AUTO-DÉFENSE

 

IDENTITAIRE.

 

 

Immigration et intégration

 

Par le Prof Bof.

 

Cette page peut paraître  hors de propos dans un site sur le terrorisme.  Cependant  elle aide à comprendre comment des immigrants, parfois de deuxième génération,   deviennent des terroristes.

Bof ici catalogue cinq degrés  ou modalités d’intégration plus ou moins réussies pour aider à comprendre (en cinquième lieu,)  les nouveaux terroristes issus de l’Occident.

 

POUR UN TRAITEMENT DU PROBLÈME DE L’IDENTITÉ DANS UN CONTEXTE PLUS UNIVERSEL  VOIR >>>>

 

 

 

Le ressentiment, l’expérience humiliante d’un  retard historique,  la séduction des modes de vie et de la richesse occidentale incitent  certains à émigrer en des pays accueillants, pour d’autres  les mêmes facteurs engendrent des attitudes de refus, de repli et sont plutôt  une incitation à défendre, chez eux ou à l’étranger,  leur  identité nourrie par les principes et les pratiques traditionnelles de l’Islam.

 

Parfois c’est rendu dans un pays étranger que  la conscience de l’identité propre peut être plus vive en expérimentant de plus près les  contrastes, en subissant certaines  humiliations ou en se butant à des formes de rejet plus ou moins explicites.  La liberté qui est donnée tout à coup est pour plusieurs l’expérience d’un vide, d’où le besoin de se rattacher à des valeurs que l ‘on juge solides et sécurisantes.  Issus pour plusieurs des écoles coraniques wahhabites de l’Arabie saoudite, les terroristes les plus agressifs se sont retrouvés dernièrement parmi cette diaspora, parfois instruite, qui, d’humiliations en  humiliations, de frustrations en frustrations,  a décidé d’en finir avec le grand Satan.  Les mosquées peuvent servir de point de ralliement où on peut retrouver la chaleur des origines et de la « vraie » foi qui permet d’affronter « l’ennemi »  omniprésent.

 

 

Gus, s’il fallait construire une échelle de résistance ou d’intégration  au monde moderne selon le comportement des individus et  des  groupes  en terre d’accueil, on pourrait distinguer approximativement cinq degrés :

 

Gus, le plaisir d’être ailleurs.

 

Au Pakistan, si une femme rapporte un viol, quatre  musulmans du bon sexe doivent servir de témoins pour prouver son cas. Sinon, elle risque d’être accusée de fornication ou d’adultère  et  être condamnée à la flagellation et à l’emprisonnement.

 

Mieux, (un fait réel)  le  tribunal d’un village, pour régler une chicane entre clans, condamne la fille d’une des deux familles à être violée par quatre hommes du clan adverse. Immédiatement quatre hommes se dévouent  pour accomplir leur devoir de citoyens et on renvoie  la  fille nue chez elle.

Habituellement les filles se suicident dans pareilles circonstances. On a de l’honneur ou on n’en a pas. Mais ce ne fut pas le cas avec Muhtaran Bibi qui a créé une école   et reçoit des fonds  d’un peu partout…..(histoire à suivre)  NYT  05/03/05

 

05/06007. comme madame Bibi communique par cellulaire et veut alerter et promouvoir en Occident la cause locale des femmes, les autorités du Pakistan l’ont à l’oeil et lui interdisent manu militari toute communication.

 

1) Certains ont quitté leur pays d’origine pour fuir des conditions de vie, de moeurs qu’ils abhorraient et des situations politiques qu’ils refusaient  pour jouir de la liberté de conscience et de pensée.

Parfois ils renient tout et ne veulent rien savoir du passé.   Ils peuvent avoir été en situation de demandeur  d’asile fuyant les persécutions. Ils seront plus à l’aise dans le pays d’accueil que parmi leur communauté d’origine qui s’est reconstituée et où ils seront considérés comme des apostats ou des traîtres. Après quelques années seul un léger bronzage permanent fort enviable les distinguera.

 

C’est la zone  de communion dans un accord fondamental  sur  les droits de l’homme partagés par un chacun.

 

Leur affranchissement cependant ne  sera pas toujours facile : « musulman un jour, musulman toujours » même après la mort.  Sous la pression des Imams, un état moderne a refusé à la famille d’un défunt de procéder à  l’incinération d’un immigrant qui l’avait demandée  sous prétexte du caractère permanent  de l’appartenance à l’Islam.

Hirsi Ali en connaît quelque chose : ex-musulmane, députée en Hollande, elle a osé dénoncer la condition des femmes musulmanes dans un petit film réalisé par Théo Van Gogh.  Elle doit être accompagnée constamment de gardes du corps et le réalisateur a été assassiné.

 

   “Il faut que les droits et devoirs reconnus des citoyens du pays soient acceptés par les immigrants qui viennent ici. Pour moi un musulman qui est insatisfait parce qu’il ne peut pas imposer le hidjab à sa jeune fille n’a qu’à aller vivre en Arabie Saoudite » 

Arzu Toker, d’origine turque, vice présidente en Allemagne de l’Association des ex-musulmans (qui à son dire constituerait 30% des immigrants) Elle vit sous la  protection de la police.

 

« Les musulmans ne sont libres de s’exprimer que dans les pays où ils sont en minorité »   Tarek Fatah, musulman

 

« J’aime le Canada comme mon pays natal, mais depuis quelque temps, je m’inquiète, car j’ai retrouvé ici les intégristes que j’ai fuis. Je me demande comment de tels extrémistes, qui ont mis mon pays à feu et à sang, ont pu être accueillis par le  Canada. Je demande une seule chose : qu’on nous protège, nous, les musulmans modérés, de ces individus » Ines Touati. (Actualité)

Un intellectuel saoudien, Abdallah bin Bakhit, fait l’éloge de la laïcité.

« « En Inde, les musulmans représentent une minorité. C´est la laïcité qui a protégé les musulmans d´Inde de la tyrannie de la majorité : les Hindous et les autres. Si l´Inde n´avait pas adopté un système politique laïc, vous verriez le sang de nos frères musulmans couler dans les rues d´Inde. Cela est valable pour la Grande-Bretagne également. Sans système laïc, [les Britanniques] ne protégeraient pas les musulmans sur leur sol. … » Il prend soin d’ajouter cependant 

Il prend soin d’ajouter cependant  Il prend soin d’ajouter cependant  Il prend soin d’ajouter cependant : Il prend soin d’ajouter cependant  Il prend soin d’ajouter cependant Il prend soin cependant de protéger ses arrières.. « Mais en Arabie saoudite, par exemple, ce système n´est pas nécessaire, car 100% des citoyens sont musulmans. »

 

 

Gus, ce sont des musulmans de cette première catégorie qui ont composé

Le manifeste de Saint Petersburg (Floride)

  

2) Ceux  qui ont conscience d’être à l’étranger et en terre d’accueil et qui dans la mesure du possible s’adaptent   à leur nouveau milieu en gardant leurs convictions pour la sphère privée. Ils sont convaincus que c’est au contenu à s’adapter au contenant. Et non l’inverse.

 

Et même des fondamentalistes, avec un peu de bonne volonté et un certain esprit de conciliation trouvent souvent en Occident  plus de liberté pour s’épanouir que dans leur pays d’origine où la dissidence même théologique n’est pas tolérée ou est considérée comme dangereuse. On peut y afficher sa foi en toute liberté et se livrer à ses pratiques cultuelles et culturelles sans difficultés.  Une musulmane avec costume d’usage se fait moins remarquer, suscite moins d’étonnement qu’un adolescent avec le fond de culotte aux genoux.

 

Et celles qui portent élégamment un foulard à la Benazir Bhutto font des jalouses.

Gus, entre nous, un conseil

Gus, sois quand même prudent avec les femmes voilées. Comme elle ne peuvent, pour  séduire, afficher  les circonvolutions et les méandres  de leur nombril,  ni  miser sur un entrebâillement prometteur de l’entre deux seins, elles doivent concentrer leur pouvoir de séduction dans leur regard, leur sourire et dans  la finesse de leur conversation.  Un trio qui peut être de la véritable dynamite, dirait un publicitaire de MacDonald

Pour plusieurs, leur religion est vécue comme un antidote au matérialisme ambiant et à l’effritement des valeurs occidentales sans

Gus, l’héritage culturel de l’Occident  a peine à se définir.

Au plan des valeurs, du moins privées, il se crée de plus en plus un vide qui  pour certains est vécu comme l’appel d’un  plein.

  Il reste deux ou trois « tabous », comme on dit, la pédophilie, l’inceste, la nudité généralisée au centre-ville (des restes humains)  qui ont une date de péremption  d’une ou deux décennies. Serions–nous dans une roue ou des cycles  (à défaut de choc) de civilisations : on recommencerait   avec la burka, et on en supprimerait  un ou deux morceaux par  décennie  pour revenir dans quelques générations au « string » comme costume de soirée.

 

 

« Au risque de choquer quelques âmes sensibles et les tenants de la « bien pensance », je dirai qu’il nous incombe aujourd’hui d’expliquer aux esprits atteints d'archaïsme et de bêtise, aussi bien en France qu’ailleurs, qu’il  existe au sein du monde musulman des individus, hommes et femmes, jeunes et âgés, lettrés et illettrés, qui refusent de concevoir leur vie exclusivement autour de la religion, encore moins de laisser celle-ci entre les mains d’une idéologie rétrograde. » p. 15 MOHAMED Sifaoui. (musulman)

L’AFFAIRE DES CARICATURES

 

L’ « islamiquement correct » en Occident est devenu un mur contre la critique d’une charia inhumaine. Ces occidentaux trouvent des excuses au terrorisme islamique, comme la pauvreté, le colonialisme, la discrimination ou la critique  d’Israël. Dès lors, quelle incitation les musulmans ont-il pour réclamer la réforme alors que les occidentaux dits progressistes ouvrent la voie à un islam barbare ? »

Dr Tawfiq Hamid

sentir le besoin de monter aux barricades un sabre entre les dents. Voir : Irshad Manji, "The Trouble with Islam: A Muslim's Call for Reform in Her Faith.'' “Les gens sont si tolérants au Canada (tribunaux islamiques) qu’ils en viennent à tolérer l’intolérance » « Ce n’est pas dans les monarchies pétrolières du Golf Persique que les musulmans pourront reformer l’islam, mais d’abord dans les pays démocratiques comme le Canada » « Si j’étais restée dans un pays musulman, je suis convaincue que je serais aujourd’hui athée, cynique et désabusée. Mais le Canada m’a permis non seulement de cultiver et de chérir ma foi, mais aussi de ne pas avoir peur de la remettre en question et de vouloir qu’elle évolue et se modernise comme toutes les autres religions »

C’est la zone d'accueil. Les particularismes religieux ou culturels sont vécus parallèlement par les uns et les autres.

