Sur les traces de l'homme..7 par le prof Bof

 

 

Le sens du Je

 

Ou les contorsions  dans l'ordre de la connaissance…………….

 

(Le triple saut arrière avec chute sur le ....moi)…………

 

L'homme est cet animal qui non seulement connaît mais se connaît connaissant

 

 

                                       

                                                                                                       J

 

 

On vous présente ici une autre de ces bêtes qui,

 on ne sait trop pourquoi ni comment, ont fait

le saut inter-spécifique.

 

Lupus I est tout fier de proclamer à la face de la planète, comme s'il était le premier à le faire:

"Je pense, donc je suis,

 hi, hi" .

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                       

                Je pense,

 

          

           Donc je suis

 

             Hi, hi !!!

 

 

 

 

"Si encore l'homme se contentait de vivre,

 mais non, il lui faut en plus se regarder vivre"

 

"L'homme est atteint d'un nombrilisme transcendantal"

 

"La signification de l'homme est qu'il est insignifiant

et en est conscient"

 

 

 

Exercices  de réflexion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hein Chouette !!!

 

 L'homme est cet animal bien particulier qui peut dire Je ou MOI. Non seulement il connaît le monde, mais il se connaît connaissant, c'est à dire qu'il est capable d'un retour sur lui-même, de se prendre comme objet de connaissance. En train de connaître, il peut prendre conscience de son acte même de connaissance et s'interroger sur sa nature. Il est à lui-même son propre spectacle. Il peut prendre ses distances par rapport à lui-même, s'analyser, se juger, se questionner, se  demander ce qu'il est (c'est ce que nous sommes en train de faire)

 

L'animal est immergé dans la nature et ne semble faire qu'un avec elle; l'homme semble émerger au dessus de la nature, être dénaturé d'une certaine façon et faire deux avec la nature.

Le terme le plus approprié pour exprimer ce retour sur soi, cette contorsion de l'intelligence, est  «réflexion».

Phoque se demandant

ce qu'il fait à

Ste-Anne de la Pérade

 

Ceci est plus facile à constater qu'à comprendre. Pour se faire une idée  du mystère dans lequel on s'enfonce, on n'a qu'à se demander à quelles conditions l'œil non seulement verrait le monde mais serait capable de se voir lui-même, et en

 

« Ce qui élève l’homme par rapport à l’animal, c’est la conscience qu’il a d’être un animal. …Du fait qu’il sait qu’il est un animal, il cesse de l’être. » hegel

particulier serait capable de voir son  acte de vision. Au moins deux conditions sautent aux yeux (c'est le temps de le dire)

 

 

« L’être de la conscience c’est un être pour lequel il est dans son être question de son être »

Sartre

 

 1) L'acte de vision (non seulement l'œil lui-même) devrait être  coloré (quelle couleur !!!) puisque l'œil ne peut saisir que des couleurs.

 

2) L'œil devrait se retourner sur lui-même un peu comme on retourne un  bas  sans se déboîter évidemment et demeurer fonctionnel.

 

Pourtant  ce retour sur soi est un jeu d'enfant pour l'intelligence humaine....à un point tel qu'on en est arrivé à dire que le Moi est haïssable... Mais ceci est un autre problème....

Cré chouette, va !!

 

 

SUITE: SUR LES TRACES....8 

 

 

aDDITION 2003-04-10

EXTRAIT DE LA CHRONIQUE DE planète Québec.QC.ca  

 

Le triple salto  arrière avec chute sur le…

 

Ou  les contorsions dont l’intelligence humaine s’est fait une spécialité

...

Ceci est plus facile à constater qu'à comprendre.

 

Pour se faire une idée  du mystère dans lequel on s'enfonce ou du moins  en saisir les dimensions, on n'a qu'à se demander à quelles conditions l'œil non seulement verrait le monde mais serait capable de se voir lui-même, et en particulier, serait capable de voir son  acte de vision.  Au moins deux conditions sautent aux yeux (c'est le temps de le dire) et conditions qui permettent d’entrevoir la nature bien  particulière de l’intelligence qui « réfléchit » sur elle-même, sur son action,  comme si cela allait de soi, qui s’y retrouve comme un poisson dans l’eau… alors que l’animal reste sur les berges.

 

A tes neurones, mon cher Gus :

 

 1) L'ACTE DE VISION  (non seulement l'œil lui-même) devrait être  coloré (quelle couleur !!!) puisque l'œil ne peut saisir que des couleurs.

 

2) L'œil DEVRAIT SE RETOURNER SUR LUI-MÊME un peu comme on retourne un  bas  sans se déboîter évidemment et demeurer fonctionnel.

 

Pourtant  ce retour sur soi est un jeu d'enfant pour l'intelligence humaine....

 

POUR LA PREMIÈRE CONDITION on voit facilement que cela ne pose aucune difficulté pour l’intelligence  puisque l’acte de comprendre  est nécessairement de l’être, de l’existant (sous peine de ne pas être) et l’intelligence est justement cette faculté (la seule) à avoir comme objet propre l’être, l’être en tant que tel, l’être sous toutes ses formes. Donc la saisie de son activité entre dans le champ de ses possibilités.

 

POUR LA DEUXIÈME CONDITION, c’est beaucoup plus subtil.  On est dans l’impossibilité de concevoir  comment  un organe à composante matérielle comme l’œil, l’ouie, le cerveau….puisse se retourner sur lui-même pour se prendre comme objet  et  être encore fonctionnel.  On imagine mal l’ouie se retourner sur lui-même pour s’entendre…entendre. 

Il est  possible  à un chien de se mordre la queue, mais il n’en est pas ainsi si on tente de retourner  le chien comme une vieille chaussette..

Allo, SPA ! vite, un chien qui ….réfléchit sur lui-même et va peut-être japper « Moi »

 

LE PROF BOF VOUS SALUE.

 

 « Qui s’enfonce dans la connaissance de soi prend le risque d’avoir de mauvaises nouvelles » ?

                                    

         

 

 

SUITE: SUR LES TRACES....8 

 

 

Accueil. Index. Présentation

 

 

1. L'ourson

et sa patte de lapin

 

2. Le Roi-Lion

et sa galerie d'ancêtres

3. Le Loup

 qui questionne la lune

4. De Pluto

à Pluton

 

5. La libellule qui se prend pour Diogène

 

6. L'empire des sens et décolonisation

7. Lupus I

"Je pense, donc...hi,hi"

8. Le chien

 qui tire de la patte

 

9. Une volaille

 en quête d'absolu

 

10. La schizo... comme maladie structurelle

11. L’ESPRIT SAIN

vint à un hominidé

12. Les animaux ne sont pas si bêtes que l’on pense

 

13. survie et contingence

 

Pour nous rejoindre

 

 MARS   2001

Dernière édition : juil. 2001

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. gauche / droite

1b. eINSTEIN EN IMAGES.

2. société de consommation

3. Mondialisation

4. quête du bonheur

5. le terrorisme

 

6. Écologie et catastrophisme

 

7. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre