejoindre

Qui suis-je ?

 

Pensées en Vrac  

(DEPUIS Juin 09)

 

Par le Prof Bof

 

Pages :   2  3  4  5   6  7  8  10  11 12 

 

  

Sélection thématique : Écologie alarmisme.   // Islam Islamisme.   //  Sport. Fifa.

 

 

Capsules les plus consultées  

En MARS 2012 

 

 

 

 

 

 

Consultation des sites

 En MARS  2012

 

(PAGES  les plus cONSULTÉES) 

 

 

    

        

 

 

 

 

Visites et pages

consultées

en 2012

 

Month

Number of visits

Pages

Jan 2012

9236

15002

Feb 2012

8275

13495

Mar 2012

8458

14110

Apr 2012

 

 

 

 

 

 

 

Autres sites

 

A propos de

l’être humain

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

(12 traits SPÉCIFIQUES)

 

 EVOLUTION

(hasard et finalité)

 

LIBERTÉ

( ILLUSION ou réalité?)

 

CRÉATIVITÉ    

 (nature et pRATIQUE)   

 

SEXUALITÉ (SPÉCIFICITÉ HUMAINE ET PRATIQUE)

 

AGRESSIVITÉ (SOURCES ET CONTRÔLE)

 

TRAVAIL (Nature, ÉVOLUTION  historique)

 

TOLÉRANCE  TEST .(Jusqu’où?) +

 

Relativisme éthique

 

 

quête du bonheur

 

problèmes  d’aujourd’hui

 

islam, islamisme, mahomet et le coran.

 

 Alarmisme et catastrophisme

 

La quête identitaire.

(fACTEURS, ÉVOLUTION)

 

 

gauche / droite

pOLITIQUE, ÉCONOMIQUE.

 

eINSTEIN EN IMAGES.

 

société de consommation

vALEUR ET DANGERS

 

Mondialisation

 

le terrorisme

HISTOIRE ET TECHNIQUES.

 

 

 Écologie et catastrophisme

 

 

 

Petite histoire

des mentalités

 

MENTALITÉ PRIMITIVE

(MYTHE, MAGIE, ETC.)

 

 L’APPORT GREC

CONCEPTS  ET PRINCIPES NOUVEAUX,

 

Monde CHRÉTIEN

(moyen age)

 

Monde moderne 

(16ième siècle)

 

 LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

 

 LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

 19IÈME siècle (Scientisme)

 

 Le 20E siècle

 

 

 Le 21e siècle

 

***

 

 

 

 

LE NOUVEL ART DE MANGER

 

 

Autrefois, pour bien manger, il suffisait  de savoir de quelle main tenir ses ustensiles, fermer sa bouche en mastiquant et vider son assiette si possible. . Aujourd’hui, pour être conforme à la nouvelle morale, il faut penser, en mangeant son steak, à la  forêt qu’il a fallu éliminer pour que la vache ou le bœuf puisse brouter à l’aise, avant d’honorer notre  assiette… Il ne suffit plus de payer le boucher, ce qui n’est pas si mal, mais en plus d’assumer moralement, à en perdre l’appétit,  la quantité de gaz à effet de serre qu’on est en train de créer et penser,  tant qu’à se culpabiliser, à la  planète que nos steaks vont laisser à nos enfants. Et terminer l’opération  par une prière de remerciement à Greenpeace  qui nous a ouvert les yeux, à défaut de l’appétit.

 

 

Au cas où vous n’auriez  pas encore peur…

 

Ce que le carbone peut faire. Quelqu’un s’est permis de recenser dans la littérature récente tous les malheurs prévus par les réchauffistes... Il s’est arrêté à 600.

Tout  y passe, les trois règnes,  à peu prés tous les animaux, leur habitat, leur bouffe,  y compris  le grand responsable de tous ces malheurs, l’homme, pour qui, au moins, les châtiments ou malheurs sont bel et bien mérités. Tous les organes sont affectés par les changements climatiques,  Les iles sont submergées les unes après les autres… c’est une question de patience.

Une lecture qui est un vrai délice, un orgasme,  pour un hypocondriaque  ou un banal masochiste.

 

 

DU 1 POUR 200   (Rio+20)

 

“By focusing on a green economy, the first world (occident) might help prevent one person from dying. That sounds good until you realize it means that 210 people in poorer countries will die needlessly – because the resources that would have saved them were spent on biofuels, solar panels, windmills and other rich world obsessions » *Bjorn Lomborg) 

 

 

James Lovelock se repent et fait amende honorable.

 

Un des grands pionniers de l’ALARMISME CONTEMPORAIN  ET promoteur  de la théorie de Gaia qui considérait la terre comme un grand vivant et auquel on devait pratiquement rendre un culte comme à la déesse Gaia.  Oh, sainte terre…

En  fin de vie, il est oblige d’admettre qu’aucun des cataclysmes qu’il avait annoncé en grande pompe ne s’est réalisé.  La température change comme …toujours… mais bien malin qui peut savoir où elle se dirige. Lovelock a pris cinquante ans pour découvrir cela; il dénonce également, comme champion moderne de l’alarmisme, Al Gore dont l’œuvre et le film vieillisse de plus en mal à mesure que les années passent. « On croyait savoir il y a vingt ans. . ‘The climate is doing its usual tricks. There’s nothing much really happening yet. We were supposed to be halfway toward a frying world. ‘[The temperature] has stayed almost constant, whereas it should have been rising – carbon dioxide is rising, no question about that.’

 

 

 

 

La foi fout le camp.

 

Le DR Fritz Vahrenholt , un expert en énergie renouvelable  et un père du mouvement vert allemand,     découvrit, en tant que reviseur d’un rapport  du GIEC dans sa spécialité, un nombre considérable d’erreurs et s’interrogea s’il n’en était pas ainsi dans les autres domaines. Le climategate survint, les prédictions du GIEC ne se réalisaient pas.  Il n’en pouvait plus et crut qu’il  se devait de dénoncer  l’entreprise. (Die Kalte Sonne)

 

 

 

D’un patriarche  de l’écologie et du catastrophisme.

 

« Je suis prêt à parier de l’argent que l’Angleterre n’existera plus en l’an 2000″ (Paul Ehrlich en 1969).

 

« Dans dix ans, toute vie animale importante dans les mers aura disparu. Des zones côtières importantes devront être évacuées en raison de la puanteur provenant des poissons morts » (Paul Ehrlich, « Earth Day » – 1970)

 

 

 

UNE PLUIE DE RECORDS ?

 

Après un hiver particulièrement froid, un été particulièrement chaud.

Réchauffement climatique entonnent les enfants dans les écoles et quelques scientifiques.

Encore faut-il être capable de lire les chiffres…

Le plus grand record serait une année sans record.  

A Washington Dulles, avec un 105 degrés, on  a battu le vieux record de 104 ( qui a été atteint plusieurs fois).

Baltimore, avec 106°est deux degrés en dessous du record établi en 1936.

Et à Central Park N.Y.  le record annuel est aussi de deux degrés de moins qu’en  1936…

 En 1936 où on n’avait même pas l’ombre de l’idée de réchauffement climatique causé par l’homme.

 

 

 

 

D‘OÙ  VIENT L’ÉCLAIRAGE DES BOULES DE CRISTAL  DE NOS PROPHÈTES DE MALHEURS A LA MODE ?

 

Le ressort de l’alarmisme : Résoudre les problèmes du futur avec les moyens du présent  et mettre hors circuit l’intelligence humaine et sa possibilité de créativité, surtout quand elle est mise au défi par les circonstances…

Revoir dans cette perspective les prévisions ou prophéties de la dernière génération (Ehrlich) ou du 19e siècle (Malthus)

 

 

Ouf ! Une peur de moins.

 

Le médecin qui avait, en 1998,  affirmé et tenté de prouver que les vaccins contre la rougeole et la rubéole causaient l’autisme chez les enfants,  vient d’être radié de l’Association britannique de la médecine pour fraude  professionnelle. Il  était à la solde de groupes de pression qui voulaient extorquer de l’argent des compagnies pharmaceutiques et avaient inventé  les cas litigieux.  Malheureusement,   là, où  par peur  on avait abandonné les vaccins, les maladies de la jeunesse se sont mises à  proliférer (dernière épidémie de variole   à Boston : 800 morts.)

 

Évidemment, pour être au goût du jour,  certains, amateurs  de complots et de scénarios catastrophes, y verront encore une fois, comme dans tout bon film,  le triomphe des puissantes et maléfiques compagnies pharmaceutiques…   qui voulaient se soustraire à leurs obligations face aux enfants autistes.

 

 

 

SÉRIEUX,  PAS SÉRIEUX… ou l’art de domestiquer ses peurs?

 

Un sondage Gallup dans 111 pays  sur la perception de la dangerosité du réchauffement climatique… Dans la catégorie « assez sérieux (somewhat serious)   ou  très sérieux » (non séparé malheureusement)

Le pays où les craintes sembleraient  être les plus vives : La Grèce, 87 %

Aux USA, 53%  manifestent   certaines craintes…. Soit 10 points de moins que l’année précédente à la même question.    On s’habitue au danger !? ou usure des peurs…?  Fatigue nerveuse?

La Chine, le plus grand pollueur, arrive 105ième  sur les 111 pays sondés avec 21% qui entretiennent au moins une certaine peur à l’égard du réchauffement global.

Les moins craintifs, les pays du soleil.  Habitude à la chaleur  ou les moins bien informés diront les écolos.

 L’Égypte avec  18%  qui manifestent  une quelconque crainte.

En dernière place, la Somalie avec 10%.

Et avant dernière place le Yémen avec 13%.  Trop occupé à autre chose ?

La moyenne de la consultation auprès des 111 pays est  de 42% qui considèrent  le changement climatique global comme un  « quelconque ou très sérieux danger »

 

 

 

SEXE ET LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION.

 

Quand une personne  s’apprête  à se livrer à une activité sexuelle,   a-t-elle réellement pensé à  toutes les maladies qui parfois peuvent en découler, aux déficiences éventuelles du rejeton ou de la rejetonne  indigne de ses parents? Vaut mieux prévenir selon le principe de précaution. Pire !  A-t-on  pensé, si jamais il y avait génération, au  pollueur de plus à mettre sur cette planète en danger qui en compte déjà sept milliards? … Elle est suffisamment en danger sans avoir des écolos qui se mettent à forniquer, au mépris de leurs principes, pour empirer la situation.

 

 

 

LES VISIONNAIRES

 

Quand on pense que les malthusiens  ou les prophètes d’il y a un ou deux  siècles nous avaient tous à l’avance condamnés, pour moindre faute,  à la famine et à l’extermination. Les 7 milliards que nous sommes sont là pour les démentir et nous vivons  à peu près tous dans de meilleures conditions qu’à leur époque.

 S’ils le pouvaient, ces faux prophètes n’auraient  qu’à refaire leurs calculs en intégrant, cette fois-ci,  les facteurs de « l’intelligence humaine» et de  la «créativité » à coté de celui de la « fécondité », enrober en somme les spermes ou ovules de quelques neurones.