TAREK FATAH, membre fondateur du Congrès musulman canadien : « Si on adopte la charia ici, on va trahir les centaines de millions de musulmans qui s’y opposent partout dans le monde »  Trahir surtout ceux qui ont conscience d’être rendus au 21e siècle et qui sont capables de faire le partage entre l’essentiel de leur religion et certaines pratiques arabes ou africaines qui remontent au Moyen-Âge.

Cette catégorie serait-elle une majorité ? une majorité silencieuse ? A tout le moins la plus silencieuse des majorités silencieuses …  si c’est le cas.

 

Malgré leur bonne volonté, il est possible que les immigrants de bonne foi aient  à affronter  de la part de la communauté d'accueil  des  attitudes de xénophobie, des difficultés au plan professionnel  de la part des  corporations ou de syndicats défendant  leurs privilèges… Certains voient dans tout immigrant un  « voleur de job ». La nature est équitable : elle partage également parmi les peuples  l’ « hommerie » et la débilité.

 

 « Lorsque je suis arrivé au Canada à l’âge de 12 ans, en 1968, j’ai dû me battre contre des garçons tous les jours après les classes au cours de ma première semaine tout simplement parce que j’étais différent. A la deuxième semaine, d’autres se sont battus à mes cotés. Quel passé lointain et curieux que le mien comparativement à la génération de mes enfants qui s’épanouit dans des réseaux sociaux auxquels importent peu la couleur de la peau, l’ethnie et l’orientation sexuelle. »

 

Satya DAS. (la Presse. 4 juin. 2008)

 

Réalité et bonne volonté

Fév. 09. Muzzammil Hassan, un musulman modéré qui a créé une station de TV pour lutter contre les perceptions négatives de l’Islam,  est accusé  d’avoir décapité sa femme qui avait demandé le divorce

 

Voir dans cette deuxième perspective. Gus se fait une copine musulmane.

 

Nicolas Sarkozy: "Au lieu de condamner sans appel le peuple suisse, essayons aussi de comprendre ce qu'il a voulu exprimer et ce que ressentent tant de peuples en Europe, y compris le peuple français…"

 

"Le métissage c'est la volonté de vivre ensemble. Le communautarisme c'est le choix de vivre séparément. Mais le métissage ce n'est pas la négation des identités, c'est pour chacun, vis-à-vis de l'autre, la reconnaissance, la compréhension et le respect…",

 

 

 "Respecter ceux qui arrivent" implique en retour de "respecter ceux qui accueillent", c'est-à-dire "s'efforcer de ne pas les heurter, de ne pas les choquer, c'est en respecter les valeurs, les convictions, les lois, les traditions, et les faire - au moins en partie - siennes". Déc.09

 

 

 

3. Ceux qui s’accommodent plus difficilement  des exigences nouvelles et exigent de l’état qui les accueille des statuts particuliers…   et étirent  l’élastique du multiculturalisme et de la tolérance  aux limites du bris.

 

Mon  cher Gus, les temps sont dures.

Avec les lois actuelles sur la polygamie et la pédophilie, Mahomet  ne pourrait faire le voyage traditionnel  des nouveaux mariés aux Chutes Niagara avec sa dernière  épouse (la troisième de ses 15 épouses***), la belle Aïcha, neuf ans.  ****

C’est vrai qu’on ne sait pas trop bien quelles étaient les lois dans la région du  Niagara au septième siècle de notre ère, ni si la rectitude politique y avait court, on ne sait  même pas si les lois étaient les mêmes sur les futurs  cotés américain et canadien.

 

La revanche d’Aïcha : Avec le temps, sa beauté finit par attirer, dans l’entourage de Mahomet, l’attention des adultes qui voyaient ce joli bouton s’épanouir en fleur mature sous leurs yeux.  Mahomet se plaignit à un confident  de ces regards libidineux jetés sur  une de ses épouses qui pourtant ne s’en plaignait pas. Il reçut un conseil d’ami : pourquoi ne pas couvrir la tête de  ses épouses  pour arrêter ces débordements de concupiscence et d’envie. C’était un geste prudent qui évitait d’être obligé de couper  la source de ces concupiscences morbides au risque de s’aliéner des courtisans.

Mahomet, toujours magnanime, qui n’aimait pas les régimes d’exception, à moins  d’en recevoir l’ordre exprès  du ciel comme pour la femme de son fils qu’il prit comme épouse, généralisa la pratique qui se perpétua et ébranla un peu plus tard la cinquième république.

L’islam limite le nombre des épouses à quatre officiellement mais Allah est compréhensif, reconnaissant  et permissif  pour son prophète et porte parole (Sura  33 :50).

 

*** certaines comme butin de guerre, d’autres pour accommodements politiques avec des tribus rivales) 

 

**** (oct.2007)  Les temps changent.. Un citoyen canadien de 56 ans accusé de pédophilie  soutient que les lois actuelles du mariage sont anticonstitutionnelles  et prétend que la pseudo victime est bel et bien sa femme qu’il a épousée en 1999, le jour même où elle a eu 10 ans.

LES POINTS SUR LES i.                                    

             Guide canadien pour nouveaux immigrants  (VERSION 2009)                         

«L'ouverture et la générosité du Canada excluent les pratiques culturelles barbares qui tolèrent la violence conjugale, les meurtres d'honneur, la mutilation sexuelle des femmes ou d'autres actes de violence fondée sur le sexe. Les personnes coupables de tels crimes sont sévèrement punies par les lois canadiennes.»     

Et le ministre responsable d’expliquer :  «Le multiculturalisme signifie que nous célébrons ce qu'il y a de mieux dans nos origines respectives, mais que nous le faisons sur la base des valeurs communes canadiennes et dans le respect de nos lois».

 

Le difficile arbitrage de la raison dans les accommodements….

 

Hirsi Ali, victime du système, définit le multiculturalisme

« Un multiculturalisme descriptif dans lequel chacun mange ce qu’il veut, se marie avec qui il veut, décore sa maison comme il veut est bénin. Là où il y a un problème, c'est avec le multiculturalisme dans lequel des minorités sont exemptées des obligations que tous les autres ont. Quand  ils ont des droits spéciaux que personne d’autre n’a »

 

Pour elle, les pays les plus avancés dans cette dernière voie sont les Pays-Bas (d’où elle vient ) et la Grande-Bretagne 

 

 

On pratique,  dans cette troisième catégorie,  une stratégie de la surenchère. D’exigences en exigences, on teste agressivement « les accommodements raisonnables » déjà concédés par  le pays d’accueil jusqu’à faire apparaître des résistances sinon des rejets qui les mettent à la gêne (les pays d’accueil). Les pays modernes depuis un siècle ont convenu d’un minimum de lois qui se veut un commun dénominateur qui permet toute une gamme de conduites : pas toutes cependant, pas celles qui contreviennent à ce minimum vital que l’état s’est gardé ou à conquis.

 

C’est la zone d’interférence. des étincelles, des frictions ou  des accommodements quelconques, raisonnables ou pas.  Les particularismes prennent une tangente  ou  des voies obliques  qui  se rencontrent.

 

Gus, quelques exemples d’ici ou d’ailleurs.

 

Imposer des variantes de costumes là où on ne le tolérait pas auparavant pour quiconque : costume spécial dans l’armée ou les corps policiers.

 

Exiger  la présence d’un médecin féminin dans tous les hôpitaux (jour et nuit) au cas où une femme musulmane aurait à s’y  faire traiter.

 

Par la force ou par  les menaces exercer un droit de veto sur les personnalités étrangères qui sont invitées à s’exprimer dans le pays d’accueil qui se veut tolérant.

 

Exiger des tribunaux d’exception régis par la charia ou les coutumes propres au nouvel arrivant pour régler au moins des conflits familiaux.

 

Exiger des congés et des cours spéciaux  à l’école publique ou des exemptions pour  des  cours rtains cours leur particuliers ou refuser que cesoient donnés par une personne qui n’est pas musulmane.

 

A Paris, on bloque des rues à l'heure de la prière pour permettre à des centaines de musulmans d'y étendre leurs tapis et de se prosterner

 

Exiger des menus spéciaux dans les cafétérias des services publiques.

 

Exiger des municipalités  des piscines séparées pour les sexes (avec fenêtres placardées, s.v.p, on ne lésine pas avec la modestie),

 Gus, un petit effort de compréhension!

Une Madame juge, tenant compte du « contexte culturel » de deux inculpés de viol collectif les condamne  à une sentence avec sursis. (Interdiction de violer  pendant trois mois ?!)

La prochaine fois, elle va, parait-il, se fâcher et leur donner de sa main des tapes sur les fesses, même si les psy ne sont pas d’accord,  avec un énergique « Allez et ne péchez plus.  C’est pas bien de faire ça aux petites filles, cé- tu clair ? »

 

Une autre belle âme, saignante à point, avant de condamner un père de famille qui avait sodomisé sa fille, prend en considération la délicatesse qu’il avait manifestée en  préservant la précieuse virginité de l’enfant, valeur particulièrement exaltée dans sa culture d’origine.

 

Étouffant ses sanglots, un avocat défend son client accusé de proxénétisme  en invoquant le fait que le dit crime fait partie de sa culture d’origine « comme fumer le cannabis fait partie de la culture jamaïcaine ». (n.b. il ne s’agissait pas d’un Jamaïcain)

 

L’Allemagne se met au pas.

A chacun sa conception du  viol.  Il y en a des criminels et des moins criminels. Tout dépend de l’origine ou de  la culture ou de la religion du ou des violeurs. Un juge allemand fait valoir que « les musulmans ont une compréhension différente du viol que celle des Européens et qu’on se doit d’en tenir compte. »

 Les premiers à protester furent une certaine classe de  musulmans qui trouvèrent que par ces manœuvres «  on prenait les musulmans pour des cons… ».  Tarek Fatah a trouvé une jolie formule : « c’est du racisme de la moindre attente ».   Autrement dit,  il ne faut pas en demander trop aux musulmans, pas plus qu’ils ne peuvent comprendre ou pratiquer.

 

Aux Pays-Bas, maîtres es multiculturalisme, un Islamiste radical produit un vidéo où l’on demande éloquemment  la décapitation  d’un politicien. Outrés, les juges le condamnent à 120 heures de travaux communautaires (à recoller des têtes sans doute)

 

Ailleurs (Québec),  une ministre tente de définir à l’égard des immigrants  les balises  du droit minimal dans le pays d’accueil : égalité des sexes, illégalité de la polygamie, de l’excision, des meurtres d’honneur, etc.  Cinq minutes après que la radio nous en eut informé, un cœur saignant du droit chemin (à défaut de sentier lumineux) protesta contre une telle violence, contre ce manque flagrant à l’hospitalité  et proposa plutôt des mesures de compréhension,  d’éducation, de dialogue et de patience.  Sans doute qu’il préfèrerait  pour la polygamie que le gouvernement diminue progressivement le nombre légal d’épouses légitimes, une épouse par génération par exemple; au bout d’un siècle la monogamie pourrait être  finalement imposée  dans toute sa rigueur et son austérité (ils n’auraient  qu’à avoir des maîtresses comme tout le monde). Pour l’excision,  on pourrait permettre pour un temps, question de ne pas brusquer trop les mœurs, d’en enlever  seulement la moitié, de toutes façons le plaisir du mâle vaut bien pour deux ; quant au meurtre d’honneur, on pourrait à la place tolérer pour un temps l’amputation, histoire de s’habituer et de s’ajuster à de nouveaux concepts d’honneur.

 

Comme pour le communisme il n’y a pas si longtemps, l’islamisme a ses « idiots de service »  qui se mettent au garde à vous dès qu’on brandit  l’injure « d’islamophobie».

 

Autrefois, (ça parait un siècle)  la pensée relevait de la réflexion et on discutait  et disputait énergiquement des  « ismes ».

 

 Aujourd’hui, on assiste à un cas de mutation,  la réflexion dans plusieurs domaines est dominée ou écrasée par la psychiatrie et on ne discute plus, pardon!  on ne parle plus que de phobies, de  pauvres d'esprit qui en sont affectés, de traitements appropriés  pour les en guérir ou, de guerre lasse, de    lois pour s’en défendre.

 

« Plutôt que de cultiver seulement nos différences, nous devrions, je crois, promouvoir nos affinités, simultanément et avec autant de convection, et nous imprégner des valeurs humanistes qui transcendent les barrières entre les races, les cultures et les religions. »

André Desmarais.

 

Dans cette dernière veine, voir

MANIFESTE publié par les délégués au Sommet de l’islam laïque

ET AUSSI.  Gus, se fait une copine musulmane.

 

exiger des lieux de prières dans les édifices publiques.

 

Contester légalement des contrats de location d’appartements auxquels on avait souscrit pour permettre des festivités cultuelles.

 

Demander l’abstention des cours d’éducation physique,  dénoncer le droit d’un professeur de formation occidentale à  noter le travail d’un étudiant musulman

 

Ailleurs des cantines scolaires, après avoir banni le porc, imposent la viande halal pour tout le monde.

 

En France un imam est congédié de sa mosquée pour avoir prêché en français.

 

Demander qu’on respecte son  droit à la polygamie étant donné les fortes pulsions sexuelles que le soleil de son pays d’origine a exacerbées  chez  ses compatriotes mâles..

 

Protester au nom des  droits de l’homme contre une interdiction dans les toilettes publiques  de se laver les pieds dans les lavabos.

 

Exiger des fast-food que l’on ne cuise pas sur les mêmes plaques de cuisson bœuf et porc.

 

Convertir la victimisation en fonds de commerce et exiger des compensations financières pour ce qui a l’apparence de violation de droits…

 

Les étudiants étrangers de langue autre que l’anglais qui veulent s’inscrire dans un Collège aux USA  doivent subir un test de connaissance de la langue anglaise pour être admis et obtenir leur visa d’étudiant.  On vient de découvrir que une cinquantaine d’étudiants du Moyen Orient  avaient fait passer leur test par des substituts. Ils sont accusés de  fraude.  Les avocats affûtent leurs arguments  et s’apprêtent à plaider le profilage ethnique.

 

En Italie, une jeune pakistanaise est tuée par sa famille, découpée en morceaux et mise à la poubelle pour avoir fréquenté … un italien de souche…

 

Se faire refaire une virginité chirurgicalement  au frais de l’état sous prétexte que c’est une correction de cicatrices.

 

En Angleterre, des musulmans préconisent « l’apartheid volontaire »

Refuser de négocier un contrat avec une dame propriétaire.

 

Toronto. Ville modèle  ou ville de l’avenir !!!

La population blanche de la ville est devenue minoritaire..

Trop de races cependant pour pratiquer le racisme… (La haine ne sait plus ou donner de la tête!)

Au parc thématique, un Muslim Day qui ne fait pas de vagues..

Cependant  suspension d’une gardienne de sécurité musulmane à l’aéroport qui avait ajouté quelques pouces à sa jupe, histoire de cacher des  mollets trop sexés…

Malgré tout, des mosquées ont été vandalisées.

Tentative avortée de faire reconnaître certains points de la charia…

 

Par respect pour le Ramadan, un étudiant infirmier refuse de simuler des soins sur un mannequin féminin.

Des élèves, témoins de Jéhovah, refusent de manipuler du sang dans des laboratoires.

 

En  France, le maire d’une petite ville a été confronté  à la demande de la communauté juive de neutraliser les portes électriques des immeubles de la ville le jour du  Sabbat pour permettre au juifs  orthodoxes d’entrer et de sortir sans violer  les prescriptions de leur religion.

 

A l’Hôpital juif de Montréal,  on décida, pour accommoder la clientèle orthodoxe, de  programmer les ascenseurs les jours de Sabbat pour qu’ils s’arrêtent à tous les étages  et que les portes s’ouvrent et se referment automatiquement. (P. Banon, La révolution théoculturelle)

 

 

 De jeunes filles musulmanes refusent de se baigner immédiatement après la leçon de natation des garçons, arguant qu’ils avaient souillé l’eau ; elles auraient souhaité que la piscine

soit vidée puis remplie.

Une mère immigrante d’origine haïtienne  refuse les soins proposés à son enfant, car elle est convaincue qu’on a jeté un sort à son enfant et que les médicaments vont l’achever

Des garçons qui refusent d’avoir une femme comme professeure.

 

Mozart y goûte après 225 ans. L’opéra Idomeneo est retiré de l’affiche du Deutsche Oper de Berlin. Le Roi Idomeneo, à la fin, y  présente les têtes de Poséidon, dieu de la mer, de Jésus, de Bouddha et  de Mahomet.  Il serait trop dangereux de mettre Mahomet au nombre des victimes de la fureur déicide du roi…  et en mauvaise compagnie

 

Un gynécologue somalien, immigré en Italie, incite ses collègues à pratiquer  la « soft » infibulation, histoire de sauver les valeurs culturelles  et les bonnes mœurs.  Il suffit  d’insensibiliser le clitoris à coups d’épingles. On évite ainsi l’horreur que peut  produire  la vue de l’exacto et du sang chez des fillettes encore  peu habituées et chez les Occidentaux trop délicats.  Les hautes instances médicales en discutent selon  les canons de la rectitude politique. Des femmes protestent…

 

« Les dames des groupes communautaires musulmans ne manquent pas de souffle quand elles nous présentent des gamines de huit  à douze ans comme des héroïnes parce qu’elles portent  le voile. Comme si à 8 ans, elles avaient choisi toutes seules de porter le voile. Et de un. Et de deux, comme si l’héroïsme pour la  très grande majorité des sportives des pays musulmans n’était pas exactement le contraire : se battre pour courir en short, se battre pour ne pas porter le voile. » Pierre Foglia. La Presse.

 

La mafia se fait multiculturelle. Les mafias d’origine locales étant sous les verrous, ou presque,  l’esprit mafieux joue la carte du multiculturalisme…Chaque quartier a son gang de  rue bien identifié selon ses origines exotiques… avec  importation de produits tout aussi exotiques, armes, drogues, cocaïne, etc... Heureusement, pour équilibrer  la balance commerciale,  le Québec doit  augmenter ses exportations de marijuana.  

 

Les gynécologues obstétriciens  français, soumis à des agressions physiques ou verbales, quand ils s’avisent de questionner une patiente musulmane, songent à demander la protection de la police. Un médecin se fait sortir par la force par un intégriste qui prétend que lui seul a le  droit de répondre aux questions qui s’adressent à  sa femme : « Ici (dans la chambre de l’hôpital) vous êtes dans la terre de l’Islam. Vous n’êtes pas chez vous »  Et hop, dehors, manu militari.  

                    

Givrage de l’accommodation raisonnable…Des juifs hassidim demandent  et obtiennent tout en en défrayant le coût  que l’on givre les vitres d’un gymnase  qui était à 10 mètres de leur synagogue. Impossibilité de lire la Torah, semble-t-il,  quand  des personnes pratiquent en short le tai-chi. Des ondes négatives ou positives !!!?

 

 Exiger contractuellement de ne pas jouer  pour une équipe le vendredi soir

 

On vote  ! voilée  ou pas ?

Le syndrome de la syncope ou l’art de faire perdurer médiatiquement  une nouvelle pour nourrir l’ogre ou le monstre (les canaux d’information continue)

 

A propos d’une manchette d’un grand quotidien

« Il y avait  une photo d’un gars qui ressemblait à une momie qui s’en allait voter. Toutes ces histoires-là démontrent une chose : c'est qu’on est à ce point heureux au Québec qu’on a besoin de s’inventer des histoires  débiles tellement on ne sait plus quoi faire. Si on allait à l’étranger leur parler de cette histoire de vote masqué, on nous prendrait pour des malades. Le Québec, c’est une province de malades. Mais dieu sait que je n’irais pas vivre ailleurs tellement on se fait du fun! »

J.-R. Dufort

Mise en perspective…

Plaintes portées à la Commission des droits de la personne. 2000-2005 (Canada)

Motifs invoqués : handicap physique (24%), race (15%),  âge (12%), condition sociale (6%), le sexe (5%), la religion (2%),

 et de ce dernier  2%,  un tiers était des demandes d’accommodement raisonnable, soit 30 cas au total… provenant majoritairement de protestants, non de juifs ou de musulmans

Cumul religieux. Des employés syndiqués protestent parce que Juifs et Musulmans ont 3 jours de congé payés de plus que les autres.

 

A l’urgence d’un hôpital l’attente pour les problèmes de santé  mineurs  est assez longue. Un hassidim réussit à passer devant les autres sous prétexte qu’il doit être revenu chez lui pour 16 heures pour le début du sabbat selon les prescriptions de sa religion... Les catholiques qui étaient bien patients dans la salle d'attente n’ont pas eu le courage  de prétexter qu’ils devaient être à temps pour la messe de cinq heures*.   ou encore pour la tétée du bébé.

*Entre nous, Gus, devine pourquoi ils n’y ont pas pensé

 

Avec les avancés du multiculturalisme canadien, un journaliste visionnaire prévoit que pour bientôt l’enfant Jésus aura un turban dans sa crèche et sa mère une burka.  Et pourquoi pas une Kalachnikov  pour Joseph, histoire de faire viril et contemporain !

