HISTOIRE DE TRAINS…

Einstein,  joue avec les trains de son enfance….

 

 

1.  Une expérience courante.

Deux trains en gare pleins de voyageurs. Un train part en douce. Un moment d’hésitation dans les deux trains : faute de points de repère à portée immédiate, un image002moment les voyageurs des deux trains ne savent plus qui avancent, qui reculent, qui est au repos…. A notre échelle,  on se rend vite à l’évidence aussitôt que l’on a retrouvé un point de repère fixe et familier… et on peut savoir qui avance, qui est en repos.

 

Mais à l’échelle interplanétaire,  on nous apprend qu’il n’y a pas de  point de repère privilégié.  On comptait sur l’éther, sur la lumière pour établir notre propre vitesse  par rapport aux autres astres, par rapport à un pseudo-espace absolu  mais ceci est impossible… Qui se meut ? qui est fixe? tout est relatif, aucun repère ne peut être privilégié.

 

 

2) TRAIN,   ÉCLAIR et simultanéité

 

Peut-on parler de simultanéité ? Y a –t-il un «  maintenant absolu »  ?

OU BIEN TOUT n’est-il pas  que RELATIF

 

Ce qui est simultané pour un observateur peut être successif pour un autre

 

image004

A

image005

image004

B

x

 

image007

 

 

Dispositif.

Supposons que deux éclairs se produisent « simultanément »  en deux points A et  B d’une voix ferrée.

Le  chef de gare qui a monté le dispositif s’est également construit deux miroirs à 45 degrés, exactement  en un point X, exactement  au milieu   entre les points A et B,  où il pourra vérifier visuellement et empiriquement  la simultanéité des deux éclairs.

Le dispositif est tel  que les éclairs partiront exactement au moment  où un voyageur dans un train  en marche  passera au point X., lui-même disposant d’un ensemble de miroir à 45 degrés qui lui permettront de percevoir les deux éclairs.

 

Une fois que le voyageur et le chef de gare qui était sur le quai se retrouvent avec une bière au Pub, chacun fait part de son expérience et une discussion sévère, sans en venir aux coups cependant, s’engage. Le chef de gare, maître du jeu,   prétend avoir vu les deux éclairs au même moment, simultanément, et vante son équipement de miroirs qu’il avait mis à l’épreuve auparavant.  L’autre, le voyageur, qui était en mouvement dans le train qui se dirigeait vers A prétend au contraire que  la lumière de l’éclair qui venait de l’avant du train a été vue  avant celle qui venait de l’arrière par une fraction de seconde, et il explique que c’est tout à fait raisonnable  puisque le train, qui allait à une vitesse X  et que la lumière n’étant pas instantanée, s’était  approchée de la lumière A  et éloigné de la lumière B. Le problème se pose étant donné que notre acte de voir  n’est pas instantané, qu’il est limité par la vitesse de la lumière.

 

Dans ce cas-ci,  le chef de gare prétend qu’il a  un poste d'observation plus valable puisqu’il était  l’observateur immobile et que son point de vue doit prévaloir.   Mais s’il s’agit  des espaces  interstellaires,  on ne peut dire qu’il y a un point immobile et surtout pas la terre. 

Mais comme on ne peut connaître la vitesse absolue d’une chose, d’un astre,  on ne peut connaître la simultanéité de deux éventements puisqu’on ne peut  mesurer son propre mouvement (à l’échelle des astres, qui est en mouvement? le chef  de gare ou le passager du train ?)

 

Donc la simultanéité est toute relative.

   Du moins on est dans l’impossibilité de la mesurer…

 

Gus,  ne sois pas trop traumatisé : l’apocalypse n’est pas à nos portes. À moins d’un cataclysme  invraisemblable, tu existes en même temps que le soleil, lui et toi vous êtes des contemporains, vous partagez le même moment « simultanément », … mais tu ne seras en mesure de le prouver… ou de le mesurer au gré des canons scientifiques que dans huit minutes, moment ou triomphalement tu pourras parler avec toute l’autorité d’un scientifique à  propos … du passé. Ta patience sera bien récompensée, mais gare à l’insolation… toujours huit minutes plus tard.

