MÉMOIRES D’Outre TOMBE

 

 

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image002.jpgGus, ton Prof peut dire comme d’autres avant lui : Je suis venu, j’ai vu et j’ai survécu.

 

LA PEUR PROGRAMMÉE.

Ton Prof a tremblé en  voyant les courbes apocalyptiques du Rapport de Rome : plus d’or en 1981, plus d’argent, ni mercure en 1985, épuisement du zinc en 1990, etc.  Et le tout accompagné d’une kyrielle de si..si..si..si..  Et ne pouvant s’imaginer pouvoir se rendre en santé à l’an  http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image004.gif2000, il a surmonté  en de brefs moments des tentations de suicide. Il a célébré le passage à l’an deux mille, tout étonné et  dans un énorme soupir de soulagement tout en prenant une bonne bouffée d’air pur (a même fait un plein d’essence pour tirer la langue à ceux qui l’avaient terrorisé dans sa jeunesse).  Il  attend de pied moins ferme évidemment l’an trois milles.

 

DERNIERES ADDITIONS

 on n’arrête pas le progrès.

LA VACHE FISTULÉE OU À HUBLOT

 

Sauver la planète : philo ou poche de thé ?

XXX

Le réchauffement climatique fait encore des siennes..

 

***********************

 

Les paris son ouverts : combiner  son argent et  ses convictions.

Parier et faire fortune avec le réchauffement climatique.

 

LE BON VIEUX TEMPS.

 Il s’est même réjoui, une autre fois, de ne pas être plus vieux car cela a épargné à son cœur défaillant les cuisantes angoisses provoquées par le Président Roosevelt en 1908 qui prédisait  déjà aux gouverneurs américains l’épuisement imminent des réserves de bois qui ne devaient pas dépasser dix ans et la fin de l’extraction du fer qui devait être achevée en 1940.

 

Bof a vécu deux ou trois extinctions des ressources pétrolières.  En 1939 le Département américain prédisait qu’il n’y avait du pétrole que pour 13 autres années. En 1951, on refait la même prédiction : du pétrole que pour 13 ans à venir. (Gus, pourquoi ce vilain chiffre treize ???)  Ce qui a fait dire à un professeur de Yale qu’on a manqué de pétrole  depuis qu’il est au monde.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image006.jpgÉRABLE ET DIABÈTE.

 Bof ne s’est pas dissout et a survécu aux pluies acides à force d’ingurgiter du bicarbonate de soude. Il a même réussi à sauver son pot de géranium. A pleuré  abondamment avec les propriétaires d’érablières devant les désastres et les malheurs anticipés. Il  risque maintenant le diabète à force d’ingurgiter du sirop d’érable pour aider les malheureux… à écouler les stocks de sirop trop abondants dont ils ne réussissent plus  à se débarrasser  dans un marché saturé.

Neuf  ans plus tard, on apprend finalement que la cause du désastre n’était pas les pluies acides mais un hiver particulier où pendant douze jours consécutifs  en février la température  oscilla entre 3 et 12 degrés puis retomba à moins 25 degrés  (Gus, la sève ne savait plus où donner de la tête) Les pommiers subirent le coup également : 25 % périrent.

Heureusement,  depuis,   les habitants de Détroit et de Chicago peuvent marcher la tête haute, même venir nous visiter, eux qu’on tenait responsables des pluies acides …

 29 août  2010. UN ÉCLAT DE RIRE DE LA VIE…

 Montignac est mort à 66 ans. Le colonel Sanders à 90 ans.

6 ans de moins que la moyenne, 3 fois plus  au dessus de la moyenne.

A moins que ce soit un truc publicitaire et qu’il ressuscite pour valider  sa diète.

Ou encore un effet de friture…

 

Bof et poffe.

Avec les nitrates, les centaines de dioxines et les 4000 polluants de la cigarette, Bof a du prendre un cours de chimie pour pouvoir suivre l’évolution de ses malheurs et de ce qui lui pendait au dessus de la tête… qu’il a su déplacer à temps.

 

COurage

A applaudi le courage des manifestants qui se portaient à la défense de la moule zébrée ou du crapaud velouté.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image008.jpgPar moment, Brigitte Bardot lui est apparue encore plus belle, même avec son chien,  quand elle consacrait son prestige à la défense des bébés phoques qui pourtant rivalisaient avec elle quant au charme et au pouvoir de séduction.  Depuis, les phoques, en concurrence avec les Portugais, ont à peu près bouffé tout ce qui restait de poissons dans l’Atlantique Nord. Maintenant Bof doit reconfigurer et reformater son système lacrymale et pleure sur le sort des Madelinots et des Terre-neuviens  … condamnés au loisir et qu’il doit subventionner avec ses impôts.

Depuis il apprend  que la belle Brigitte a recyclé son horreur du sang et reporte sa hargne désormais sur  ceux qui égorgent pieusement les moutons sur la place publique, victimes expiatoires qu’ils doivent rituellement  laisser mourir par épuisement du système sanguin au rythme des invocations et des danses jubilatoires. Elle préconise l’usage du gourdin, comme pour les phoques,  qui tue instantanément, plus efficacement que fusil ou couteau,  soit-il rituel.

 

PROVOCATION.

