http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image003.jpg

 

     Profbof.com

(thèmes ou chapîtres)

(Bestbof) Capsules  (pages. extraits)

Pensées en Vrac

Brèves réflexions

Pour nous rejoindre

Pour nous rejoindre

 

Qui suis-je ?

 

 

 

 

La culture de la liberté

 

 

 

Peut-on être mieux libre ?

Peut-on améliorer qualitativement notre liberté ?

Tout homme normal adulte est structurellement libre,

(on n'est pas libre d'être libre)

mais cette structure psychique, cette donnée de nature, 

peut être cultivée, améliorée  pour fonctionner le mieux possible.

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image004.gif

De la même façon  tout  être humain normal (ou à peu près) est structurellement doué pour chanter....Cependant ils ne sont pas tous des Pavarotti ou des Kiri Te Kanawa.

La structure ou la faculté  étant donnée, comme fait de nature,  il y a place à la culture, au travail, à l'amélioration pour permettre à l'organe de fonctionner de mieux en mieux..

Il en est de même pour la liberté.....

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image005.gif

 

 

 

La liberté est le résultat d'une dynamique qui s'opère

entre l'intelligence et la volonté.

 

« La liberté n’existe que là où l’intelligence et le courage permettent de mordre sur la fatalité. »

Roger Caillois.

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image006.gif

QUOI FAIRE ?  C'est la raison qui apporte l'éclairage, la lucidité dans le choix de l'action, c'est elle qui analyse et soupèse les motifs  de choisir telle action ou telle autre.

 

LE FAIRE.....Ce qui est vouloir

 La volonté joue le rôle de moteur et   de mise en marche...

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image007.gif

 

 

 

 

A.    Du coté de la raison

 

 

 

 

 

Avant de poser une action,  la  lucidité ne sera jamais parfaite...

Une part d'ombre va toujours subsister. Il s'agit de la liberté d'un être fini..  Cependant  la réflexion préalable à l'action peut s'améliorer de différentes façons.

 

 

 

 

 

 

1)   Faire un  inventaire plus poussé

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image008.gifdes possibles

qui s'offrent  à notre choix.

 

 

 

 

 

Exemples: deux individus veulent s'orienter dans la vie :

un connaît deux professions ou métiers, un autre a consulté, s'est renseigné et connaît une vingtaine de possibilités qui  s'offrent  à lui.

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image009.gif

  Avant d'acheter un produit on peut s'en remettre à la première publicité qui nous tombe dessus; un autre, plus sage, consultera des revues de consommation indépendantes...

Même chose quant aux sources d'information, quant au choix de loisirs, de sports, quant au cinéma, à la lecture, à nos  fréquentations, à la diversité des moyens pour atteindre un but. etc. etc..

Impossible de tout explorer avant de faire un choix parfaitement éclairée... mais  ici  comme ailleurs un phare, même s'il n'éclaire pas tout, éclaire mieux qu'un lampion.

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image010.jpg


 

 

 

2) Meilleure prise de conscience des motifs d'agir

 

 

 

 

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image011.gif

Le même acte peut être fait pour une multitude de motifs différents.

On est facilement des hypocrites pour nous-mêmes, on se ment bien facilement. On aime bien  cacher  des intentions plus  ou moins louables  derrière des paravents plus honorables...

Recherche du plaisir, de l'argent, du  paraître, intention de dominer, d'écraser, de surpasser le voisin .

Psychologie, psychanalyse peuvent t'aider, Gus, à débroussailler le terrain, à débusquer les choix fondamentaux.  ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les choix fondamentaux....

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image012.jpg  Gus, tu dois trouver ces moments de réflexion, de délibération avant  l'action, un peu artificiels et ne correspondant pas tellement à ton expérience immédiate. Tu es plus spontané et habituellement tu ne te morfonds pas en méditation, en soupesant le pour et le contre,  avant de poser un geste quelconque.

Gus,  on peut facilement se rendre compte que nos actes particuliers ( si vite décidés, parfois irréfléchis) sont de fait le plus souvent décidés à l'avance et dépendent de  prises de positions plus radicales, plus fondamentales qui nous définissent  au plus profond de nous-mêmes et qui font que bien des décisions plus particulières sont vite prises sans réflexion... Par exemple, ton copain qui ne veut pas faire de skateboard. Tout ce qu'il te dit sur le skateboard ne compte peut-être pour rien dans sa décision: c'est qu'il ne veut pas être humilié par tes prouesses.

Tiens, quelques unes de ces options fondamentales....qui nous définissent ...et peuvent permettre de nous mieux connaître:

Attitude face à ce qui est facile ou ce qui est difficile..

Privilège accordé au  présent ou à l'avenir...

Préférence spontanée face au  plaisir ou au raisonnable.

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image013.gifImportance accordée à " l'être vu" par rapport à  "l'être."

Importance accordée à l'avoir sur l'être.