 

 

 

JOUER À LA MAÎTRESSE D’ÉCOLE.

 

Les écolos, se sentant négligés en ce temps d’élection,  se rappellent à l’attention des candidats en leur distribuant  questionnaires d’examen avec  bulletins  et notes après correction. Pourquoi pas des images ? ou des coups de règles sur les doigts? Ou mieux un petit ange (ou la tête de Nicolas Hulot) à coller près de leur photo sur les panneaux de publicité?

 

Un appui de taille. Du fond de sa cellule, Charles Manson  lève sa voix pour sauver la planète…. à défaut des femmes.

 

 

 

CONSEIL POUR  PROPHETE AMATEUR

 

Gus, tu peux annoncer et même prophétiser la fin du monde mais évite de fixer une date. Il faut être simple et s’engager que sur une chose à la fois  pour ne pas compromettre sa réputation  de devin.

 

AMATEURISME. Il y a cinq ans, l’UNEP  (Programme pour l’Environnement des Nations Unies) publiait une carte montrant les pays devant être bientôt inondés et disparaître à cause de la  hausse des océans  provoquée par le réchauffement climatique.  Cette catastrophe était prévue au plus tard pour  2010 et  devait déplacer  50 millions de réfugiés du climat.

 

Déjà, généreuse, la Nouvelle Zélande s’apprêtait à recevoir les 12 000 habitants de Tuvalu, promise à  une disparition prochaine.

 

Aujourd’hui, en 2011, aucun des endroits n’a été atteint. Les océans ont oublié de monter. S’il y a  demande d’hospitalité, c’est en raison de la population qui se multiplie allègrement. Et Tuvalu est toujours en place, à sa place hors de l’eau.

 

 

 

 

 LA MAGIE ET LA BEAUTÉ DES CHIFFRES

 

L’art de purifier l’air et de se pavaner avec de belles statistiques pour ses efforts envers la planète.

 Comme à Madrid, transférer  les censeurs de température et pollution du centre-ville aux parcs environnants.

 

Ou mieux à l’échelle mondiale.  Un réchauffement bon marché.. pour faire des graphiques époustouflants :: 

 Si on veut faire monter la température au moins dans les statistiques, faire une belle palette au fameux « hockey stick » du GIEC : éliminer tous les censeurs   du nord du Canada et de la Russie. Réchauffement global garanti. 

 

 

 

 

LE GRAND ART DE FAIRE PEUR AU MONDE.

 

Faire peur….

 

Entre 1900 et 2000 aux États-Unis, les émissions de CO2 ont augmenté de 8,5 fois, l’utilisation de molécules chimiques de synthèse a augmenté de 101 fois, la somme des effets secondaires des médicaments, la malbouffe, les gras trans, etc..

 

Et le grand art…

 

Oublier de dire que… l’espérance de vie est passée de 47 ans à 77 ans et continue de gagner une année par quatre ans,  la mortalité infantile est passée de +100/1 000 naissances à 7/1 000 naissances, les maladies les plus mortelles frappent de 8 à 11 ans plus tard qu’en 1900 et certaines sont complètement éliminées et l’embonpoint est plus menaçant que la famine ou la peste.

 

En somme, plus de  la moitié de ceux qui ont peur aujourd’hui ne seraient pas là pour avoir peur il y a un siècle.

 

 

ÉVOLUTION DES MOTS COMME DES ESPÈCES.

 

Gus, as-tu remarqué que les politiciens, en grelottant, parlent de moins en moins de réchauffement climatique et de plus en plus de changements climatiques… Manœuvre lexicale fort utile :  le même discours pourra servir désormais, quoi qu’il arrive,  que l’hiver soit à l’endroit ou à l’envers. Du  deux pour un.

 

Qu’il neige à Atlanta pour Noël, comme en 1882, la dernière fois, n’oblige plus à  des torsions du vocabulaire tout comme les craintes nouvelles de torsion des voies ferrée ailleurs.

 

 

 

 

L’ANNÉE  DE LA PROTECTION DE LA DIVERSITÉ DES ESPÈCES  S’ACHÈVE.

 

Bien des discours auraient été plus  convaincants si on n’y sentait une haine  d’une espèce en particulier, une espèce de trop, celle que l’on qualifie de   Prédatrice No  1 et qui n’aurait pas, semble-t-il,  droit à l’existence.

 

 

 

 DE L’UTILITÉ DES OURS POLAIRES…

 

Faire passer le message écologique auprès des 4-5 ans.  « Touchez pas à mon nounours »

 

SI POUR ASSOMBRIR VOTRE MORAL POUR NOEL, la peur des OGM et  de AL GORE ne suffisent plus et si votre paranoïa  et votre hypocondrie étaient en voie de guérison, pensez au danger encouru par la présence des WiFi, des  cellulaires, du CO2, au smog, au chlore ou au fluor dans votre eau, au bisphénol, aux plastiques souples de vos emballages de cadeaux, aux gras-trans, au sucre, au sel, à la nourriture commerciale, à la  grippe qui s’annonce comme toujours particulièrement  dangereuse cette année-ci, à votre voisin qui revient de Haïti et même au poids que vous prendrez durant les fêtes qui rendra inutilisable toute votre garde-robe. De quoi avoir mauvaise mine !

 

THE “GORE EFFECT”…

 

A Cancun,  à la grande messe  ou à l’ « éco-love–in»,  le thermomètre serait descendu à  54 degrés fahrenheit, un record depuis 100 ans selon certains. 

C’est ce qu’on appelle de plus en plus le « Gore effect».  Chaque fois que le célèbre prix Nobel  intervient pour annoncer des catastrophes  dues au réchauffement  climatique causé par l’homme quelque part, c’est tout comme si la nature faisait des siennes pour le démentir ou rire de lui.

 

 

 

URGENCE : RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE aigu EN EUROPE.

 

TROUSSE DE SECOURS. A coté des ombrelles et des crèmes solaires, avoir des pneus d’hiver, des chaînes, des souffleuses à neige et un matelas pour l’aéroport…  Au cas où….

 

 

LE « ECO-LOVE-IN » DE CANCUN  

 

 

COUR DE JUSTICE CLIMATIQUE.

 

Oxfam organise à Dhaka, capitale du Bangladesh,  une cour fictive du climat   où les victimes des changements climatiques  peuvent se pratiquer à réclamer contre les criminels qui en sont  responsables des compensations  qui leur seraient dues pour les torts subits.  Un excellent lieu de pratique  où   plus de mille  politiciens, juristes et  avocats en mal de travail et de fortune viennent se faire la main, fignoler les lois,  les méthodes de poursuite et, pourquoi pas, se mériter  quelques émoluments de plus pour les fins de mois.

 

 

 

 

LA CORRUPTION  TUE PLUS QUE LES TREMBLEMENTS DE TERRE.

 

Depuis trente ans,   83% des victimes d’effondrement  lors de séisme (en moyenne 18 300 par  année) sont de pays particulièrement corrompus (selon  l’indice de Transparency International).

 

   « L‘industrie de la construction est mondialement reconnue comme une des industries les plus corrompues, indiquent  les chercheurs. Ils dénoncent notamment le recours aux pots-de-vin auprès d’inspecteur en bâtiment et l’utilisation de matériaux de moindre qualité pour réduire les coûts. »

 

 

Le POUVOIR DES GESTES.

 

Ah, si on était tous superstitieux, que de problèmes pourrait-on régler ! On n’aurait qu’à toucher du bois.

 

Un truc auquel le GIEC n’a pas pensé  pour arrêter le réchauffement climatique.

 

Pauvre australie…

 

Pour répondre aux peurs et prévisions  courantes (Le Giec, Greenpeace, etc.), elle se préparait à une période de sécheresse,  on avait relâché les règles de construction dans les zones inondées par le passé. Au lieu d’investir dans les mesures de  protection contre les inondations, on dépense 13 milliards de dollars pour des mesures de désalination des eaux en prévision des sécheresses à venir. Pourtant dans le passé, on avait connu des inondations en 1974  d’un pied plus  élevées  que celle de cette année, et 10 pieds de plus en 1893, l’année record.  La nature a  de ces caprices !!!

 

MYSTICISME APOCALYPTIQUE.

 

Train avant.  La toute puissance de l’homme pour créer le chaos…

Train arrière. Impuissance radicale de l’homme à résoudre les problèmes.

 

Cahin-caha.  Curieux qu’avec ces deux trains avant et arrière, certaines idées puissent  faire autant de chemin.

 

LA PROPHÉTIE, UN ART DIFFICILE, SURTOUT SI ELLE   PORTE SUR LE FUTUR.

 

« Le spécialiste de l’Arctique, Bernt Balchen annonce une nouvelle tendance au réchauffement au Pôle Nord et la fonte de  la calotte  polaire qui  produira   un océan Arctique sans glace pour l’an 2000 »

Christian Science Monitor, 8 juin 1972

Aux dernières nouvelles, ( National Snow and Ice Data Center,)  en  décembre 2010,  le couvert de glace était de 3.82 million de milles carrés, soit un espace plus considérable  que les Etats-Unis  continental.

 

   « Avec les ordinateurs, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que la température  annuelle moyenne à l’échelle de la nation allait augmenter de 2 degrés d’ici 2010 » Associated Press. 15 mai 1989

 

En 1985, la pollution de l’air aura réduit de moitié la lumière solaire atteignant la terre »    Life magazine. Janvier 1970

 

« Si la tendance continue, le monde se sera refroidi de 11 degrés  en 2000. C’est deux fois  ce qui est nécessaire pour nous faire entrer  dans une ère glaciaire/ » Kennet Et. Watt , dans Earth Day, 1970

 

« En 2000 le Royaume  Uni, ne sera plus qu’un groupe de pauvres îles, habitées par 70 millions de gens affamés. Et si j’étais un joueur, je prendrais un pari que l’Angleterre n’existera plus  en l’an 2000 »

  Ehrlich. Discours au British Institute For Biology. Sept. 1971 (repris en éditorial par le New Scientist)

 

« Les chutes de neige sont maintenant chose du passé »

      The Independent. Londres. 2000.

 

 

 

Les bienfaits d’une crise économique. Vive la dèche.

 

Aux États-unis, les émissions de  gaz carbonique ont chuté de 3% en 2008 et de 7 % en 2009. C’est le meilleur résultat jamais obtenu par les USA. Grandes célébrations dans les milieux écologiques. Vive la crise… et si elle pouvait se perpétuer, l’Amérique atteindrait les objectifs qui lui sont assignés.

 

 

Un chaud/froid bien tempéré.

 

« Je ne dis pas que le réchauffement n’a  pas de conséquences, précise le physicien. Je me demande seulement si elles sont négatives. On parle beaucoup des gens qui meurent lors de vagues de chaleur. Et il ne fait aucun doute qu’il existe des vagues de chaleur et que des gens en meurent. M ais  ce qu’on ne dit pas, c’est qu’en réalité cinq fois plus de personnes meurent de froid pendant l’hiver que de chaud durant l’été » Freeman Dyson, réputé physicien américain.