 

 

 

 

 

Gus, la Nasa prend des risques.

image009On procède à la mise à feu  de la première fusée habitée en image011direction de la lune sans savoir empiriquement et scientifiquement si la lune va être au rendez-vous (Trenet, mon cher Gus, était poétiquement certain mais la NASA n’est pas scientifiquement certaine… tant qu'elle n’aura pas reçu un signal optique de l’existence de la lune à  ce moment précis).  Ils avaient beau chanter en chœur « Amstrong a rendez-vous avec la lune », sur un air que ton père connaissait bien, il y avait toujours place pour le doute… le doute scientifique.  Ils ont eu un immense soulagement quand  ils ont su deux secondes plus tard que la lune était bien là, qu'elle existait bien toujours… au moins au moment de la mise à feu.   Il ne reste plus qu’à faire des vœux pieux  ou des vœux scientifiques qu'elle soit bien là, qu'elle existe de façon concomitante,  au moment de l’alunissage. Au moins pour qu’on puisse entendre la phrase la plus célèbre du vingtième siècle : « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité » …Phrase bien frappée, concoctée sans doute par la NASA, sentence que n’aurait pas dédaignée De Gaulle, mais comment se résigner à faire un petit pas…dans les circonstances quand deux secondes plus tard 3 milliards de personnes en seront témoins !?

Tout ça pour dire que les spéculations d'Einstein sur la simultanéité s’applique à des espaces    qui dépassent de beaucoup notre petit voisinage terrestre.  

 

 

 

 

 

 

Gus, garde ton rêve…

Tu rêves d'embrasser bientôt ta nouvelle copine. Tu te demandes comment la image013chose est possible si la simultanéité n’existe pas… et tu comptes bien être assuré que ta copine est bien là quand tu tenteras la chose. Gus, ces problèmes de mesure de la simultanéité, d’identification de la simultanéité à sa  mesure, ou à sa possibilité de mesure ne vaut que pour les  vitesses qui s’approchent de celle de la lumière…Gus,  modère un peu tes ardeurs, ne fonce  pas trop vite sur ta copine, surtout pas à la vitesse de l’éclair et cela devrait bien aller…  et vous vous retrouverez  en même temps dans les bras l’un de l’autre, et sans besoin de miroirs à 45 degrés pour vous en assurer. Le philosophe parlera de coexistence, de simultanéité, le savant d’événements concomitants ou convergents, le poète de festin dont ton Prof est le Lazare.

 

 

 

 

 

 

 

« Le silence de ces espaces  infinis…. « 

Gus, tu connais ce grand succès au Palmarès de la grande réflexion ou de la grande méditation.

image015Cependant quand tu lèves les yeux le soir, ce serait plus juste de méditer sur « le silence de ce passé indéfini… »

Ce que tu regardes, c’est du passé. Ces étoiles, que l’on voit, sont la lumière d’astres qui souvent sont déjà éteints, lumière ou signaux  qu’ils nous ont envoyés au temps de leur folle  jeunesse il y a quelques milliards d'années.

 

Suite : Histoires d'ascenseurs.

Relativité de la gravitation et de l’inertie.

Relativité de la ligne courbe et de la droite.

 

 

 

 

 

Accueil. Baseball et politique. Michelson et Morley.

Histoires de trains. Relativité du mouvement et du repos

 

 

Relativité de la simultanéité et du successif.

La NASA prend des risques. 

Gus réussit à embrasser sa copine.

Histoires d'ascenseurs. Relativité de la gravitation et de l’inertie.

 

Relativité de la ligne courbe et de la droite.

Les jumeaux de la rue Langevin. L’art de rester jeune à peu de frais..

 

Course et infraction impossibles sur l’autoroute.

Plaisirs sur l’oreiller. Gravitation  et courbure de l’espace.

 

S’éclairer l’arrière de la tête par en avant.

E=mc2.            Le génie d’Einstein.

                              Son impact sur l’histoire du  siècle

Science, éthique  et religion selon Einstein

 Florilège de textes pertinents d’Einstein.

 

Appendice : Histoire de jambon, de gazelle et de Ti-Cul

 

Un jeu célèbre : « L’énigme d’ Einstein »

                          Pour s’amuser intelligemment 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF >>>

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)