Sur les traces de l'homme

 

 

par  le  Prof  Bof

 

L'être humain,

c'est quoi !!

Sa spécificité... pour les spécialistes

 

 

 

 

 

PHILOSOPHIE ET PHILOSOPHES

 

Ces pages s'adressent  au commun des mortels,

à   tous ceux qui aiment réfléchir tout en souriant.

 

On ne tentera pas de  départager Y ou X dans l'interprétation de A ou B  à propos de la racine pré-socratique de tel mot grec dans laquelle repose le secret de l'existence.

Un proverbe africain stigmatise bien cette attitude  dans la recherche philosophique:

Le sage te montre la lune et tu regardes son  doigt.

Ici pour éviter cette méprise, le doigt (Bof) essaie de s'effacer le plus possible

devant le clair de lune

"Il faut entrer en soi-même armé jusqu'aux dents"

"Faire en soi le tour du "propriétaire".

État d'un être qui en a fini avec les mots abstraits, qui a rompu avec eux."

Monsieur Teste

 

Des faits simples, amusants et le plus souvent évidents sont présentés

et on tente d'en dégager  les implications ou les formulations appropriées.

 

 

Gus, ---« Bof, mon prof de bio vient de nous dire que la différence de l’homme et de l’animal ne tient qu’à un gène***. »

Bof. ---« Gus, tu diras gentiment à ton prof qu’il est un imbécile.

Tu te rétracteras cependant  tout aussi gentiment s’il peut t’expliquer à partir de son gène, les douze caractéristiques ou propriétés de l’être humain que Bof va te présenter ici. Toutes sont des faits banals qui sautent aux yeux de qui a les yeux vis-à-vis les trous, et qui sont  incontestables, d'une évidence à la portée de toutes les bourses intellectuelles…mais qu’il est bon de mettre noir sur blanc. Il peut  être difficile de se rendre compte de ce que nous sommes.

Un poisson ne prend conscience de ce qu'est l’eau que quand  on l’en sort.  Apprends à te regarder, à regarder l’homme  que tu es   comme si c’était un extra-terrestre conservé dans un musée pour les amateurs de sensations fortes… ou de réflexion  philosophique.…

 

(***le gène FOXP2  qui permet l’articulation des mots.

Il s’agirait plutôt d’un pour cent des gènes)

 

                                                      

                                                                               

Où est le problème ?

 

 

 

À chacun sa culture, prof !!.  OK Bof ???

.

 

Et si l’homme n’existait pas…ou si peu !! Pourquoi s’en faire ? 

 

Tout est culture. En effet, mais y  a-t-il un commun dénominateur qui permettrait de reconnaître  la commune humanité dont on parle habituellement et qui de fait se présente à nous  sous les multiples colorations qu'apportent les différentes cultures?

 A cette diversité, y  a-t-il un cran d'arrêt  que faute de mieux on appellerait  nature humaine?

 

(De grâce, cachez ce mot que je ne saurais entendre!!!)

 

Un animal, puis après !!! Il n'y a rien là....

  Penseurs ou anthropologues ont de la difficulté (à part la forme du crâne ou d'une rotule) à fixer une ligne spécifique qui distinguerait l'animal-homme des autres animaux. S'agit-il d'une question de degrés seulement? L'homme pousserait alors à la limite les pouvoirs que l'on retrouve déjà au moins en germe dans le monde animal. Ou bien y a t-il un saut qualitatif entre l'homme et l'animal, de sorte qu'on y trouverait des pouvoirs originaux qui mettraient l'homme en marge des autres animaux ?

Est-on homme essentiellement par notre tour de tête et la quantité de cc  de cervelle contenue dans la boîte crânienne

(trois fois le poids de nos proches concurrents, donc trois fois meilleurs.)

 

 

 

SIMILITUDES ET DIFFÉRENCES.

 

Les chimpanzés et l’espèce humaine n’utiliseraient qu’une trentaine de sons différents.

Mais l’homme avec ces sons a fait des mots, avec ces mots des phrases, avec ces phrases des langues et des systèmes d’écriture, puis viennent les  discours ou des livres, puis des encyclopédies, Internet,  des facultés. Etc. 

 C’est tout un échafaudage à partir de cette trentaine de sons.  « Quand on veut, on peut !!! » 

 

 

 

 

Un animal raisonnable, ha,ha !!! Ça bouche un coin, hein !?

 

 

 

C'est ce que répète Le Blond ou La Blonde à la suite de LaRousse qui reflète une sagesse populaire sinon millénaire. Ce n'est peut-être pas faux.  Mais plus important et surtout plus intéressant, quelles sont les multiples expériences et les réflexions   subséquentes qui ont amené l'être humain  à se conférer cet attribut qui semble à première vue clore le débat un peu vite et qui risque d'être un mot vide?

 

 

 

 

Grands singes et l’homme.

 

Si on veut se prononcer sur les problèmes avec un microscope…. La différence entre l’homme et le chimpanzé quant au patrimoine génétique  est de 1.6%, soit 98.4% de gènes identiques. Ce qui, mathématiquement, devrait les apparenter comme le cheval et l’âne ou la souris et le rat. Certains, frappés par ces chiffres, voudraient bien inclure les grands singes sous la bannière des droits de l’homme et leur garantir la même protection  morale et juridique.

  

Gus, au-delà des sens externes, des passions de base,  tu as à considérer  la douzaine de caractères  spécifiques que Bof a présentés et qui sont tout aussi valables pour le primitif que pour l’homme moderne… C’est toute une performance pour le 1.6 % de différence. Peut-être que d’autres voies sont plus appropriées pour comprendre la différence entre l’homme et l’animal.

 Quitte à s’en remettre à la définition de Larousse : l’homme un animal raisonnable. (moitié moitié)  et non 1.6 vs le reste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Carnaval des Animaux

 

.

 

 

 

 

 

 

" Et l'animal

se fit

homme"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par un miracle (parmi d'autres) de l'évolution,

certains animaux franchirent la barrière trans-spécifique

(sans perdre leur aspect extérieur)

et devinrent des êtres humains à part entière.

 

Quoi de neuf dans leur comportement ?

 

Plusieurs  cas de ces trans-spécifiés sont ici examinés…

 

 

GUS, Important… Avant d’aborder cette douzaine de caractéristiques propres à l’être humain, remarque que l’animal partage, avec l’homme,  plusieurs fonctions qui sont le lot de leur commune « animalité » , les sens externes, vue, odorat, audition, etc… souvent plus performant que chez l’être humain; des sens internes, imagination, mémoire; sens pratiques, sens des valeurs biologiques;  les émotions, la peur, la joie, le désir, l’aversion, l’amour,  l’attachement, la  fidélité,  etc… qui font partie de l’appareillage sensoriel des animaux supérieurs… et de l’homme; des habiletés techniques, manœuvres efficaces,  nidification, techniques de chasse ou pêche, etc  C’est le lot et la richesse de l’animalité, qui est aussi la nôtre,    et qui est déjà en soi une création extraordinaire (à quand la science nous construira en laboratoire un vulgaire maringouin… qui se reproduit, ne serait-ce que pour  éloigner ou ennuyer les ennemis potentiels) 

 

Des spécialistes du comportement simiesque aiment à noter qu’au plan génétique  la différence entre le singe et l’homme tient à peine à 1% des gènes.  La différence serait d’une insignifiance notoire, du moins mathématiquement…. Après avoir lu et compris les 12 caractéristiques suivantes, c’est à toi, Gus. de te demander s’il ne s’agit pas plutôt  de différences qui situent l’homme et l’animal comme le jour et la nuit…  malgré tout ce qui a été dit précédemment.

 

 

Premier cas  >>>>>

.

 

 

Accueil. Index. Présentation

 

 

1. L'ourson

et sa patte de lapin

 

2. Le Roi-Lion

et sa galerie d'ancêtres

3. Le Loup

 qui questionne la lune

4. De Pluto

à Pluton

 

5. La libellule qui se prend pour Diogène

 

6. L'empire des sens et décolonisation

7. Lupus I

"Je pense, donc...hi,hi"

8. Le chien

 qui tire de la patte

 

9. Une volaille

 en quête d'absolu

 

10. La schizo... comme maladie structurelle

11. L’ESPRIT SAIN

vint à un hominidé

12. Les animaux ne sont pas si bêtes que l’on pense

 

13. survie et contingence

 

Pour nous rejoindre

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1.alarmisme et catastrophisme

  

1b. La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

8. Écologie et catastrophisme

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre