PETITE HISTOIRE DES IDÉES                                                                                                                  Pour nous rejoindre

 

 

Mentalité primitive (2)

 

 

LA CONNAISSANCE DU PRIMITIF

 

Art de raisonner « primitivement » :

 

 Une hutte vient de s’écrouler. La cause n’est pas les termites qui ont mangé  les piliers mais le sorcier qui a jeté un mauvais sort.

 

 

On trouve dans un requin deux bracelets  ayant appartenu à l’épouse  d’un membre de  la tribu X, qui était disparue depuis un mois. Le requin a dévoré la dame ? Trop simple, même simpliste.

 C’est le sorcier de la tribu ennemie qui a commandé au requin de lui apporter la dame et a donné  au requin les deux bracelets en récompense de ses services.

            Tu suis, mon cher  Gus ?

 

PRINCIPALE CARACTÉRISTIQUE

L’INTEMPÉRANCE DE L’INTELLIGENCE.

 

 

Comme l’enfant, le primitif pose plus de questions qu’il n’en peut résoudre.

 

En tant qu’être intelligent, il n’accepte pas les phénomènes tels quels, il veut les comprendre et pose des questions  à l’infini.

 

Cependant il dispose de peu de moyens pour y répondre; un peu comme n’importe qui d’entre nous… si nous n’étions pas juchés sur les épaules de quelques centaines de générations qui chacune, après moult tentatives ou erreurs,  a apporté un peu de la  lumière qui nous éclaire aujourd’hui et nous permet de bomber le torse en raison de  nos compétences cognitives.

 

Tous ces efforts, ces aberrations, ont un grand mérite, celui de montrer l’énorme différence entre l’animal et l’être humain. si primitif soit-il. L’homme est  cet animal qui veut comprendre et qui a un point d’interrogation planté dans le cerveau, ce qui l’amène à spéculer sur le travail des termites ou sur l’espace-temps.

 

Et cette démangeaison est tellement impérative  qu’il ne peut accepter son impuissance et pour la soulager il aura tendance à s’inventer des réponses…   qui assurent un repos temporaire à ses inquiétudes.

 

La difficulté fondamentale du primitif est qu’il est incapable de se soumettre à une certaine ascèse de l’intelligence, d’avouer ou d’accepter son ignorance.

 

Ne pas oublier qu’il  y a à peine un siècle on avait des remèdes pour toutes les maladies dans le fond de nos campagnes. Aujourd’hui …un peu moins mais plus efficaces.     

 

Gus, te rends-tu compte que quand  tu étais petit (à l’éveil de ta raison), tu as posé tellement de « pourquoi » à ta mère que tu as failli la rendre folle et l’amener à se réinscrire à l’université.

 

Tu récapitulais quelques millénaires de l’histoire de l’humanité.

Sois indulgent.

Ne regarde pas de trop haut ces pratiques qui te paraissent aberrantes.

Fais abstraction de tout ce que l’on t’a dit depuis ton enfance et imagine ta réaction quand tu as entendu  un premier bon  coup de tonnerre qui t’a fait coller au plafond.

 

Fais la somme des Quoi? Qui? Pourquoi? Comment? Avec quoi?

 

Et tes réponses ???

 

DEUX CONSÉQUENCES

A)         Recours à la causalité psychique

B)         Recours à l’explication mythique.

 

 

1. RECOURS À LA CAUSALITÉ PSYCHIQUE. 

 

Le primitif (et souvent le moderne) expérimente le pouvoir de son esprit sur ses membres, ses gestes. La tentation est forte ou facile d’extrapoler ce pouvoir aux choses qui l’entourent, de le majorer et  d’en faire des détenteurs privilégiés. Le primitif maîtrise certaines techniques pour la fabrication de ses modestes outils (radeau, massue, lance, etc. ) mais il est sans prise sur les éléments. On construit l’embarcation de son mieux, mais on est sans prise sur le comportement de l’océan qui devra le porter.  On fait la flèche de son mieux, mais le contrôle de sa direction lui échappe pour une bonne part.  On cherche des causes ultimes…qui ne sont pas si ultimes que ça. 

Tout s’anime autour d’eux,  l’univers devient émotif,  les forces de la nature deviennent amicales ou hostiles;  elles sont justes, iniques ou arbitraires à l’égard de l’homme. Elles ont un mérite : elles permettent de fournir une explication à la présence du Mal dans le monde et souvent de le rattacher au mal de l’homme lui-même.

 

Il reste des impondérables, qui échappent  à toute loi universelle. C’est ici que, par leur pouvoir particulier, les sorciers, chamans  permettent de comprendre les accidents et les contingences de la vie.  On ne meurt pas de vieillesse mais par un mauvais sort,  la  maladie est une punition  ou  vient d’un mauvais esprit… On meurt par décret, par punition, par mauvais œil. La vie du primitif est en constante dépendance d’un vouloir qui lui est extrinsèque.

 

 Et les entremetteurs  de ce monde sont les chamans, les mages et les sorciers. Certains voyagent entre les deux mondes, physique et spirituel. Ils sont en contacts directs avec le monde des ancêtres, peuvent laborieusement neutraliser l’action des esprits maléfiques. En transe, ils peuvent extraire le mal du corps d’un malade mais doivent  relocaliser la chose ailleurs, dans le corps d’un ennemi. 

 

Mon cher Gus, te souviens-tu de la première fois que tu t’es donné un coup de marteau sur les doigts et que tu as lancé le marteau par terre…,  fou de rage et … de douleur?

 C’était une première crise d’animisme  et pas la dernière.

…………………….

Plus tard tu lanceras ton bâton de golf dans  le lac ou dans les arbres. Ce sera ta ennième crise d’animisme et un sursaut du primitif en toi.

 L’innocent bâton, qui doit assumer la responsabilité de ton incompétence,  t’attendra dans l’arbre, penaud, contrit  et inquiet.

………………….

 

 

 

 

SUITE : >>>>

Recours à  l’explication mythique

>>>> 

 

 

 

 

 

  

 

 

ACCUEIL : primitif et moderne

 

1. Anthropomorphisme et anthropocentrisme

 

2. La connaissance du primitif :

A)    Recours à la causalité psychique

 

B)    Recours à l’explication mythique

 

3. L’action chez le primitif

 

4. Le prof Bof se porte à la défense du patrimoine.

 

5. résumé progressif

 

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 25 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20ième siècle 

 

BRICOLAGE

(mON vERSAILLES À MOI)

GÉNÉALOGIE

(récents)

1a. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

6. quête du bonheur

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)