L’A.B.C.D. DE LA SEXUALITÉ..                                              

 

NIVEAU B. «  Et le sexe se fit homme et femme… »

 

 

Gus, la semaine dernière, nous avons vu comment toi et moi, en temps que valeureux mammifères, partageons les mêmes organes et beaucoup d’attributions avec quelques centaines d’autres espèces. C’est dans notre animalité, dans notre belle animalité, que la sexualité donne son coup d’envoi.

J’ai énuméré à l’occasion près d’une dizaine de traits que nous partageons avec les animaux et ce ne sont pas les moins importants. Oh, que  NON !

 

Aujourd’hui, nous franchissons une étape, le niveau B : quelles sont  les modifications  de cette sexualité animale quand elle se réalise chez un être humain?  QUOI DE NEUF ? Ce qui s’ajoute à la  vieille machine mammalienne, est-ce seulement des différences de grandeur, de fréquence, de configuration, de gestation, de blablabla, etc ? Ou bien est-ce que quelque chose de réellement nouveau apparaît?  Les physiciens parleraient peut-être de « saut  quantique ».  Au cas où tu ne verrais, mon cher Gus, que du rafistolage du  vieux système qui avait été expérimenté pendant des millions d’années, voici quelques faits à retenir pour ta réflexion. Bof te présente ici près d’une dizaine de traits propres à la sexualité se réalisant dans l’être humain. Ils ne sont peut-être  pas toujours des plus honorables. Évidemment, Gus, tu ne penses qu’à une chose : « L’amour, toujours l’amour!  » Mais j’insiste ici surtout sur les aspects que tu t’exposes à négliger mais qui permettent de distinguer en nous l’être humain et le mammifère que nous sommes.

 

1) LE DÉSIR DE COMPRÉHENSION.

 

 L’HOMME EST CET ANIMAL QUI VEUT COMPRENDRE et qui se pose des questions… et ceci ne se passe pas seulement au niveau universitaire ou dans les sociétés dites évoluées ou encore sur les « lignes ouvertes »ou dans les « courriers du cœur ». La sexualité évidemment n’échappe par à ce besoin de comprendre. Elle a même été l’objet des premières interrogations et des premières tentatives de solution. La variété des réponses à tous ces « pourquoi »  et « comment », premiers produits de  l’hominisation,  est plus émouvante que la somme des vérités qui peuvent s’en dégager. Ce désir de comprendre absolument insatiable (c’est la faim propre à l’être humain)  peut se contenter de n’importe quoi plutôt que d’AVOUER son ignorance ou son impuissance devant un phénomène aussi  grandiose que la sexualité …   quand on va au delà du problème de Viagra et du Mal de tête.

 

 

 

 

Mon cher Gus, fais un effort pour voir  sous cet angle tout ce que LES MYTHES des cultures anciennes racontent quant à l’origine et à la finalité de la sexualité (c’est ça qui s’appelle comprendre). Ces tentatives peuvent être émouvantes et parfois instructives si tu sais aller au-delà des « petites histoires » et de la « poésie » du mythe et  si tu sais chercher un sens plus profond  qui au total fait honneur à l’espèce humaine aux prises avec ce qui la dépasse.

 

Ce désir de compréhension, toutes LES RELIGIONS veulent le combler également à leur manière et chacune propose ses réponses aux interrogations de l’être humain  qui, entre deux orgasmes, veut bien comprendre un peu  ce qui se passe. Les religions sont surtout sensibles aux prescriptions éthiques …qui visent souvent des  buts semblables par des chemins différents.

 

Entendu récemment, Gus :

D’où vient cette petite barre horizontale   qu’on a l’habitude de mettre au centre du chiffre sept quand on a à l’écrire manuellement ?

 

La coutume est ancienne et remonterait, d’après les experts consultés,  à Moïse. Lorsque celui-ci descendit de l’Horeb avec les Dix commandements au milieu  des éclairs et du tonnerre, il commença à proclamer d’une voix de stentor et sur un ton qui n’invitait pas aux nuances ce qui était inscrit sur les  pierres qu’il portait de peine et de misère.

 

Rendu au septième : TU NE CONVOITERAS PAS LA FEMME DE TON PROCHAIN…

une clameur monta de la foule : BARRE-ÇA, BARRE-ÇA, BARRE-ÇA.

 

Et depuis les mâles et les lesbiennes qui ont porté un œil libidineux  sur la femme de leur  voisin barrent systématiquement  ou inconsciemment le 7 quand ils ont à l’écrire.

Les autres n’écrivent jamais de sept, car elles ne sont pas visées  ni exposées,  et manifestent plutôt dans la rue car  elles ont, depuis,  appris à lire… la suite : « Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin, ni son bœuf, ni son âne…ni son bungalow. »

 

Et les PHILOSOPHES  ont également leurs réponses, différentes selon les perspectives qu’ils adoptent et l’insertion possible  dans l’ensemble de leur système. Ces réponses   peuvent aller  des conceptions les plus éthérées aux conceptions  les plus grossièrement matérialistes.

  Et les SCIENCES modernes  s’arrêtent surtout à la matérialité, à la physiologie de la chose. Elles  éclairent  bien  le fonctionnement et le disfonctionnement des fonctions sexuelles. Et si tu ne sais pas comment t’y prendre, mon cher Gus, compte sur les sexologues pour  t’initier au rituel.

 

Des milliers et des milliers d’ouvrages, des bibliothèques,  étalent les spéculations,  les appréhensions, le savoir et les recettes de l’humanité à ce sujet.

 

Suite : ENCADREMENT ÉTHIQUE

 

24 nov.03

 

 

 

 

 

  Gus, peux-tu bien me dire ce qu’ont de particulier ces cylindres coniques pour exercer une telle fascination, du moins chez certains ?

Même Bof, malgré toute sa vertu et son grand âge, éprouve parfois de la difficulté à garder son regard à l’horizontale.

 Quel est le mystère de cette verticalité? Serait-ce que ces cylindres sont les colonnes du Temple de la Vie?

« Poète, prend ton luth et me donne un baiser »    Penses-tu que si un prof présentait la formule mathématique de l’évolution de ces formes  cylindriques à  ses étudiants que les mâles de sa classe, ou ceux qui se pensent tels, s’exciteraient sur la dite  formule et auraient de la difficulté à détourner leur regard  de cette  formule?

 

 Doit-on parler de l’impuissance ou de l’échec des mathématiques ou de la géométrie à rendre compte de la réalité?

 

 

A.   En tant que mammifère..Héritage animal

 

    A+ Les douze miracles  de l’invention

de la sexualité ou les DOUZE TRAVAUX D’HERCULE DE LA MATIÈRE (récent)

 

B.    « Et le sexe se fit homme et femme »

      1. Effort de compréhension

 

      2. Encadrement éthique

 Responsabilité du mâle

 Inceste et exogamie

 Pudeur

       3. Créativité au service de la sexualité

 Reformatage et reconfiguration

 Amour, Délice et Grandes orgues

 Exploration et exploitation

C. En tant qu’être d’une culture donnée (1)

       2. La séduction du relativisme

  

  1. .En tant que sexualité

d’un individu particulier

 

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF >>>

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés>>>>

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)