 

Refuser de se dévoiler le visage quand on   fait application pour  une carte d’identité ou  un passeport quand on sait que la burka dans certains pays a été le meilleur véhicule pour le transport des armes.   « Ce que chacun de nous fait dans sa propre  vie est de nature privée—un droit précieux et inaliénable. Mais une fois sur le marché du travail ou en autorité au niveau  local et  national  ou en position d’interaction avec  les  citoyens,  la privauté et les choix individuels sont contestables en droit, car il existe une société telle que la société britannique. »

Yasmin Alibhai-Brown, musulman columnist  au The Independant, de Londres. NYT, 26 oct 06

 

Une madame juge libère un autochtone responsable  du grabuge dans une émeute qui avait suivi une victoire du Canadien de Montréal… Incendie de cars de police, vitrines de magazins défoncées, etc. ..  Libération en raison  du sous-emploi et du taux d’alcoolisme qui affectent  sa communauté et  de la surreprésentation des autochtones dans les prisons provinciales…

     Réaction du Chef de la réserve de Kahnawake : «  Insultante et gênante cette décision….Cette personne aurait du répondre  de ses actes devant la loi, comme tout un chacun. » Mets ça dans ta pipe Madame la Juge..

 

Noel 2006. Un rayon de soleil dans un ciel gris. Le solstice d’hiver monte à la tête…

 

À Londres, trois employeurs sur quatre  interdisent  les sapins de Noël de peur de froisser leurs employés et leur clientèle.  Astucieux, à l’aéroport de Seattle,  on monte les sapins sur roulettes  pour les faire apparaître ou disparaître au gré de la clientèle. Ailleurs l’arbre de Noël est promu « arbre familial» ou « arbre festif ».  On ne sait plus comment appeler le Père Noël. Les enfants en perdent leur latin. . En tous cas, les féministes le pressent  de changer ses Ho’Ho, HO, en Ha! Ha! Ha! (Ho est un nom vulgaire pour prostituée et pourrait donner de mauvaises idées aux enfants. La télévision suffit amplement à la tâche).

 

Une dame juge de la Cour supérieure de l’Ontario,  Marion Cohen, a demandé le retrait d’un arbre de Noël dans le hall du tribunal de peur d’indisposer les non chrétiens…

 

Gus, plus intéressantes  que ce geste,  des  réactions qu’il a suscitées.

 

« C’est d’une stupidité totale…  la juge devrait voyager à travers le monde. Elle verrait que Noël est célébré dans plusieurs pays musulmans. Ce qu’il faudrait interdire, c'est la rectitude politique, pas les arbres de Noël ! C’est un jugement de rabat-joie à la limite de la maladie mentale. » 

 Tarek Fatah, président du Congrès musulman canadien.  Et il a invité les musulmans à célébrer Noël « avec leurs cousins chrétiens »

 

« Les Hindous seraient grandement irrités s’ils se voyaient empêchés d’afficher leurs propres symboles dans l’espace public. »

 Ron Banerjee, porte-parole, de la Conférence canadienne  des Hindous

 

Et un autre cadeau du Père Noël. L’Opéra de Berlin, sous forte garde policière et fouilles à l’entrée reprend la représentation de Idomeneo de Mozart, qu’on avait arrêté  par peur des menaces.

            Un haut représentant des musulmans allemands en conclut :

« Oui en raison du droit à la liberté d’expression, mais je conserve mon droit de n’y point aller »

 

Gus, entre nous, Ah, si le Père Noël pouvait en 2007 sauver de la clitoridectomie les petites filles, ce serait gentil, n’est-ce pas !

 

Des musulmans  accusent le premier ministre (Canada) de ne pas souligner leurs fêtes  et de  ne pas transmettre ses vœux  comme il le fait pour les familles juives..

 

En Italie, la Cour de cassation va jusqu’à acquitter, en août 2007 un père musulman poursuivi pour avoir frappé sa fille, Fatima, qui vivait à l’occidentale, considérant que c’est « pour son bien «  que son père a appliqué  les règles de la charia.

 

En Grande Bretagne, sensible et bien avisé commercialement,  Burger King  a retiré une glace de son menu pour ne pas offenser un certain Rashbad Akjhtar, qui se plaignait que le tourbillon  crémeux représenté sur le couvercle du pot ressemblait à la calligraphie arabe du mot « Allah »

 

  “C’est nous qui allons vous changer. Vous n’avez qu’à regarder ce qui se passe en Europe, où les Musulmans se multiplient comme des maringouins. Chaque femme  en Occident a une moyenne de 1.4 enfants. Les femmes musulmanes ici ont 3.5 enfants. » 

Imam Mullah Krekar, dans un journal d’Oslo, le Dagbladet. (2006) 

 

Gus, un écrivain canadien (Mark Steyn) s’est permis de citer l’Imam norvégien. Le Canadian Islamic Congress a porté plainte contre lui auprès de la Commission des droits de l’homme, comme quoi la parole serait offensante pour la communauté musulmane.  Gus, devrait-on mettre à l’Index les paroles des Imams?

 

Hospitalité et imposture.

L’envers de la médaille.

 

« On demande beaucoup à nos immigrants, on voudrait qu’ils aillent vivre dans les régions qu’on quitte, qu’ils occupent les emplois dont on ne veut plus, qu’ils fassent les enfants qu’on ne fait plus, qu’ils parlent la langue qu’on abandonne, finalement qu’ils sauvent notre culture qui nous indiffère de plus en plus. En somme, on voudrait qu’ils nous sauvent de notre disparition »

Daniel Gill

Modernité…

Un « patchwork »  de cultures.

 

« On parle de société ouverte. Pas tant que cela. L’espace est ouvert. Mais dans cet espace ouvert, chaque culture est fermée sur elle-même. Chaque culture forme un bloc dur, en tout cas beaucoup plus dur que le ciment censé lier les blocs ensemble. Pour parer à la friabilité du ciment, on s’accommode. Et c’est là tout ce qu’on fait; s’accommoder. On ne s’entend pas, on ne s’écoute pas, on ne se fréquente pas, on ne s’imbrique pas, on fusionne encore moins. On s’accommode. On se tolère. » Pierre Foglia. La Presse. 21/11/06

 

« Le grand rêve du multiculturalisme  ne marche pas…Que vous appeliez ça de la ségrégation ou de l’isolation une chose est sûre; c'est en train de se produire…. Certains coins de la Grande Bretagne commencent à ressembler à l’Afrique du Sud sous l’apartheid. La différence, c’est qu’en Afrique du Sud, cela a été créé spécifiquement dans ce but alors qu’ici, cette situation est apparue presque par erreur alors qu’on essayait de faire pour le mieux…. On voulait donner le droit à la différence, mais le problème, c'est qu’on a oublié l’importance des choses qui nous unissent les uns aux autres. L’équilibre n’est plus là à l’heure actuelle… Les jeunes émigrants sont coincés dans leurs enclaves. »

George Alagiah,

Présentateur vedette de la BBC d’origine sri lankaise. (A home from home.)

 

Gus, tu comprendras,  que les premiers à se rebiffer ou à manifester leur étonnement face à ces demandes sont les sud américains, les européens d’immigration récente et les musulmans des deux précédentes catégories (la majorité) à qui il ne serait pas venu à  l’idée de se montrer trop exigeants, tout contents d’être acceptés et de recevoir leur nouveau passeport avec tous les droits que confère  leur nouvelle citoyenneté.

 

Les revendications les plus agressives viennent  habituellement de minorités fondamentalistes

qui ne représentent pas nécessairement  leur collectivité mais comptent bien se mériter une place de choix  dans les medias où il s’improvise  porte parole en attendant une place semblable dans le ciel de Yahwé, d’Allah ou de Vishnou.

 

Des jeunes filles de douze ans  s’obstinent à vouloir participer à des compétitions sportives (football, taekwondo) avec leur voile en défiance des règlements internationaux.  Certains soupçonnent que les enfants servent de  commandos pour des groupes d’adultes ou des associations que l’on peut assez facilement identifier. C’est vrai que les petites filles étaient bien « cute » avec leur voile et leur casque de tækwondo. De vraies Jeanne d’Arc fonçant sur les impies…

 

Des musulmans envahissent  au Québec une cabane à sucre, après s’être entendu avec le propriétaire pour un menu spécial, mais, surprise, demandent après le repas à occuper la piste de danse pour la prière rituelle.

Gus, parait-il qu’une association de diabétiques réclamerait un menu sans sucre.

 

Déjeuner officiel à l’Elysée avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

Quand ce dernier s’aperçut que du vin allait être servi,  il demanda qu’il soit retiré. Les Français refusèrent et le déjeuner fut annulé.

 

Solution québécoise.

Dans une  situation semblable mais moins officielle,  ceux qui persistent à boire du vin, vont le boire dans la salle voisine.

Le vin devait être particulièrement  bon puisque, entre la poire et le fromage, 

un va et viens très politiquement correct  se mit en place de sorte que l’hôte, à un moment donné. se retrouva seul devant son verre d’eau.

À la cabane à sucre… avec Laflaque….

 

A coté des oreilles de Christ, des oreilles de Bouddha,  des nez d'Allah,

 

Des patates qui mettent leur robe de chambre derrière des vitres givrées.

 

Réception à la porte par une diététiste anorexique  qui te donne la liste des aliments à éviter… qui coïncide avec le menu.

 

Gus, un journal a titré : Bye, Bye, Allemagne

Gus, des musulmans ont fait valoir que le prophète n’a jamais maltraité ses épouses. Allah seul sait comment il aurait pu le faire facilement!  C’est ce que les sociologues aujourd’hui appellent « être paralysé ou traumatisé par l’embarras du choix. »

Le visage à deux  faces  du multiculturalisme : dresser une barrière hygiénique pour éviter toute contamination dans un sens ou dans l’autre. Apartheid politiquement correct.  D'autres ont dit que c’était  «  une sorte de syndrome de Stockholm à l’échelle d’une société ». 

 

 

 

« L’assimilation n’est plus à la mode. Multiculturalisme et bilinguisme sont à la mode depuis les années soixante dix. L’idée que l’on pourrait produire un brave petit anglais ou anglaise à partir d’un immigrant mal dégrossi est désormais considérée comme du pur chauvinisme, du racisme et de l’impérialisme culturel, voire du génocide culturel.

Cependant, le multiculturalisme est fondé sur des idées erronées. Tout d’abord, on croit naïvement que toutes les cultures ont, au fond, la même valeur, ou, si leur valeur est différente, qu'elles méritent toutes d’être  respectées. Le multiculturalisme, étant l’enfant du relativisme, est incapable de juger les cultures, d’établir une hiérarchie de valeurs culturelles.  La vérité est que toutes les cultures n’ont pas la même valeur et que toutes les valeurs ne  sont pas également dignes du même respect. » Ibn Warraq.

Pourquoi je  ne suis pas musulman. L’age d’homme.  1999

 

(29/01/07)Le bris de l’élastique.

Chanson d’un policier-poète(!) sur l’air  du «moustique » de Joe Dassin.

 

On pense que ca commence à faire là.

On pense qu’on a assez ri d’nous autre là.

Pis pour ceux qui n’seraient pas content,

Crissez moi votre camp.

 

On veut ben accepter des ethnies,

Mais non pas a n’importe quel prix.

Si tu veux t’joindre à notre beau pays,

Tu devrais faire certains compromis.

Etc.etc.

 

Les Danois n’y vont  pas de main morte.

Nouvelle loi pour ceux qui revendiquent le droit d’asile. Ils devront  assurer leur subsistance   par eux-mêmes et ne pas être admis au régime d’assistance publique durant  les 7 premières années. Les réfugiés n’ont pas automatiquement le droit d'amener leur épouse.. Les demandeurs de citoyenneté  doivent subir un test de connaissance du danois et de la culture locale équivalente à celle d’un enfant de 14 ans. Tous ceux qui sont rejetés doivent quitter le pays immédiatement. 

La Suède écope et est mécontente. 

Pendant les trois premiers mois (en 2002) de la nouvelle loi danoise, les demandeurs  d’asile ont diminué de 38 %  au Danemark et augmenté de 68% en Suède.

Une partie de ping-pong en perspective.

 

Canada.

« Même si les visiteurs s’émerveillent souvent en voyant le mélange multiculturel dans nos rues, il est de plus en plus évident que la célèbre mosaïque canadienne se fracture et que les groupes ethniques pratiquent l’autoségrégation »  The Walrus magazine.

En 1981, on ne comptait au Canada que six enclaves ethniques. En 2001, il y en avait 254

Gus, le bris de l’élastique : quand on entend des

« Go back home »

Ou que les éclairs de friction se multiplient et annoncent  un orage.

 

 

Des pays, qui comme l’Angleterre et la Hollande étaient allés le plus loin dans la pratique du multiculturalisme,  ont été ramenés cruellement à la réalité ces derniers temps.

Les Mea culpa se multiplient. On prend conscience que le prix est parfois élevé quand on veut acheter la paix à tout prix.

 

Jack Lang  avoue sa naïveté  d'avoir cru que « le mélange des différences serait tellement fécond qu’il fallait être tolérant face aux particularismes »

 

En France, princess hijabAttaque par l’art. Une artiste Princess Hijab a entrepris de mettre des hijabs  ou même des burqas aux femmes qui sur les affiches ne seraient pas habillées selon les standards de l’Islam.

 

Gus, le témoignage impressionnant d’une musulmane, la baronne Uddin, originaire du Bengladesh et qui fait partie maintenant de la Chambre des Lords  en Angleterre : «Dix fois, vingt fois, j'ai parlé à Tony (Blair) des fous de la mosquée de Finsbury Park. Ces têtes brûlées donnaient une image épouvantable de l'islam. Mais il n'y avait rien à faire.»

 

André Arcelin. (Ancien vice-président d’origine haïtienne du conseil canadien du multiculturalisme).

… «  A la lumière de ce qui se passe depuis plusieurs années et des évènements de ces derniers jours, je dois reconnaître que je me suis trompé magistralement et que la politique multiculturelle ou interculturelle des  gouvernement québécois et canadien, au lieu de réunir les diverses parties de notre société,  n’a fait que les diviser, les « ghettoïser ».

Le multiculturalisme qui a été au début une ouverture sur toutes les communautés ethniques, un donner et un recevoir, est devenu au cours des ans un carcan dans lequel elles se sont enfermées, défendant chacune ses propres intérêts sans aucune osmose culturelle, économique ou sociale. »

 

 

Témoignage  d’une musulmane à  propos du film Fitna : “Par ailleurs, peut-on aujourd’hui  faire un film critique de l’Islam  sans crainte d’assassinat, de manifestations et de violence? Je pose cette question  en tant que femme musulmane »

 

Rectitude linguistique,..

 L’art de balayer le problème sous le tapis.

En France, dans les journaux,  tous les troubles récents, incendies de voitures, attaques de postes de police, sont en principe l’œuvre « de jeunes »et les  émeutiers ne s’activent que pour une société plus juste et plus fraternelle.

 

Dans la même veine, aux USA, un musulman assez connu décapite sa femme qui voulait le quitter. Les journaux s’interdisent de parler de « meurtre d’honneur » de peur d’être accusés d’islamophobie.  Décapiter sa femme, ce n’est pas bien, mais en imputer l’islam c’est pire.

 

 

Oct.2008. La France tient à faire respecter son  hymne national qui est souvent hué et sifflé lors de match contre des pays du Maghreb. A l’avenir les matchs seront interrompus si  la Marseillaise et les joueurs du club de France sont  chahutés par les spectateurs. Et les matchs amicaux avec  les pays qui provoquent ces démonstrations   seront suspendus pour un certain temps à déterminer. Le Pen voit dans cette mesure la faillite du multiculturalisme

 

Mars 2009. 

 

Fév.2009, Le gouvernement norvégien recule  devant  son projet d’autoriser le foulard islamique dans la police…L’opposition dénonçait l’islamisation progressive du pays

 

 GUS, L’INTERCULTURALISME  À L’ŒUVRE… et à son meilleur.

 

« Ton spaghetti pour ma poutine »

 

4) On vise à se faire accepter tel quel comme corps étranger, marginal, avec ses propres lois, ses mœurs, la Charia, etc.

 

 On immigre, on déménage mais avec meubles et maison. « Tasse-toi, mon oncle ». Ce qui apparaît comme une forme de libéralisme  et de communautarisme pour les uns est appréhendé comme  un cancer  et un danger potentiel par  les autres.  C’est  ce qui risque de se produire quand une certaine masse critique d’immigration se produit.

 

Gus, il y a une dizaine d’années un dévot arrêta une partie de la circulation sur une autoroute de Los Angeles pour sortir son petit tapis, s’enligner sur la Mecque et  faire sa prière rituelle à l’heure prescrite par Allah.

D’autres religions ont réglé le problème plus élégamment en promulguant que Dieu est partout, même à la Mecque, à l’écoute 24 hres sur 24,  et que la prière est omnidirectionnelle de sorte que le dévot n’a pas à chercher le Nord comme pour invoquer le Père Noël. Ainsi Dieu est à l’écoute « de l’enfant qui s’endort en faisant sa prière », dans son lit évidemment.

Le dévot de Los Angeles aurait suggéré aux autorités locales, appuyé par de bonnes âmes et le clergé local, qu’on installe des bains de pieds le long des autoroutes comme il y a bien des appareils téléphoniques. La prière, les pieds propres, redouble d’efficacité  et Allah seul sait comment on peut être dans le besoin.

On a abandonné le projet parce que d’autres, jaloux et mécontents, exigeaient des bénitiers à tous les kilomètres.

 

Autre occasion de scandale au Canada. Un jeune Sick peut  amener   à l’école  le couteau (bien ficelé cependant) qui est  le symbole qu’il est bien un soldat de son Dieu.

D’autres ont résolu différemment le même problème : à la Confirmation, l’évêque donne une « claque sur la gueule » (un soufflet) à l’enfant en lui disant « Fais un homme de toi, mon fils »

Déjà les tribunaux sont alertés; s’agit-il  de la pédophilie de masse, de la misogynie,  ou un cas pour la DPJ

 

 

 

 

 

 

EURABIA 2084

Déjà les romanciers s’emparent  du thème.

Dans un roman, La mosquée de Notre-Dame de Paris, la romancière russe, Elena Chudinova imagine pour 2050 une Europe dominée par l’Islam et qui est régie par la charria. Quelques chrétiens vivent dans des ghettos.  Des mouvements de résistance  se forment  et prennent le maquis.. etc.

 

 

 


Sondage en Angleterre

Jeunes musulmans entre 16-24 ans.

37% préfèreraient vivre sous la loi de la Charia.* 19%

74% sont pour le port du voile ou du hijab  * 28%

31% pour punir de mort  les apostats  * 20%

·        en rouge, musulmans de plus de  55 ans.

 

Illusion démographique…

 

10% des français seraient musulmans. Plus important cependant :   environ 30% des moins de vingt ans  et environ 45% des jeunes citadins français du même age seraient musulmans. 

 

 

5/02/07 interview de Hirsi Ali  au NYT,

 Q. Have you seen any ideology coming from within Islam that gives young Muslims a sense of purpose without the overlay of militancy?

  Gus , jihadis = combatants, militants

A. They have no alternative message. There is no active missionary work among the youth telling them, do not become jihadis. They do not use media means as much as the jihadis. They simply — they’re reactive and they don’t seem to be able to compete with the jihadis. And every time there is a debate between a real jihadi and, say, what we have decided to call moderate Muslims, the jihadis win. Because they come with the Koran and quotes from the Koran. They  come with quotes from the Hadith and the Sunnah, and the traditions of the prophet. And every assertion they make, whether it is that women should be veiled, or Jews should be killed, or Americans are our enemies, or any of that, they win. Because what they have to say is so consistent with what is written in the Koran and the Hadith. And what the moderates fail to do is to say, listen, that’s all in there, but that wasn’t meant for this context. And we have moved on. We can change the Koran, we can change the Hadith. That’s what’s missing.

 

 

Moi, je ne veux pas que quelqu’un d’une autre religion m’interdise de fêter Noël chez moi. Je veux bien accueillir l’autre, je suis d’accord pour qu’il s’installe dans le salon un bout de temps. Mais  je ne veux pas qu’il se mette  à repeindre les murs, surtout si c’est moi qui paie la peinture. »

Gilles Vigneault.

« A mes yeux, il n’y a aucune justification possible pour accepter l’inacceptable. L’Insensé, l’absurde. Le crime. Rien. Pas même la mauvaise conscience d’un Occident qui essaie de revaloriser des cultures et des coutumes qui aveint été piétinées par l’ethnocentrisme colonial. La spécificité culturelle fige l’individu dans une essence immuable et le renvoie â sa communauté de naissance et de sang. L’ordre politique, voire juridique, ne doit pas tenir compte du prisme communautaire. L’argument culturel et identitaire relève du pur mépris. Pourquoi des traditions injustes, façonnées dans des sociétés patriarcales que des hommes et des femmes ont combattues partout dans le monde seraient-elles acceptables pour les musulmans. »

Benhabib, Ma vie à contre-coran.2009

Une femme témoigne

Ils veulent  reconstituer dans leur terre d’accueil des coins de l’Islam  en y faisant revivre des coutumes et des lois incompatibles avec le pays hospitalier  et ils revendiquent au nom de l’Islam  et d’Allah des statuts particuliers… On se réclame des droits de l’homme en attendant d’appliquer les droits de Dieu ou d’Allah.  Évidemment, plus la minorité  croît en nombre, plus elle est tentée de s’affirmer ou de vivre en autarcie.  Des conduites  plus ou moins acceptables selon les canons généralement acceptés en Occident  peuvent être pratiquées dans un relatif secret : polygamie, révocation de la femme,  mariages forcés, excision,  meurtres d’honneur, etc. On oppose la  sainte Charia au code civil trop libéral.  Les plus débonnaires des théologiens musulmans sont prêts à décréter un « moratoire » sur la lapidation des femmes, histoire de ne pas passer pour sexistes.   Refus de l’intégration et  auto marginalisation active, non seulement au plan des habitudes folkloriques (souvent bienvenues et appréciées,  du moins applaudies aux fêtes particulières)   mais également  au plan légal. On rejette les lois du pays d’accueil ou tout au moins  on exige des exemptions au nom d’Allah, du multiculturalisme et de la liberté… tout en espérant secrètement, du moins on le dit sur les cassettes qui circulent sous le manteau, de « conquérir » et de s’imposer  aux pays hospitaliers. On ressuscite le vieux rêve de l’Eurabia. Allah est patient. Les forces de l’ordre n’osent plus pénétrer dans certains quartiers.