 En voyage, il a pu se baigner dans la Tamise,  sans instinct suicidaire, ce qui ne s’était pas vu depuis un siècle, évidemment sous les applaudissements de la foule médusée.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image010.jpgA survécu tant bien que mal à de nombreux « désastres du siècle » quand ce n’était pas à du « jamais vu » ou à du « sans précédent », à de multiples fuites promues au rang de nuages de gaz toxique, au chauffage au bois de ses voisins et à la fumée de son BBQ  et même, parait-il, à un météorite, Peanut de son nom, que les terriens et lui-même  auraient évité de justesse.

 

Un chaud-froid programmé.

 

Bof se demande si c’est bien l’ignorance qui est notre plus grand problème, si ce ne serait pas plutôt notre prétention à  connaître? En 1977, le “National Science Board” avertit le nouveau Département de l’énergie des USA que les chaleurs actuelles tirent à leur fin et que l’on doit se préparer pour un nouvel âge glacial.  Douze ans plus tard, en 1989, après  deux étés particulièrement chauds,  un scientifique rattaché à la NASA, dans un témoignage devant le Congrès  américain, avertit que nous devons faire face à un réchauffement imminent de la planète.  L’alarme était lancée…et on se préparait à une danse de la mort.

 

Où les politiciens peuvent-ils  bien avoir la tête ou qui sont leurs conseillers?

 

Dans les années 70, le président Carter envisage de recourir à l’ONU pour ameuter solennellement la planète et lancer une réflexion mondiale sur le refroidissement  de la planète qui, http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image012.jpgselon les scientifiques, serait à nos portes.   A la décade suivante, c’est au tour de la Dame de Fer de secouer l’ONU mais cette fois-ci, pour la lancer dans des recherches sur le réchauffement de la planète en tant que catastrophe appréhendée. Rusée la Grande Dame ! couillée comme pas un, même Renaud, cette manœuvre lui a permis d’en découdre avec des syndicats trop encombrants et d’éliminer sans trop de peine les charbonnages anglais, grande source de CO2 et, encore pire, non rentables.  Bush enfin, champion du juste milieu : « Y a rien là ».  Et les autres qui parlent, parlent, parlent et prétendent contrôler le développement des pays en émergence. Et la Chine qui n’y entend rien, se limite à faire un  doigt d’honneur à ceux qui veulent lui barrer le chemin.

 

ÉMASCULATION ET PRINCIPE DE PRÉCAUTION.

 

Gus, Bof frémit encore quand il prend le train et que son inconscient lui rappelle  les paroles de son grand-père qui avait lu dans la bulletin paroissial de l’époque que Arago, le grand savant, si respectable  par ailleurs,  prédisait …que les chemins de fer n’avaient aucun avenir car le sang des voyageurs gèlerait dans leurs veines dès que la vitesse de quarante kilomètres serait dépassée, ce qui ne s’était jamais vu.   Et pire encore,  un général s’était juré à l’époque que jamais il n’enverrait ses hommes dans  ces nouveaux trucs de peur qu’ils en sortent émasculés… aux dires de certains savants. Gus, serait-ce pour  avoir violer le principe de précaution que l’armée française n’a pas connu de victoire significative depuis….…?

 

 Catastrop0he à l’horizon.

Gus, une petite consolation pour toi qui paniques au  moins une fois par semaine à voir à la télévision les catastrophes  climatiques et météorologiques  qui sévissent sur la planète.. Tu es convaincu que  le ciel va te tomber sur la  tête à plus ou moins brève échéance, surtout que l’espérance de vie ayant doublé, c’est autant de plus pour la probabilité d’être une victime éventuelle.  Tu vis sur la conviction que tout cela  ne peut qu’empirer.  Et si tu veux calculer tes chances, peut être pourras-tu dormir un peu mieux ce soir..,.

                  Combien de mortalités par million d’habitants selon les décennies par catastrophes  météorologiques et climatiques.  …(Selon l’EM-DAT (EMERGENCY Évents Database)

Réchauffement Climatique

C’est vrai qu’on était  moins nombreux  en 1920 à se partager le cataclysme… mais par ailleurs il y avait  plus d’espaces inhabités où les cataclysmes pouvaient frapper  loin des journalistes, de la télévision et sans même, le plus souvent, sans même quelque  population à incommoder (mai 09)

 

CARIBOU 99 CENTS LA LIVRE.

 Bof craignit  en temps et lieux pour le sort des troupeaux de caribous que le pipeline de l’Alaska devait détruire ; trente ans plus tard on  nous annonce que les troupeaux ont quintuplé et que  l’on devrait se dévouer pour  passer, à la table,  de la vache folle et son chum au caribou en pleine santé qui ne demanderait pas mieux pour acquérir quelques lettres de noblesse.

A pleuré sur le sort de l’aigle chauve menacé par le DDT.  S’est réjoui  de son interdiction…http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image014.jpg presque universelle.  Maintenant  il se doit de pleurer avec le reste de la planète sur les millions de victimes de la malaria… que l’usage intelligent du DDT aurait épargnées. Mais l’aigle chauve est si majestueux et est l’emblème d’un si grand pays!  L’écologie est si belle et impressionnante  quand elle  se pare de patriotisme.  Aujourd’hui, si on avait pu amasser dans un bassin toutes les larmes versées par les survivants de  ces morts prématurées causées par la malaria, il y aurait eu de quoi noyer tout ce qui restait d’aigles à tête chauve. Mais quelle perte !

NOSTRADAMUS À NU.

 Newsweek, en 1975,  informait que les météorologistes étaient presque unanimes à prédire  la baisse de la productivité agricole pour le reste du siècle.  Si au moins ils avaient vu juste, on ne serait pas aujourd’hui  encombré des surplus agricoles dont on ne sait comment se défaire et dont on doit subventionner avec nos impôts l’arrêt des productions, à défaut d’inonder les pays voisins au risque de détruire l’agriculture locale. Et la situation est pire dans les pays les plus pollués.

VOIR : Si tous les habitants  de la terre vivaient comme les pays d’Occident,      combien de planètes seraient nécessaires ?

 

Merci prozac.

 

Pas assez vieux pour avoir connu les terreurs de l’an mil, Bof  a su, grâce au Prozac, dominer la terreur que lui inspirait tout ce que l’on disait sur le Bug informatique de l’an deux milles.

 

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image016.jpgOn présente de plus en plus les hôpitaux comme des foyers d’infection et de  maladies. Se demande quelle sorte de fréquentations peuvent bien avoir  médecins et infirmières. Fait le vœu de mourir avant d’être malade. Et si JAMIL avait raison :

http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image017.gif«  Si la moitié des infirmières

S’envoyaient en l’air

Avec la moitié d’leurs patients

On s’rait malade tout l’temps »

JAMIL. Moitié-moitié

 

Bof a  survécu à l’eau du robinet, même s’il  préfère le Porto pour le goût. Cependant des amis qui veillent sur lui et lui veulent une joyeuse Alzheimer lui conseillent  de filtrer l’eau pour le chlore et le fluor. De toutes façons ce dernier est inefficace sur les prothèses.

 

LES PÉCHÉS CONTRE NATURE.

 

 S’il faut que les océans se mettent de la partie et s’enflent d’un pied voir d’un mètre (s’ils en sont au système métrique), des  îles comme les Maldives ou des terres basses seront menacées. Les catastrophistes doutent que ces populations aient le courage  des Hollandais, à moins de greffes génétiques,  pour se défendre contre la crue des eaux. La nature a ses privilégiés. D’autres craignent que la nature entre en concurrence avec la bêtise humaine  pour créer des migrations de populations. S’il fallait  qu’elle oblige des populations à se déplacer comme l’histoire  des hommes du vingtième siècle nous en a donné le triste exemple,  quels péchés contre nature a-t-on commis !

 

Enfin,

 

 Gus, on pourra de notre vivant, à nous deux, (c’est moi qui fait problème), assister à une belle preuve du changement climatique. Deux consultants travaillant pour le Pentagone, multiplient les catastrophes à venir en raison des changements climatiques. Entre autres, les digues des Pays-Bas ne tiendront pas le coup et  La Hayes sera submergé en 2 007. Rendez-vous à La Hayes dans deux ans. Apporte ton costume de bain…  au cas où un bar serait ouvert

 

MORT DE DIEU, MORT DE L’HOMME.

 

Bof n’aime pas l’allure, sinon la tête, de certains catastrophistes. Nietzsche  au moins  prenait un air tragique quand il annonçait  la Mort de Dieu. Aujourd’hui on nous annonce la Mort de l’Homme, la  surchauffe  de son habitat, l’extinction de la vie sur terre  à plus ou moins brève échéance,  le tout avec ce  ton  triomphant,  ce petit air d’autorité, à coup de subventions et surtout avec  ce maudit sourire en coin qu’on ne réussit pas à dissimuler. (C'est vrai aussi que Nietzsche parlait de la volonté  de puissance  et … de  ce même sourire qu’avait les mononcles d'autrefois quand ils s’amusaient à se  confirmer en autorité en racontant des histoires pour  terroriser les enfants… qui, pis est, en redemandaient…)

 

Une ceinture de sécurité comme héritage.

 

 Bof ne sait plus à quels saints ou à quels savants  se confier quand ils pensent à ses petits enfants. Auront-ils de l’eau jusqu’aux  genoux ou trois mètres par-dessus la tête? La prudence s’impose de toutes façons : leur apprendre à nager.

 

« Une petite ébullition avec ça ? ».

 

 Bof a survécu aux ondes meurtrières de son micro-ondes et par précaution met un casque protecteur quand il se sert de son cellulaire. Gus, tu vois ton Prof « s’ébullitionner » !

 

'Nouvelle Cuisine', 1989 LA NOUVELLE INQUISITION.

 

Vient à peine d’oser manger de  nouveau des fromages à pâte molle qu’il doit revêtir son armure de Don Quichotte pour attaquer de nouveaux moulins à vent.

Il enquête fébrilement pour dénicher les gras trans dans son assiette avec l’ardeur inquiète d’un douanier qui voit devant lui en robe blanche un personnage au nom d’Hosannah Ben Laden et qui donne le Plateau Mont-Royal comme adresse.  Bof ne mange plus sans consulter l’Index des nourritures interdites par les ayatollahs et les ayatollahsses de  la  Nouvelle Inquisition  qui sont déjà à dresser des bûchers pour faire rôtir ceux qui ne prennent pas suffisamment soin de leur corps comme en d’autres temps on devait soigner son âme sous peine de cuisson éternelle.   Vieux réflexe de  son enfance qui remonte à la surface : Bof, qui  ne se souvient pas de la dernière fois où il s’est permis quelques   croustilles, ressent tout à coup la séduction du péché, la fascination de l’interdit,  et, ivresse prométhéenne,  se promet de succomber au moins une fois par mois…histoire de prouver qu’il est encore capable de se prendre en charge et parce que c’est bien meilleur maintenant.  Des humoristes attendent impatiemment l’inspiration pour contre-attaquer, malheureusement il y a longtemps que la source est tarie.. La rumeur circule  que les Clubs Med  ouvriraient bientôt des centres-santé dans les pays sous-développés avec menu local garanti pour purger la clientèle des  gras trans accumulés. Enfin ! la frugalité deviendrait un luxe rentable et une richesse exportable ! il ne faut désespérer de rien !

 

VIVRE DANGEREUSEMENT.

 

 Les jeunes en sont rendus à pratiquer les sports extrêmes pour jouir un peu de l’excitation de la vie avant qu’il ne soit trop tard.  On descend de sa chambre en « planche à roulettes » pour venir manger une « rotie » aux 14 grains  trempée dans la crème sure.

 

 

ENCORE LES  PAUVRES… qui  polluent la planète, et qui engraissent en plus.  

Qu'il est beau de voir la grande cuisine se faire saisonnière…les grands restaurants offrir deshttp://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image020.gif menus de saisons, n’offrir que des fruits frais, des légumes bio de bon goût.… Le culte de la belle fraîcheur, de la minceur des asperges et des convives….  au lieu de la triste friture et des produits congelés.  Finis ces vieux trucs, fruit de la créativité primitive, qui ont permis à la pauvre humanité d’autrefois  de survivre (ce qu'elle n’aurait pas du faire d'ailleurs) : la  salaison,  le fumage, le séchage, la fermentation, la bactérisation, l’acidification, la coagulation, l’alcoolisation, la congélation,  le vinaigre, les conserves,  etc.

On ne peut tout de même pas tout bouffer à l’automne pour l’année.

 

Le bon goût des uns.

 

 Déjà, en 1825, Jean-Anthelme Brillat-Savarin avait deviné, dans la physiologie du goût, un grave problème de classes : « Salive-t-on  devant un chapon de sept livres arrondi par une farce de truffes du Périgord ou devant une bonne choucroute? »

 

Aujourd’hui il aurait dit : devant une tranchinette de foie gras, ou devant un tartine de beurre d'arachides et de Nutella  ou encore une assiettée de spaghettis.

 

D’ailleurs Marx l’avait déjà dit : les pauvres sont de trop : Ils n’ont qu’à perdre leurs mauvaises habitudes... qu’ils traînent comme des chaînes…

Et des riches peuvent maintenant refuser un frigo  avec compartiment congélation. Pas tendances. On ne lésine pas avec la fraîcheur  et avec sa santé.

 

MANGER  DES INDULGENCES ET AVOIR BONNE CONSCIENCE.

 

 Qu’il est bon de surcroît pour sa conscience de combiner bonne bouffe et  haute moralité par la multiplication des bonnes actions à répétition : fuir les  produits Frankenstein,  sauver la planète,  soutenir l’agriculture soutenable, sauver les forêts équatoriales en mangeant des noix,  dépolluer les cours d'eau en évitant tous les produits de l’agriculture commerciale,  vider les urgences  et  sauver le système de santé en cultivant sa propre  santé, lutter contre l’épidémie d’obésité, s’approvisionner  à pied (sans antisudorifique évidemment)  ( au pire en vélo) au Marché central quitte à y perdre sa journée, tout au moins  pour mériter les calories de qualité  ingérées au dîner.

 

Les pauvres, pressés par le temps et la vie, n’ont qu'à prendre leur voiture pour aller s’approvisionner à l’épicerie du coin.

 

Les grands économistes et les grands cuisiniers n’ont-ils pas été toujours d’accord : l’important, c'est le marché?

 

Quand servira-t-on le jus de raisin frais? Et cesser d’insister  pour le boire le plus vieux possible alors qu’il a perdu toutes ses valeurs nutritives originelles?

 

Gus, soyons clair. Bof ne méprise pas la fraîcheur des légumes ou des viandes. .. Mais tu sais comment ton Prof  admire prioritairement tout ce qui relève de l’intelligence. Pour la fraîcheur, il suffit d’être là au bon moment. Bof admire par-dessus tout l’effort millénaire de l’humanité, l’intelligence et  la créativité déployées, l’invention de tous les modes de conservation qui lui ont permis de vivre 12 mois par année (et d’être là, toi et moi) et pas seulement aux quelques semaines des récoltes… où les marchés étaient ouverts.

 

Ils ne savEnt pas ce qu’ils veulent ou devraient vouloir!!!

 

L’industrie du fast food s’est appliquée  à faire des menus-santé, à recenser les calories sur les  serviettes de tables, à dégraisser ses sauces et ses plats,  etc… En vain,  échec, désastre;  les gens,  ignorants et intrépides à la fois, veulent manger à leur goût (surprise!), et ne veulent pas de tofu.  Cathy Kapica, en charge de la nutrition chez McDonald's, découvre que le mot  “santé”  ou « healthy » a un effet répulsif    sur la clientèle. «  Si jamais les Américains veulent du tofu,  MacDonald's leur offrira le meilleur, le plus savoureux, le moins cher et  le plus frais tofu sur le marché. Le problème? Les Américains ne veulent pas de tofu. »  On sait tous évidemment que les Américains n’ont pas de goût et que ce sont eux, comme touristes,  qui en France ou en Chine permettent aux succursales locales de Fast-food de survivre.  Bof  a une solution pour MacDonald’s : qu’on  engage de jolis garçons  ou filles (au goût de la clientèle) et qu’on fasse manger le tofu à la  cuillère. Bof prendrait bien une fille à tofu. Et toi, Gus?