 

 

 

A CHACUN SES PEURS…!

 

« Il y a à peine sur la terre, la dixième partie des hommes qui y étaient dans les anciens temps. Ce qu’il y a d’étonnant, c’est qu’elle se dépeuple tous les jours. Si cela continue, la terre ne sera plus, dans deux siècles, qu’un désert »

 

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CXII.

 Mon cher Montesquieu, sept milliards d’humains te disent que tu t’es mis un doigt dans l’œil.

 

 

LE RÉCHAUFEMENT CLIMATIQUE FAIT ENCORE DES SIENNS !

 

L’Ouest des États-Unis  se prépare à recevoir un ou deux pieds de neige et à battre des records.  Haut les pelles!

 

 

LE « ECO-LOVE-IN » DE CANCUN   (cliquer)

 

 

QUAND LA FOI DANS UNE CAUSE EST LÀ

 

Les arguments s’enlignent derrière comme des soldats de bois  ou de plomb  prêts à l’attaque.

 

 Quand on en est au centième de degré pour mesurer  un changement de température  depuis une décennie ou au millimètre pour mesurer  la hauteur des océans, on comprend qu’il suffit  d’utiliser la bonne technique (parmi une dizaine) ou l’endroit approprié pour arriver à la conclusion désirable.

 

 

 

 

GUS, UN PENSEZ-Y BIEN.

 

 

Selon la morale écologique, si jamais tu t’avisais de faire un enfant, c’est dix tonnes de carbone  chaque année pendant probablement 80 années que tu ajoutes à notre pauvre planète qui, parait-il, n’en peut plus et que tu dois assumer. 

Et ne culpabilise pas trop tes parents !

 

 

 

 

VIVE Le RÉCHAUFFEMENT CLIMAMTIQUE !!!

 

Si,  au moins, chaque fois que quelqu’un  reprend son refrain sur les zones en danger, il y avait un ou deux versets pour faire la publicité des futures plages de l’Ungava, de l’Alaska ou de la Sibérie.

 

 

 

 

TOTALITARISME  MIS AU GOÛT DU JOUR.

 

Le meilleur des mondes, 1984,  finies les grandes tentations du vingtième siècle.

Arrivons au 21e siècle. Histoire vraie. On pense à imposer aux habitants (2000 habitants) de Norfolk Island un régime qui pourrait servir de test avant de l’implanter en Australie.

Chaque citoyen aura une carte  de dépense en carbone qui lui sera remis..  A chaque dépense qu’il fera  sa carte de carbone sera débitée. Ainsi, l’essence évidemment, mais aussi le taux de carbone que représente  chaque aliment (engrais, transport,), et en prime un tarif spécial pour les aliments qui contribuent  à engraisser  la population.  Si la carte n’est pas pleine en fin d’année l’usager peut vendre les derniers points restants…. En cas contraire,  il devra  en acheter de ceux qui ont  été économes en matière de carbone… . Nos auteurs du 20e siècle   se portaient à la défense de l’homme, souvent contre lui-même,  en dénonçant ce qui pourrait l’attaquer, la science ou la politique,  ici on est au 21e siècle et c’est la planète qu’il faut sauver … de ses habitants.

 

 

 

Un sondage qui compte

 

Une revue, sérieuse s’il en fut, Scientific American, habituellement portée sur le réchauffement climatique, entreprend  un sondage auprès de ses lecteurs, un bassin de gens  particulièrement avisés en matière de science. Les réponses contredirent, semble-t-il,  les attentes de la revue.

 

Près de 7 000 réponses.

 

A propose du GIEC:

 

 Le Giec est une organisation efficace des représentants des gouvernements et d’autres experts.

      Dans les choix proposés…

 

16% sont d’accord avec la proposition et

84%  voient surtout dans le GIEC une organisation corrompue  «  prone to groupthink, with a political agenda »

 

Qu’est-ce qui cause les changements climatiques ?

 (On peut choisir plus d’une des alternatives proposées.)

 

26%  choisissent les GES causés par l’activité humaine.

32%  les variations solaires et…

78%  un processus naturel.

 

 Et combien seriez- vous prêts à payer pour prévenir une catastrophe climatique. .

 Et 80%  de répondre Rien.

 

Pourtant c’est la même revue qui avait publié les thèses de Hansen prévoyant pour bientôt la montée des océans de 20 pieds.  En 1988  ce dernier n’avait-il pas  prédit pour dans vingt ans l’inondation définitive du  West Side Highway à Manhattan.

 

Gus, console- toi. Il y a encore quelques activistes pour maintenir le flambeau  et des politiciens… qui sont à la traîne.

http://www.cato-at-liberty.org/the-shocking-truth-the-scientific-american-poll-on-climate-change/

 

 

 

 

A PROPOS DU SCEPTICISME À L’ÉGARD DU RÉCHAUFFEMENT GLOBAL.

 

« Comment est-il possible que tant de politiciens, avec leurs énormes bureaucraties, que d’importants groupes de la communauté scientifique,  qu’une portion importantes des hommes d’affaires et presque tous les journalistes voient (la chose) différemment. La seule explication raisonnable est que --- sans avoir suffisamment porté attention aux arguments—ils ont déjà investi trop dans le réchauffement global. Certains d’entre eux ont peur qu’en abandonnant cette opinion, leur orgueil politique et professionnel en prenne un coup. D’autres gagnent beaucoup à soutenir (idéologiquement) le réchauffement global et ont peur de perdre cette source de revenu.  Des hommes d’affaires  espèrent  faire une fortune avec le réchauffement global  et ne sont pas prêts à y renoncer. On devrait dire fortement : cette coalition d’intérêts spéciaux et puissants nous met en danger.

 

Notre (véritable)  intérêt est, ou doit être, une société libre, démocratique et prospère. C’est la raison pour laquelle nous devons nous tenir debout  devant toutes les tentatives  de la miner. . Nous devons nous préparer à nous adapter à toutes sortes de changements climatiques (même le refroidissement) mais nous ne devons jamais accepter de perdre notre liberté!

 

Václav Klaus,  Président de la république Tchèque.

 

 

 

 

WIKIPEDIA. PREND LE LARGE  ET S’OUVRE AU DOUTE.

 

 

Étaient  supprimés ou corrigés pour les mettre au goût du jour tous les textes soumis à Wikipedia qui émettaient des doutes sur l’alarmisme  courant en matière d’écologie  et sur la causalité humaine des changements climatiques, constatés ou appréhendés.   Le commissaire à la vérité d’office en matière de CO2, William Connolley, vient d’être congédié  par une vote de  7-0 pour les excès de  zèle qu’il a manifestés en corrigeant des milliers d’articles à propos de l’écologie. Après Gore, il était considéré, à cause de son poste, comme celui qui avait le plus d’influence pour répandre   l’alarmisme dans la population.

 

 

 

 

RETOUR À L’AGE DE PIERRE

Question d’une belle âme à quelqu’un qui défend un projet d’exploitation gazière :

          Pouvez-vous  jurer sur la tête de vos petits enfants qu’ils ne souffriront jamais  de cette exploitation ?

Gus, si on avait demandé  une telle profession de foi aux inventeurs (vapeur, pétrole, électricité, etc)  et aux  entrepreneurs (radio, automobile, avion, etc) qui ont fait le monde moderne, on en serait à l’age de pierre.

 Poser la question à celui qui a inventé l’arc ou le bouchon de champagne… serait déjà arrêter le processus de création…

Gus, il y des flèches qui s’égarent et des gens qui ont reçu un bouchon de champagne dans l’œil… Ce qui était fort prévisible… mais évitable par les gens qui sont avertis.

Seule l’inaction peut  garantir  la sécurité absolue…. À sa manière, mais….l’espérance de vie à la naissance serait de vingt ans….en sécurité fort relative.  Même avec une massue, une écharde peut provoquer un empoisonnement.  Et malheureusement… les animaux sauvages ne pratiquent pas le « fair play ». (ou si, ils se battent à mains nues)

Comme si évaluer le risque et le gérer n’était pas œuvre d’intelligence… à portée des gens intelligents…

 

 

 

 

La puissance américaine….

…s’étend sur les mots.  Le Dr J. Holdren, conseiller  du président en matière de vocabulaire, trouve inapproprié le terme de « réchauffement climatique » et suggère à la place que l’on parle plutôt de  « dérangement climatique global ».

On s’assure ainsi d’avoir raison à peu près tout le temps : que ça  se réchauffe ou se refroidisse, ici ou là, qu’il pleuve, un peu beaucoup,  ou qu’on se retrouve  en période de sécheresse, qu’il neige ou pas, qu’il y ait plus ou moins d’ouragans,… Obama peut se risquer à prendre position.

Et qui oserait contester le phénomène ainsi nommé.  Avoir raison à bon marché.  Sans avoir l’air de donner raison à ceux qui contestaient l’idéologie du réchauffement climatique.

 

 

 

APRÈS LES CURÉS, AU TOUR DES NUTRITIONNISTES ET DES ÉCOLOGISTES de MONTER EN CHAIRE.

La chaire est toujours occupée. Les sermons sont maintenant alimentés par les dernières recherches dites scientifiques et, comme toute foi, ne prêtent pas à contestation. Les nouveaux curés, pour en imposer, portent le sarreau à la place du surplis.  Les ordres de bien faire nous tombent dessus et arrivent de tous bords et de tous cotés..    Autrefois on n’avait qu’à ne pas se prendre le zizi…   pour survivre… et bien vivre. Et il n’y avait que sept grands péchés à éviter ou, à tout le moins, apprendre la liste par coeur

 Comme les moralistes de jadis, tous, spécialistes, journalistes, apprentis, sont à l’affût, à la chasse du péché, de la moindre trace de sucre, de sel, de gras, de ci, et de ça, et des coupables en plus.

Un point commun, la promesse de la vie éternelle en bout de ligne.

 

POUR QUE LE PESSIMISME NE NOUS ÉTOUFFE PAS TROP…. UN MOMENT POUR DESSERRER SA CRAVATE.

Depuis cinquante ans la quantité de nourriture produite par habitant a augmenté de 33%; l’espérance de vie  a fait un bond  semblable et le revenu par habitant a triplé même en tenant compte de  l’inflation (Matt Ridley. The Rational Optimist)

Sur ces bases, on peut continuer sa lecture des discours courants sans trop paniquer…même s’il y a encore sur les 7 milliards d’habitants de la terre des gens  qui ont encore faim… Mais c’est tellement mieux que c’était il y a …..

 

Alarmisme bien tempéré  en dos mineur.

Depuis  avoir accordé  aux glaciers de l’Himalaya quelques siècles de plus pour disparaître que les 20 ans  prévus dans son dernier rapport, le GIEC  semble devenir plus prudent dans ses prévisions.

Le don de prophétie s’effiloche…  surtout s’il porte sur le passé.

A propos des  variations de la température de ce temps-ci (on oublie habituellement de dire qu’il y a dans l’hémisphère Sud plus de mortalités…  dues au froid), le vice-président  du GIEC  prend la parole (Le président Pachauri, s’étend disqualifié avec sa « science vaudou »)

« On ne peut pas jurer à 100% que rien de tout cela ne se serait passé il y a 200 ans mais le soupçon est bien là, même s’il ne s’agit que d’un soupçon »

Jean-Pascal Van Ypersele, vice-président du Giec. 

 

 

AL GORE DIVORCE APRÈS QUARANTE ANS DE MARIAGE…

 

Effet sur  le réchauffement climatique. Les experts se sont penchés sur la situation. Leur verdict : les couples, en divorçant,  augmentent les gaz à effet de serre.

 

Doublement de l’espace occupé. Chauffage. Climatisation. Transport des enfants. Voitures supplémentaires, etc… en somme, une situation qui conduit  à des augmentations des GES  en raison des 38 millions de logements  supplémentaires que les divorces provoquent   à  l’échelle mondiale, du moins en Occident. 

Une situation, ou un argument que   Benoit XVI  n’a pas pensé à invoquer pour stimuler la stabilité des couples et les empêcher d’errer  dans les voies diaboliques qui mènent aux feux de l’enfer (FE).

 

Et comme si ce  n’était pas assez, une masseuse thérapiste accuse Gore d’être un perverti sexuel et demande à la police de faire enquête. Et prétend avoir  les preuves ADN dans  ses vêtemetns, les vidéos et des témoins.  Et qui osera dire maintenant que  le réchauffement climatique n’a pas d’effet sur le psychisme, même sur celui des êtres les plus forts et les mieux  prévenus.

 

Sauveur de la planète, de la nation et  de la famille.

      EN 2003,  avec sa femme, il publie Joined at the heart où la solidité de la famille américaine est la garantie de la  survie de la nation. Prophète un jour, prophète toujours.

 

BP ET FUITE DE PÉTROLE.

 

Enfin un vrai problème pour les écologistes, pour les vrais, pour ceux qui commençaient à être fatigués par le réchauffement climatique qui se traîne les pieds.  De la bonne viande rouge qui vaut la peine qu’on ajuste ses prothèses dentaires.

 

Vite si vous avez des solutions, c’est le temps de le dire… Tout de suite, pas avant ni après. Arrivez à cheval ou en vélo au besoin.

 

Si vous êtes politicien, la solution est simple,  évidemment : vous n’avez qu’à créer une commission d’enquête, qui fera rapport dans …. X  temps. Si les huîtres  peuvent survivre jusque là ! 

 

Une belle lutte à finir entre l’ingénierie avancée, les indignations d’usage, les vœux pieux et les forts en gueule des tribunes libres.

 

Zèle ou racket?

Le World Wild life Fund investit   énormément dans la protection des forêts amazoniennes. Il vient d’acheter    des réserves aussi grandes que la Suisse. Vaste surface qui sert à emmagasiner  du CO2.

Quel beau zèle écologique !  Accorder ses investissements, son avoir,  avec ses convictions!  l’investissement rapportera 60 milliards de dollars  par année; profit que rapporteront 

Pas tout à fait.  On prévoit que bientôt les crédits de carbone qui seront vendus. C’est le cas de dire que l’argent pousse dans les arbres. Il suffisait d’y penser.  Un bargain….

Et l’environnement ? Gain nul. Les compagnies disposeront de  droits de polluer à la hauteur des gains de la WWF.

Mais ça parait bien pour le peuple et ça donne une bonne conscience écologique. Un transfert d’indulgences en somme, ni plus ni moins.

A moins qu’il n’y ait un Luther qui se pointe à l’horizon.

Ultime argument  des alarmistes.

« L’enjeu est considérable, car la thèse du changement climatique est devenue facteur de cohésion sociale et inspire des choix politiques et économiques fondamentaux. »

 

Et Bof qui vient d’écrire  que le caoutchouc sous forme de rondelle de hockey est le plus puissant coagulant de la nation… Si su moins  les politiciens pouvaient voter  des points en assemblée, surtout durant les séries de la coupe Stanley ! Pour conforter la nation dans ses choix.

 

Château de cartes.


Selon Der Spiegel,   Phil  Jones, le héros  involontaire du scandale du Climategate,  fournisseur des données qui ont conduit aux courbes statistiques apocalyptiques, aurait des phases dépressives et même des tentations  de suicide depuis que le scandale a éclaté. Ce serait bien la première fois que quelqu’un meurt sous les ruines d’un château de cartes.

 

Most of the warming since 1950 is very likely human-induced.”

 

C’est le message que véhicule en haut lieu l’American Meteorological Society.  C’est  on ne peut plus politiquement correct et au goût du jour…Pourtant, pourtant un récent sondage auprès des membres de la dite société savante révèle  qu’à la base seulement 24% des membres sont d’accord avec la proposition et 50% sont en désaccord. A la proposition «Les modèles climatiques  sur le réchauffement climatique de la planète sont fiables »  seulement 19% approuvent et 62% désapprouvent. 

(Bulletin of the AMS, oct. 2009)

Gus, en deux conférences*, Al Gore gagne plus que le salaire annuel du Président des États-Unis.

Abusif ?

Peut-être pas quand tu mènes par le bout du nez deux douzaines de chefs d’état et que tu es conseiller d’autant de ministres de l’éducation?

Et ça lui prend deux douzaines de conférences pour faire le salaire d’un joueur de baseball ! Pour rejoindre le vrai jet-set. Et raffermir la foi des fidèles.

   *interdiction de poser des questions au conférencier, de faire éclater les « bulles » papales ou pseudo-papales.

 

 

DIVISION CLIMATIQUE.

"The climate world is divided into three: the climate atheists, the climate agnostics, and the climate evangelicals. I'm a climate agnostic."

Jairam Ramesh, ministres de l’environnement et des forêts de l’Inde.

 

« L’ILLETRISME SCIENTIFIQUE. » (72)

« Que le monde avancé ait donc pu succomber à l’hystérie à propos de changements de quelques dixièmes d’un degré qui dévient  de la température globale moyenne ne manquera sans doute pas d’étonner les générations à venir. Cette hystérie révèle surtout l’illettrisme scientifique d’une grande partie du public, pour qui la répétition tient lieu de critère de vérité, et l’exploitation de ces faiblesses par les politiciens, les environnementalistes et, après 20 ans de battage médiatique, par bien d’autres groupes d’intérêts »

Richard S. Lindzen, professeur de sciences atmosphériques au Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Et parmi ces groupes d’intérêts, on compte de curieux  lobbyistes en faveur de la ratification du protocole de Kyoto, des compagnies qui comptaient faire des milliards avec l’échange des certificats d’émission de Co2. Parmi ces puissantes compagnies : Enron, Lehman Brothers,  Goldman Sachs de triste mémoire. Certaines doivent leur survie au sauvetage opéré par Obama.

 

 

A PROPOS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET LE Réch. Clim.

«  Ce n’est pas la peur  paralysante d’une catastrophe annoncée, au reste parfaitement hypothétique, qui soutiendra la recherche de l’équilibre écologique nécessaire. Ce n’est pas plus un sentiment de culpabilité  et le repentir des avancées passés du  progrès. Ce  n’est pas non plus l’application sans discernement d’un principe de précaution qui ne serait qu’un renoncement à la créativité, à l’expérimentation, au progrès. Ou pire, qui ne sera qu’un excuse du pouvoir politique pour ne pas prendre ses responsabilités, en alléguant la recherche  d’un hypothétique et illusoire risque zéro.

La motivation doit être l’humanisme, autrement dit la prise en considération de l’intérêt bien compris des humains. »288

André Legendre l’homme est-il responsable du réchauffement climatique ? » EDPScience.2009

 

L’ART DE PRÉVENIR LES COUPS.

Dans  les fameuses lettres  décryptées (Voir Climategate) , Tom Wigley informe Jones , son patron, que le réchauffement au sol depuis 1980  est deux fois plus important que le réchauffement océanique.  Cette idée est dangereuse, ajoute-t-il,  parce qu’elle pourrait être utilisée par des sceptiques qui y verraient  la preuve que  des réchauffements sont dus à l’urbanisation  accélérée de ces derniers temps.

 

 

 

GOUVERNANCE ET TRANSPARENCE

 

Dans presque tous les pays avancés, les ministres de l’état se doivent de déclarer les fonds qu’ils ont d’investis ou  de les mettre dans une fiducie. Ces mesures visent à  éviter tout conflit d’intérêt, en raison de la transparence publique,  entre leur intérêt personnel  et l’attribution de contrats de l’état dont ils sont responsables.

 

Al Gore et Pachauri du GIEC  ont autrement plus d’influence qu’un ministre de nos pays.. Pourtant ne devrions nous point savoir quels sont leurs investissements, en particulier dans les industries dites vertes. Al Gore a le mérite de dire simplement  que «  ses investissements sont là où  ses paroles sont ».  Et quelles sont les subventions pour lesquelles ils font   application  (compagnie de Pachauri ? )  et en vue de quel objectif social ? La transparence est préférable aux  soupçons ou aux rumeurs.

 

 

voir. CATASTROPHISME BIEN TEMPÉRÉ (l’année 2009)

LES STATISTIQUES DES CATASTROPHES NATURELLES  D E L’ANNÉe ET LE NOMBRE DE LEURS VICtiMES VIENNENT DE SORTIR EN FIN D’ANNÉE (2009)

 

 

SOUVENIRS CUISANTS… Une apocalypse n’attend pas l’autre…

Janvier 1. 2010. Gus, te souviens-tu, il y a dix ans, à pareille date, le soupir de soulagement  de la population mondiale qui a passé sans s’en apercevoir  toutes les peurs  et calamités qu’un chacun, scientifique si possible,   s’efforçait  d’annoncer pour le passage  informatique à l’année 2000.  On a frisé la catastrophe, inconsciemment, avec une coupe de champagne en main, avec une mémoire toute rafraîchie prête pour d’autres peurs autrement plus catastrophiques.

En fait de réchauffement climatique, on a déjà vu mieux…

L’Angleterre connaîtrait son pire hiver depuis cent ans. (-16 F), toujours selon les fameux experts.

L’Amérique n’aurait pas vu un hiver aussi froid depuis 25 ans.

On meurt de froid dans certaines parties des Indes.

 

Washington est encore sous l’effet du blizzard qui a pratiquement fermé la ville.

Les seuls, à se réjouir  de la situation, du moins à Washington,  sont les enfants et les prisonniers qui ont été conscrits pour nettoyer à $7.50 de l’heure les trottoirs et certains lieux critiques ou dangereux…des 20 pouces de neige d’avant Noël.  L’association locale des prisonniers compte se faire entendre  à la prochaine grande messe écologique  à Mexico pour  signifier qu’ils sont bien d’accord avec des réchauffements climatiques  comme ça, qui contribuent à leur réhabilitation

 

Encore un record.