 

C’est la zone d’opposition  OU  d’OCCUPATION.    Mon identité contre la tienne. Frilosité réciproque. 

 

On compte sur le nombre pour venir à bout des résistances. Si des peuples ont des mentalités suicidaires, n’ont plus l’énergie, le courage et l’estime d’eux-mêmes pour se reproduire ou ne savent plus comment  s’y prendre, ou même ont perdu le livret  d’instruction, n’est-il pas temps qu’ils cèdent la place aux peuples jeunes et dynamiques? Toynbee n’avait-il pas prédit que l’avenir appartenait aux peuples de haute fécondité. « Aux armes, citoyens »

 

Un discours de Boumedienne à l’ONU en 1974  est suffisamment explicite : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord.

Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire »

 

 Gus, cette reconquête de l’Europe par l’immigration et par   une fécondité généreuse est ce que maintenant on entend par Al-Hijra,  qui désigne la conquête sans armes

 

 Khomeiny dès son retour d’exil en 975, annonce « la reconquête d'Al-andalous » (Andalousie) « Ou nous applaudirons la victoire de l’islam dans le monde, ou nous irons vers la vie éternelle et le martyre. Dans les deux cas, la victoire  et  le succès nous seront garantis. » 

Bernard Lewis . Wall Street Journal. 8 août 2006

 

Certains prévoient une majorité musulmane en Allemagne pour 2050,  d’autres (Lewis) le voient pour l’Europe avant la fin du siècle. Plus pressés comme d’habitudes, des adolescents musulmans, à Stockholm, arborent sur leur T-Shirt, un percutant : « En 2030, nous serons au pouvoir ».

 

Et des appuis  de l’intérieur :

 « Pour cette gauche-créance, à la fois geignarde et compassionnelle (en Occident), l’immigration, au lieu d’être une chance pour les partants et le pays d’accueil, serait une simple restitution : la France (ou la Hollande, ou …..) paieraient leur dette à l’Afrique en recevant ses fils »…Avant même de poser le pied sur notre sol ce sont des ayants droit qui VIENNEnT se rembourser ». Pascal Bruckner, La tyrannie de la pénitence. P.  157 

 

Ce sont ces  deux dernières catégories (3 et 4) , sans doute, qui font dire à Claude Allègre :

 « Avec l’immigration, l’affrontement Nord-sud n’est plus géographique, il est au cœur même de tous les pays. Il n’est plus seulement théorique et diplomatique, il est violent et terroriste »  Chroniques d’espoir. Fayard, 2004, p.375

Le Conseil des droits de l’homme, une créature de l’Onu où, sous prétexte de démocratie, siègent les pires despotes de la planète, ennemis de toute démocratie, demande au Royaume Uni d’abolir la monarchie…(Une simple histoire de patience en somme, puisque l’Église d’Angleterre prévoit que le pays sera islamique dans 30 ans)

On y discute pour condamner ceux qui critiqueraient la charia et le sort des femmes dans certains pays, en raison d’islamophobie.

"L’Islam ne sera pas crucifié devant ce Conseil", a vitupéré le représentant de l’Égypte Amr Roshdy

"Je promets que la prochaine fois que l’orateur émettra un jugement de valeur sur une croyance religieuse, loi ou document (religieux), je l’interromprai et donnerai la parole …. »

 

 

On impose  ses modes de vie… Guerre de tranchés…

La Suède, fidèle à sa vocation, comme aux beaux jours  de la sociale démocratie, marque-t-elle le chemin de l’avenir ?

Sous le coup d’une compassion universelle et expiatrice,  ses frontières sont ouvertes à presque tous ceux qui se présentent, même aux candidats refusés par le Danemark. Les islamistes, en particulier, y vont d’une surenchère d’exigences.  Avec la Hollande et l’Angleterre, la Suède, toujours au premier rang, nous présente une image embryonnaire du monde de demain, où  l’état aurait l’allure de poupées russes, d’une stratification  de corps autonomes.

(Gus, les problèmes relevés par la commission Taylor-Bouchard ne sont, semble-t-il, que de petits accrocs comparés aux problèmes qui se constatent déjà dans certains pays d’Europe… qui en sont à cette phase quatre.

 

    En France, dans certaines cantines publiques (hôpitaux, écoles, etc) on est passé, pour se simplifier la vie, d’une  politique de repas spéciaux à  une politique imposant à tous les interdits musulmans et excluant des repas traditionnels locaux. Adieu carré de porc ou saucisse de Toulouse!

 

En France, dans les quartiers fortement musulmans, les non musulmanes portent le foulard dans la rue.

Du multiculturalisme au biculturalisme

« Les sociétés biculturelles sont parmi les moins stables du monde, surtout quand on ne sait plus clairement où est la majorité et où est la minorité—une situation dont la plus grande partie de l’Europe se rapproche à toute vitesse, comme vous pouvez le constater dans n’importe quelle maternité française, autrichienne, belge ou hollandaise/ »

……

« En théorie  le multiculturalisme peut être considéré comme une forme de pollinisation croisée mélodieuse; le meilleur des mondes. Le plus souvent, il débouche sur le pire des mondes; les pires attributs de la culture musulmane—la soumission des femmes—se combinent avec les pires attributs de la culture occidentale – la licence et la gratification personnelle. » Mark Steyn

 

 

En Grande Bretagne, la moitié des toilettes des prisons de Sa majesté ont été déplacées parce que la cuvette faisait face à La Mecque; les détenus musulmans se plaignaient d’être assis inconfortablement de coté. .

 

L’assimilation  progresse : certains  immigrants maîtrisent très vite l’essentiel du discours de l’état démocratique avancé : le juridisme, la victimologie,  le droit culturel, le pouvoir de la rue, la manipulation des medias, les subventions possibles et les alliances stratégiques.

 

Echange culturel…

Le roi d’Arabie, de passage en Andalousie, a récemment demandé que la cathédrale de Séville soit rendue à l'Islam. L’archevêque de la ville lui a répondu qu’il faudrait d’abord rendre Sainte-Sophie de Constantinople au culte chrétien…

A Marseille, à l’école catholique St-Mauront,  80 %  de la clientèle est musulmane. Ils peuvent se livrer à leurs prières et porter  le voile. Ce que l’école laïque ne permet pas.  Une autre école catholique fait mieux, sa clientèle est à 100% musulmane.

 

OCCUPATION DE TERRITOIRE.

Martine Aubry, la maire de Lille, qui deviendra plus tard PS du Parti socialiste,  veut rencontrer officiellement un imam à Roubaix. Ce gentleman exige que la réunion se déroule en bordure de son quartier—une manière de reconnaître qu’elle entre en secteur musulman.. elle a accepté… de ne pas profaner ces lieux saints.  De fait, Roubaix est à 52% musulman.

 

En Ontario, la Commission des droits de l’homme de la province se bat pour qu’une musulmane puisse se présenter en Cour criminelle en tant que témoin avec le visage couvert du nikab.

C’est cette même Commission  qui devient  une nouvelle Inquisition  en quête  des diffamations à l’égard des religions, sous la pression des associations islamiques.

En Allemagne, une dame juge refuse d’accorder le divorce immédiat à une femme battue par son mari. Motif invoqué par la magistrate: le Coran ne condamne pas les mauvais traitements entre époux. Des Allemands ne sont pas d’accord, même des hommes.

En Angleterre, des étudiants en médecine musulmans  demandent  de ne pas suivre les cours  ou de ne pas répondre aux questions d’examen relatifs à l’alcool ou aux maladies transmises sexuellement  sous prétexte que cela  offense leur croyance religieuse qui  interdit de  boire de l’alcool et la promiscuité sexuelle. Certains étudiants ont même refusé de traiter les patients de l’autre sexe.   Ils ont préféré plutôt rater un test  final que  pratiquer un examen sur une femme. La British Medical Association  et le General Medical Council  ont refusé les demandes. Des étudiants se sont radicalisés ; pourtant, ont souligné des imans,  le prophète a dit « Étudiez la sorcellerie, mais ne la pratiquez pas.»

- L’islam à la française ? « Mot fourre tout » et « crétinerie» «nullité intellectuelle », «andouillerie »  René Marchand n’a pas de mots assez forts pour désigner cette théorie fumeuse : après avoir constaté que l’islam fait problème en France, les politiciens ont ainsi voulu changer l’islam, inventer un islam nouveau, édulcoré. Or, l’islam ne peut être réduit à une religion de sphère privée, il s’agit à la fois d’une religion et d’une civilisation, d’une culture et d’une loi.

 

Protestations  en Angleterre (même par des scholars musulmans)  quand on  apprit qu’une chaîne de magasins permettait aux caissiers musulmans de refuser d'enregistrer les alcools.  D’autres employés étaient appelés pour scanner vins et bière. Dans les pharmacies, des musulmans, comme des chrétiens, refusent de vendre « la pilule du lendemain »

 

En France, dans certains quartiers islamisés, la pression sociale est telle qu’un musulman d’origine ne peut donner un prénom français à son enfant : finis  les  Marcel Mouloudji ou  Isabelle Adjani…

 

Selon René Marchand, « pour la plupart des musulmans (…) les Français ont abandonné leur pouvoir dans « les quartiers difficiles » à des truands maghrébins qui trafiquent de la drogue (…) ils ne punissent pas les voleurs (…) sont incapables de faire respecter la justice ou simplement l’ordre, la sécurité des personnes et des biens. Ils sont faibles » (p. 37).

 

Et si on allait voir ailleurs.., de l’autre coté de l’échiquier politique…

 Selon le ministre du travail du Bahreïn,

« Dans certaines régions du Golfe, vous ne savez plus si vous êtes dans un pays arabo-musulman ou dans une région asiatique. On ne peut pas parler ici de « diversité ». Aucune nation sur la planète ne peut accepter une érosion de sa culture sur son propre territoire. »

Proposition de limiter à 6 ans  le permis de travail dans les pays du Golfe, et la raison….

 « la majorité des travailleurs étrangers proviennent de milieux culturels et sociaux qui ne peuvent pas s’assimiler ou s’adapter aux cultures locales ».

 

 

Gus, as-tu déjà entendu ça quelque part ?

En Ingouchie (Russie) majoritairement musulmane, on ne s’amuse pas, la vie est à prendre au sérieux ; un propriétaire de salle de quilles est assassiné, d’autres propriétaires d’installations de loisir ont également été attaqués  ces derniers mois

 

Témoignage d’un musulman. « Pour des intellectuels arabes progressistes, le discours sur le respect des traditions et valeurs islamiques n’est qu’une excuse avancée par certains politiciens occidentaux pour justifier leurs liens avec les gouvernements tyranniques et corrompus du monde arabe. Ces intellectuels dénoncent ce qu’ils qualifient de manifestation d’égoïsme et de racisme. »

 

Accommodement raisonnable ou déraisonnable…

 

Un Cégep de Montréal signifia son congé à une immigrante inscrite à un cours de français. Égyptienne d’origine,  elle insistait pour porter le Nikab; exigeait  de  ne pas avoir de garçons à portée de son regard en face d’elle. Pour ce faire, si elle avait une prestation publique à faire en classe, elle le faisait en se tenant face au mur, dos aux autres étudiants… Non seulement ne pas être vue, mais ne pas voir de garçons…  pour être plus près  de son prophète à ce qu’elle dit…

Elle en appelle  auprès des Commissions des Droits de l’homme… En particulier en regard des droits et de la liberté de religion.

 

Souad Bounakhla, musulmane marocaine qui a fondé un organisme de «rapprochement» interculturel, se dit en faveur de balises «humaines qui ne créent pas le conflit et l'exclusion».

«Les règles devraient être claires dès le départ quand un immigrant arrive au Québec, il faut qu'on lui dise: "Est-ce que je veux t'accepter avec ton foulard ou non?". On ne peut pas accepter les gens sur une base et les faire déshabiller ensuite»,

 a noté cette Marocaine d'origine qui ne porte pas de signe religieux.

 

En effet, il est plus que temps que les gouvernements balisent l’acceptable et l’inacceptable et surtout que l’immigrant potentiel le sache avant de quitter son pays d’origine.

Et ailleurs. En Suède, un candidat à un emploi refuse, dans son entrevue,  de donner la main à la représentante de l’entreprise.  Des règles de sa religion lui interdisent d’être seul dans une pièce avec une femme.

On lui refuse le poste.

Le Monsieur Candidat en appelle aux droits de la personne pour discrimination. Le tribunal lui accorde près de $10 000. en dommage intérêt.

 

 

5) Ceux pour qui le souci de la défense de l’identité personnelle menacée atteint un paroxysme et  se tourne en rage contre l’Occident, ses pratiques  infâmes, son libéralisme  outrancier et son soutien à des pays  ennemis de l’Islam.

Gus, à propos de Mahommed Attah, le  cerveau éteint du 9/11, il avait   laissé deux testaments. L’un dit :

 « Pour mes funérailles, je ne veux pas d’êtres impurs, c’est-à-dire des animaux et des femmes »

L’autre dit :

 « Autour de ma tombe, je ne veux pas d’êtres impurs : en particulier les plus impurs de tous : les femmes enceintes » 

Comme Attah n’a eu ni funérailles, ni pierre tombale, (Gus, tu devines pourquoi?) les femmes n’ont pas à s’en formaliser.

 

Le père d’Attah à la TV

« Non, non, mon fils n’a rien à voir avec tout ça. Ce sont les Juifs,… et la CIA qui sont coupables. Pas mon fils. Ce sont eux qui veulent ternir notre réputation et notre honneur. »

 

Malheureusement pour papa  Mahommed n’a pas rappliqué,

même pas pour la fête des pères.

 

MORT ET RÉSURRECTION.

Gus, des fonctionnaires américains qui dormaient sans doute le 9 sept. 2001 ont ressuscités Attah et son complice. 

Six mois plus tard, l’école de pilotage qu’ils avaient fréquentée a reçu du gouvernement  un avis confirmant l’extension de leur permis de séjour et de travail.

 

Sur Youtube ( tv française),

Onfray champion de l’athéisme,  annonce la fin du matérialisme de l’Occident. Né avec le christianisme et la révolution française, impuissant à se justifier  ou à défendre ses valeurs, l’Occident sera remplacé  par une civilisation qui offre des valeurs autres que les possessions matérielles, une civilisation capable d’inspirer des gens prêts à mourir pour leurs valeurs.. Qui est prêt à mourir pour les valeurs occidentales… ? s’il n’est pas en chômage ou désire se faire payer des études par la suite (armée  américaine en Irak) Même l’extrême gauche tombe dans le différentialisme (tout se vaut, tout est culturel) et est incapable de défendre les droits de l’homme ou les valeurs issues des Lumières. (résumé)

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21595

 

Ils  se chargent de faire expier toutes les immoralités, les exploitations et l’impérialisme des infidèles par le passé. C’est de  ce milieu que surgissent les terroristes, du moins la variante islamiste. Intégristes, fondamentalistes, ils ont souvent été  formés par les Imams de la diaspora, par les prêches enflammées dans certaines mosquées et par l’éducation reçue dans les écoles coraniques.

 

Zone de guerre, de guérilla et de terreur… Il y  a une communauté de trop.  Ambition : créer un Londonistan dans les grandes métropoles du monde.

 

Des  jeunes formés en Occident ont eu l’occasion d’entretenir une conscience plus aiguë de la distanciation entre les diverses cultures et en sont sortis  aigris. C’est parmi eux, plus instruits, plus favorisés, intellectuellement et matériellement, qu’est sortie la minorité agressive qui pratique  le terrorisme. Ils se sont aguerris initialement dans les combats contre l’invasion de l’URSS  athée en Afghanistan,  contre les dictatures qui ont succédé au beau rêve du panarabisme ou du tiers-mondisme. Par la suite cette haine s’est portée sur l’Occident, surtout contre l’impérialisme culturel américain décadent et ses alliés.

 

L’assassin de Théo Van Gogh à la mère de ce dernier : « Je ne peux rien ressentir pour vous parce que vous êtes une infidèle ».

 

« Si les fanatiques de tous poils parviennent aussi facilement à s’imposer comme les défenseurs de l’identité, c'est parce que la conception « tribale » de l’identité qui prévaut encore dans le monde entier favorise une telle dérive; une conception héritée des conflits du passé, que beaucoup d’entre nous rejetteraient s’ils l’examinaient de plus près, mais à laquelle nous continuons à adhérer par habitude, par manque d’imagination, ou par résignation, contribuant ainsi, sans le vouloir aux drames par lesquels nous serons demain sincèrement bouleversés » AMIN MAALOUF. LES IDENTITÉS MEURTRIÈRES. p. 40

 

 Au nom de la liberté religieuse, Musulmans, Juifs et Chrétiens sont d’accord à Jérusalem pour protester contre le Service des Incendies  qui veut interdire, au nom de la sécurité, le port de la barbe. Gus, un vrai poilgate. Si au moins la barbe arrêtait de pousser, on pourrait l’ignifuger une fois pour toutes.

En Angleterre un tribunal interdit à tous ceux qui ont moins de 16 ans de s’auto flageller au sang à l’occasion de la fête de l’Achoura, qui commémore la mort tragique de Hussein. Un deuil qui devra s’exprimer modestement par les  larmes… du moins pour les enfants…Le sang giclant, expression de la profondeur de la dévotion,  sera un privilège « pour adultes avec réserves »

 

 

Mondialisation. Juste retour des choses…

Juillet. 09. L’Égypte expulse des « jihadistes » français,  d’origine magrébine et de souche, de son territoire. Une communauté de près de mille francais salafistes y apprennent l’arabe et se préparaient  à passer en Irak pour combattre les Américains.

 

 

(addition mai 2006)

A propos du multiculturalisme canadien.

La goutte qui a fait déborder le vase :

La tentative d’instaurer et de faire reconnaître des tribunaux islamiques en Ontario.

 

À propos des libertés religieuses.

« Ce sont presque toujours des cas limites où au nom de la liberté religieuse, se manifestent des éléments plus radicaux, marginaux par rapport aux valeurs et aux préoccupations des communautés immigrées, plus hostiles à la société d'accueil, plus réfractaires à l’intégration. Dont les batailles nuisent à la qualité des rapports entre la majorité et ses minorités. Et c'est un terrain où les dés sont pipés, en raison des chartres qui font que les droits religieux reçoivent un traitement particulier. …Notre société dispose, par définition, d’atouts que l’on ne trouve pas dans les pays d’émigration et qui expliquent pourquoi les gens viennent ici : organisation sociale, stabilité politique, respect des droits et prospérité. Il est essentiel que la société d’accueil puisse préserver ces avantages et résister à des accommodements qui remettraient en cause ses valeurs fondamentales et les avantages de  son organisation sociale. Pour la même raison, l’intégration est un objectif souhaitable, tant pou le mieux-être des immigrés que pour l’harmonie sociale. …

Il faudra aussi d’une façon ou d’une autre, s’affranchir de la tyrannie des tribunaux, qui interprètent  la chartre et qui sont les seuls, à définir jusqu’où peut s’exprimer la liberté religieuse »

Alain dubuc.

 

 

« À ce point de vue, pour des raisons d’ordre à la fois juridique (la Chartre des droits) et sociale (une lourde culture de rectitude politique), le Canadas est en train de devenir le champion  de l’accommodement raisonnable face à des revendications qui accumulées et mises en contexte finissent par ne plus l’être » 

mario roy

 

«L’accommodation raisonnable ? Bien d’accord. A condition  qu’il se fasse entre gens relativement raisonnables. Or, on constate que les revendications sont presque toujours le fait d'extrémistes religieux. L’immense majorité des sikhs ne portent  pas  le kirpan. L’immense majorité des musulmans ne réclament pas  des lieux de prière au  travail ou à l’école, ni des bassins pour les ablutions. Une société doit-elle se plier aux revendications de groupes marginaux que même leurs coreligionnaires trouvent excessifs ? »

  Lysiane Gagnon.

 

« A bien y penser il y a deux sortes de multiculturalismes. Celui des élites, qui est un discours de bien-pensants. Il permet de se distinguer du commun, d’épater la galerie, de relater des expériences de déracinement au resto à la mode ou dans une contrée exotique. Mais il y a l’autre multiculturalisme, plus prosaïque, qui est vécu à la rue par des citoyens ordinaires, vivant ou côtoyant la misère, le crime, la désorientation  sociale et le désarroi, dans des quartiers populaires négligés et appauvris. »

Stéphane Kelly.

 

 

Addition juin 05

La pensée ensanglantée

 

Gus, voici  Ayaan Hirsi Ali. (Entre nous, une femme qui a encore plus de couilles que les six  gardes de corps qui l’accompagnent continuellement pour la protéger du sort  de Théo Van Gogh, à cause d’un petit film fort percutant de 11 minutes qui passa à la télévision hollandaise.  Même si elle ne peut se déplacer qu'en voiture blindée et doit  travailler dans un bureau sans fenêtre, Madame la Députée garde son courage et son franc parler.

 

 Elle vient de publier (été 2005) Insoumise

(robert laffont) traduction du hollandais…

 

Le multiculturalisme

« Le multiculturalisme ?  Une doctrine paresseuse qui permet à la gauche occidentale de se déculpabiliser mais qui n’est qu’une nouvelle forme d'apartheid…

 

« Tout comme le Coran, la société multiculturelle n’est pas un dogme. N’oublions pas que les personnes, musulmanes ou non musulmanes, ont droit au respect si elles respectent les autres. Quand il s’agit des droits de l’homme, ne faisons pas deux poids deux mesures. »89

 

« Ce n’est pas parce que nous n’avons pas de frères Wright  dans les rangs musulmans que nous ne prenons pas l’avion. En ne prenant de l’Occident que les progrès techniques et en laissant de coté son audace à penser par lui-même, nous perpétuons de générations en générations la stagnation des mentalités dans le monde islamique. » p. 11

 

« On voit donc que la peur de l’islam est déjà présente aux Pays-Bas. Politiciens et responsables dans ce pays sont trop effrayés à l’idée de nous confronter à notre détresse. C’est ainsi que la peur d’offenser entretient l’injustice et la souffrance. » 49

 

 

Le relativisme culturel.

« Le relativisme culturel ?  Un cul-de-sac. Il y a des voix réformistes à l’intérieur de l’Islam, mais elles sont rares et se font entendre surtout en Occident—où elles sont bloquées par les discours bien-pensants selon lesquels toutes les cultures se valent…. »

 

«  Mais la gauche occidentale a une étrange tendance à se culpabiliser, considérant les ressortissants du  reste du monde comme des victimes et avec elles tous les opprimés de la planète. Ils circonscrivent leurs critiques à l’Occident…. Mais ce que les tenants du relativisme culturel ne voient pas, c’est qu’en hésitant à soumettre les cultures non occidentales à leurs critiques, ils les enfoncent dans leur retard. Et ce avec les meilleures intentions du monde. Comme on le sait, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Leur attitude correspond à un racisme plus diffus. » p  13

 

«  L’accroissement des exigences envers les minorités sont une bonne chose, même si tout le monde ne s’en rend pas compte. En donnant la parole à des vois dissidentes, on pourra contrecarrer la rhétorique simpliste et aliénante des fondamentalistes. » p. 38

 

« Ces quelques musulmans éclairés sont contrecarrés par les tenant occidentaux du relativisme culturel et leurs officines antiracistes qui disent : si vous critiquez l’islam, vous offensez ces gens, donc vous êtes raciste, islamophobe ou un intégriste des Lumières ou encore : « Cela fait partie de leur culture, on ne peut pas le leur enlever », ainsi, la cage reste debout. Un pacte démoniaque a été signé entre Occidentaux vivants de la défense des intérêts d'autrui, de l’aide au plus démunis et de l’aide au développement et musulmans ayant intérêt à maintenir la cage—intérêt à  court terme, étroit et égoïste. » 113

 

Le racisme.

« Le racisme dont souffrent  les musulmans en Occident n’est rien comparé à ce que les non-arabes endurent dans le monde arabe. Ici, on ne leur oppose pas d’obstacles. Au contraire; on n’a pas le droit de critiquer trop durement l’excision des femmes, parce que « c’est  leur culture ». Alors doit-on admettre la souffrance ? Pourquoi la police n’a-t -elle pas le droit d’intervenir quand un père menace de mort sa fille  si elle refuse d’être excisée ? » citation de  Irshad Mangi. p. 90.

 

 

« Les mariages forcés ? Un viol organisé avec le consentement des parents. »

 

Autres textes de Hirsi Ali. Une Europe de poltrons s’est livrée à l’Islam. Les musulmans se servent des structures démocratiques libérales de l’Europe pour renverser nos libertés durement gagnées

L’Europe est devenue le lieu de nouvelles religions, de nouvelles croyances, du multiculturalisme, du cosmopolitisme, du transnationalisme. Tout devient donc relatif. Mais cette incertitude ne touche pas les musulmans. Dans la guerre, l’éthique et l’esprit tribal des musulmans sont bien plus résistants et violents que l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme.

Vingt ans plus tard, les Européens ne sont plus tout à fait aussi certains de la valeur de la liberté d’expression. La plupart des membres des médias s’autocensurent. Les livres de classe et les manuels universitaires ont été modifiés de manière à ne pas offenser les musulmans. Et si des mesures législatives punissant le « blasphème » n’ont pas été adoptées, elles ont été envisagées dans la plupart des pays, et on réactive des lois anciennes jamais appliquées

Les refuges pour femmes se sont adaptés : au lieu d’apprendre aux femmes qui se présentent comment devenir indépendantes, ils installent des salles de prière et emploient des médiateurs issus de la communauté musulmane. Toute cette médiation ne vise qu’un seul objectif, faire retourner la femme à la situation d’abus qu’elle avait fuie.

 

 

 

ODYSSÉE D’UNE IMMIGRANTE…

 

Avant…

« Née au Maroc, pays où l’islam est religion d'État, j’ai baigné dans un milieu où la religion fait partie du quotidien. Elle est synonyme de foi, de chants, de musique et de joie. Les fêtes religieuses étaient l’occasion de retrouvailles familiales et mes amies juives et chrétiennes y participaient, comme moi aux leurs. Je pouvais circuler librement à la mosquée, tête nue,  prier, avec un foulard, par respect pour Dieu, sans que nul  ne m’interpelle sur mes cheveux qui dépassaient. »  ….

Puis après.

« Quel choc à mon arrivée au Canada, il y a 35 ans. J’y ai découvert des cercles d’endoctrinement où les femmes sont voilées entre elles, à l’intérieur de leurs propres maisons. Des organismes de prédication ont des ramifications au Moyen-Orient, au Pakistan, en Iran, en Europe et aux États-Unis.

Des imans formés à une école de pensée rigoriste, envoyés en mission et payés par l’étranger, propagent un islamisme radical visant à isoler les musulmans de leur société d'accueil. Des messages appelaient au jihad et à la haine des infidèles, juifs, musulmans, démocrates, ou chrétiens. »

 

« Deuxième choc : l’indifférence des pouvoirs publics. Dans la mesure où ces problèmes se vivaient à l’intérieur des communautés pourquoi s’en mêler ?...

L’islam  du savoir et de la tolérance qui a marqué ma jeunesse au Maroc se transformait sous mes yeux, au Canada, en une camisole de force, réduit à une série d’interdits, imposés le plus souvent aux femmes. Puis la perception qu’on a des musulmans se dégradera à la faveur d'images  de violence venues du Moyen –Orient, d’Afrique, d’Asie et plus près de nous, suite du 11 septembre 2001, des États-unis.

Des groupes islamistes…. ont raffiné leurs stratégies. Ils sont parvenus à s’ériger en « porte-parole » des communautés, au grand désarroi des musulmans démocrates qui peinent à s’intégrer  et  ne demande qu’à vivre en harmonie avec leurs concitoyens. »

 

Fatima Houda-Pépin.

 Députée à l’Assemblée nationale du Québec. 

Mai 2007

 

 

                                                                                                               

 

 

(15/01/06)

La pensée sanglotante….

Gus,  peux-tu au moins dans ta tête résoudre le paradoxe suivant…

Une confrontation entre le cœur et le cerveau…

Un bon spécimen de la pensée larmoyante… au contact de la réalité.

 Prends-toi un mouchoir au cas…

 

 

 

« Aider les immigrés, c’est d’abord les respecter tels qu’ils sont, tels qu’ils se veulent dans leur identité nationale, leur spécificité culturelle, leurs enracinements spirituels et religieux »

 

Le père M. Lelong.

 

 Études Mai. 1986 p. 586

 

 

 

« Existe-t-il une culture où l’on inflige aux délinquants des châtiments corporels, où la femme stérile est répudiée et la femme adultère punie de mort, où le témoignage d’une homme vaut celui de deux femmes, où une sœur n’obtient que la moitié des droits de succession dévolus à son frère, où l’on pratique l’excision, où  les mariage mixtes sont interdits et la polygamie autorisée?

 

 L’amour du prochain commande expressément le respect de ces coutumes. Le serf doit pouvoir bénéficier du knout ***; ce serait mutiler son être, attenter à sa dignité d’homme, bref faire preuve de racisme que de l’en priver.

 

 Dans notre monde déserté par la transcendance l’identité culturelle cautionne les traditions barbares que Dieu n’est plus en mesure de justifier. Indéfendable quand  il invoque le ciel, le fanatisme est incritiquable lorsqu’il se prévaut de son ancienneté et de sa différence. Dieu est mort mais le Volksgeist est fort. »

 

Finkielkraut, La défaite de la pensée, p. 129

 

 

***Gus, au cas où ce ne serait pas assez clair : dans cette perspective, la charité chrétienne exigerait que l’on respecte (et encourage ?)  l’excision et les meurtres  d’honneur là où ces pratiques font partie de la culture d’un peuple. Si c'est ça, la charité et le respect d'autrui, certains seront tentés de dire : « Au  diable, la charité! »  Du moins les petites filles … qui en payent le prix…

Oh vertu!  quand tu nous tiens.

Gus, si ce n’est pas encore assez clair, relis les textes de Ayaan Hirsi Ali plus haut..

 

                       Comme complément à ces réflexions, Gus, tu peux aller lire :

Bof se porte avec l’UNESCO à la défense du patrimoine de l’humanité

Et pour un point de vue plus général, tu peux consulter le dernier site de ton Prof.  La quête identitaire.

Et reviens à …

 

SUITE : 

Témoignage d’un terroriste.

 Les sociologues s’en mêlent.

 

                                                                                         

1. Accueil.

2. Tactiques.  Asymétrie des moyens

compensée par l’asymétrie des principes

3. Cause : Histoire : le wahhabisme et  Ben Laden.

4. Cause : le ressentiment, la fascination de l’Occident

5. Cause : Immigration et auto-défense identitaire.

6. Témoignage d’un terroriste… Les psychiatres

et les sociologues s’en mêlent

7. Hourras et Houris

8. Coran : interprétation et versets  controversés      

9. Rushdie : ne pas céder à la peur.

10 . La bêtise comme soutien technique et accélérant

 11. Les  caricatures sataniques  

 

                       

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF (CLIQUEZ)

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES:   (cliquez)

 

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

ou commentaires sur l’actualité

(245 capsules en fév. 09)

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)