. 

 

 

Visions d’avenir

 

sur

 

La richesse des nations

 

en  2030

 

Gus, un cours en cristallographie… pour faire des boules…

 

Les projections (2007) de The  World Bank

pour le prochain quart de siècle

 

 

 

 

La richesse de l’humanité devrait passé de 35 à 72 trillions $ (en dollars constants) en 2030.

Consolation pour ceux qui sont épris d’égalité : la part des pays aujourd’hui en voie de développement qui n’est que de 22% de la richesse globale devrait passer à 38%.  Ces pays, il y a vingt ans, fournissaient 14% des biens manufacturés, aujourd’hui c'est 40 % et en 2030 le taux devrait être de 65 % toujours selon les oracles de la Banque Mondiale.

 

Un PIB de 10 000 US$ par personne est  le seuil qui démarque les pays développés et ceux  en voie de développement

 

Les pays développés devraient progresser annuellement  de 2 à 3% en moyenne. Les pays en voie de développement  progresseront, certains à une vitesse Grand V à  un taux de 7%  comme aujourd’hui, d'autres devront se contenter d’un développement moins rapide, mais malgré tout plus accéléré que celui des pays riches.

 

En dollars constants,  le nombre de personnes vivant avec moins de $1 par jour devrait être réduit de moitié, passé de 1.1 milliard à 550 millions  et le nombre de ceux vivant avec moins de 2 dollars  devrait diminuer de 800 millions. Et ceci malgré l’augmentation de la population qui était de 1.7% en 1990, mais déclinera à 1% en 2015 et à 0.7% en 2030.

 

A titre d’exemples, des pays comme le Mexique, la Chine et la Turquie devraient avoir un niveau de vie équivalent à celui de l’Espagne aujourd’hui.

 

Une histoire de lièvre  et de tortue…

Gus, pour  toi qui aimes les mathématiques, des petits problèmes :

  Dans combien d’années, un  pays à revenu moyen de 4 000 dollars (ou pire à 1000$) qui progresse à 5 % (ou 7%)  rejoindra-t-il un pays à 20 000$ (ou 30 000$) qui progresse à 3%  par année?

 

Autre problème : Gus,  pour être tragique ou te simplifier les calculs, supposons que les pays avancés ne progressent  plus… (les adversaires de tout progrès auraient  définitivement gagné la partie) le rattrapage se fera plus tôt… mais il est fort possible que le taux de croissance des pays pauvres en soit également affecté, peut-être à zéro  lui aussi.  Mais c’est un autre problème.

Ces prédictions se veulent optimistes. Gus, toi, qui aimes jouer à la belle âme,  tu dois te résigner à voir encore de ton vivant une assez forte dénivellation dans la richesse des pays les mieux nantis et celle de ceux qui le sont moins, même si l’écart, prévoit-on, devrait rétrécir. Les pays avancés avancent toujours,  les plus pauvres avancent plus vite. Mais le rattrapage dans cette création de richesses  se fait attendre longtemps. Deux siècles de retard pour certains  ne se reprennent pas en une génération… Et Dieu sait que les premières générations de la révolution industrielle en Occident ont payé un dur prix pour la richesse qui est la nôtre aujourd’hui.

 

 Autre hypothèse, (tout dépend de la perspicacité de la boule de cristal) : que certains pays se soient vidés en 2030 et leur population se retrouverait alors dans des pays qui les ont hébergés avec un enthousiasme à géométrie variable selon les situations.  Plus de problème de ratrapage. Au pire, pénurie de pirogues ou de « conteners ».

 

Ces chiffres, à la fois réconfortants et désespérants selon la hâte et l’urgence qui  talonnent celui qui souffre, qui rêve d’améliorer son niveau de vie, de vivre « comme les autres » ont l’avantage de nous montrer cette dure réalité qu’est de  créer de la richesse à un rythme qui dépasse l’augmentation de la population  et surtout ces prévisions ont le mérite  de nous rappeler, contrairement à ce qu’on aime à penser parfois. que la richesse ne se crée pas à coup de prières, d’imprécations, de supplications, d’accusations, de réclamations, de compensations, d'indemnités, de mendicité, de misérabilisme, de victimite, de boucs émissaires, de subventions,  de spoliations, d’exploitaton, de danse de la pluie, etc.  mais par un  effort soutenu  de travail, d’efforts, d’inventions, de créativité, de dynamisme, d’échanges, de collaborations   et d’investissements (ne pas jouir aujourd’hui pour jouir davantage plus tard). Effort  dont, heureusement, certains pays nous donnent l’exemple de nos jours.  Et à coté, les chanceux, ceux qui ont du pétrole… pour un temps.

 

Mais tout ceci n’est, Gus, que du cristal… pour faire des boules.

 

Gus si tu veux approfondir, relis les sites suivants qui pourraient t’aider à compléter ta réflexion :

 

TRAVAIL (Nature/histoire)

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

5. Mondialisation

 

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

8. Écologie et catastrophisme

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)