Importance accordée à la domination..., au pouvoir, aux  responsabilités, etc.

 

 

 

 

3) Conscience des pressions qui s'exercent sur nous

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image014.gif

S'il n'y avait que les pressions intérieures pour nous tirailler, mais l'environnement plus ou moins immédiat est encore souvent plus pressant: parents, société, mode, amis, publicité. TV. En prendre conscience, c'est augmenter notre possibilité de récupérer notre autonomie.

 

 

 

 

 

 

 

4) Prendre la mesure de ses possibilités

 

 

 

 http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image015.gif

Se connaître. Prendre conscience de ses ressources psychiques, physiques, matérielles, etc..

La même action peut être différemment réconfortante selon les tempéraments.

Ne pas avoir peur de prendre des risques...raisonnables. De donner son maximum

Mais le raisonnable tout comme le maximum peut varier d'un individu à l'autre.

 

 

 


 

 

 

 B.   DU COTÉ DE LA VOLONTÉ  

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image016.gif

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image017.gif

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image018.gif

 

 

 

1.      " Avoir de la volonté "

                     pour exécuter ce qui a été choisi

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image019.jpg

 

 

 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image020.gif

Whouah, si le  meilleur ( à long terme) était toujours le plus facile.  Bien des choses sont fort désirables mais on hésite à en payer le prix. .

Avoir de la volonté c'est la capacité d'assumer le difficile pour atteindre un but.

On aimerait  bien se voir sur le Podium, mais peu  ont envie de s'investir dans l'effort nécessaire.

Chaque être humain est un centre de tendances divergentes, de potentialités contradictoires.  Passer à l'action, c'est  sacrifier plusieurs tendances au profit d'une.... Faire un choix, c'est sacrifier une multitude de choix possibles... qui ne sont pas tous tellement indésirables.

. Cette unité peut se réaliser à n'importe quel niveau. C'est à chacun de se donner (librement) un centre de gravité, plus ou moins haut, plus ou moins large. On peut s'abandonner à ce qui est plus facile ou assumer le difficile pour se réaliser à un niveau plus exigeant.

C'est l'art de gérer le difficile.

Avoir de la volonté c'est également être capable de gérer le présent et le futur,

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image021.gif 

Un grand Monsieur qui ne l'a peut-être pas toujours pratiqué prodiguait ce conseil :

 "Il faut toujours suivre sa pente...  mais en montant"

 

  

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image022.gif


 

 

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image023.gif

 


 


"No Pain,

no Gain"

 

 

 

2.  "Avoir bonne volonté"

 

 

 

 

 

  

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image024.gif 

     Accord de la volonté et de la raison.

Quitte à se tromper, c'est vouloir faire ce qui nous parait    raisonnable...objectivement. On entre ici dans l'ordre de la conscience, dans l'ordre du bien et du mal auquel aucun être humain n'échappe.

 

Comment se situer par rapport à nos fins supérieurs?

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image025.gif

 

Comment vivre selon la maxime qui se trouve à peu près dans tous les codes éthiques des différentes cultures  et toutes les religions ?

"Ne pas faire aux autres

ce qu'on ne veut pas qu'on nous fasse"

 

Très sommairement, la genèse de cet aphorisme :

 

Prendre conscience que l'on a des droits.

Prendre conscience que ces droits sont fondés, non sur le fait de notre individualité mais  sur le fait que nous sommes des êtres humains.

Prendre conscience que l'autre est également un être humain et a donc les mêmes droits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUS, SURVEILLE

TON "LOOK" ÉTHIQUE

http://www.profbof.com/liberte/culture_fichiers/image027.jpg

 

Addition. Juillet 2003

Chronique publiée dans Planète-Québec.

 

BOF SE FAIT GOUROU ET INVENTE UNE NOUVELLE SECTE

 

La culture du vouloir… (suite)

 

Bof, pour se distinguer et se faire reconnaître enfin à sa juste valeur, se fait GOUROU et invente une nouvelle secte pour venir au secours des volontés défaillantes. Témoin du 21 siècle, Bof  se doit de se démarquer des vieilles expériences  qui n’ont pas, semble-t-il,  fait leur preuve et propose à l’humanité d’aujourd’hui  quelque chose de neuf.

 

LA POSITION.  Certains sectaires se croient obligés de se prosterner à plat ventre; d’autres de  propulser leur derrière vers le ciel;  d’autres, aux fesses plus fermes, s’assoient sur des planches à clous; plus  athlétiques, certains prennent la positions du lotus ;  dans cette position, les plus téméraires, au bassin plus musclé, entreprennent de léviter  (2 à 3 pouces pendant un quart de  seconde) ; suicidaires ou téméraires, certains se tiennent debout sur un pied et fixent le soleil (sans crème solaire No 30 et sans leurs lunettes Lacoste, s.v.p.)..

