3. Certains spectres à l’horizon (2)

Par le prof Bof

 

L’INTOLÉRANCE TRIOMPHANTE.

 Les fanatismes se multiplient

 

Difficultés de vivre ensemble. Les fanatismes de tous cotés se multiplient, s’arment de tout bord, des spécialistes viennent à la rescousse des imaginations défaillantes pour fournir  les motifs de se snober…  au mieux, de  s’égorger au moins mieux. Les pays riches, fatigués des grandes guerres,  fournissent les armes aux pays pauvres qui prennent le relais ; on continue à s’entretuer au grand plaisir du Docteur Folamour. On ne sait trop pourquoi; on parle souvent la  même langue, on  a même couleur de peau, on a également été circoncis et à la même place ; en raison de la qualité des armes inventées  par la science, même les enfants peuvent être mobilisés dans ces guerres rituelles, sacrificielles  où on se tue  plus que dans les affreuses guerres de religion qui ont dévasté et déshonoré l’Europe et qu’on croyait révolues.

 

On se fracasse le crâne au cri de : « Ca t’apprendra à être différent, espèce d’écœurant »

 

On commence tôt à se mettre dans l’ambiance et à se préparer psychologiquement dans les gangs de rue où on apprend à haïr l’autre, son voisin de pallier, à le combattre et à assurer sa domination locale malgré les polices domestiques, les parents, l’ONU, l’OTAN, la rectitude politique  et la réforme scolaire en voie d’implantation.

 

 Et certains funambules  s’amusent à faire des pirouettes en jouant à l’équilibriste sur l’ « axe du mal »! 

 

Gus, une image vaut mille morts…                  

 

 

WIRE IMAGE

 

 

Un témoin du siècle…

« Méfiance est sans aucun doute, l’un des mots-clés de notre  temps. Méfiance à l’égard des idéologues, des lendemains qui chantent, méfiance à l’égard de la politique, de la science, de la raison, de la modernité. Méfiance à l’égard de l’idée de progrès et de pratiquement tout ce à quoi nous avons pu croire tout au long du 20ième siècle --, un siècle de grandes réalisations sans aucun précédent depuis l’aube des temps, mais un siècle de crimes impardonnables et d’espérances déçues. Méfiance, aussi, à l’égard de tout ce qui apparaît comme global, mondial ou planétaire »

 AMIN MAALOUF.

LES IDENTITÉS MEURTRIÈRES. P. 130

 

 

 

 

Guerre et pauvreté.

ON fait des histoires avec le « café équitable » mais, Gus, l’histoire est-elle équitable ? A-t-elle un quelconque souci de partager la paix et la guerre équitablement entre les riches et les pauvres?

 

Un économiste, Paul Collier, a analysé toutes les guerres civiles dans le monde depuis 1960.  Deux conclusions étonnantes :

 

1) 80% des guerres ont eu lieu dans 20% des pays les plus pauvres.   (On se demandera ensuite pourquoi le PIB moyen par tête d’habitants a perdu le quart de sa valeur – en dollars constants-  durant les deux dernières décennies du précédent  siècle en Afrique sub-saharienne)

C’est vrai que les plus riches se sont tapés dessus à qui mieux mieux dans le passé, avant 1960. Est-ce la peur de la puissance de leurs armes qui a calmé  leurs ardeurs belliqueuses? Si c’était le cas, faudra-t-il  fournir des armes atomiques aux pauvres et leur enlever leurs machettes et leur Kalachnikov pour les pacifier ?!

 

2) Etonnamment, les conflits intérieurs sont plus fréquents  dans les pays les plus homogènes au plan religieux ou ethnique que dans les sociétés plus diversifiées.  Comme quoi sans doute il est plus facile de se chicaner en famille qu’avec le voisin qu’on ne fréquente pas !

 

Autre étude : Petit encouragement : si une nation s’arrache de la pauvreté absolue (moins de $1 par jour par habitant) et réussit à atteindre un niveau minimal de richesse (2$ par jour) la probabilité de se trouver en guerre diminue de moitié.  Et, de plus,  en un quart de siècle, la pauvreté absolue est passée de  41%  à 20% et en chiffre absolu de 1.5 milliard à 1.1 milliard.  Et les guerres ont effectivement diminué depuis 20 ans même si la couverture médiatique a augmenté.  L’Asie s’est éveillée et n’est plus le  foyer de pauvreté à laquelle on la croyait condamnée. Reste l’Afrique subsaharienne… où l’on trouve la plupart des foyers de guerres ou de tueries actuellement.

 

 

 

 

        suite: ECO SPASME. L’Oiseau qui salit son nid

 

 

 

 

 

 

Accueil., Situation

1.Effondrement des mythes de soutien

2. Conséquences de cet effondrement

3.Les spectres remplacent les mythes

   Les spectres …  (SUITE B)

   Les spectres …  (SUITE C)

4. Désarroi et individualisme

5. Héros pour chaque génération

6. Tableau RÉCAPITULATIF

7. Appendice. Texte de Rostand

 

Deux thèmes pertinents au 20e siècle, ont été traités ailleurs à propos du travail :

Société de consommation (les années soixante)

Mondialisation (fin de siècle)

 

 

PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

 

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)