 

UN SYSTÈME DEWEY POUR CLASSIFIER LES IntERDITS.

 

Catastrophé, Bof  mange désormais dans une assiette à fondue qui permet de compartimenter les gras, les gras commerciaux, les gras trans, les gras bio, les gras OMG, les gras omega-3. Espère éviter le triste sort de l’âne de Buridan (Gus, si tu ne comprends pas, tu peux aller voir  dans ton dictionnaire) En attendant, il surmonte sa peur panique  et prend  courageusement des huiles OGM  pour prolonger de quelques jours  la lucidité  de son cerveau grâce aux Omega-3, pariant  que les promesses de la science seront tenues cette fois-ci, vu qu'il s’agit du célèbre Prof Bof.

 

“A panic a day keeps the doctors awake”

 

Quoi se mette sous la dent  sans avoir une attaque d’apoplexie et peut-être en mourir ?  Certaines autorités médicales   signent déjà la fin de la panique des gras trans… qui aura fait trembler  pendant une couple d'années tous ceux qui sont doués pour la chose. La farce aurait assez duré. Alors que certains alarmistes comparent encore les gras trans à l’amiante («there is nothing worse”), d’autres (The National Academy of Sciences, the Department of Health and Human Services, the National Heart Lung and Blood Institute and the Food and Drug Administration) sont arrivés à la conclusion que les gras trans sont  “au pairavec les autres gras,  les gras saturés,  le beurre ou le lard.  Tous (bestial ou artificiel) augmentent le cholestérol  et il vaut mieux  manger le moins possible  de tous les gras.   Gus, pauvre Gras Trans ! il faisait si bien  dans son décor d’Halloween. Et il va falloir refaire déjà les étiquettes sur les boites de margarine qu’on venait tout juste de modifier.  Au moins ceux et celles qui ont créé la panique auront eu leur  quart d’heure de gloire, ce fameux quart d’heure promis à tous ceux qui font application.  Gus, les gras saturés sont plus dangereux  pour le cholestérol…. Pour la bonne raison que les gens en mangent plus… (NYT.(05/08/14))

 

Chacun son tour.

 

 Nouvelle crise de foie à l’horizon.  Bof, ingurgite aux limites de l’indigestion tout le yogourt qu’il peut : à lire les revues « tendances », ce serait le prochain vilain que les gourous de la bonne bouffe s’apprêtent à offrir à la trouille et à la hargne du peuple. Madame Boffe  s’est réjouie allègrement  en entendant un critique de cinéma résumer sa chronique du film « LA CHUTE » : « À quoi s’attendre de mieux d’un homme qui ne fume pas, ne boit pas, est végétarien et à qui il manque une couille ». Chanceuse va! la madame.

 

Ah ! le joli petit michelin !.

 

Gus, hier soir Bof s’est permis une excellente entrecôte avec sauce au poivre  “alla marsalla”. Il  a dédié son excellent et succulent repas à tous ceux qui l’ont terrorisé ces derniers temps. Il vient tout  juste de lire que, selon des études toujours aussi scientifiques et rigoureuses (Researchers at the Centers for Disease Control and Prevention), l’obésité ne serait pas la deuxièmes source de mortalité évitable comme  on le répète ces jours-ci  mais plutôt la septième, après les accidents de voitures et les cas de mortalité par armes à feu. Une rétrogradation  humiliante s’il en fut qui, enfin, a permis à ton prof de respirer et de manger à sa faim et d’honorer la cuisine de madame Boffe et d’honorer en prime le sérieux de la  recherche scientifique.  L’obésité grave ou extrême est toujours aussi  létale et  dangereuse, mais confirmant plusieurs autres études, l’obésité modérée et modeste (Gus, Bof a toujours été modeste dans ses propos ou ses vêtements),  comporterait, Oh miracle! Oh consolation!   un moindre risque de mortalité que celui encouru par les gens de poids  dit normal, engoncés dans une sécurité facile et endormis par d’illusoires promesses de vie éternelle.  Un modeste Michelin autour de la taille, serait comme une roue de secours dans la lutte pour la survie. Enfin de la belle science ! L’an dernier la Commission aurait fait erronément mourir 340, 000 personnes de  trop aux USA  (comme si l’Irak ne suffisait pas). Bof se demande si ces victimes qu’on a précipitées trop tôt dans la mort médiatique ont droit à ressusciter, ont droit  à une autre chance  ou tout au moins si  leurs descendants, leur veuve écrasée et éplorée en particulier,  ont droit à des compensations pour la parenté « statistiquement morte ». (AP.19/04/05)

 

  Bof veut bien croire « que si les statistiques ne mentent pas, les statisticiens peuvent bien   mentir » mais,  quand même, on devrait le faire à l’intérieur de certaines limites de la décence.

 

 Comment en est-on arrivé là  et surtout comment a-t-on pu  se rendre compte d’une telle erreur « humiliante » en somme pour  l’obésité qui dégringole comme responsable de la mortalité?  Gus, a une petite idée là-dessus : On a probablement  réuni un «  think tank » des meilleurs  spécialistes  des plus grandes universités américaines et ils se sont livrés à un remue-méninges de trois jours  jusqu’à ce que, tout à coup, un des participants  eut une révélation (une http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image021.gifvéritable Pentecôte scientifique) qu’il communiqua  triomphalement à l’assemblée : les obèses ne sont pas immortels, ils peuvent mourir comme tout le monde;  si les gens qui ont un poids santé ont droit de mourir et exercent ce droit un jour ou l’autre,  les gros ont bien droit  de mourir en paix comme tout le monde…Et les plus  subtils du « think tank » ont commencé  à se demander s’ils étaient bien morts à cause de leur obésité, ou bien s’ils avaient tout simplement exercé  leur droit de crever  comme tout le monde, droit que les poids-santé exercent  sans vergogne, et sans que personne ne pense à les en accuser.. Et on arriva aux nouvelles statistiques : des obèses sont morts comme tout le monde (ils ne sont pas immortels), un pourcentage x sont morts à cause de leur obésité..  Voila pourquoi votre fille est malade, pardon ! est morte.

 

 

Les beaux enfers d’antan.

 

Autrefois, Gus, on pouvait jouir dans le présent, l’enfer était pour plus tard,  en bout de course, dans un autre monde. C’était une question de foi  religieuse et on pouvait toujours négocier, parier, c'était le beau risque, parier avec Pascal ou Rascal. Aujourd’hui on a affaire à des sciences dures, incontestables, infaillibles, impitoyables qui nous promettent l’enfer ici bas et Kyoto pour plus tard, si tu as la foi. Les hérétiques brûleront  sur place. La seule solution à l’horizon : l’élimination de tous ceux qui se livrent à la pollution, diurne ou nocturne

 

Le « PROJET CONSENSUEL DE COPENHAGUE ». Cataclysmes, à vos rangs!  Attendez votre tour.

 

Faire sonner les bonnes alarmes. Crier au feu à bon escient. Dépenser profitablement l’argent généré par la peur. Devant  toutes les peurs  qu’on agite, on a pensé à  réunir trente spécialistes de différentes disciplines  et huit économistes. Trois Prix Nobel dans le lot. Leur objectif : établir une liste des dangers qui nous menacent globalement   auxquels  nous devrions  nous attaquer prioritairement et où nous sommes le plus en mesure d’être efficaces:

En tête de liste, arrêter l’épidémie de Sida, puis arrêter les subsides à l’agriculture, puis lutter contre la malnutrition et s’attaquer à la malaria.  Ce sont des domaines où on retirera le plus de bénéfices (des vies sauvées)  pour chaque dollar investi dans nos malheurs appréhendés.

 Pauvre Bof ! qui était en train de se ruiner à construire une digue autour de sa maison !!!

 

On recycle les victimes.

 

Quand jouer avec la maladie est encore plus payant que de jouer avec un ballon! 

Trois bureaux d’avocats, spécialistes  des recours   collectifs,   font l’objet d'enquête par la Justice américaine, surtout lorsqu’on a vu apparaître dans des causes sur les victimes de la silicose, les mêmes victimes que pour l’amiantose, avec les mêmes médecins  pour confirmer les diagnostiques et les mêmes méthodes de recrutement dans un cas comme dans l’autre.

Un juge du Texas  accuse certains bureaux de créer des épidémies fantômes. 9000 plaignants  avaient été suivis par 8 000 médecins qui n’avaient détecté aucune silicose jusqu’à ce que 12 médecins, dont la plupart   « were in the employ of various mobile-screening operations, doing what she (the judge)  called "assembly-line diagnosing." Six milles de ces victimes  étaient des victimes recyclées de l’amiantose. (Gus, bis repetita placent) Une inflation victimale  incontrôlée qui  encombre les cours de justice, enrichit   bien du monde au passage, peut-être au dépens des authentiques victimes  de ces maladies…  (mais c'est un si bel héritage à laisser à ses descendants avant de mourir dont on ne sait trop quelle mort ! Et le prix des funérailles en plus !)

Autre cause d’étonnement, certaines cours dans certaines régions (sans autre raison apparente que le fonctionnement du système légal  local) étaient particulièrement  généreuses pour quiconque portait plainte.

L’amiantose  a été  la cause la plus payante pour les avocats.  730 000 victimes pour des réclamations de 70 milliards de dollars, dont le tiers pour les avocats.  Ces procès ont entraîné la faillite de 70 compagnies et la perte des fonds de pension accumulés par les ouvriers.

« Si les avocats en sont rendus à gonfler  et falsifier les plaintes, c'est une mauvaise journée pour la profession » S.P. Younger, avocat (un peu naïf, mais il a trouvé ça tout seul)

 

Gus, Bof apprend avec joie que le gouvernement américain se propose d'enquêter sur ce « racket » des poursuites collectives.

 

Les rats s’en prennent à Monsieur Dupont.

 

Les grandes catastrophes, comme les grandes douleurs,  sont muettes.  On a gavé un rat de PFOA  et il en est mort le pôvre, peut-être étouffé tout simplement.  Mais l’inquiétude monte, le PFOA est utilisé pour faire le Téflon même s’il ne se retrouve pas dans le produit final.  Trois générations  de ménagers et de ménagères ont joué avec la mort, sans en être avisés, sans avoir pu calculer les risques qu’ils prenaient. Un groupe d'avocats de Floride se porte à leur rescousse pour calmer rétrospectivement leur angoisse et lance un recours collectif de 6 milliards US$  contre la compagnie Dupont qui a inventé le téflon en 1938 et qui n’a pas prévenu les usagers des dangers mortels qu'ils encouraient avec leur chaudron téflonisé. Bof qui a hérité d’un chaudron bardé de téflon datant de 1938  se tâte les cotes et le foie pour voir s’il n’aurait pas subi quelques dommages et s’il ne pourrait pas comme tout le monde profiter de la manne avant qu’il n’en reste plus … ou qu'elle ne tombe plus du ciel. Bof, après tout,  est un Dupont comme les autres.