 

Bof se veut plus moderne. Voici le point de départ : Mon cher Gus, à titre de disciple,  tu devras t’asseoir dans le fauteuil le plus confortable  que tu puisses trouver  et t’y caller voluptueusement avant de commencer le rituel salvateur  qui devra t’arracher à  la facilité des mœurs modernes et t’apprendre à ramer à contre-courant.

 

LE MOMENT.  Pour certains le rituel de salut se pratique trois fois par jour, matin, midi et soir (au son de la cloche si permis), d’autres cinq fois, quelques uns gardent leur stance rituelle à journée longue, du moins tant qu’il y a des touristes (ou la télévision) pour  admirer et applaudir leurs prouesses rituelles.

 

Gus, si tu veux être le premier disciple de ton  Gourou de Prof, tu devras t’arrêter tous les jours, à heure fixe (de ton choix),   disons à titre d’exemple, à  six heures du soir et bien t’arrimer à ton fauteuil pour cinq minutes…Tu vois, c’est le salut à bon marché, un vrai  Dollarama comme église,  le tout  Made in China.

 

LE RITUIEL : Les choses simples sont les meilleures et les plus efficaces.

 A l’heure fixée, tu abandonnes tout, télé, activité, études, conversation, et tu t’assois  dans ton fauteuil. Dans un geste solennel tu enlèves ta chaussure droite, ton bas et tu étends ton pied nu  sur un tabouret  que tu auras approché. Et là,  les choses se précipitent  et le rituel prend tout son sens. Pendant CINQ MINUTES  bien comptés tu fixes dévotement (!) ton gros orteil. Le temps écoulé, tu te rhabilles et retournes à tes occupations coutumières.

 

LE SALUT ESCOMPTÉ.  Après un mois de cette pratique tu ne seras plus le même, mon cher Gus, parole de Bof,  parole de Gourou patenté. Ton gros orteil n’aura pas changé de volume ni de forme mais tu auras plus de volonté pour faire ce que tu as à faire…  et que tu as tendance à remettre toujours au lendemain ou à plus tard ou à jamais.

 

Si tu es capable de tout quitter, TV, Jeu vidéo, lecture, jeux, pendant cinq minutes, pendant plusieurs semaines,  je te garantis qu’il sera plus facile pour toi (tu auras une volonté plus forte), de commencer à étudier ou commencer ce  travail que tu remets depuis une semaine parce que tu trouves toujours quelque chose de plus intéressant à faire…et c’est si facile à trouver. Mais grâce au culte du gros orteil, tu seras désormais un nouveau citoyen responsable et ce n'est pas une petite aversion qui va t’arrêter dans ce que tu auras à faire.

Et quelle énergie maintenant pour faire…. ce que tu as à faire.

 

 

ET « MOÏSE » DANS TOUT CA ?  Justement ce culte a été inspiré à ton  cher Prof par un grand Gourou, un vrai Moïse de la psychologie du début du siècle dernier. William James donnait ce conseil : si vous voulez  avoir de la volonté, du  courage pour faire ce que vous avez à faire, pour assumer le pénible dans votre vie, pour assumer le prix …de  vos projets,  vous devriez chaque jour faire gratuitement deux actions  anodines, arbitraires, qui vous coûtent  quelque chose, qui vous répugnent ou vous contrarient légèrement …  sans autre but  que de vous forger une volonté….

 

LA FACILITÉ, c’est évidemment se la couler douce, se laisser aller, suivre sa pente… en descendant Mais si on veut suivre sa pente…en montant, il est bon de se faire des muscles dans les jambes, faire des pompes, … apprendre à se contrôler en s’arrachant à la facilité de chaque moment  pendant cinq minutes  pour s’habituer à pédaler…en montant…

 

ÉVIDEMMENT CE N’EST PAS TOUT.

Avec une « volonté de fer », tu pourras devenir le plus grand tueur de la planète ou être le sauveur espéré qui délivrera  l’humanité des invasions barbares.  Mais au moins, avec de la volonté,  tu vas arrêter de dire : « Je voudrais bien…» et apprendre à dire : «Je veux…». Et tu seras mieux équipé pour réaliser tes projets, du moins tu auras un certain  capital d’énergie  pour …en payer le prix.

 

Fais ça, mon cher Gus et tu seras un homme, un vrai de vrai.

 

 

 

 

La guerre des clans parmi les proverbes

 

La fortune vient en dormant

 

La fortune sourit à ceux qui se lèvent tôt

 

"Quoi faire ?"

dirait Lénine

 1. Accueil

2. Le problème

3. Éclaircissement

4. Conscience de la liberté.

              AUne Illusion  ?

              B.  Authentique ?

5. Fondement de la  liberté

6. Culture de la liberté

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

 

 

(récents)

1a. gauche / droite

1b. eINSTEIN EN IMAGES.

2. société de consommation

3. Mondialisation

4. quête du bonheur

5. le terrorisme

 

6. Écologie et catastrophisme

 

7. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre