Profbof.com

(thèmes ou chapîtres)

(Bestbof) Capsules  (pages. extraits)

Pensées en Vrac

Brèves réflexions

 

Pour nous rejoindre

Qui suis-je ?

 

 

Un peu d’histoire :

LE FONDAMENTALISME et l’intégrisme dans l’Islam.

 

Par le Prof Bof

 

 

A l’origine, on retrouve le wahhabisme, un mouvement sectaire qui s’est implanté en Arabie Saoudite au 18e siècle.

Gus, toutes les religions connaissent au cours de leur histoire des Savonarole, de ces prédicateurs épris de pureté, champions de la rectitude morale et qui lancent leurs excommunications  à tous vents un peu comme Larousse a l’habitude. 

                                                 

L’Islam connut le sien au 18ième siècle : Mohammed Ibn Abd-el Wahab .

 

Il condamna  le relâchement moral  des Sunnites et des Shiites, qui avaient interprété le Coran de façon trop laxiste. Il s’insurge contre les pratiques de la religion populaire, culte des saints, miracles, statues, etc.  et compte faire revivre le strict monothéisme de l’Islam. Sont interdits sous la menace de graves peines l’alcool, le tabac, la musique; les hommes sont tenus au port de la barbe  à une longueur réglementaire, les femmes doivent être voilées  et interdiction  de  la proximité en public des hommes et des femmes. Tous ces interdits sont ressuscités prioritairement contre ceux qui se proclament de l’Islam sans en  respecter les préceptes, et secondairement contre les Turcs qui à l’époque représentent l’étranger. Et il sanctifia  et encouragea les guerres contre les hérétiques et les puissances non musulmanes.

 

Habituellement les Savonarole finissent sur le bûché mais Abd-el Wahab eut la bonne idée de convertir et de s’allier  plutôt à un chef tribal Mohamed Ibn Séoud, fondateur de la dynastie des Saoudiens qui règnent encore aujourd’hui sur l’Arabie Saoudite, alliés des Ben Laden et des  Ibn Bush du Texas.

 

Le fondamentalisme  islamiste a évolué au cours du 20ième  siècle. Vers la fin du 19ième  siècle, une  première vague (Muhammad Abduh en Égypte) s’opposait avant tout au colonialisme mais ne voyait pas d’incompatibilité entre l’Islam et les philosophies, les lois et lest méthodes scientifiques qui avaient  cours   en Occident.   Les revendications visaient  avant tout des réformes politiques  et  le droit à la  libre expression.

 

Au milieu  du  20ième  siècle,  les régimes colonialistes furent remplacés  par des dictatures militaires qui exaltent le nationalisme arabe,  pratiquent un socialisme d’inspiration  soviétique. La Fraternité islamique, fondée en 1928, qui préconisait  des réformes sociales  et agraires, fut  à ce moment violemment réprimée par les régimes dictatoriaux (Iraq, Syrie, Égypte). Sous l’effet de ces persécutions, une troisième forme de fondamentalisme  se développa. Elle se veut  anti-intellectuelle et  ressemble  au mouvement anarchique du début  du 20ième  siècle en Europe. 

 

Nihilistes, ils n’ont aucune confiance en un quelconque régime politique, ils  défendent  la pureté de l’Islam pour établir un gouvernement d’Allah.

 Nouveauté, ils s’opposent  non seulement à l’Occident mais au courant principal de l’islamisme, tant au  point de vue culturel  que philosophique. Ils ne se présentent pas comme penseurs ou théologiens  mais comme des professionnels en rupture de l’Occident, des gens ayant goûté à la gauche et au nationalisme  courant. Nouveauté, ils représentent une menace pour l’Occident et pour l’Islam traditionnel, une tradition de 1 400 ans

 

LE FEU SOUS LE BOISSEAU.

 

 Moralité et mode vestimentaire.

 

Gus comment comprendre la burka dans certaines cultures?   Deux hypothèses :

 

1. Les femmes sont d’un charme absolument irrésistible, de la pointe des pieds  à la calotte crânienne et un peu plus. Elles sont donc menacées perpétuellement.  Le voile ou la burka est la seule défense permise et efficace contre les brutes et les satyres qu’elles  peuvent rencontrer hors de leur domicile.

.« Si vous placez de la viande dans la rue… et que des chats viennent la manger, qui doit-on blâmer, les chats ou la viande? » Haut dignitaire musulman d’Australie

 

2. Les hommes s’excitent facilement sans Viagra et sont faibles et sans contrôle sur  leurs envies une fois la mise à feu.  Pour ne pas brûler vaut mieux mettre le feu provocateur sous le boisseau ou sous la burka … ou se marier disait le vieux saint Paul… pis encore !  peut-être  le ice-pack comme solution.

 

Parallèlement devrait-on inverser ces hypothèses en Occident?

 

1. Les femmes manqueraient  décidément de charme et ne jouissent  que d’un pouvoir de séduction fort restreint de sorte qu’elles doivent compenser par  la superficie exposée  pour arriver à stimuler un partenaire éventuel, même d’occasion.

 

    Et ceci, Gus, sans compter sur la  concurrence, à visage découvert,  de trois milliards de «rivales» et, pire, sans compter sur la compétition des milliards de beautés qui n’ont qu'une existence virtuelle toutes voiles dehors.

 

2. Les hommes impassibles ou frigides ont recours à la pilule bleue pour suppléer aux limites des excitations venant de l’environnement.

 

Gus, deux conceptions du mariage :

Le mariage comme boite à surprise ou le mariage  comme trêve entre  deux courses.

 

« Alors que les débats entre Al-Gazzali et Averroès portaient sur des questions abstraites et universelles, ceux d’aujourd’hui ont pour objet la longueur, la largeur et la couleur du voile de la musulmane. Il y a des siècles, Dieu présidait aux grands débats philosophiques entre musulmans, aujourd’hui beaucoup d’ignorants en ont fait un simple tailleur. »

maleK chebel, LIslam et la raison. Le com bat des idées, p. 68

 

.

L’invention du moteur à essence  et des méthodes d’extraction du pétrole en Occident et la découverte du pétrole en Arabie vont faire de l’Arabie saoudienne une puissance économique.

 

Depuis le choc pétrolier de 1973 les pétrodollars de l’Arabie saoudite ont servi en partie à répandre  par la fondation d’écoles coraniques,

« Le fondamentalisme--- volonté de revenir aux seuls textes fondateurs d’une religion—n’est pas nouveau, mais sa politisation (l’islamisme) est, elle, récente, à la suite de la confrontation coloniale. Avant l’islamisme, les fondamentalistes ne contestaient pas le pouvoir en tant que tel, mais exigeaient d'avoir une influence par leur « conseil au Prince » » « L’islamisme est donc la politisation du fondamentalisme »111 »

« S’obstiner à traiter l’intégrisme du seul point de vue culturel ou religieux, c’est avoir tout faux  et faire en sorte que les intégristes aient tout vrai! » 145

DOUNIA BOUZAR. L’intégrisme, l’islam et nous.  Plon. 07

par les  prêches  des mosquées, même en Occident, le  wahabisme qui s’incarne dans un replis sur soi et dans un refus de tout ce qui peut être un soupçon de modernité.

 

L’alliance  de la richesse et du fanatisme devient explosive, du moins auprès d’une minorité, contre les Soviétiques d’abord en Afghanistan et  ensuite contre l’Occident  décadent incarné surtout par l’Amérique qui devint le Grand Satan à abattre par tous les moyens… moyens de faibles évidemment

 

« L’islam est à l’islamisme ce que l’uranium est aux armes de destruction massive. »

Tarek Fatah, (17 sept. 2008) Conseil des droits de l’homme de l’ONU

 

 

(2005//04) Gus, le troisième rapport de l’ONU sur le développement  humain chez les peuples arabes, écrit par des spécialistes arabes, sous les auspices  du Programme en développement de l’ONU,  porte cette année-ci sur « le déficit grave de liberté et de bonne gouvernance dans le monde arabe »

 

Tout ce que ces régimes ont en commun, dit-on,  est que le pouvoir est concentré au sommet de la pyramide du pouvoir exécutif et la marge de liberté permise, qui peut facilement être réduite, n’a aucun effet sur l’emprise  absolue de l’état sur le pouvoir.  Sans une majorité du peuple derrière eux, ces gouvernements arabes manquent de légitimité.

 

Le rapport note que  la plupart des états arabes aujourd’hui ressemblent à des « trous noirs » qui créent un environnement social  dans lequel rien ne bouge et duquel rien ne s’échappe. Partis politiques s’il y en a, institutions, tribunaux, services de renseignements, police, media sont centralisés  dans les mains du chef Arabe suprême.

 

“La famille, la base de la société arabe, se fonde sur le clan, qui commande la soumission et se pose comme  l’ennemi de l’indépendance personnelle, de l’audace intellectuelle et de l’éclosion d’une authentique communauté  humaine. »

Les auteurs du rapport concluent en espérant une large et pacifique redistribution du pouvoir dans le monde arabe et en craignant que rien ne  change, ce qui pourrait conduire à des soulèvements chaotiques.

 

Et Gus, ne pas oublier que l’antiaméricanisme est  un instrument d’une efficacité prouvée  pour cacher la corruption locale  et faire oublier la mauvaise administration…

 

 

 

PRINCIPAUX GROUPES TERRORISTES  DE TENDANCE  ISLAMISTE

 

AL QAEDA

( LA BASE)

 

créé en 1988 à la fin de la guerre afghane et s’inspire de l’idéologie de la secte des Frères musulmans.

Fonctionne en réseau. Inspiré par Ben Laden.

 

 

HAMAS

(ENTHOUSIASME)

 

Fondé en 1988 en Palestine. Tendance sunnite. Créé en Israel par le Cheikh Yassine.

DJIHAD ISLAMIQUE

(Guerre islamique)

 

Bras armé du Hezbollah. Tendance chiite. Coiffe  plusieurs sous=-groupes locaux : Irak, Iran, Lyban, Égypte, Israel, Gaza.

El-Fatah

(Acronyme inversé : victoire)

MLP

Groupe terroriste palestinien créé au Koweit par Arafat (Abou Amar) en 1957.

Bandes armées palestiniennes : les « feddayin » (ceux qui se sacrifient)

FPLP

(Front Populaire de Libération de la Palestine)

Inspiration marxiste.

Créé en 1967  par Dr Habache. Fusion d’éléments du FLP et du Mouv. National Arabe.

 

 

Au tour du Canada., après  l’Espagne  et Londres…

Démentellement d’un réseau de terroristes

 

Complot découvert  en Juin 2006.

Gus, une petite remaque.

Évolultion de la situation.

On estime en Grande Bretagne à 20 000 personnes le nombre des convertis à l’Islam.

En Allemagne,  on assisterait à 1 000 conversions par année.

Ces « nouveaux convertis »  manifestent un zéle particulier comme tous les nouveaux convertis, ce qui ne veut pas dire qu’ils deviennent  des terroristes…. À part quelques « super zélés » qu’on a vus dans certains pays occidentaux…  Le nom peut cacher un terroriste.. Une complication supplémentaire… Fritz, Harrold ou Tremblay

 

 

La seule élue québécoise musulmane, Madame Houda-Pépin prend la parole…

 

 «Tant et aussi longtemps qu'on laissera des gens, ici, faire des endoctrinements et lancer des messages de haine à l'encontre des autres parce qu'ils sont d'une autre religion, d'une autre culture, d'une autre idéologie ou d'une autre pratique religieuse, nous allons avoir des problèmes

Dans les mosquées, « se tiennent des discours haineux extrêmement violents à l'endroit de tous les "mécréants"; entendez par "mécréants" tous ceux qui ne sont pas musulmans, d'une part, et, d'autre part, les musulmans qui ne pensent pas comme eux … La violence commence là : lorsqu'on propage un discours de haine à l'encontre de l'autre, à cause de sa différence…, il faut arrêter de se fermer les yeux sur cette réalité parce que nous sommes tous perdants si on continue de fermer les yeux sur ce phénomène».

 

 Un problème de représentativité.

 

« Il s’agit d'un petit segment minoritaire chez les musulmans d'ici, une mouvance alimentée aux conflits importés d'ailleurs, aux sensibilités venant d'ailleurs; elle s'est organisée autour d'un certain leadership importé d'ailleurs…  Elle pense par exemple «à des gens qui viennent ici comme imams, ils sont formés à l'étranger, payés par l'étranger, pour promouvoir au Québec et au Canada un islam de l'étranger qui n'a aucun rapport avec la réalité et les contextes proprement québécois et proprement canadiens».

 

 «N'importe qui peut se déclarer imam…  Ce n'est pas comme le sacerdoce, où vous avez une structure, une Église organisée, où les titres valent quelque chose, où les gens ont passé à travers une formation académique, une formation personnelle, qui les a amenés à une reconnaissance d'un statut précis…  Il n'y a pas de leadership unifié, il n'y a pas d'interlocuteurs qui vont refléter l'opinion, le point de vue ou le sentiment de la très vaste majorité »

 «Ceux qui s'intègrent, ceux qui vivent en harmonie avec leur milieu ne sont pas organisés, n'ont pas de voix reconnue pour refléter leurs sentiments et leurs réactions.»

 

 «Quand on les rencontre, ils vous disent : "Moi, j'ai quitté mon pays, j'ai quitté ma famille pour fuir l'extrémisme, la violence, le fanatisme, pour combattre ces éléments-là, et ici, on m'associe à ceux qui représentent cela !"»,

Le Devoir. 8 juin 06.

 

 

 

SUITE : Cause : le ressentiment, la fascination de l’Occident et  la défense de l’identité.…>>>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Accueil.

2. Tactiques.  Asymétrie des moyens

compensée par l’asymétrie des principes

3. Cause : Histoire : le wahhabisme et  Ben Laden.

4. Cause : le ressentiment, la fascination de l’Occident

5. Cause : Immigration et auto-défense identitaire.

6. Témoignage d’un terroriste… Les psychiatres

et les sociologues s’en mêlent

7. Hourras et Houris

8. Coran : interprétation et versets  controversés      

9. Rushdie : ne pas céder à la peur.

10 . La bêtise comme soutien technique et accélérant

 11. Les  caricatures sataniques  

 

Pour nous rejoindre