Petite Histoire des visions du monde  (2) : Vision grecque

 

THALÈS

PARMÉNIDE

pythagore

DÉMOCRITE

LUCRÈCE

héraclite

 

2. QUESTIONNEMENT, exploration ET  inventaire des THÉORIES

(présocratiques)

              

L’ART  ou l’envie D’ALLER AU FOND DES CHOSES….Premières tentatives  qui se répercuteront jusqu’à aujourd’hui..

 

 

Face à la diversité presque infinie des réalités qui s’offrent à nos yeux (monde animal, végétal ou minéral), face au caractère éphémère des choses (cycle de la vie aux transformations constantes. La carotte qui devient lapin)    les premiers penseurs grecs se posent la question : avec quoi sont faites toutes ces choses?  Y a-t-il un substrat  universel, identique pour toutes choses ? (pour la carotte, pour le lapin et la connaissance de la carotte et…)

 

En se posant cette question, ils ne font que céder  à une tendance presque naturelle de l’intelligence qui, pour comprendre, cherche à réduire toute cette diversité à quelque chose d’unique qui serait  le substrat universel de tout ce qui existe et de tout ce qui est en constante mutation. Pour certains ce substrat universel avec lequel tout est fait c’est …

 

 

 

 

L’EAU.

 

Thalès

 

 Tout est fait d’eau et vient de l’eau. Sans eau, la vie est impossible. L’eau peut prendre les trois états : être liquide, solide ou vaporeux. Océans comme origine du vivant .

 

 

 

 

L’AIR

 

Anaximène

 

Sans air, la vie est impossible…L’esprit, les idées sont subtiles comme l’air.., etc. Le souffle de vie... est l’âme.  Mourir dans un dernier souffle. Selon la condensation  ou raréfaction, on aura le vent, l’eau, la neige, la glace, la terre, les pierres, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE FEU

 

Héraclite 535-475 av.J.C.

 Tout est changeant, en mouvement comme la flamme. Tout se consume, se défait, renaît de ses cendres.  Aucune forme de permanence. Les choses ne sont jamais ce qu’elles sont. Elles sont toujours en train de se détruire et de devenir autre chose. L’apparence de stabilité : équilibre entre deux mouvements inverses

 

 

 

« On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve »

 

(Gus, à citer devant tes amis quand tu seras à la plage. Ca leur changera les idées)

 

indé-fini

 

Anaxi-mandre

 

L’APEIRON ( Indéfini-infini)

 

La réalité fondamentale  n’est rien de déterminée puisqu’elle peut devenir tout et prendre  toutes les déterminations…Un substrat universel.

 

 

 

Le

NOMBRE

 

Pythagore

580-500

 

Chaque réalité est un  nombre jailli de l’unité comme les vibrations des notes de musique. Mâle=3, femelle=5, mariage 5 (3+2), vie=6 (3 X 2)

 

 

On demandait à un physicien moderne ce qu’était  un électron. Sa réponse :

« Un paquet d’équations »

 

Le beau rêve de la mathématisation du réel.

 

 

Difficulté majeure de toute théorie moniste qui veut expliquer la diversité des choses par un seul principe:

comment différentier le même par le même?

Les réponses sont diverses :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains rejettent le problème tout simplement en disant que la diversité n’est qu’apparente et illusoire.

D’autres ont recours à la quantité : plus ou moins de la même chose rend compte de la diversité, de la carotte et du lapin.

D’autres tiendront compte de la différence de condensation, de concentration ou encore de la configuration ou de la disposition des parties (atomisme antique)

 

 

 

Plus pragmatiques,  certains  rejettent l’idéal et l’ambition du monisme et partent de plusieurs principes premiers pour expliquer la diversité matérielle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Empé-

docle

 

480-420 av.J,C.

 

Il affirme que  les éléments fondamentaux avec quoi tout est fait  sont au nombre de quatre (il en sera ainsi jusqu’au 17ième siècle) : la terre, l’air, l’eau et le feu avec leurs propriétés le sec, le vaporeux,  l’humide, l’ardent.  Deux forces sont à l’origine des associations ou des dissociations qui forment la réalité visible : l’amour (fusion et attraction) , la haine (répulsion et séparation).

La connaissance est possible parce que nous sommes faits des mêmes éléments que les objets que nous connaissons.

 

Légende ou pas ? Une coquetterie d’Empédocle?

Il se serait jeté dans l’Etna pour disparaître définitivement et passer pour immortel.

Une sorte d’assomption inversée avant le temps.

 

 

GUS, ne lève pas le nez et ne souris pas, toi qui est l’héritier culturel de près de cent générations, juché sur les épaules des géants qui nous ont précédés, ne soit pas trop sévère  contre ce qui peut t’apparaître, à tort comme des enfantillages….Avec un peu plus de subtilité, tu pourrais y discerner les mêmes préoccupations fondamentales  qui sont le ressort de la science moderne avec des résultats plus vraisemblables…. en attendant en ce domaine  la vérité finale qui ne viendra peut-être pas mais qui agit comme un puissant aimant et est la raison d’être des centaines de laboratoires et des milliers de savants qui sont à l’œuvre.

 

 

Dans notre monde moderne, comment s’est manifestée cette recherche de « l’avec quoi » ultime  dont la réalité matérielle est constituée et cette tendance fondamentale de réduire à l’unité ou … presque. En simplifiant : trois étapes…

 

 

 

Fin du 19ième siècle.   Tableau de Mendeleïev… Une centaine d’éléments sont  identifiés comme fondamentaux.  La diversité presque infinie est ramenée à 100  ou un peu plus.

 

 

 

 

Début du 20ième siècle

 Les cent éléments sont ramenés à trois plus fondamentaux : protons, neutrons, électrons.

Par leur nombre,  leur mouvement et leur disposition, ils expliquent  le monde matériel dans toute sa variété

 

 

 

 

 

 

Fin du 20ième siècle.

On s’enfonce encore dans la recherche de « l’avec quoi » ultime. Pour le moment, on en est à 6 éléments plus fondamentaux, les quarks.

 L’intelligence du commun des mortels s’y perd, surtout que l’on semble basculer dans la poésie, tout comme les présocratiques : tout est fait à partir du haut, du bas, du fond, du dessus, de l’étrange et du charmant,

du U, du C, du T, du D, du S et du B.

 

 

 

 

Gus,  si tu n’es pas épaté ou éberlué par cette excursion  contemporaine dans les tréfonds de la matière,  tu  pourra ajouter les LEPTONS, les bosons,  les gluons, et bien d’autres.

La diversité des choses s’explique ultimement par une diversité de principes fondamentaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SUITE : LES PÔLES EXTRÊMES DE LA PENSÉE

 

Accueil

L’homme distancié

inventaire des théories

Permanence et changement

matérialisme et spiritualisme

âge d’or DE LA PHILOSOPHIE GRECQUE

TABLEAU COMPARATIF

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)