Gus, une petite consolation à l’horizon. Pour connaître et fixer les niveaux de dangers de consommation ou d’exposition. Pour établir des seuils de dangerosité valables, une autre méthode serait plus efficace ou plus valable que de gaver  des rats, jusqu’à ce qu’ils en meurent les pauvres !  A quoi une main généreuse ou une obsession de résultats peut toujours arriver. Des méthodes cent mille fois plus efficaces que ce que l’on connaît pourrait détecter  les anomalies dans les gènes, et surtout dans l’ADN en charge des réparations.. Une méthode qui nous permettrait d’être intelligemment prudent, d’utiliser scientifiquement « le principe de précaution » " (Inducible repair of thymine glycol detected by an ultrasensitive assay for DNA damage," Science, 280:1066-9, May 15, 1998).

 

LES TRICHEURS.

 

Bof a toujours un réflexe de surprise en voyage quand il aperçoit une forêt avec de vrais arbres, des forêts qui n’en finissent plus de dépérir, selon les vœux ou les présages écologiques des années 80. Il se demande si certains ne trichent pas et ne plantent pas des arbres en secret la nuit à l’insu des prophètes de malheur.

 

Ah le beau show !

 

Bof s’est émerveillé  en voyant les vaillants Warriors  dans leurs   Zodiacs qui se prenaient pour Spider Man et qui se portaient  à la défense de la terre contre http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image023.jpgles méchants capitalistes en montant à l’assaut de leurs forteresses volantes ou flottantes; a admiré leur pureté idéologique et écologique au nombre d’hérétiques qu’ils rejetaient de leur Conseil d’administration  avant de réaliser qu’il avait affaire à une Compagnie fort rentable et fort bien organisée avec   une vue sélective et fort intéressée  dans le choix de ses bonnes œuvres et de ses expéditions punitives, prévues surtout, pour le temps et le lieu, en fonction de la rentabilité médiatique.

 

CRÉ PASTEUR QUI A INVENTÉ LES MAUDITS MICROBES !

 

Bof ne  sait plus à quel chant des sirènes tendre l’oreille, il y a vingt ans leur grand succès était : « Isolez, Isolez », maintenant nouveau hit à leur répertoire, du moins pour l’avant-garde européenne : « Aérez, Aérez ». Une commission européenne doit inventorier les quelques milliers de cancérigènes que l’on cultive dans nos foyers clos.  Et Bof qui  croyait que cette culture était réservée aux hôpitaux. Commence à croire aux intuitions incantatoires et prophétiques d’André Gide : « Foyers clos, je vous hais ».  Bof coincé entre Gide et l’Hydro-Québec.

 

Et le père NOËL alors !

 

 Bof plaint les Inuits ou les Esquimaux (au choix). Les Québécois http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image024.gifn’ont pas réussi à apprivoiser l’hiver après quatre siècles.  Il espère que les Inuits réussiront à s’acclimater à l’été qu’on leur promet pour la fin du siècle.  Auront-ils le courage de se séparer de leur fourrure qui semble si douillette et se mettre à la culture des tomates ? ou tout au moins des citrouilles… ne serait-ce que pour pouvoir célébrer l’Halloween ?  Bof se permet de formuler un http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image025.gifvœu pour les enfants de l’avenir : qu’on sauve au moins du désastre le Père Noël et qu’on ne le fasse pas  descende  du pôle en Bermuda et en moto pétaradante.

Si les Canadiens ont deux mois d’été pour avoir endurer l’hiver,  que d’étés ont du se mériter les Inuits qui lisent à la cachette « A la recherche du temps perdu » et qui attendent avec une  impatience bien compréhensible le réchauffement de la planète.

 

 

Sept. 2008.  Les  fluctuations des glaces de l’Arctique de Juin à Septembre, dans la réalité et dans  la tête des spécialistes.

 

En juin de cette année, on nous annonce que la glace  couvrant le pôle nord pourrait être totalement fondue d’ici la fin de l’été (National Snow and Ice Data Center  de Boulder, Colorado.)

 

   Le Père Noël, à ce qu’on dit,  se pratiquerait  en ski nautique  pour s’échapper du Pôle Nord pour arriver à temps pour  la parade de Chez Eaton à la dernière semaine de novembre.

 

Mais, semble-t-il,  la Providence ou Eaton  aurait eu  pitié des enfants et tout, en cette fin d’été,  semblerait  être revenu dans l’ordre et le Père Noël pourra utiliser son traîneau d’usage…et arriver avec des cadeaux pas trop détrempés.

 

En effet, en septembre 2008, William Chapman, un recherchiste de l’Arctic Climate Research Center à l’University of Illinois, nous annonce que depuis un an la glace s’est fort étendue dans l’Arctique … depuis l’été dernier :  elle se serait accrue de  13% par rapport à l’été de 2007, soit une étendue de 6 000 000  Kilomètres carrés cette année comparée à 5, 300 000 à la fin de l’été 2007, qui a permis à plusieurs d’entrer en transes sur la disparition prochaine des glaces. Gus, 700 000  kilomètres carrés, c’est deux fois la superficie de l’Allemagne…

 

De toutes façons, Gus, tant que la Chine sera là, tu pourras compter sur tes cadeaux…. Tu peux commencer à faire ta liste…

 

 

24 juillet. 2008 Anchorage, dans l’Arctique (ou presque), vivrait son été le plus froid …  depuis les prises de température au désespoir des alarmistes….

Record en perspective si l’été finit comme il est commencé.

                

 Au 23 juillet… 2008

                 À peine 2 jours de température au dessus de 70F alors que le record est de 49 et la moyenne de 15 jours

                  À peine 35 jours dans l’année jusqu’à maintenant au dessus de 60F alors que le record est de 112 en 1931 et la moyenne de 88 jours

 

Déc. 2008. Voir : Ce dont les journaux n’ont pas parlé.

Le consensus fout le camp.

650 savants font savoir à Poznan qu’ils ne croient plus

que l’homme soit la cause du  réchauffement climatique.

 

Les comptes sont pollués.

 

 Bof est maintenant  catastrophé. Les experts auront eu enfin raison de sa résilience. Lui qui payait presque joyeusement ses comptes à l’Hydro Québec convaincu qu’il était qu’en levant le commutateur ou branchant son grille-pain,  il  ne collaborait pas ainsi à la pollution de la planète  et investissait dans http://www.profbof.com/alarmisme/memoires_fichiers/image027.jpgl’avenir de ses enfants!  Les experts, toujours les fameux experts,  se sont ravisés et lui  apprennent maintenant  que l’hydro-électricité, en raison du méthane dégagé par les bassins créés par  les barrages, amplifie trois fois plus l’effet de serre qu’une quantité égale d’électricité produite par l’énergie fossile. Et lui qui s’était promené pour dire NON à une centrale au gaz naturel! Sachant ce qu’il sait maintenant, il préfèrerait s’être vu au Moyen Age dans une procession de pénitents à se lacérer la peau et le moral.

Bof condamné à raser les murs. Et à payer ses factures d’électricité la mort dans l’âme. Et si encore on ne menaçait pas d’interdire le chauffage au bois! Les Talibans sont à nos portes.

 

Le salut  en “verdissant” les emplois !

En 2000, l’Espagne s’est lancée courageusement dans cette voie, la voie d’une économie verte, en créant le plus possible d'emplois tout aussi colorés.

Huit ans plus tard, heure du bilan : chaque emploi créé a coûté $775 000.  Mais pour y arriver on a astucieusement augmenté le fardeau fiscal des entreprises.  Ce faisant,  on a éliminé pour chaque emploi vert deux emplois conventionnels…

 

 

Suite  MÉMOIRES b

 

 

 mémoires d’outre tombe  ABcd,  e,  F, G

 

 

150 tragédies vécues par l’auteur au gré de l’actualité.

Prudence et humour comme  bouées de sauvetage

survivre comme ultime argument… contre la panique

Et

Alarmisme Professionnel : nature, techniques, dangers,  coûts, etc.

Et

 

Kyoto comme mythe et Kyoto comme réalité

Kyoto pour les nuls ou pour ceux qui font semblant de l’être

 

 Bof vit tragiquement sa schizophrénie congénitale partagée entre le goût de vivre et la peur de vivre, entre le risque et la trouille, entre la vigilance et la panique. Bof a toujours pensé qu’on n’avait pas à anticiper  l’apocalypse pour éviter tout gaspillage, pour recycler tout ce qui peut l’être (il se propose de donner son corps à la science si on en veut bien),  pour éviter de polluer  inutilement (Gus, ton prof s’obstine cependant  à respirer…   la mort dans l’âme) et surtout éviter de  polluer pour des fins ostentatoires ou pour mousser des profits.

 

En plus.  Une centaine de pensées en vrac

 

 

 

 

 

 

 

 

 


PHILOSOPHER AVEC le prof BOF

 

« être sérieux sans se prendre trop au sérieux »

 

NOUVEAU

CAPSULES: le prof bof pour les nuls ou les gens pressés

Brefs extraits ou capsules tirés des 30 sites du prof bof

 

A propos de

l’être humain

Petite histoire

des mentalités

divers

 

ORIGINALITÉ DE L’HOMME

HASARD ET EVOLUTION

LIBERTÉ (Une ILLUSION?)

CRÉATIVITÉ ET INVENTION    

SEXUALITÉ HUMAINE  

AGRESSIVITÉ (INNÉE ??)

TRAVAIL (Nature/histoire)

TOLÉRANCE (Jusqu’où?) +  

+++Relativisme éthique

 

 quête du bonheur

 

1.    MENTALITÉ PRIMITIVE

2.  PHILOSOPHIE GRECQUE  

3.  Monde CHRÉTIEN

4.  Monde moderne.(16e).   

5. LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

6. 19e siècle (Scientisme)

7. Le 20e siècle 

8. Le 21e siècle

 

BRICOLAGE

 

(mON vERSAILLES À MOI)

 

GÉNÉALOGIE

(récents)

islam, islamisme, mahomet et le coran.

Le 21e siècle

. Alarmisme et catastrophisme

1, La quête identitaire.

2. gauche / droite

3. eINSTEIN EN IMAGES.

4. société de consommation

5. Mondialisation

7. le terrorisme

 

8. Écologie et catastrophisme

 

9. LA RÉVOLUTION  INDUSTRIELLE

Pour nous rejoindre

 

 

Il y a près de 15 000 liens hypertextes sur les sites (pages ou images).

Ne vous gênez pas pour nous signaler les liens défectueux ( et même les fautes dans le texte)