 

5 fév. 2010. Washington se prépare à une tempête de neige de près d’un mètre. On battrait un record de 1922, 28 pouces.

 

Pourquoi 1922?  Sans doute à cause des  gaz à effet de serre dégagés  par le succès de la Ford T.

 

12/ 02/2010. « L’audition sur le réchauffement climatique que devait tenir demain la sénatrice de Californie a été annulée en raison du blizzard »  Sénateur Inhofe.

 

 

Le Giec préparerait une nouvelle édition  de son dernier rapport.

 

Revu et corrigé.  Des trois milles pages du rapport, les quelques éléments  qui ont eu un impact moral, culturel et politique s’avèrent faux  les uns après les autres. Un véritable striptease qui met à nu  le projet de l’ONU, via le GIEC. Le Hockey Stick a perdu sa palette verticale qui, dans un coup d’œil,  avec son angle de guillotine, signifiait dramatiquement toute la menace qui pesait sur l’humanité.  Depuis dis ans les températures ne cessent de contredire les fameuses projections informatiques; les pays voisins de l’Himalaya  peuvent respirer pour quelques siècles à venir, au lieu  d’une trentaine d’années de survie prévues par le GIEC, ils peuvent compter sur des siècles et  des siècles; les forêts se sont trouvées d’autres ennemis que le réchauffement climatique ;  l’intolérance pathétique à la discussion ou à la contestation a été mise à nu par le Climategate.

 

Adaptation stratégique. On parle de moins en moins de réchauffement et de plus en plus de changements climatiques.  Un défi aux contestataires, aux négateurs : trouver une période où il n’y a pas eu de changement climatique…  Une manière comme une autre de se dédouaner de l’alarmisme courant.

 

Des aveux privés (à défaut de déclaration publique : le Climategate) entament la réputation  de sérieux  du rapport et révèlent ses préoccupations politiques et sociales, qui entrent en conflit avec la rigueur scientifique.

 

Le directeur du CRU,  principal fournisseur de faits et statistiques aux membres du GIEC, écrivait à un collègue :

 «  La communauté scientifique me descendrait en flammes si je disais que le monde s'est refroidi depuis 1998. D'accord, c'est vrai, mais ce ne sont que 7 ans de données et ce n'est pas significatif au niveau statistique. » Phil Jones  (EN 2007), il a démissionné de son poste depuis. 

 

Gus, ne fais pas le petit con, arrive en ville.

 

Tu cherches des fonds pour faire une recherche sur «  la mort de Socrate. »

Tu perds ton temps si tu n’ajoutes « la mort de Socrate et la pollution à Athènes au 6ième siècle avant JC ».

 

Les glaciers de l’Himalaya en hibernation.

 

Le giec dans son dernier rapport  les avait condamnés à disparaître  d’ici 2035. Des glaciologues, des spécialistes de l’Himalaya, ont trouvé l’affirmation ridicule et en cherchèrent l’origine. Cela remonterait à un article d’une revue scientifique populaire,  New Scientist,  qui citait en 1999 un certain Hasnain,  qui n’avait aucun fait ou expérience à rapporter et n’avait fait qu’émettre une opinion.

Les glaciers ont de fait plusieurs centaines de pieds d’épaisseur… et fondent avec une vitesse variable  de 0 à 2 pieds par années selon le glacier. Le GieC se propose d’enlever  ce pronostic dans son prochain rapport… pour améliorer sa réputation…  Ouf! Les glaciers pourront respirer avec l’accord de la Haute Autorité du  GIEC qui n’est pas pour autant obligée de remettre son prix Nobel  pour une erreur grossière qui ferait couler un étudiant du secondaire en science.

“I know a lot of climate sceptics are after my blood, but I’m in no mood to oblige them, It was a collective failure by a number of people, I need to consider what action to take, but that will take several weeks. It’s best to think with a cool head, rather than shoot from the hip.” PACHAURI… Le Directeur du GIEC

Le Dr Murari Lal, qui était responsable de ce chapitre sur l’Asie dans le dernier rapport du GIEC, a avoué que ces chiffres ne reposaient pas sur des recherches scientifiques sérieuses. On considérait plutôt l’impact sur les politiciens pour les encourager à prendre des actions concrètes.  Sans doute que c’était exactement la même chose pour le fameux Hockey-stick qui était au cœur du fameux rapport et qui s’avère de plus en plus faux et démenti par toutes les statistiques annuelles.

Un mois avant l’aveu, le ministre indien de l’environnement avait déjà mis en doute  l’alarmisme du Giec à propos des glaciers de l’Himalaya. Le directeur du tout puissant Giec l’avait accusé de faire de la « science vaudou ». 

 

En retard de deux générations.

 

Un évangéliste américain fait les manchettes en  répétant l’histoire de la  malédiction qui se serait abattue sur Haïti à la suite d’un pacte diabolique pour se débarrasser de la tutelle coloniale.

 Il devrait savoir qu’aujourd’hui  la cause des malheurs qui affectent l’humanité et qui risquent de l’amener à sa perte sont  la revanche de Dame Nature, de Gaia, contre les viols répétés depuis la révolution industrielle,  la technologie moderne, la société de consommation, le capitalisme,  la richesse de l’Occident,   la pollution urbaine, le co2, l’homme,  les Américains, (au choix.)

 

Au goût du jour, à chaque génération sa divinité vengeresse : un acteur américain, Danny Glover, très politiquement correct, prétend que les changements climatiques et l’échec de Copenhague sont les causes du désastre haïtien…. Comme du  désastre  de Katrina,  évidemment!

Plus subtil, pour Chavez,   c’est à cause d’une arme secrète américaine, un truc pour créer artificiellement des  tremblements de terre.  La preuve?  Les Américains étaient déjà prêts à porter secours * et arrivèrent les premiers.

        *i.e.  envahir…

 

AL GORE SE FACHE.

 

Grelottant dans son château de Floride, il jure que “si la température ne remonte pas d’ici deux mois, il remet son Prix Nobel”.

 

Gus, en deux conférences*, Al Gore gagne plus que le salaire annuel du Président des États-Unis.

 

Abusif ?

Peut-être pas quand tu mènes par le bout du nez deux douzaines de chefs d’état et que tu es conseiller d’autant de ministres de l’éducation?

Et ça lui prend deux douzaines de conférences*** pour faire le salaire d’un joueur de baseball ! Pour rejoindre le vrai jet-set. Et raffermir la foi des fidèles.

 

  ***interdiction de poser des questions au conférencier, de faire éclater les « bulles » papales ou pseudo-papales.

 

LA RAFINERIE SHELL FERME SES PORTES…  500 MISES À PIED.

  

Les syndicats se mobilisent. Les gouvernements sont sommés d’intervenir.  Et Bof qui s’imaginait que, malgré le climat, tout ce que  la ville compte d’écolos, Guilbeault en tête, Charest comme DJ,   fêteraient l’évènement par des danses dans l’un et l’autre quartier.

 

 

 

En fait de réchauffement climatique, on a déjà vu mieux

 

L’Angleterre connaîtrait son pire hiver depuis cent ans. (-16 F), toujours selon les fameux experts.

L’Amérique n’aurait pas vu un hiver aussi froid depuis 25 ans.

On meurt de froid dans certaines parties des Indes.

 

Washington est encore sous l’effet du blizzard qui a pratiquement fermé la ville.

Les seuls, à se réjouir  de la situation, du moins à Washington,  sont les enfants et les prisonniers qui ont été conscrits pour nettoyer à $7.50 de l’heure les trottoirs et certains lieux critiques ou dangereux…des 20 pouces de neige d’avant Noël.  L’association locale des prisonniers compte se faire entendre  à la prochaine grande messe écologique  à Mexico pour  signifier qu’ils sont bien d’accord avec des réchauffements climatiques  comme ça, qui contribuent à leur réhabilitation et à leur argent de poche.

 

voir. CATASTROPHISME BIEN TEMPÉRÉ (l’année 2009)

LES STATISTIQUES DES CATASTROPHES NATURELLES  D E L’ANNÉe ET LE NOMBRE DE LEURS VICtiMES VIENNENT DE SORTIR EN FIN D’ANNÉE (2009)

 

COPENHAGUE, SEXE ET ÉCOLOS… COMITÉ DE RÉCEPTION.

 

La Lord Maire de Copenhague. MADAME RITT BJERREGAARD,   a fait parvenir  à tous les hôteliers de la ville des avis les invitant  à promouvoir  des  conduites écologiques responsables, soutenables,  et à éviter de servir d’entremetteurs entre leur  clientèle et les prostituées locales et celles accourues pour servir la cause écologique.

 

RÉPONSE DES PROSTITUÉES. C’est de la pure discrimination, disent-elles, et elles répliquent en offrant  du sexe gratuit à tous ceux qui ramèneraient  les dits avis aux hôteliers.  On prévoit un boom économique  à l’occasion du Congrès et tout le monde devrait en profiter.

 

Autre douche d’eau froide. Le Speaker du Parlement danois a invité les participants à garder un sens critique. Il invite en particulier les politiciens à se départir de leur naïveté et leur demande de ne pas confondre les théories et les faits.

 

”Vous devez expliquer que selon les modèles officiels la température aurait du augmenter  de 1998 à 2008 et  on se doit d’admettre qu’elle n’a pas monté. On ne peut expliquer la chose mais on croit que l’on a un problème sur les bras. Je ne fait que demander que l’on se limite à ce que l’on connaît actuellement. …

 

« On doit tous se donner la main et s’entendre pour faire tout ce qui est possible pour créer de bonnes conditions de vie. Ceci n’a rien à voir avec le débat climatique, où on tente de déterminer la température du globe. C’est le sens commun… »

 

Ce qui presse le plus, c’est de fournir énergie et nourriture pour les populations qui s’accroissent. »

 

 

MEA CULPA OU FATALITÉ INÉLUCTABLE.

(À PROPOS DU RÉCHAUFFEMENT CLIMTIQUE)

 

DEUX HYPOTHÈSES.

 

A) SI  l’homme est le coupable,

 

 Les écolos et les politiciens, secondés par les activistes, sauront  bien le punir, le mortifier, lui faire expier ses abus;  ils sauront le ramener à un état adamique, à tout le moins préindustriel pour aller rejoindre le bon sauvage de Jean Jacques.  Aussi, pour expier, avant le châtiment final, des processions  périodiques,  avec auto flagellation et autodafé de tout ce qui pourrait s’appeler moderne, techniques, créativité, bien-être, etc.

 

 

B) Si l’homme n’est pas coupable et les causes des catastrophes écologiques annoncées étaient d’un ordre qui échappe à l’homme…

 

Il ne reste qu’à se préparer à affronter les dangers, les défis, à créer,  à inventer des moyens pour faire face au pire et pour s’en sortir au mieux…En somme pousser à la limite les moyens qui sont à la  disposition de l’homme et qui lui ont permis de survivre jusqu’à maintenant.

 

ET LE DRAME ABSOLU. 

 

             APPLIQUER A ALORS QUE C’EST B QUI  SE PRÉSENTE…

           

AFFRONTER  TOUS LES DÉFIS NOUVEAUX DÉPOSSÉDÉ DE TOUS LES MOYENS DONT ON AURAIT BESOIN.

 

 

Sodome et Gomorre

Les catastrophistes prétendent nous refaire le vieux coup biblique…

 

Une petite différence cependant, l’ancienne  Sodome disparaissait sous le feu du ciel, parait-il,  à cause des péchés contre-nature qui s’y perpétraient…

 

Notre Sodome moderne expiera ses péchés contre la nature…

Une petite subtilité à quelques millénaires de distance.

 

Une délicatesse de notre prophète moderne, Our Lord Gore, un choix : ou bien expier par le feu de la planète ou par le déluge, la planète submergée sous les  océans en attendant un Noé quelconque, commandité par Greenpeace.

 

 

 

 

 

L’ultime argument écologique (NYT)  25

 

 L’argument Cheyney: “ Si on a 1 % de certitude d’un  danger  pratiquement infini ( v.g. bombe atomique), on est autorisé à intervenir » Irak.

 

           Les cataclysmes annoncés par Al Gore et compagnie sont si graves que même une certitude à 1% nous impose d’intervenir… surtout qu’à défaut de catastrophe, il y aurait bien des avantages à avoir changé notre mode d’existence.

 

Dans d’autres journaux le même jour.

 

Une quarantaine de scientifiques, dans les  disciplines reliés au climat, lancent un défi au président de l’ONU, de fournir des évidences factuelles  (observational) des prétentions du GIEC à propos du   réchauffement climatique dommageable causé par l’Homme  et d’autres changements dans  la température. Les quarante signataires ont chacun plus de compétences, de titres et de spécialisations reconnues  en ce qui concerne le climat que AL Gore, Pachauri (président du Giec), Nicholas Stern réunis.

Suit une liste d’une dizaine d’affirmations dont ils défient les tenants de la pensée unique de leur fournir une preuve factuelle

 

Par exemple, que les variations du climat dans les cent dernières années sont  en dehors des variations expérimentées durant les années précédentes.

 

Que les émissions de CO2  et autres GES ont un impact dangereux sur l’ensemble du climat.

 

Que la société et les écosystèmes naturels ne peuvent s’adapter à des changements prévisibles comme ils l’ont fait par le passé.

Que les retraits des glaciers  et la fonte des glaces dans les régions polaires sont  exceptionnels et causés par l’augmentation des GES.

Que les ouragans et les évènements exceptionnels   sont plus fréquents et plus graves que par le passé…

 

 Et autres affirmations courantes sur la malaria, sur les ours polaires, sur la montée des océans, etc.

 

       Se pourrait-il, qu’un jour, quelqu’un se lève et dise « Le roi est nu »

Tout comme il n’a suffit que de la chute d’un mur pour que s’évanouissent dans la nature sociologues, para marxistes, gens de lettres, journalistes, activistes qui  n’avaient de cesse de vanter du haut de leur tribune respective  les mérites du monde soviétique et de dénoncer toutes les calamités et les injustices  des pseudo (à leurs dires) démocraties.

 

 

UN SCIENTIFIQUE S’EXPRIME

 

« Copenhague est l'acte fondateur de la naissance d'une nouvelle religion, une religion païenne. On a ramené Dieu sur terre, et c'est la planète qui est devenue Dieu, on s'y réfère comme à une idole, il faut un sacrifice salutaire sinon c'est l'apocalypse.

La différence avec les autres religions c'est qu'il n'y a pas d'amour, il n'y a pas de morale, il n'y a que du concret : il faut changer notre mode de vie ou si on transgresse en émettant trop de CO2, on peut se racheter avec la compensation carbone. L'Occident a réussi à rendre universelles ses valeurs, et demain elle exigera des autres la même punition. »

 SERGE GALAM. (extrait de Rue 89)

 

Du même auteur.

«  A l’inverse, si le réchauffement climatique était d’origine naturelle, le problème deviendrait d’emblée beaucoup plus angoissant car alors il ne serait pas du tout garanti que nous serions en mesure d’y faire face….C’est sans doute une des raisons de l’agressivité passionnelle que provoque la mise en doute de la culpabilité humaine. On préfère se punir, se restreindre, se faire mal que se dire qu’il n’y a rien à faire, dans l’attente inexorable de tous se faire évaporer par des températures devenues hallucinantes… ». 114

 

« Je dis au contraire que la science et la technologie peuvent nous fournir  les outils pour faire face à une telle éventualité, si bien sûr nous nous en donnons les moyens.   »114.

(Les scientifiques ont perdu le Nord, Plon, 2008) Du

 

    Et si ce n’était pas assez, voir une liste de cinq cents articles « peer- reviewed » qui sont négatifs face au changement climatique anthropogénique.

       http://www.populartechnology.net/2009/10/peer-reviewed-papers-supporting.html

 

 

 

 

Pieux calculs. Mathématiques éthérées. Sublimation des GES et des chiffres.

 

Combien d’anges peuvent tenir sur une tête d’épingle ?

A combien de classes le curé peut donner la communion avec un ciboire de 1200 hosties?

Gus, combien de marches dois-tu monter à genoux à l’Oratoire saint Joseph pour espérer réussir ton prochain examen ?

 

Gus, calcule ton empreinte écologique selon que tu manges une tomate de Provigo ou une tomate bio.

Ajoute à ton empreinte l’énergie dépensée pour faire tes calculs  et celle engendrée par le stress de la situation.

 

26 chercheurs du GIEC ont produit un document pour COP15 «DIAGNOSTIC POUR COPENHAGUE ». Douze d’entre eux sont impliqués dans le scandale du Climategate… Gus, calcule le degré de confiance que l’on doit accorder à ce document.

 

Gus, combien de gens devrais-tu  rassembler pour défendre telle ou telle cause de ton choix pour avoir le même traitement à Radio Canada (une vingtaine de rappels au  moins aux informations). que les 50 membres de Greenpeace qui ont manifesté à Montréal  pour Copenhague durant le week-end).….. C’est vrai qu’à cause des vacances et du week-end les journalistes n’ont  plus de politiciens à se mettre sous la dent.

 

 

 

La nature enjouÉe. Un clin d’œil à copenhaghe 15

 

L’Ouest du Canada, pollueur invétéré,  connaît des records absolus (dans les –50) de basse température. Une manière de faire un pied de nez à Copenhague…  ou de punir les récalcitrants. Il est vrai cependant que l’on parle de moins en moins de réchauffement climatique.  On préfère « changement climatique », plus rentable et plus près des faits, une valeur sûre. Trop banal ? Édulcoré ? Les plus audacieux idéologiquement s’empressent d’ajouter  « extrêmes » pour redevenir apocalyptiques à point. Extrême suggère « sport extrême ». Peu en effet aiment se voir dans une descente en ski dans une pente tout en bosses avec un triple saut périlleux pour le show final.

 

 

Le Québec tient à sa réputation… et à son leadership.

 

Le Canada partage en fin d’année les revenus des provinces pour équilibrer tant bien que mal les revenus des provinces riches et des provinces pauvres.  C’est une institution qui s’appelle la péréquation.

 

Le Québec, fidèle à lui-même, soucieux de l’environnement,  s’apprêterait, parait-il,  à refuser sa part des milliards qui viendraient de la riche Alberta pour ne pas se souiller avec l’argent sale des sables bitumineux. Une bonne conscience et une belle réputation, ça se paye. Et quelques milliards ce n’est pas trop cher payer.

 

 

 

UN RAPPORT DE LA CIA SUR Les changements climatiques. .. Un cri d’alarme qui TOMBE À POINT.

 

Un rapport de 36 pages. Très pessimiste : le consensus ou presque est acquis,  on prévoit des famines, des inondations, la désertification de régions, la stabilité de la plupart des nations sera politiquement compromise, confrontation, guerres pour survivre... etc.  36 pages de calamités.

 

En somme, la  détérioration du climat sera d’un ordre de grandeur que le monde civilisé n’a jamais connu. Une possibilité réelle, et qui peut se produire bientôt.

 

Le document était top secret  mais un chercheur vient d’en dénicher une copie  sur  microfiche à la British Library.

 

Gus, ce rapport, authentique,  date de 1974 et la calamité à l’horizon est le refroidissement de la planète… Une période de glaciation.  Le vrai scénario de A Day Aflter Tomorow.

 

 

 

COPENHAGUE. « Standing ovation » réservée aux vedettes de la rencontre.

 

CHAVEZ.       “Notre révolution cherche à aider tout le monde, c’est le socialisme. l’autre fantôme qui  hante probablement  cette salle, c’est la manière de sauver la planète.  Le capitalisme est le chemin qui mène à l’enfer.  Combattons le capitalisme et arrangeons-nous pour qu’il nous obéisse. »

          et la salle de crouler sous les applaudissements …

 

  Mugabe. “Quand ces dieux capitalistes du carbone rotent  et éructent (burp and belch)  leurs dangereuses émissions, c’est nous,  les pauvres mortels  de la sphère en voie de développement qui nous étouffons,  nous écroulons et éventuellement mourrons! » 

              standing ovation. Ça va de soi.

 

 

PIED dE NEZ DE LA NATURE. (COPENHAGUE 15)

 

en fait de réchauffement climatique, on aura vu mieux…

 

Noël blanc pour Copenhague. Ça ne s’était pas vu depuis 15 ans.

   

Obama et Sarkozy entrent précipitamment chez eux.

 

Obama, pour pouvoir passer Noël en famille, se doit de prendre de vitesse le blizzard qui s’abat sur Washington.

  Par défaut d’hélicoptère et de motoneige, il finit le voyage pour se rendre à la Maison blanche en 4/4.

Deux pieds de neige attendus, un nouveau record local absolu depuis qu’on enregistre les températures.

Tout un réchauffement, les plus habiles diront que c’est l’océan qui se réchauffe et qui cause ces anomalies de froidure.  Les pouvoirs de la dialectique.  C’est comme la chasse, pouvoir rajuster le tir quand l’on vise â coté.

Éloquent cependant, le précédent record, fraîchement battu, datait de 1932, (sans doute l’océan qui faisait encore des siennes en cachette) Une excuse pour la population de cette époque qui n’a pas pensé à se culpabiliser : le Giec et Greenpeace n’existaient pas encore…faute de CO2 dans l’atmosphère.

 

Sarkosy doit, avec l’éloquence qu’on lui connaît,  expliquer en vitesse aux deux milles  voyageurs coincés dans le tunnel sous la Manche que c’est à cause de la chaleur du tunnel, doublée du réchauffement climatique de la planète. Il doit en plus  se précipiter à Nice, avec les moyens du bord, pour aller s’interposer entre des gangs de maghrébins et de français de souche authentique qui  se livrent sur la plage à des combats épiques  de boules de neige. Un combat digne de la Guerre des tuques. Une célébration inattendue, sans précédent, des plaisirs de l’hiver.

 

Chavez et Mugabe reçoivent un accueil délirant de leur population pour les « standing ovation »  qu’ils ont obtenues à Copenhague… et qui les ont consacrés « vedettes du show ». De quoi remonter l’ego des petites nations et de faire oublier certaines choses.

 

22 DÉC.09. copenhague 15.  Un succès ? Le réchauffement climatique s’est arrêté. Le froid fait plus de 80 morts en Europe.

 

 

 

 

Gus, un calcul pour toi.  Prends la juste mesure de ta turpitude écologique….

 

Le Canada, un pays de glace, compte pour 2% des gaz à effet de serre de la planète.  Et la sainte horreur : les sables bitumineux,  comptent pour 5% de la dépense énergétique du Canada.  Tu te voiles la face à quel pourcentage? face à la planète ? devant  Greenpeace ? devant Steven  Guilbeaud ?

 

Péché et enfer.  

 

Les pires menaces, parce qu’invisibles, à peine imaginables, sont d’ordre spirituel. Heureusement, autrefois, on pouvait se débarrasser de  ses peurs  de l’enfer au confessionnal. Que l’on se soit pris le zizi ou tuer son prof…même enfer…dont l’aveu nous libérait  jusqu’à récidive. Si on pouvait seulement par une bonne confession à Al Gore se libérer de ses peurs climatiques, de tout  ce que les alarmismes nous promettent pour bientôt.

 

 Heureusement la nature semble moins pressée.  En attendant, on peut bien planter des arbres pour se donner bonne conscience, pour se mériter des indulgences,  mais l’échéance de notre destruction, de notre autodestruction ne semble pas  évoluer. Bof surveille les alarmistes professionnels pour voir s’il n’en trouverait pas un qui a retardé l’échéance fatale dans  la catastrophe de sa spécialité..  Histoire de déménager ou de réajuster ses assurances.

 

Alarmisme, réchauffement climatique ET athéisme

 

Des apôtres de l’athéisme viennent de trouver un argument définitif, au goût du jour, contre les religions. Pourquoi craindre l’enfer des religions quand l’homme est capable lui-même  de voir à  son anéantissement et  de créer son propre enfer?

 

 

Recyclage écologique du papier journal.

 

Cuba  ne fournit pas à  produire du papier-cul,  ni a les moyens d’en importer. Recyclage  de la littérature gouvernementale envisagée comme solution !

 

 

Enfin, le  temps du surhomme.  96

 

Autrefois, les dieux devaient se mettre à plusieurs pour détruire l’homme et le monde.

 

Aujourd’hui l’homme est capable tout seul…

 

Danger de mort perpétuel…

 

L’homme en expirant émet 4% de CO2, soit quelques centaines de fois plus que le contenu de l’atmosphère  qui est présenté comme une menace  à la survie des espèces…   L’homme, un être mortel disait les anciens, « un être pour la mort » disait Heidegger… Rien de nouveau sous le soleil.

 

Ce qu’on ne ferait pas pour avoir de l’eau.

 

Certains s’envoient en l’air, dans l’espace, pour sermonner la planète.

 

Dans certaines parties de l’Inde, des femmes, des vierges,  se mettent à poil, pour labourer le sol dans l’espoir de réveiller, de séduire, de faire rougir  Indra et autres  divinités de la pluie. Certains, plus modernes, ont pensé semer du viagra…  comme ultime tentative… ou tentation.

 

Au Pakistan, on menace l’Inde d’une bombe atomique, si  on détourne les fleuves qui arrosent leur pays.

 

A Los Angeles, les restaurateurs ne peuvent plus automatiquement emplir les verres d’eau.  On doit attendre que la clientèle, présumément assoiffée,  le demande…

 

 

L’immortalité se démocratise…

 

Autrefois,  on pouvait atteindre l’immortalité par la pratique assidue de la vertu, ou par une  célébrité  bien méritée ou encore, à défaut  de l’une ou de l’autre, par un siège bien confortable à l’Académie française. Maintenant l’immortalité se trouve dans l’assiette d’un tout chacun  comme un œuf sur le plat. … Il suffit d’éviter les gras trans,  le sel, le sucre, la viande rouge,  les féculents, les OGM, la nourriture commerciale, l’alcool, le tabac, l’aspertame,  les conserves, Mosanto, Macdonald, les livreurs de pizza, et hop!, l’immortalité est dans le sac.

 

Au moins une certitude : si l’immortalité n’était pas au rendez-vous, le temps va paraître bien long… longtemps, longtemps.

 

 

Minnesota. 13/07/09. Record de basse température. 34 fahrenheit.

 

Impossible en Juillet.  C’est sans doute une manoeuvre  des savants qui affichent leur scepticisme à l’égard du réchauffement climatique  anthropogénique.

 

 

L’EFFET NOCEBO. BOULVERSEMENT SCientifique  

 

La science se penche sur l’inverse de l’effet placebo, sur les  effets des peurs entretenues par le psychisme. Et si la  peur de la maladie… rendait  malade… ?  Et la peur de la mort alors ? Le seul problème : c’est qu’il est plus moralement difficile de tenter des expériences avec l’effet Nocebo qu’avec l’effet placebo. L’effet nocebo est aussi appeler l’effet vaudou…  qui peut expliquer bien  des comportements et réjouira sans doute bien des Haïtiens, promus précurseurs  en matière de science et Newton(s)  du Nouvel Age.   Les scientifiques ne savent plus sur quel pied danser depuis que les effets placebo et nocebo s’infiltrent sournoisement dans les chaînes de causalité.

 

 

Ah, les jolis frissons.

 

Faire peur a toujours été une tentation : des histoires de la comtesse de Ségur ou des contes de  Perrault, du mon oncle en visite qui  tente sa chance pour terroriser les enfants…. Qui en redemandent.

A l’âge adulte, la culture de la peur évolue, se met au goût du temps, se spécialise, s’organise, s’industrialise, se virtualise. Les groupes de pressions  multiplient les dangers et les horizons d’où ils peuvent venir. Et un chacun, chaque jour,  de chercher, dans sa tasse de thé  ou en scrutant les astres,  dans son horoscope  ou dans le dernier article scientifique choc, de quoi alimenter sa peur quotidienne. Ça permet de  commencer sa journée du mauvais pied,  quitte,  pour se réjouir, le soir venu,  de se retrouver bien vivant et avec tous ses morceaux… à récapituler  au Journal du soir   les catastrophes de la journée.  La seule vérité vraie… :   naître,  c’est commencer à mourir. En attendant, le journal du soir nous en annonce les étapes, comme une course à obstacles.

 

 

Un petit pipi pour sauver la planète

 

La foi était supposée transporter les montagnes. On n’avait encore rien vu… Un petit pipi avant de monter dans l’avion  permet d’économiser l’essence, de réduire d’autant les émissions de carbone et ainsi retarder le réchauffement climatique.  Les experts de la compagnie ANA (All Nippon Airways) ont calculé  que les vessies à sec  sauvent  5 tonnes de carbone  par mois. Un moment de grâce ! Et ceci sans calculer si  les intestins entrent également dans la transe écologique !

La manœuvre, si on peut l’appeler ainsi,  peut retarder la catastrophe finale d’un tout petit millième de millième de seconde… Mais l’univers ne s’est-il pas construit à coup de millièmes de seconde ?…

  Et Bof voit déjà un étudiant en mal de thèse commencer à faire les mêmes calculs à propos des automobiles…  Et quelque pessimiste s’appliquer à mesurer les effets de la constipation. Ou mesurer les effets bénéfiques pour la planète (Un petit pas pour l’homme)  de déjeuner en arrivant au bureau plutôt que chez soi.

 

 

« S’encanarder » comme phénomène…

 

(Sondage aux États-unis.) Quel est le plus grave problème auquel la nation a  à faire face…?

 L’économie 46%

Soins de santé. 23 %

Le Déficit 16%

Guerre en Irak. 10%

Changements climatiques. 2%

 

Ce 2% est particulièrement intéressant si l’on considère qu’il s’agit du salut de la planètes selon certains, sinon de la survie  de l’humanité à plus ou moins brève échéance, que toutes les manchettes des journaux et des revues font écho à  l’alarmisme courant dans certains milieux … Il n’y a que les mauvaises nouvelles  qui réussissent à se frayer un chemin en première page ou à la télévision… C’est vrai que les mauvaises nouvelles se sont toujours mieux vendues   que les bonnes, qu’ils assurent la rentabilité de la presse.

 

Les alarmistes  ont de quoi désespérer…  Face à tous les malheurs, ressassés  sans cesse, la  population  se  fait un dos de canard, ce n’est qu’une mauvaise pluie à passer… Un militant notoire, Jean Lemire, constate cet effet de saturation et le sermon écolo, affirme-t-il,  « coule sur le dos des gens »  évidemment comme l’eau sur le dos d’un canard.,, Certains s’encanaillent, d’autres s’encanardent…

L’épuisement comme moment de grâce. Fatigue généralisée d’avoir peur. Un fait nouveau : passé le primaire et les cas névrotiques, il devient de plus en plus difficile de faire paniquer les gens.  Même les scientifiques dévoués à la cause deviennent sceptiques avec l’âge,  entendez  à l’abri de la pression des pairs et des subventions « ad hoc ».

     Voir : multiple documentation

L’alarmisme a aussi ses traîtres,

 « De l’environnementalisme  romantique  à l’environnementalisme scientifiquE »  

   Aussi. Ce dont les journaux n’ont pas parlé.

 

Le consensus fout le camp.

 

650 savants font savoir à Poznan qu’ils ne croient plus

que l’homme soit la cause du  réchauffement climatique

Et si le chat sortait du sac… Le « Godfather » de Kyoto s’exprime.

 

Quelques affirmations de Maurice Strong, à la tête du sommet de la terre 1992  de Rio qui pavait la voie au Protocole de Kyoto.

 

Considéré comme le « godfather » du mouvement environnementaliste, ce canadien fut fondateur et directeur de l’Unept (U.N Environment Program), avec un budget de 136 millions pour agir en tant que conscience de la planète  en subventionnant  une armée de chercheurs qui n’ont qu’une ambition : prouver l’existence d’un réchauffement climatique cataclysmique  et dont  l’homme, en particulier l’homme d’Occident,  est le grand responsable.

 

 

« Nous devons en arriver au point où le salut du monde viendra de l’effondrement de la civilisation industrielle ».

 

« Le seul espoir pour la planète n’est il pas l’effondrement de la civilisation industrielle ? N’est il pas de notre responsabilité de le provoquer ?»

 

Il préconise pour l’Occident « la recherche de la pauvreté, de la réduction de consommation des ressources et la fixation de normes de mortalité ».

 

Admirateur du modèle chinois, dont il est maintenant un conseiller, il importe de « s’embarquer sur une voie distincte et sans précédent vers un nouveau modèle de développement basé sur l’utilisation des méthodes du capitalisme pour réaliser les objectifs du socialisme, une économie de marché socialiste ».

 

 

 

Le salaire de la peur.

 

James Hansen, l’initiateur de l’alarmisme actuel (pour sauver la Nasa disent les mauvaises langues) exige 80 000$ pour une conférence.  C’est pour la bonne cause! Qu’est-ce qu’on ne paierait  pas pour aller frémir une énième fois devant le destin qui nous attend, pour les trois degrés qui seraient causés par le CO2 dans un siècle ou deux. Comme si on y était !!!

 

Remarque, Gus,   que c’est peu si on compare cette rémunération d’un brave Savonarole moderne à celle d’un joueur de baseball qui est capable de frapper une balle par-dessus une clôture.

 

La somme est bien méritée si Monsieur Hansen se déplace d’une conférence à l’autre  à pieds ou à la nage pour ne pas contribuer à l’augmentation des gaz à effet de serre. Un petit geste pour la planète.

 

Gus, quant à parler du salaire de la peur, combien devrait être le salaire de tous ceux qui nous promettent l’enfer dans l’autre monde? On n’en serait pas à calculer les degrés sur les doigts d’une main.

 

 

En quête d’optimisme.

 

Une autre étude scientifique nous prévient que les pommeaux de douche sont des nids à microbes, qu’on devrait les changer tous les six mois, à tout le moins faire couler l’eau une minute avant de s’en servir…

 

Pour reprendre courage  devant la vie, du moins face à sa douche, Bof aurait préféré que la savante étude  fasse le relevé des douches qui ont été prises  depuis un siècle et  qu’on établisse le cœfficient  de mortalité… sur le lot… A part les chutes évidemment !

Calculs savants…

Une prime de mille dollars  pour la casse des vieilles voitures énergivores doit aider à sauver la planète.

Ombre au tableau : la nouvelle voiture économique acquise  doit rouler au moins cinq ans  pour compenser l’énergie  dépensée pour la fabrication d’une voiture.

 

 

GOOGLE. Les taxes sur le carbone. Du vent au nucléaire.

 

A défaut d’électricité produite par des centrales thermiques, Google aurait besoin, pour fournir ses besoins d’énergie, de  50 éoliennes d’une hauteur de 50 étages…qui  fournissent 2 à trois mégawatts chacune. 

 

Le KW d’électricité fourni par le charbon coûte  3 cents  à produire et est  menacé d’être taxé à outrance en Californie… Le KW fourni par  les éoliennes coûte  de 5 à 6 fois plus…

 

Solution envisagée : s’installer en Lithuanie  où l’électricité est d’origine nucléaire et bon marché… A moins que ce soit  près du barrage des Trois Gorges .. en Chine,  où on se fout des Kyoto passés et à venir.

   Voir. http://www.city-journal.org/2009/19_2_carbon.html

 

 

Paradoxe : Quand le reel se moque des idéologues

 

Depuis la signature du Protocole de Kyoto, les émissions de GES ont augmenté globalement de 18%. De 21%  chez la trentaine de pays qui se sont engagés formellement (Europe et Canada),  de 10% chez ceux qui n’ont pas signé… tout en applaudissant… Et de 6.6% aux États-unis. 

Le prix de l’essence doublé de la crise économique  est pour le moment le meilleur allié du Protocole,  meilleur que toutes les manœuvres, menaces et palabres des activistes.

 

Ce qu’on ne ferait pas pour le salut de la planète…

 

Dans les bordels allemands, des prostituées offrent un escompte si le client arrive en bicyclette.

Un escompte sur la douche sans doute!

 

 

La foi s’effrite devant  des faits récurrents.

 

Pour les États-Unis, le mois d’octobre (09) fut particulièrement froid : 4 degrés F. sous la moyenne du vingtième siècle et le 3ième octobre le plus froid connu. On comprendra dans le contexte que la foi dans le réchauffement climatique et la dénonciation du coupable que l’on sait est défaillante, ou tout le moins mise à dure épreuve  pour les croyants.. Le Québec, renouant avec son antique tradition  de fournir des missionnaires, songe à leur envoyer Steven Guilbeault,  s’il peut obtenir son congé de Radio Canada*,  pour combattre les doutes et raffermir la foi qui est fort mal en point (voir. voir. voir) d’après les sondages.

Si les États-Unis manquent de théologiens en la matière, ils sont par contre  bien armés de scientifiques sacrilèges qui  n’hésitent  pas à s’en prendre aux dogmes officiels proclamés par le GIEC qui agit comme le Saint-Office.

 

*L'ombudsman de Radio Canada, Mme Miville-Deschênes, a dénoncé en mai 2009 le manque de diversité à la SRC en citant précisément M. Steven Guilbeault : « Un exemple: à lui seul, Steven Guilbeault, ex-directeur de Greenpeace au Québec, a été entendu 120 fois à la radio et à la télévision de Radio-Canada en 2007. » 

Radio-Canada  s’apprêterait à lancer une chasse au trésor pour dénicher quelques scientifiques en la matière, animés de la même foi évidemment,  qui pourraient prendre la relève du théologien.

 

 

plaidoyer pour la douche de trois minutes…

 

Pour pallier les pannes de courant ou d’eau potable, qui se multiplient sous son administration, le président Chavez entre en croisade et se donne en exemple.

 

« On peut ne rester que 3 minutes sous la douche. J’ai compté les minutes et je ne pue pas. Je vous le garantis! »

 

Bof est d’accord mais n’ose le proclamer à la face du monde du haut de son autorité…

C’est vrai qu’un mâle n’a pas à changer de vitesse dans les courbes

 

 

LES HONNEURS PLEUVENT SUR AL GORE,

 

Après le prix Nobel, il s’apprête à devenir le premier carbone $ milliardaire de la planète….

Les conférences  à près de cent milles dollars se multiplient. Les alarmistes se l’arrachent. Mais,  comme les Américains aiment à dire : he puts his money where his mouth is. »  Il investit massivement dans ses (ces) compagnies  qui s’apprêtent  à recevoir une généreuse portion des 3.4. milliards que le Département de l’Énergie du gouvernement a promis d’investir  dans les trucs écolos.  Mesure dont  Al Gore s’est fait le plus ardent avocat.

 « I believe that the transition to a green economy is good for our economy and good for all of us, and I have invested in it,” You bet !

 

L’alarmisme, selon le tempérament d’un chacun, peut être une manière de s’apeurer, une halloween  écologique;  pour d’autres, plus lucides et terre à terre, une occasion d’affaire, le temps d’investir dans le salut promis, de s’assurer  une place dans l’arche avant le déluge…

 

 

COMME SI a(H1N1)  N’ÉTAIT PAS  SUFFISANT, VOICI LE « VIRUS EXTERMINATOR. »

 

"Si j’avais à me réincarner,  j’aimerais revenir sur terre en virus mortel  pour abaisser le niveau de croissance de la population”

    

 Prince Philip de Grande Bretagne.  (World Wildlife Fund )

 

 En visite actuellement au Canada… Pourvu qu’il ne décède pas sur place…  Qu’il réserve l’agréable surprise pour l’Afrique.

 

 (Et Bof qui a toujours cru que la royauté n’avait pas d’avenir)

 

 

Alarmisme.

 

 A entendre les objurgations de certains pour se préoccuper de la génération suivante, on  serait porté à penser,  que la génération actuelle n’est capable de mettre au monde qu’une  génération d’impuissants et de débiles, à peine capables de mettre un pied devant l’autre, de desserrer une cravate si elle est trop serrée….dénuée de toute possibilité de réaction et d’invention.

 

On se livre ad nauseam au  vice  inhérent à la plupart des formes d’alarmisme : tenter de résoudre les problèmes du futur avec les moyens d’aujourd’hui.

    

Combien de fois ces prophètes  de malheurs   qui occupaient le devant de la scène médiatique  se sont mis le doigt dans le nez… ou dans l’œil (au choix) VOIR  histoire de l’alarmisme

 

Dans la même veine, le fameux   Club de Rome, autorité s’il en fut, prototype du genre,  lecture presque obligatoire à l’époque,   n’avait- il pas prévu en 1972 la fin de l’humanité pour l’an 2000 (famine généralisée en raison  du doublement de la population)  Pourtant  on est toujours là, deux fois plus nombreux,  … sans doute par la grâce  d’une quelconque divinité qui veille sur les imbéciles de ce monde.   Et certains ont encore le courage de faire des enfants… pas trop mais un peu. Excepté en Afrique où on ne lit pas, semble-t-il, les manchettes des journaux.

 

 

Un scientifique dans la bergerie politicienne.

 

Claude Allègre se défoule et répète ce qu’il a toujours dit (sur un autre ton)

Le réchauffement climatique : une  «vaste plaisanterie» dont les promoteurs apportent «des réponses simplistes à un système complexe et prétendent prédire le climat dans cent ans, alors qu'on a du mal à obtenir une météo fiable à plus de trois jours».


«Nicolas Hulot est un imbécile, vous pouvez l'écrire. C'est une honte qu'il soit devenu le gourou de l'écologie. Il envoie les gens rouler à vélo et lui fait ses affaires en hélicoptère.»

 

 

ET NE PAS OUBLIER SI ON A LE TEMPS…LES TRAITEMENTS UN PEU PLUS SYSTÉMATIQUES DES PROBLÈMES ÉVOQUÉS….

 

 Écologie.

Accueil 

Titres de noblesse écologique et chemin de Damas

Brigades de choc et nouveaux croisés. Les faits, les idées, les passions. Du rationnel à l’irrationnel. Du casseur au philosophe.  L’univers des groupes de pression intéressés.

Tableaux et graphiques  qui parlent de réchauffement… Art de mentir sans mentir mais…

Statistiques et bikini. Mythes, erreurs et réalité. Du bon usage des chiffres.

 (courbes apocalyptiques --  faim dans le monde --  disparition des espèces --  surpopulation --    déclin des forêts -- El Nino – déchets -- température et réchauffement)

Statistiques et bikini (2)

  (pluies acides -- poumons de la terre --  victimes de la pollution – Seveso --

     jouets en PVC – dioxines -- hivers d’antan --  Tchernobyl -- énergie éolienne)

Statistiques et bikini (3)

  (Effet de serre -- Onu : IPCC – arctique -- couche d’Ozone -- certitudes et incertitudes -- modèles informatiques --  températures passées – facteurs à considérer)

 

Greenpeace ou les déboires de la vertu.

 

À noter :Ce site s’étant amplifié exagérément, il a donné lieu à un autre site qui lui sert de complément :

 

ALARMISME  et catastrophisme

HISTOIRE DE peurs et de LA PEUR  DEPUIS TROIS GÉNÉRATIONS.

hISTOIRE DES PETITES PEURS DE NOTRE TEMPS…

1.  mémoires d’outre tombe  ABcd,  e,

 

150 tragédies vécues par l’auteur au gré de l’actualité.

Prudence et humour comme  bouées de sauvetage

Avoir survécu  comme ultime argument… contre la panique

 

2. Alarmisme Professionnel : nature, techniques, dangers,  coûts, etc.

 

 

 

 

 

 

        BRICOLAGE et jardinage

          GÉNÉALOGIE